Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

(Compte Rendu) Une Ombre dans le ciel (Retour des Ténèbres 1/6) 10

Forums > Jeux de rôle > Pathfinder > Pathfinder les campagnes > Le Retour des Ténèbres

avatar
Et de trois !  
Voici la troisième campagne Pathfinder qui commence avec le système DD4 !  
Pour le moment l'ambiance y est et tout le monde semble avoir apprécié cette séance !   :+:
Les personnages :
Riswynn BrasDeFer - Une naine guerrière (Christelle)
Dard - Un humain voleur (Christian)
Bolvik - Un shoanti barbare (Manolo)
Erevan - Un humain magicien (Michel)
Ssokar - Un drakéide prêtre de Caïden Caelan (Roland)
Voici le compte rendu réalisé par les joueurs.
Bonne lecture !
[spoiler]Notre aventure commence à Port-Enigme, un port pirate. Cette petite ville est gouvernée par un certain Gaston Cromarcky, un puissant seigneur du crime. Le titre de gouverneur, à Port-Enigme, est donné à vie mais, vu la nature de cette ville, nous dirons plutôt que c'est le plus puissant seigneur du crime du moment qui s'attribue ce titre. Cependant, Cromarcky fait preuve d'une remarquable longévité dans sa fonction, puisqu'il est en place depuis environ 30 ans. Non pas qu'il soit toujours le plus puissant seigneur, mais il a su s'entourer des bonnes personnes. En effet, ce dernier a eu l'idée de mettre en place une milice à son service, chargée de défendre sa ville et, bien sûr, ses intérêts. Il n'en reste néanmoins que, depuis un certain temps, Port-Enigme devient une ville presque sûre et prospère, et les marchands et pirates alentour, pouvant bénéficier de la protection de Cromarcky, affluent. Le commerce se développe et, l'un des points d'intérêt de la ville, le majestueux Arche de Glyphes, dont on ignore tout ou presque, attire de plus en plus de mages de tous horizons. D'ailleurs, un Ordre, l'Ordre des Glyphes, s'y est établi avec, à sa tête, un certain Elias Dresaigle. Un homme à prendre au sérieux et faisant partie des puissants de la ville; on raconte qu'il convoite avidement le poste de gouverneur. On raconte également que les caisses de Cromarcky se vident... Que nous réserve donc l'avenir au sein de cet endroit ?
Au 31 du mois de Ruthona en 4706, nous sommes tous sans le sou ou presque mais malgré tout, nous avons tous mis un point d'honneur à nous inscrire au tournoi qui va avoir lieu au Gobelin Doré, qui ré-ouvre aujourd'hui ses portes après quelques temps d'absence. Il s'agirait d'y tromper le diable... A l'entrée, des employées déguisées en succubes nous accueillent et nous demandent de signer un document attestant que nous nous engageons à vouer notre âme au diable si nous perdons... Rien de très engageant, mais la tentation est la plus forte et tous, nous paraphons au bas de la page. De toute façon, on entre pas sans ça.
Une fois à l'intérieur, nous nous retrouvons dans une très grande pièce. Un tapis rapiécé au sol, un plafond recouvert de tissu et perçé à divers endroits de lustres, un bar et plusieurs tables de jeux. Ce qui attire particulièrement notre attention est le coffre doré au centre de la pièce, cerné de part et d'autre par 2 gardes torse nu. Au-dessus, une cage contenant un petit diable, du nom de Gratouille. Il y a énormément de monde et beaucoup de serveurs succubes.
Lorsque le crépuscule tombe, on apporte des torches en forme de trident. Un homme, accompagné de deux succubes, fait son apparition. Il se place au centre de la pièce, près du coffre, et entame un discours de bienvenue. Il se présente sous le nom de Saul Vancasherskine, le nouveau propriétaire de l'endroit. Il nous explique les règles du tournoi et nous souhaite un bon amusement au sein de son établissement.
Les jeux débutent. A une table se trouvent une naine en cotte de mailles et hache de bataille ainsi qu'un magicien humain. A une autre table, on retrouve un prêtre drakéide tandis qu'à une troisième, on peut voir un humain voleur et un shoanti barbare avec une hache à deux mains. Divers jeux mènent bon train. Le jeu de la yole, de la prison et de la goulette (une tête de goule au milieu d'un jeu de roulettes) attirent les foules. La naine remporte le droit d'accéder au niveau supérieur, ainsi que le voleur. La tension monte... quand soudain, des flashes apparaissent partout dans la salle.
Certains sont éblouis, dont le magicien. Les autres veillent à empocher leurs gains avant de regarder ce qui se passe alentour. Une femme voleuse, accompagnée d'un magicien et d'hommes de main tentent de voler le coffre aux trésors au centre de la pièce. Les gardes du lieu sont éblouis et n'offrent pas grande résistance. La femme, à l'aide d'un drap noir, recouvre le coffre qui disparaît dedans, le replie et le range dans sa poche. Pendant ce temps, le magicien ennemi invoque un cône de froid qui met à mal le barbare shoanti. Le magicien, le voleur et la naine se mêlent au combat pendant que le prêtre tente de sortir le barbare de la zone dangereuse. N'écoutant que son courage, la naine traverse la zone de froid et engage la voleuse et le magicien dans un combat au corps à corps. La voleuse tente de s'échapper mais n'ira pas loin avant de tomber, tandis que le magicien, après avoir libéré le diable Gratouille de sa cage à l'aide d'un projectile magique, ne tardera pas lui aussi à rendre les armes.
Saul arrive en trombe et constate le désastre. Il nous remercie chaleureusement d'avoir protégé son établissement et surtout, son trésor. Il nous invite dans une pièce à l'arrière. A ce moment, c'est la pagaille au sein du Gobelin Doré. Chacun court dans tous les sens, agresse les employés et tente de récupérer de l'argent laissé sans surveillance. Saul prend les choses en main et explique qu'à chacun, il va rembourser 110% des sommes possédées. Après hésitation, les gens semblent pas trop mécontents de leur sort. Nous sommes emmenés au premier étage, non sans assister, au passage, au tabassage en règle et à la mort qui s'ensuit de la voleuse, du magicien et des hommes qui les accompagnaient.
Une fois assis confortablement dans un petit salon, Saul nous propose des cigares de très bonne qualité et un cognac qui n'a rien à leur envier. La naine tend sa choppe et nous trinquons tous à notre succès. Saul nous présente ses assistants, dont un nain, une grosse brute, du nom de Lazure. L'alcool aidant, il s'épanche ensuite sur sa vie, son passé de criminel, le fait qu'il n'a pas eu de chance dans la vie (ben tiens...) et le fait qu'il est à la recherche de gens pour l'aider. Il nous propose de travailler pour lui. 50 PO par semaine et, à la demande de la naine, les consommations en-dehors des heures de travail sont offertes. Nous acceptons le marché. Les postes que nous occuperons sont moins importants que la tâche qui va nous incomber : protéger les intérêts de Saul, et cela passe entre autres par protéger son établissement des gens mal intentionnés. Maintenant que la moitié de ses employés sont blessés, morts ou partis, nous allons devoir débuter une campagne de recrutement... Nous étions fauchés, nous voilà maintenant au service d'un criminel aux manières d'anges mais aux serres d'aigle et à la conscience inexistante.[/spoiler]
avatar
Vivement la suite !
avatar
Ce Week-end fut plutôt chargé avec deux parties (une pour malédiction du trône et une pour retour des ténèbres).
Voici le compte rendu de la deuxième séance du Retour des ténèbres
http://rtpublic.wikispaces.com/DD4+-+RT+-+Seance+2
Ainsi que la description du Gobelin doré faite par les joueurs
http://rtpublic.wikispaces.com/DD4+-+RT+-+Description+Gobelin+Dore
[spoiler]Saul nous fait visiter les lieux. Il nous attribue notre chambre, avec 4 clés que nous nous partageons.
Le lendemain matin, au petit déjeuner, Larur nous explique ce qu'on attend de nous, ainsi que nos émoluments et le fonctionnement des primes... En résumé, plus le Gobelin Doré fait du bénéfice, plus nos primes augmentent. Par contre, en cas de perte, nous perdons aussi, et pas qu'un peu... Chaque semaine, le décompte est effectué par Larur et nous touchons notre paie en fonction. On a plutôt intérêt à faire du bon boulot...
Nous discutons également des postes à recruter. En fonction de notre expertise, nous décidons que Dard sera affecté à la surveillance sur les passerelles et à l'accueil des clients à l'extérieur, en début de soirée. Il sera également croupier en cas de besoin. Erevan se chargera de l'accueil à l'intérieur pour l'hôtellerie. Ssokar sera en charge des cuisines et du bar. Riswynn et Bolvik s'occuperont de la sécurité.
Nous avons la journée pour recruter du personnel. Riswynn se charge de faire le crieur public pendant que nous nous rendons au temple de Cayden Cailaen. Il faut traverser un bras de mer, nous prenons le bac. Une fois arrivés à la 'Maison du Tavernier', nous apercevons au-dessus de l'entrée une annonce interdisant les mages des Glyphes. Comme aucun d'entre nous ne l'est (encore...), nous rentrons tous à l'intérieur et sommes accueillis par un colosse poilu, qui nous assied chacun à une place particulière dans l'endroit. Riswynn se trouve du côté des femmes... Chacun entame la conversation dans le but de trouver du personnel, pendant que le tavernier nous sert à boire. De la bière naine pour Riswynn, de la bière tonnerre et le feu du gosier pour certains autres (on a visiblement pas trop le choix), dont le drakéide qui, somme toute, semble assez bien tenir l'alcool. Normal, pour un prêtre de Cayden Cailaen. Nous sommes tous un peu dans le gaz, mais nous parvenons à recruter des gens, qui nous retrouvent en soirée au Gobelin Doré.
Après 2 à 3 jours, nous avons engagé et formé le personnel nécessaire pour faire l'ouverture ce soir. Chacun est à son poste, les clients entrent... Les choses ne se passent pas trop mal. Il y a assez de serveuses. Il faudrait peut-être un peu plus de croupiers pour ouvrir plus de tables, ainsi qu'un barman car Ssokar semble avoir des problèmes de logistique. Larur tient la caisse seul, en bougonnant... on a oublié d'engager une aide à la caisse. Les clients piétinent un peu en attendant leurs jetons. Au niveau sécurité, Glesh et Beiro sont postés à l'entrée. Riswynn effectue des tours dans la salle de jeux. La soirée bat son plein et pour l'instant, pas d'incident à l'horizon...
Soudain, on entend des protestations du côté de la caisse. Quelques gars font un scandale en disant qu'ils vont revenir avec leurs copains. Larur signale qu'il n'est pas payé pour gérer ça et ferme la caisse. Riswynn débarque et leur demande de quitter gentiment les lieux. Ils refusent et le combat s'engage. Dard, venu se mêler au combat, en éliminera une bonne partie. Erevan sera gravement touché et tombera au sol, ainsi que Riswynn, qui sera soignée par Ssokar. Leur chef est un coriace, mais nous parviendrons à tous les éliminer. Durant le combat, une charmante demi-elfe nous apportera son soutien. Nous lui proposons de travailler avec nous et elle accepte de s'occuper des serveuses.
Larur décide que les corps seront donnés aux animaux car sinon, cela fera encore du foin avec le gouverneur. Tous les clients sont partis, certains avec des jetons. Un croupier, plus vif d'esprit, est resté dans la salle et a essayé d'empêcher le vol. Il sera félicité pour son initiative.
Les clients reviennent un peu après, la soirée se termine... Demain est un autre jour...
[/spoiler]
avatar
Voici le compte rendu de la séance jouée la semaine passée.
Les fêtes aidant, le CR a eu un peu de retard.
Voici le lien direct : http://rtpublic.wikispaces.com/DD4+-+RT+-+Seance+3
Et le compte rendu
[spoiler]Arrivée d'un nouveau joueur : Tzemati, un prêtre de Desna (Jérémy)
Après la bataille avec les marins, nous sommes tous blessés. Une garde est mort, l'autre est parti et surtout, le Gobelin Doré est dans un bien triste état. Les tables sont fracassées, il y a des vitres et des verres brisés... Nous ne sommes pas prêts de monter nous coucher, il va falloir tout remettre en place et réparer. Il serait peut-être opportun de garder un oeil sur ces marins du Vesikan, d'autant plus qu'ils ont signalé qu'ils reviendraient, plus nombreux cette fois.
Saul arrive peu après. Il se met dans une colère noire en voyant l'étendue des dégâts, et attrape Erevan par la gorge en le manaçant, puis passe sa colère sur les personnes présentes.
Le lendemain, l'humeur de Saul est inchangée. Nous sommes au milieu du repas lorsqu'il prend la parole. Il nous rappelle l'importance du Gobelin Doré à ses yeux et le sort affreux réservé à ceux qui échouent. Nous sommes libres de partir mais si nous restons, nous avons plutôt intérêt à lui faire gagner de l'argent. Tout en faisant son laïus, il se lève et tourne autour de la table, passe derrière chacun d'entre nous. Personne ne bouge ni même n'ouvre la bouche. Nous attendons que sa colère passe... Quand soudain, il attrape Ssokar par l'épaule et passe son bras devant son cou. Le voilà pris au piège... Aucun de nous ne bouge, pensant que Ssokar va juste passer un mauvais quart d'heure mais soudain, Saul fait un signe de la tête à Bojask. Ce dernier s'avance, armé de son bâton lesté sur le bout. Dans un geste rapide, sans que personne puisse l'en empêcher, il lève son arme et frappe à la tête. Ssokar s'écroule, le crâne explosé. Nous sommes tous stupéfaits et sans réaction. Le sang de Riswynn bout dans ses veines mais elle sait qu'intervenir la condamnerait au même sort, voire pire, mettrait la vie de ses compagnons en danger. Sur les yeux de tous, on peut lire le dégoût de la situation. Dans ceux de la naine, on peut également voir la haine envers les deux coupables. Un jour, il y aura la vengeance...
Saul nous prévient que nous n'avons plus intérêt à engager des curetons alcooliques et quitte les lieux, accompagné de Bolvik.
Larur nous propose son aide pour le recrutement des nouveaux, il a quelques connaissances. Nous lui demandons comment il fait pour rester avec un salaud comme Saul. Il répond que Saul peut être très gracieux lorsqu'on sait le satisfaire, et que la paie est très convenable. Pendant plusieurs jours, le Gobelin Doré reste fermé, panse ses plaies et renouvelle son personnel. Il y aura 7 nouveaux croupiers, 3 serveuses et 2 barman Dans les recrutés, on notera Tzemati, le nouveau barman à l'air sympathique et Brooke, une femme-loup costaude à l'air futé. Pendant tout ce temps, Saul reste d'une humeur affreuse... Il passe ses nerfs sur son personnel.
Sur les conseils de Tzemati, nous décidons de réouvrir le Gobelin Doré en organisant une soirée privée, réservée aux marchands de la ville. Tout le monde y met du sien et les entrées sont nombreuses. Nous avons fait croire à chaque marchand qu'un privilège était accordé à ceux qui étaient invités. Nous espérons bien profiter des baleines et que le bouche à oreille ne sera pas trop long à faire son effet. Tout se passe à merveille. Pendant la soirée, Saul, depuis les passerelles, désigne une personne à Dard. Il s'agit de Clegg Zincher, le capitaine et propriétaire du Vesikan. Un type à l'air brut et au rire gras, qui semble disposer de beaucoup d'argent et de deux gardes du corps qui ne le lâchent pas. Riswynn et Dard tentent de l'orienter vers un salon privé, sans succès. Tzemati s'en mêle et décide d'apporter une bonne bouteille à Clegg afin de remercier les bon clients. Ce dernier accepte, un peu surpris.
Pendant ce temps, nous dirigeons les autres tables occupées vers les 3 salons privés afin d'avoir un peu plus de liberté de mouvement en cas de problème avec Zincher.
Soudain, un cri retentit dans les cuisines. Nous voyons 3 cuisiniers en sortir, affolés. Réagissant immédiatement, Erevan bloque une des deux entrées avec une colonne d'éclair. Les autres se dirigent vers la porte restante. Riswynn rentre la première et voit 3 serpents géants au fond de la cuisine. A côté se trouve un cuisinier, étendu et visiblement mort. Le combat s'engage et nous pouvons voir à l'oeuvre nos nouveaux compagnons. Tzemati parviendra à tuer un serpent avec ses sortilèges et les encouragements de Brooke nous permettent de frapper plus souvent en profitant d'occasion inespérées. Nous les assommerons afin de les rendre à Bojask.
?Mais avant de les descendre, nous remarquons un papier a proximité de l'un d'eux. Il s'agit d'une caricature de Saul et une menace l'invitant à quitter la ville. Nous descendons les serpents à Bojask. Ce dernier nous apprend qu'il n'en était pas le propriétaire, mais est tout heureux de disposer de ces 3 belles bêtes. Saul arrive et nous lui remettons le papier. Dard lui explique qu'il a aperçu, avant de partir dans le combat, un homme de Zincher habillé comme nos serveurs. Saul nous explique que Zincher a déjà fait fuir ses enfants. L'un d'entre eux, Verik, aurait même rejoint la garde de Korvosa. Saul retourne dans la salle, et chiffonne le papier sous le regard amusé de Zincher
Les semaines suivantes présentent peu de succès. Tzemati fréquente une bourgeoise et Erevan se montre décourageant envers les clients en leur proposant un service de protection.
En fin de semaine, Saul vient nous reprocher notre manque de succès et nous annonce avoir un problème avec Larur. Pour restaurer le Gobelin Doré, un riche prêteur d'Adabar, du nom de Limace, aurait avancé 20.000 Po. Le prêt arrivant à terme, Saul avait chargé Larur de porter les derniers bénéfices, 5000 Po, chez Limace. Cela fait deux jours et pas de nouvelles de Larur. Apparemment, son appartement aurait été cambriolé et il est sûr que cette fripouille de Limace y est pour quelque chose. Peut-être se serait-il allié avec Zincher, avec lequel il est aussi en affaires ?
Nous décidons de rendre une visite à l'appartement de Larur. Tzemati et Erevant interrogent le bottier qui tient le commerce se situant au rez de chaussée, pendant que Riswynn et Dard fouillent l'appartement à la recherche d'indices. Il semble que Larur est très apprécié dans son quartier. Il n'a plus été vu depuis 2 jours. La porte de l'appartement est ouverte mais ne semble pas avoir été forcée. En y regardant mieux, nous pensons à une mise en scène. L'appartement n'a pas été fouillé de fond en comble, les intrus ne semblaient pas chercher quelque chose de particulier ou alors, il savaient où chercher. Peut-être ont-ils capturé Larur puis ils l'ont ramené à son apprtement pour trouver ce qu'ils cherchaient, ce qui confirmerait que la porte n'a pas été forcée. Seul un tonneau ouvragé, avec des runes et contenant de la bière, a été éventré.
Après quelques discussions, nous nous rendons chez Limace. Tzemati frappe à la porte, se présente et explique la raison de notre présence. Limace prétend qu'il n'a jamais entendu le nom de Larur et ferme la porte. Tzemati insiste, mais la porte reste close. Nous décidons de nous planquer afin d'observer les va et vient de l'individu. Enfin... nous on se planque dans une taverne pas loin et Dard reste dehors, sous la pluie... Eh oui, c'est ça aussi, être un voleur... Il reviendra près de nous quelque temps après, avec la veste de Larur qu'il a trouvée dans des déchets le long de la maison de Limace, avec, dans le dos, un grand trou entouré de sang. Probablement un coup de couteau...
Nous discutons de la stratégie à adopter. Il y a la grande porte de devant, et la petite porte de derrière. Tzemati est pour une entrée en discrétion, par les toits. Tous ne sont pas optimistes pour cette solution, la discrétion et surtout l'escalade n'étant pas leur fort. Il propose que Dard s'y rende et nous ouvre la porte, mais nous jugeons la situation trop risquée pour Dard. Riswynn propose de bloquer la porte de devant et d'entrer par la porte de derrière. La solution est adoptée et Dard va bloquer, non sans bruit, la serrure de la porte d'entrée. Ensuite, nous enfonçons la porte de derrière...
Suite au prochain épisode...
[/spoiler]
avatar
...
Ssokar - Un drakéide prêtre de Caïden Caelan (Roland)
...
bourmisk

Un Drakéïde dans le monde de Golarion, je trouve ça très bizarre, pour ne pas dire anormal.
Autant je peux comprendre qu'on utilise le système de D&D 4 pour faire jouer un AP, autant j'ai du mal à comprendre l'intérêt de modifier le Background à ce point.
Je suis curieux de savoir qu'est-ce qui a motivé ce changement.
avatar
...
Ssokar - Un drakéide prêtre de Caïden Caelan (Roland)
...
bourmisk

Un Drakéïde dans le monde de Golarion, je trouve ça très bizarre, pour ne pas dire anormal.
Autant je peux comprendre qu'on utilise le système de D&D 4 pour faire jouer un AP, autant j'ai du mal à comprendre l'intérêt de modifier le Background à ce point.
Je suis curieux de savoir qu'est-ce qui a motivé ce changement.
MRick

Hum... Moi aussi je n'aime pas mélanger les éléments de cette façon, cependant les AP peuvent très bien être jouées de manière très indépendantes du monde de campagne. A partir de là, on peut imaginer un peu tout ce qu'on veut (voir les transposer dans un autre univers...)
avatar
Si ça se passait dans un autre univers que Golarion, il n'y aurait pas ce PJ là :
Bolvik - Un shoanti barbare (Manolo)
bourmisk
avatar
Et pourquoi pas ?  Le monde de golarion est tellement vaste que dire "ça n'existe pas" n'a presque pas de sens.  Lorsque de nouvelles races / monstres font leur apparitions au fil des suppléments paizo le MD trouve trouve toujours un moyen de dire "oui ca existait déjà mais...".  Pourquoi pas ici ?  Si ca plait au joueur et que le MD voit un moyen de le faire rentrer dans le jeu de telle manière à ce que cette ajout "apporte" quelque chose sans rien retirer.  Ici selon ma vision du jeu/monde c'est le cas.  Je vois une opportunité d'en faire une race qui apportera quelque chose de bien précis dans les 1ere et 3eme campagnes.
C'est une simple question de feeling.  J'avais l'impression que cette race apportait un plus en terme de jeu et je ne voulais pas jouer sans.  Idem pour mes joueurs.  Ca nous semblait bien.  On l'a adopté.  Se pose ensuite la question du RP dans le monde.  
Les descriptions dans les livres D&D4 des drakeides impliquent un empire perdu, ...  Un empire du bien qui aurait tourné au mal...  Personnellement j'ai une très bonne idée de l'empire en question et de la manière dont cet empire à donné le jour à cette race.  Smiley    Oui c'est vrai c'est pas du "canon".  Mais sincèrement pourquoi vouloir à tout prix être "canon".  
Ca me fait penser à "Holalala ça tu peux pas faire parce que c'est pas de le bouquin".  Bin oui, j'ai cette fâcheuse tendance à faire jouer des choses qui me plaisent et qui, je l'espère, plaisent aux joueurs.
Eux ils ne connaissent pas le background de Golarion autrement que par "ce que je leur faire vivre".  Si lorsque je leur décrit Golarion je dis "une race ancienne née de diverses expérimentations" ils disent "ah oui super, et s'imaginent plein de trucs que je pourrais ré utiliser".  
Pour moi les bouquins ne sont qu'une "base".  Libre à moi de choisir si je fait la "recette" en la suivant "à la lettre".  Ou si au contraire sachant que tel ou telle personne aime plus/moins tel ingrédient je la modifie pour que ca lui conviennent et lui plaise plus.  Je ne me compare pas aux autres tables, pour moi c'est pas un concours de "qui à respecté le plus les bouquins à la lettre".
Si je résume je n'ai pas autorisé cette race parce qu'elle est en D&D4 mais parce que j'ai une très bonne vision de "comment" je vais pouvoir utiliser cette race dans le background de Golarion.  
Voilà c'est ma manière de voir.  N'y vois aucune attaque ni aucun Trollage en devenir.  J'espère avoir répondu à ta question.  
BOURMISK
PS : Si tu veux discuter plus en détail de cet ajout, puis-je te demander d'ouvrir un fil séparé de sorte à ne pas "polluer" le fil de ce récit et à en faciliter la lecture à tous et toutes.  
PS2 : Ah oui, bonnes fêtes à tous !
avatar
Campagne terminée.
TPK chez Lymas Seed.  Pas de bol generalisé.  Quelques mauvaises décisions.  Un joueur absent.  Et voilà un groupe décédé.
Plutot que de recreer un groupe de suite et de recommencer on va passer a L5r sur cette campagne.  Rokugan nous voilà !
Snif snif et re snif quand même.
avatar
Snif ! Smiley
RIP.