Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

J'ai que deux joueurs et plein de scénarios pour 4 ... 34

Forums > Jeux de rôle

avatar

Bonjour à tous.

MJ débutant, je viens vous demander conseil pour un petit "soucis".

J'ai deux joueurs, ma femme et mon fils, que je vais faire jouer sur la base de H&D et j'ai pas l'intention d'avoir plus de joueurs que ca, le but étant qu'on puisse jouer quand on veut, sans devoir inviter des gens, fixer des rendez-vous, etc, etc. Ca on le fera avec deux potes mais sur de L'Appel de Cthulhu.

J'ai pas mal de scénarios et campagnes (Invincible, Pax Elfica, Anathazerin, L'ile aux goules pour Cthulhu Mythos, Oblivion, Laelith, etc) que je voudrais donc faire jouer à ma femme et mon fils, mais le soucis est que la majorité est prévue pour 4 ou 5 joueurs plutot que 2 ...

Je vois plusieurs pistes :

- adapter la difficulté des rencontres. Ca me plait pas trop comme solution. C'est pas parce que les joueurs sont 2 que les bestioles devraient être moins fortes que d'habitude. Et le jour où on jouera à 4 j'ai pas envie que ma femme et mon fils aient une vision faussée de ce que peut être la difficulté d'une rencontre avec tel ou tel monstre. Pas envie de me prendre un "c'est bizarre qu'on ait du mal à 4, on l'avait déjà latté à 2".

- leur faire rencontrer plus d'ennemis que prévu pour leur faire gagner quelques niveaux et leur permettre d'affronter à 2 ce qui est normalement prévu pour 4. Pour le moment c'est la solution que j'aurai tendance à privilégier.

- les accompagner avec deux P(N)J que j'interpreterai, avec fiches de stats, etc, et à qui ils pourront donner des directives durant le jeu, afin de faire le nombre. Mais j'ai peur que ca retire une partie du fun.

- permettre à mon fils de choper et élever un bébé monstre qui, a terme, pourra intervenir dans les combats. Pour ca j'ai "Monstrueusement Mignon" et il meurt d'envie d'essayer d'élever un bébé dragon. Je l'ai prévenu que ca allait pas être simple, qu'il allait pas tomber directement sur un oeuf alors qu'il est que niveau 1, etc, etc. Mais d'un autre coté, comme il joue un sangdragon, ca pourrait peut-être l'aider pour arriver à nouer un lien avec la future recrue.

- ma femme jouant une rodeuse, je peux éventuellement adapter un peu les regles de son animal de compagnie (si elle choisi cette voie) pour lui permettre d'avoir une action en plus durant les combats. Pas encore trop réflechi à la question mais ca me semble une option intéressante.

J'aurai voulu avoir votre avis sur la question. Est-ce que vous avez déjà eu le coup ? Est-ce que vous avez d'autres solutions ?

Merci d'avance et bonne journée.

Juju.

avatar

Salut,

Tu as effectivement plusieurs options. Du point de vue du meneur, je te conseillerais au choix :

  • Réduire la difficulté des rencontre en jouant sur le nombre d'adversaires, ou éventuellement en réduisant d'un cran les stats des ennemis. Quite à rajouter des adversaires quand les PJ sont plus de 2.
  • Augmenter le niveau des PJ. +1 ou +2 niveaux peuvent faire la différence. Mais dans H&D le nombre l'emporte souvent, je recommande donc plutôt de réduire le nombre d'adversaires.

Ce que je déconseillerais :

  • Ajouter des PNJ alliés. Ça alourdit la partie et t'oblige à gérer des choses en plus. Les utiliser éventuellement lors de rencontres particulièrement ardues dans lesquelles les PNJ ont un intérêt narratif.
avatar

Bonjour, bienvenue à bord. content

Je vais commencer à répondre à ta derniére question (est ce que vous avez déjà eu le coup ?). Alors oui, oui, j'ai fréquemment fais jouer avec un seul joueur et j'imagine que nous sommes légions ici. content

Je vais faire une réponse courte et je répondrais à tes autres question par la suite: l'important est d'abord de s'amuser alors adapte le scénario pour que cela vous convienne "au mieux".

Désolé, je ne peux pas faire plus précis parce que ça dépend de vous, de votre feeling perso, et ça , c'est vous. Tant que tout le monde s'amuse et y trouve son compte, c'est que tout se passe bien.

Change tout ce que tu veux, adapte ce que tu veux, ajoute ou supprime qui tu veux, ça n'a aucune importance tant qu'en fin de compte chacun y prend plaisir. content

Voilà, j'espère avoir fait le tour de la question sans trop m'étaler. Je vais répondre aux tiennes, questions, si tu en as. content

avatar

Tu peux faire un mixte :

Ajouter un PNJ/J que le maitre de jeu interprète avec un profil d'aide, style un clerc qui peut soigner et combattre un peu ou soutenir. Un seul car sinon ça fait trop de boulot pour le maitre et comme c'est un perso suiveur qui ne prends pas trop de décision, ça reste gérable.

En complément ajouter un animal comme suggérer est une bonne idée. A voir le type de bestiole et son évolution dans le Jeu. Reste à ajuster l'opposition / niveau mais de manière plus légère du coup car 3 perso et demi.

avatar

Ce que je déconseillerais :

  • Ajouter des PNJ alliés. Ça alourdit la partie et t'oblige à gérer des choses en plus. Les utiliser éventuellement lors de rencontres particulièrement ardues dans lesquelles les PNJ ont un intérêt narratif.

Emsquared

Ben voila, ca me fait un peu peur. Si c'est moi, le MJ, qui gère ces persos, j'aurai peur de tomber tot ou tard dans l'envie de les utiliser pour orienter les joueurs dans tel ou tel direction dans l'aventure. Je prefere les laisser libres de leur choix, mais dans ce cas avoir deux persos qui les suivent sans jamais rien dire de ce qu'ils pensent, de ce qu'ils feraient, c'est un peu bizarre ...

avatar

Merci pour vos réponses en tout cas content.

Je me suis bidouillé un calculateur de rencontre (basé sur celui de AideDD) dans lequel j'a encodé les créatures de tous les scénarios et campagnes en ma possession, ca me permettra déjà de voir rapidement si mes deux victimes ont le niveau pour les affrontements.

avatar

Pas trop de miracle dans cette situation, si tu n'as pas envie de faire d'autres enfants ou de te mettre à la polygamie clin d'oeil, le mieux sera de faire interprêter deux PJs à chaque joueur. Que ces PJs soient de vrais persos créés, ou des compagnons un peu boostés pour arriver au niveau de puissance d'un PJ, ce sera à toi de voir. Le problème de n'avoir que 2 personnages est le nombre d'action du groupe de PJs versus le nombre d'action des adversaires. A deux les combats seront plus longs en terme de rounds, et ils risquent donc plus de blessures, ce qui peu poser pb sur les ressources en soin, ou sur le nombre d'utilisation de leurs capacités journalières.

Leur donner des PNJs qu'ils pourront un peu diriger dépend de ton ressenti sur leur autonomie par rapport au scénario. S'ils ont besoin d'être un peu drivés, ça peut être une solution, si tu sais doser l'aide apportée par les PNJs (sinon tu te retrouves à jouer la campagne à leur place au final). Mais en même temps ils n'auront que 2 cerveaux pour réfléchir aux situations que tu vas leur présenter, et non 4, ce sera à prendre en compte aussi (moins d'émulation forcément).

Monstrueusement mignon est très chouette et marche très bien avec les enfants.

Bon jeu !

avatar

En plus des options déjà citées plus haut, tu peux aussi être plus généreux sur le matos si tu sens qu'ils sont "juste". Une arme avec bonus, ou des potions de soins etc

Attention toutefois à tout ce qui est à effet permanent. Si tu as été trop généreux c'est délicat à rectifier ensuite.

avatar

Je ne suis pas d'accord avec Emsquared.

Il est délicat de placer des PNJs avec les PJs parce que c'est prendre le risque de voler la vedette aux joueurs et il faut être honnéte les Joueurs ont horreur de ça.

En même temps, s'il n'y a pas de PNJs dans le groupe, lorsque l'on souhaite aider les PJs parce que vraiment ils en ont besoin et qu'ils vont se mettre dedans, s'il n'y a pas de PNJs, on va se faire bloquer...

Moralité, il veux mieux quand même poser quelques PNJs avec les PJs mais il faut veiller à toujours laisser la vedette aux PJs et à ne prendre la main avec les PNJs qu'en dernier recours voire pas du tout, après tout, les PJs font des erreurs, se lplantent et c'est bien normal qu'ils en payent le pris de temps en temps...

Accessoirement, les PNJs meurent aussi, ils ne sont pas protégés contre les éléments parce qu'ils sont joués par ke MJ... plaisantin

avatar

Pas trop de miracle dans cette situation, si tu n'as pas envie de faire d'autres enfants ou de te mettre à la polygamie clin d'oeil, le mieux sera de faire interprêter deux PJs à chaque joueur.

Yg_one

Comme eux sont joueurs débutants, je préfère commencer soft content. On va déjà voir comment ils se débrouillent avec un seul PJ. Je vais commencer par des petits scénarios basiques pour qu'ils prennent leurs marques, gagnent un ou deux lvl et que leurs persos fassent connaissances.

Mais par la suite, l'idée de booster le familier de la rodeuse et de permettre à mon fils d'élever une bestiole serait pas mal. Ce serait ces deux créatures qui serviraient de joueurs 3 et 4, chaque joueur interpretant sa bestiole comme un deuxième PJ. On va dire un PJ et demi par joueur quoi content. Ca permettrait, comme tu dis, d'équilibrer le nombre d'actions des joueurs VS le nombre d'actions de l'opposition.

Bref faut que je reflechisse à des sortes de regles avancées sur la gestion des familiers pour les pousser quasiment jusqu'au niveau d'un deuxième PJ à incarner. Me semble pas avoir vu passer ca dans les bouquins en ma possession. Dans ce cas, en tant que MJ, j'interviendrai peut-être juste de temps en temps sur le comportement de la créature si je juge que mes joueurs abusent un peu, ou si je veux pimenter les choses.

Peut-etre limite rajouter une caracteristique de "lien PJ / familier" pour voir le niveau de confiance entre les deux et le niveau d'obéissance du familier, tenant compte de l'espèce du familier et de la facon dont le PJ s'en occupe. Un petit jet de dés pour voir si l'instinct de la bestiole prend pas le dessus sur les ordres d'un joueur par exemple. A ce moment il serait normal que tel ou tel créature à la base sauvage, même apprivoisée, ait tendance à avoir une collaboration plus hazardeuse qu'une créature complétement domestiquée.

Et comme ca on a pas le risque d'avoir des PNJ gérés par le MJ qui volent la vedette aux joueurs ou sont quasi omniscients, j'ai pas le risque d'être tenté d'orienter mes joueurs dans leurs choix si ils partent dans une direction que j'avais pas prévu ou qui me plait moins.

avatar

Ma pièce :

Quatre joueurs à la table, ça fait quatre cerveaux pour réfléchir, avoir des idées, monter des plans, trouver des solutions, etc.

La force du nombre, c'est aussi une meilleure réflexion. Deux joueurs à la table, ça fait deux cerveaux. Tu pourras leur accorder les objets / pouvoirs / niveaux / PNJs / etc. que tu veux, ça ne fera toujours que deux personnes pour réfléchir, pas quatre.

En plus de toutes les solutions proposées, je te conseillerais de te montrer un peu conciliant si tu trouves que tes deux joueurs "rament".

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Juju
avatar

J'ai souvent ajouté un PNJ/J à mes groupes un peu "léger". Il faut garder à l'esprit :

- qu'il est là pour assister et ne prends pas de décision majeure. Ça c'est les joueurs qui décident.

- Il prend des décisions en autonomie pour ce qui est de son profil/profession. Par exemple si il sait désamorcer des pièges ou détecter la magie, il le fera en toute logique de manière indépendante ou en le proposant comme choix aux joueurs.

- dans des cas de situation bloquée, si son histoire et son profils le permettent, il peut aider dans la prise de décision / choix du groupe. comme indique plus haut, les joueurs doivent être maitre de la décision finale.

Pour un MJ moins a l'aise avec cette gestion, j'éviterai les personnages avec beaucoup de pouvoirs (un mage par exemple). Dans tous les cas, ça demande une préparation spécifique et le PNJ/J doit avoir un fonctionnement très clair pour le maitre et ne pas alourdir la gestion du jeu. Son caractère peut être très défini et déclencher des évènements dans le jeu également.

avatar

Un autre problème que ce groupe peut rencontrer est la limite dans leurs domaines de capacités. Si tu as rôdeuse + compagnon et guerrier + bébé dragon, le groupe saura faire bien moins de chose qu'une rôdeuse + guerrier + prêtre + mage. Si ta campagne nécessite des connaissances ou des capacités précises (connaissances des dieux ou de certaines légendes ésotériques, identification d'objets, etc.) peut-être te faudra-t-il fournir ces capacités à tes joueurs, via un PNJ, des niveaux de classe pour le compagnon/dragon (un compagnon évolué qui sait parler peut être sympa), un fantôme qui accompagne un PJ, n'apparaissant que la nuit, ou encore un objet intelligent. Les mondes med-fan offrent plein de possibilités, encore une fois il faudra que tu ajustes en fonction de ta campagne et de ton groupe. bon courage !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Juju
avatar

La solution la plus simple c'est de ne pas le chiffrer du tout, comme ça pas de probléme de gestion...

Tu définis que le PNJ est "en gros" telle classe et tel niveau et tu gére au feeling selon les besoins des PJs.

S'il n'ont pas besoin de lui, il aura été niveau 0 et aura juste fait de la figuration et puis voilà... content

avatar

C'était courrant dans les vieilles versions de D&D de pouvoir engager des mercenaires / compagnons pnjs, qui sont des personnages moins forts que les pnjs mais qui remplissent leurs fonction : porter l'équipement des PJs, ou les soigner, ou se battre pour eux. Ces pnjs ne prennent pas des décisions (c'est le role des joueurs), si on leur demande leur avis ils donnent leur opinion mais en règle général fait en sorte que ça soit des types pas très courageux ou pas très malins pour que justement ils volent pas la vedette aux joueurs.

Sinon ouai donner des animaux de compagnies, c'est sans doute plus simple, au moins ils parlent pas et qu'ils ont une intelligence limité. Biensur qu'il y a des règles pour ce genre de pnj aidant que ça soit dans les livres OSR (Lamentation of the flame princess) ou dans DD5, dans l'essentiel kit par exemple tu trouve des règles pour ce type de compagnons.

leur faire rencontrer plus d'ennemis que prévu pour leur faire gagner quelques niveaux et leur permettre d'affronter à 2 ce qui est normalement prévu pour 4. Pour le moment c'est la solution que j'aurai tendance à privilégier.

C'est pas une riche idée, deja que ya beaucoup de combats dans les scénars du commerce, ça va rendre les sessions encore plus ennuyantes ou on passe tout le temps à se battre. Priviligie sans doute les intrigues, les mystères, braquage (si c'est des voleurs ou barde) que les grosses aventures épiques avec pleins de bagarres tout le temps si tu n'a que deux joueurs

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Juju
avatar
Balanzone

Je pense qu'en même les faire accompagner par un PNJ que je vais gérer, en trouvent une raison pour laquelle il n'interviendrait pas comme un véritable joueur et resterait la plupart du temps en retrait sauf durant les combat ou les situations ou deux cerveaux suffisent pas. Peut-être un perso timide maladif, qui ne l'ouvre jamais sauf en cas d'extreme nécessité. Un healer taciturne ou un truc dans le genre content. Ou un perso qui parle quasi pas la même langue que les joueurs ...

A moi de ne pas intervenir en leur volant la vedette, mais trouver le juste équilibre pour les mettre sur la voie tout en leur permettant d'arriver à la bonne conclusion par eux-même.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gobo
avatar

C'est à double tranchant.

Les intrigues ne fonctionneront que si ça leur plait et pour des débutants je n'y crois vraiment pas beaucoup.

Je suggére très très fort diminuer le nombre d'adversaires, généralement, ça fonctionnera tout aussi bien. En placer 2 là ou il en ets prévu 4 et ainsi de suite.

Pardon, je répondais à Sance.

avatar
Juju

Oui, ça peut être un personnage travaillé avec de bonnes raison pour limiter ses interventions. Il peut même être gaffeur et provoquer des évènements inattendus qui vont enrichir l'ambiance. ou des idées très arretées sur certaines choses comme la religion, certaines races... ça ajoute du sel au jeu et peut casser des passages plus monotones.

avatar

Un PNJ fun et utile qui permet des épisodes roleplay ? Ca pourrait être sympa si Juju se sent motivé pour l'interprétation. content

avatar

Il y a plusieurs options possibles mais par contre, je te conseillerais de faire attention. Avoir 2 niveaux de plus, ça suffira clairement pas à tes pj pour passer des rencontres calibrées pour 4-5 joueurs ! En tout cas pas dans le système 5E.