Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

La BD "Vo'Hounâ" et "Würm" 5

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Würm

avatar

Longtemps avant l'édition actuelle de Würm, Emmanuel Roudier a publié Vo'Hounâ, une BD épique en noir et blanc et en 4 tomes qui suit les aventures de Cheval-cabré, un Homme-long (Homo sapiens), pour conquérir une vie d'amour paisible avec Vo'Hounâ, une femme-ours (Homo neanderthalensis) dont il est tombé éperdument amoureux, mais qui est liée à un sorcier puissant et redoutable, Thuriaq.

Au moment de la deuxième édition de Würm, BBE a réédité en même temps Vo'Hounâ dans une intégrale estampillée du logo "Würm". Cette version a été présentée comme adaptée afin de coller de plus près à l'univers de Würm et de pouvoir servir d'aide de jeu.

A l'heure actuelle, je n'ai pas encore Würm, mais j'ai commencé par acheter Vo'Hounâ afin de voir à quel genre d'aventure je pouvais m'attendre avec le jeu. Je suis en train de terminer doucement l'intégrale, que je savoure. L'histoire est fouillée, les personnages nombreux et approfondis, les décors variés et grandioses, l'univers présente un potentiel rôlistique évident, et le tout possède une originalité incontestable par rapport à la fantasy médiévalisante à laquelle nous sommes habitués. Roudier pusie avec bonheur dans les tropes de la quête du héros mais aussi dans l'imaginaire du conte, et bien sûr dans l'iconographie des arts préhistoriques, pour concocter un univers nuancé et crédible où Cheval-Cabré et Vo'Hounâ traversent des épreuves redoutables. Notons que le surnaturel peut fréquemment admettre une explication culturelle et se cantonner au fantastique, du moins dans beaucoup de scènes, ce qui rend l'ensemble encore plus fouillé. Le dessin est très beau, même si je regrette parfois que le format des pages ne soit pas encore plus grand, pour mieux profiter des détails (le récit étant assez dense, les cases sont parfois petites).

Bref, ça donne bien envie de jouer.

J'avais plusieurs questions :

- Est-ce que le reste de la gamme Würm fournit des conseils pour utiliser cette BD comme aide de jeu ? Par exemple des profils de personnages tirés de la BD, des clans, des esprits tutélaires, des décors, ou des amorces pour prolonger l'intrigue de la BD ou se greffer dessus d'autres manières ?

- Si ce n'est pas le cas, est-ce que des rôlistes fans de Würm ont déjà tenté de bricoler ce genre de choses pour leur table ?

- Par pure curiosité, quelles différences y a-t-il entre cette édition de Vo'Hounâ et la précédente ? Y a-t-il eu beaucoup de changements nécessaires pour rapprocher l'univers de la BD de celui du jeu de rôle ?

Enfin, un souhait peut-être irréaliste, mais je tente quand même : je trouve que Vo'Hounâ ferait une excellente base pour un jeu vidéo de pointer-et-cliquer, façon Atlantis III ou les Syberia (je cite ces jeux parce qu'ils comprennent déjà des séquences préhistoriques et/ou des mammouths). J'en viens à espérer que Roudier suive un jour le même chemin que le regretté Benoît Sokal et tente l'aventure du jeu vidéo !

avatar

Bonjour,

Personnellement, en tant que MJ, je l'ai achetée après ma première partie, afin de me plonger 40 000 ans dans le passé et m'inspirer pour les prochaines parties (d'ailleurs jai aussi commencé à acheter des livres sur l'homme de néandertal comme "qui a tué néandertal ?" de Eric Pincas).

Suite à la lecture de Vo'Hounâ, je pense que la prêter à mes joueurs afin qu'ils puissent bien appréhender et jouer leurs personnages lors des prochaines parties est une bonne idée.

Sinon je n'ai pas vu dans la gamme actuelle du JDR des conseils pour utiliser la BD en cours de partie mais il est vrai qu'elle est une source d'inspiration. Ayant lu le livre de règles avant la BD, je peux te dire qu'elle m'a aidé à mieux comprendre et mieux envisager les scènes où le chaman entre en transe et communique avec les ancètres ou encore comment jouer la barrière de la langue entre Homme long et Homme ours.

avatar

Ça y est, j'ai terminé Vo'Hounâ ! Je dois dire que j'ai retardé le moment d'arriver à la fin, tellement je me plaisais dans cet univers, en compagnie des personnages.

Cette BD est pour moi une excellente surprise. J'appréciais le travail de Roudier comme auteur de jeu (sur la version amateur de Würm), illustrateur (d'expos et de jeux) et maquettiste (il a illustré et maquetté Barbarians of Lemuria par exemple), mais je ne connaissais pas son travail d'auteur de BD. Je n'avais pas d'attentes particulières, n'ayant ni attirance ni répulsion envers le genre de la fiction préhistorique, mais n'en ayant plus lu depuis de longues années.

Non seulement le dessin est soigné et l'univers en noir et blanc s'accorde parfaitement avec l'atmosphère de l'histoire, entre quête initiatique frangée de fantastique et épopée où le surnaturel devient plus spectaculaire... mais, en plus, le scénario m'a paru diablement intelligent. Tout est bien pensé et, à ce qu'il me semble, mûrement réfléchi, aussi bien les personnages, la structure, les rebondissements, la part du voyage, du combat, de la négociation... et l'utilisation de tropes issus des mythes et des contes, qui renforce l'aspect universel de la quête de Cheval-cabré et de Vo'hounâ. Quant à la part de documentation, je ne suis pas spéciliaste, mais, ayant vu l'expo Néandertal au Musée de l'homme (illustrée notamment par Roudier) et fait quelques lectures, j'ai reconnu quelques petites choses qui montrent qu'il y a une part de documentation préhistorique certaine, même si l'ensemble s'ancre résolument du côté de la fantasy avec présages, dialogues avec les esprits, métamorphoses, malédictions et voyages dans l'au-delà.

Je comprends beaucoup mieux que la BD ait bénéficié d'une réédition en intégrale en même temps que le jeu de rôle : elle constitue une parfaite introduction à la fantasy préhistorique ! Cela me paraît une très bonne idée de la faire lire à un groupe potentiellement intéressé par Würm.

Et l'histoire se prête directement à des prolongements sous forme de scénarios de jeu de rôle. Rien de plus facile, à vue de nez, que de proposer à un groupe de jouer la progéniture de Vo'hounâ, ou l'un des clans dépeints dans la BD. J'espère qu'il y aura quelqu'un pour bricoler ça et le mettre en ligne (ou, soyons fous, qu'il y aura une aide de jeu officielle...).

avatar

Pour moi la BD est plus une source d'inspiration pour l'ambiance qu'un setting dans lequel insérer la partie.

Je veux dire par là que les states de Cheval-cabré ne m'intéresse pas tellement, par contre, si les joueuses et joueurs autours de la table ont lu la BD, je peux y faire référence comme une légende ou le récit d'événements s'étant produit quelques générations dans le passé des PJ.

Ca permet de simuler une culture commune, des récits connus de tous qui se transmettent à la veillée etc.

Donc les noms des persos seront connus comme des ancètres en toile de fond mais il n'y aura pas de conséquences de la BD dans la fiction autours de la table.

avatar

Pour les gens que ça intéresserait, j'ai trouvé quelques détails sur cette version de la BD Vo'hounâ sur le blog d'Emmanuel Roudier (dans un billet de juin 2021). Je remarque en particulier :

Vo'hounâ a été intégré à la gamme WÜRM car il s'agit du récit fondateur ayant permis l'élaboration du cadre de saga des Terres Ancestrales.

Il y a aussi quelques informations sur la documentation ayant présidé à l'élaboration de la BD.