Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

L'Île des Perroquets - Fête de Fous et Inquisition 2

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Pavillon Noir

avatar

Comme conseillé par Bitume dans un autre sujet, j'ai relu le passage de la Fête des Fous dans l'Île des Perroquets de Robert Margerit et j'ai relevé deux points qui m'ont surpris.

Le premier c'est que dans le roman cette fête se déroule après Pâques alors qu'historiquement elle avait lieu fin décembre (D'ailleurs, elle semble avoir disparu en France avec l'arrivée de Protestantisme bien qu'elle ait encore lieu dans un port espagnol dans les Caraïbes au XVIIIème siècle dans le roman. Peut-être est-ce parce que l'Espagne a moins été confronté au protestantisme. Ou peut-être que l'auteur prend de larges libertés.).

La seconde chose qui m'étonne, c'est que page 284 de l'édition Libreto, l'auteur y décrit des buchers de l'Inquisition pendant la fête des Fous. Je suis étonné que des condamnations aient pu avoir lieux durant ces célébrations. Autre liberté fictionnelle ?

Si vous avez des précisions sur le sujet, je suis preneur !

avatar

Aucune idée 😁

Ce qui est sur c'est que les protestants espagnols, ben, y en a pas vraiment eu. Les rares qui y ont pensé, ils ont eu à faire à l'inquisition directe. Donc aucune influence protestante en Espagne (a part Pays Bas espagnols, mais est ce vraiment l'Espagne?).

Pour les bûchers, aucune idée. Je pense que l'inquisition était la (si c'est vrai) pour surveiller les débordements et que la morale soit respectée? Après les exécutions étaient souvent vues si ce n'est comme une fête tout au moins comme un spectacle par le peuple. Donc peut être pas si absurde. Mais j'en sais rien honnêtement.