Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

[Shadowrun 6] La Chute (Scénario Initiation Ecran MJ) - Questions règles et éventuels SPOILS 31

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Shadowrun

avatar

Je me permets de créer un topic dédié au scénario d'initiation pour Shadowrun 6, présent dans l'écran du MJ.

Je le fais jouer ce soir, j'ai vraiment essayé d'anticiper au maximum tout ce qu'il pourrait se produire comme situation mais surtout dans l'idée de proposer des options à mes joueurs qui ne connaissent pas du tout l'univers (pour leur montrer sa richesse et leur donner envie de se lancer dans une campagne).

J'ai plusieurs questions qui me sont venues en lisant le scénario, les fiches de pré-tirés et les règles du jeu. A noter que je ne ferai pas jouer Nigel la mage (je n'ai que 3 PJ) donc j'ai la "chance" de ne pas avoir à m'encombrer avec les règles de magie pour le moment.

Voici toute les questions que j'ai noté pour le moment :

Questions de règles :

- Initiative : Si un personnage débute son tour de combat dans la réalité physique pour se "plonger" par exemple en tant que rigger, comment se déroule l'initiative ? Est-ce que l'initiative initiale compte pour tout le combat ou est-ce que le rigger doit faire une initiative classique pour effectuer sa première action (se plonger dans un appareil riggé) puis au tour suivant relancer une nouvelle initiative liée au fait qu'il est maintenant en RA ou RV (cold sim / hot sim) ?

- Hacker un véhicule : Si le Hacker souhaite faire plonger un appareil qui le poursuit vers le sol pour qu'il s'écrase (cf. fin du scénario), est-ce qu'une action pour tenter d'imiter un ordre suffirait ? Est-ce que le pilote du véhicule pourrait tenter de redresser la barre s'il échoue à se défendre contre cette attaque (ou est-ce que le hacker doit répéter son action à chaque tour jusqu'à ce que le véhicule se crashe) ?

- Piloter 2 véhicules : le Rigger qui s'oppose à l'équipe pilote 2 véhicules en même temps, il est mentionné que son profil de PNJ possède 1 action majeure et 3 actions mineures. Comment peut-il techniquement piloter les 2 véhicules puisqu'il a besoin de 2 actions majeures dans le cas où un jet de Pilotage est recquis ?

Question pré-tirés :

- J'ai bien saisi que le Score Offensif des PJ n'était pas proposé car il dépend des armes qu'ils utilisent. J'ai voulu quand même, pour l'essai, calculer le SO de Jane si elle se bat avec ces poings. J'ai fait comme ceci: Force + Réaction + Augmentation densité osseuse 4 = 17 (le calcul en détail : Force = 8, Réaction = 6, Augmentation densité osseuse 4 = 3.

Est-ce que j'ai fait le calcul correctement ?

Je vais sûrement avoir d'autres questions, mais c'est ce qui me vient en tête là ce matin.

Merci d'avance pour votre aide content

avatar

Ah, que de bonnes questions content
- Initiative : Si un personnage débute son tour de combat dans la réalité physique pour se "plonger" par exemple en tant que rigger, comment se déroule l'initiative ? Est-ce que l'initiative initiale compte pour tout le combat ou est-ce que le rigger doit faire une initiative classique pour effectuer sa première action (se plonger dans un appareil riggé) puis au tour suivant relancer une nouvelle initiative liée au fait qu'il est maintenant en RA ou RV (cold sim / hot sim) ?

On me corrigera si j'ai tort, mais, en effet, si le rigger (ou le hacker) n'est pas déjà en RV avant l'initiative, il doit faire une initiative physique. Attendre son tour pour "passer en RV" et refaire son initiative en RV (-1 action) ... enfin c'était comme ça en SR5 (et je ne peux pas vérifier sur SR6 dans l'instant).
Cela dit :
Dans le cadre de la Chute et surtout d'un scénario d'introduction, je pense que tu peux simplifier et considérer que le passage en RV se fait gratuitement, au début du combat.

En outre, dans le contexte du scénario, Sean ne peut pas vraiment se mettre en RV avant d'attendre le Green Gambit à la fin du scénario et là, il est déjà en RV (si le PJ le souhaite) quand le combat commence.

avatar

- Hacker un véhicule : Si le Hacker souhaite faire plonger un appareil qui le poursuit vers le sol pour qu'il s'écrase (cf. fin du scénario), est-ce qu'une action pour tenter d'imiter un ordre suffirait ? Est-ce que le pilote du véhicule pourrait tenter de redresser la barre s'il échoue à se défendre contre cette attaque (ou est-ce que le hacker doit répéter son action à chaque tour jusqu'à ce que le véhicule se crashe) ?

Il me semblait qu'on avait mis un exemple sur le hacking de véhicule piloté par un rigger, mais je ne le retrouve pas (il a peut-être été coupé au montage).

- Piloter 2 véhicules : le Rigger qui s'oppose à l'équipe pilote 2 véhicules en même temps, il est mentionné que son profil de PNJ possède 1 action majeure et 3 actions mineures. Comment peut-il techniquement piloter les 2 véhicules puisqu'il a besoin de 2 actions majeures dans le cas où un jet de Pilotage est recquis ?

Le rigger a deux solutions: soit il controle à distance les deux (comme des drones), soit il se plonge dans l'un et laisse l'autre en mode automatique. De mémoire, je crois que dans le scénario, on mentionne qu'il n'est pas "payé assez cher pour ces conneries" et que du coup, il est tranquillement en controle à distance, histoire de ne pas se faire griller le cerveau en RV.

avatar

- Initiative : Si un personnage débute son tour de combat dans la réalité physique pour se "plonger" par exemple en tant que rigger, comment se déroule l'initiative ? Est-ce que l'initiative initiale compte pour tout le combat ou est-ce que le rigger doit faire une initiative classique pour effectuer sa première action (se plonger dans un appareil riggé) puis au tour suivant relancer une nouvelle initiative liée au fait qu'il est maintenant en RA ou RV (cold sim / hot sim) ?

Le rigger lance une initiative normale (non dopée par le câblage de contrôle de véhicule. Il relance son initiative au round suivant celui où il utilise l'action plonger dans un véhicule.

- Hacker un véhicule : Si le Hacker souhaite faire plonger un appareil qui le poursuit vers le sol pour qu'il s'écrase (cf. fin du scénario), est-ce qu'une action pour tenter d'imiter un ordre suffirait ? Est-ce que le pilote du véhicule pourrait tenter de redresser la barre s'il échoue à se défendre contre cette attaque (ou est-ce que le hacker doit répéter son action à chaque tour jusqu'à ce que le véhicule se crashe) ?

Déjà, le hacker ne peut réussir cette action que si aucun rigger n'est plongé dans le véhicule visé.

Dans les autres cas, l'action imiter un ordre pourrait permettre au hacker de faire plonger un appareil, qui le ferait à une certaine vitesse, ce qui signifie que le crash n'est pas immédiat, il arrive une fois que le véhicule a parcouru la distance suffisante pour atteindre le sol. Le pilote du véhicule peut redresser la barre à son prochain tour s'il survient avant le crash. Et ainsi de suite.

- Piloter 2 véhicules : le Rigger qui s'oppose à l'équipe pilote 2 véhicules en même temps, il est mentionné que son profil de PNJ possède 1 action majeure et 3 actions mineures. Comment peut-il techniquement piloter les 2 véhicules puisqu'il a besoin de 2 actions majeures dans le cas où un jet de Pilotage est recquis ?

Il peut utiliser au moins un des 2 véhicules comme un drone en mode autonome, lui donner des instructions (commander un drone, action mineure) et le laisser se débrouiller.

Question pré-tirés :

- J'ai bien saisi que le Score Offensif des PJ n'était pas proposé car il dépend des armes qu'ils utilisent. J'ai voulu quand même, pour l'essai, calculer le SO de Jane si elle se bat avec ces poings. J'ai fait comme ceci: Force + Réaction + Augmentation densité osseuse 4 = 17 (le calcul en détail : Force = 8, Réaction = 6, Augmentation densité osseuse 4 = 3.

Est-ce que j'ai fait le calcul correctement ?

C'est tout bon.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • artificier
avatar

Un grand merci, je souhaite simplifier au maximum donc le Rigger en RV à la fin du scénario ça me paraît très bien.

Pour le piratage de véhicule, je ne crois pas avoir vu d'exemple effectivement.

Pour le Rigger, merci je comprends mieux. Je pensais que seuls les drones étaient compatibles avec les autosofts. Donc techniquement à son tour, Sean peut utiliser la mitraillette du véhicule s'il n'a pas de jet de Pilotage à effectuer?

Dernière question concernant le rigging: le fait d'être plongé dans un véhicule signifie que l'on est physiquement dedans on est d'accord ? A distance, on peut aussi choisir RA ou RV ? Si oui, quel est donc mécaniquement l'intérêt d'être dans le véhicule ? Je vois juste la notion du bruit qui peut géner les jets mais si c'est la "seule" raison je ne vois pas pourquoi effectivement le Rigger ennemi risquerait sa peau dans un des véhicules (pour nos PJ, pas le choix, il faut s'échapper à l'aide du véhicule).

avatar
Ghislain

Merci pour ce retour!

Du coup, si on partait du principe que le Rigger ennemi est plongé dans les véhicules, quels seraient les actions à entreprendre pour pirater le véhicule ? Une attaque de hack avec Forcer l'accès, pour récupérer un accès administrateur ?

Bon je ne vais pas du tout aller vers cette option mais j'en profite pour balayer les cas de figure qui m'échappent. Merci 😅

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Ghislain
  • et
  • Boltgun
avatar
artificier

Je te conseille la lecture de la page 204 du livre de base clin d'oeil

avatar
artificier

Tu as juste pour Forcer l'accès. Il y a une priorité entre les ordres que recoivent un véhicule et le Rigger plongé en a la plus haute. "Imiter un ordre" passerait à la trappe.

Donc tu dois a) Forcer l'acces, puis b) Rebooter le drone (ça éjecte le Rigger) et c) Hacker quand le reboot est terminé. Tu peux aussi le formater avant de rebooter pour empecher le rigger d'y revenir.

A noter qu'un vehicule ne s'éclate pas pendant qu'il reboote, il se contente de se maintenir sur place ou de rester dans sa circulation.

Pour tes autres questions, quand tu plonge tu est mentalement dans le véhicule et c'est obligatoirement en RV (sinon tu le pilote comme on pilote une drone ou une voiture dans la vraie vie). L'intérêt d'être dans le véhicule est que ça te donne une platrée de bonus de jets.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • artificier
avatar
Boltgun

Merci à tous les deux, effectivement la page 204 est très utile et tes précisions Boltgun sont appréciées.

OK pour le véhicule qui ne se crashe pas en mode reboot (mais du coup est-ce qu'il décélère et reste en survol ou maintient sa trajectoire jusqu'à impact avec un batiment par exemple ?).

Pour la plongée en RV, si je comprends bien : dès l'instant où on utilise un câblage de contrôle + CCR, on est en RV (donc on est plongé) et on a tous les avantages que ça entraine (remises à l'atout, réduction du bruit, etc.). Pour la RA, on a aucun de ses avantages mais en revanche a-t-on besoin d'avoir le câblage et le CCR ? J'ai juste un peu de mal à comprendre les 2 modes...

avatar

Merci à tous les deux, effectivement la page 204 est très utile et tes précisions Boltgun sont appréciées.

OK pour le véhicule qui ne se crashe pas en mode reboot (mais du coup est-ce qu'il décélère et reste en survol ou maintient sa trajectoire jusqu'à impact avec un batiment par exemple ?).

Même pas, on peut imaginer qu'il reste en mode stationnaire ou simplement qu'il retour à la base en autopilote ou encore qu'il se connecte à l'AutoGrid (le système qui contrôle le traffique routier) et demande à celui-ci de le diriger vers un centre de maintenance.

En fait, l'effet, de mon point de vue, n'est pas vraiment défini (sauf erreur de ma part). Au-délà du fait que le véhicule est hors-service quelques tours, le meneur est un peu libre de décider quel protocole de gestion de "reboot intempestif" le fournisseur ou le propriétaire aura rmis en place.

Pour la plongée en RV, si je comprends bien : dès l'instant où on utilise un câblage de contrôle + CCR, on est en RV (donc on est plongé) et on a tous les avantages que ça entraine (remises à l'atout, réduction du bruit, etc.). Pour la RA, on a aucun de ses avantages mais en revanche a-t-on besoin d'avoir le câblage et le CCR ? J'ai juste un peu de mal à comprendre les 2 modes...

C'est deux choses différentes, mais complémentaires. Le câblage de contrôle permet de se plonger dans véhicule. Le CCR permet de contrôler des appareils et drones. C'est rare, mais théoriquement, un rigger peut se passer de CCR si il n'utilise qu'un véhicule, dans lequel il se connecte directement (mais pas à distance). (en terme de jeu, il perd un bonus à l'initiative, enfin en tout cas dans SR5).

Un mec sans câblage de contrôle peut diriger des drônes ou mêmes des véhicules à distance, mais ne pourra pas se plonger de dedans.

avatar

Merci Belaran, c'est plus clair. Bon et bien H-3 gêné

avatar

Tu peux avoir que l'un ou l'autre (j'ai un technomancien qui n'a qu'une CCR par ex.) mais les deux vont de pair. Au plus cheap, tu peut utiliser un drone avec un commlink en RA mais c'est une solution d'appoint pour un non rigger. Pour faire simple :

La CCR offre : commander plusieurs drones en une action, partage les autosofts sur tes véhicules, de meilleures défenses contre le hacking et des programmes spéciaux.

Le câblage offre : La capacité de plonger en VR.

Pour le reboot, un logiciel de pilotage n'est pas malin et encore moins en "mode non echec". Si tu reboot un véhicule au milieu d'un man½uvre ambitieuse, le crash est assuré. Par contre en condition normales une voiture va rester dans sa file en ralentissant le temps de rebooter.

avatar

Merci Belaran, c'est plus clair. Bon et bien H-3 gêné

artificier

mort de rire

Suspense!

avatar

Bon et bien, un petit débrief ce matin. Ce fût "rocambolesque" en tant que MJ. J'ai eu l'impression de ne pas maitriser la moitié des choses mais ce que je voulais transmettre à mes joueurs a été transmis :

- La profondeur de l'univers de Shadowrun et les possibilités qu'il offre (ils ont adoré)

- Un système nouveau pour eux (lancer des brouettes de dés 6) (ça les a fait sourire, donc je ne sais pas si ça leur a vraiment plus, comparé au D20 de la 5e édition de D&D qu'ils connaissent par coeur)

- Le type de missions et d'intrigues que le jeu propose et l'importance de chaque profil dans une équipe

SPOIL ON :

Pour revenir sur le scénario, ils ont clairement essayé d'outrepasser toutes les limites imposées et ce, dès les premières secondes (casser des murs à mains nues, appeler Mei directement sur son commlink une fois qu'ils ont récupéré les leurs, etc.). C'était un peu frustrant pour moi de leur dire "non ce n'est pas possible" mais après leur avoir expliqué que l'idée était de leur montrer petit à petit comment fonctionnait l'univers et les règles, ils ont suivi à la lettre les scènes. On a dû s'arrêter juste avant le combat contre les drones. On a joué 2h environ (avec une intro de 45 min pour décrire l'univers, leurs personnages, la situation actuelle et les règles du jeu basiques).

Je me suis rendu compte que les tests demandés pour récupérer des informations (hacking, perception dans le couloir avec gardes et caméras) laissent entendre que les joueurs regardaient activement. Ce que je veux dire, c'est que le hack permet de récupérer les plans du complexe, la position des gardes, les dossiers des personnages, mais je n'ai pas saisi si le joueur devait explicitement demander ce qu'il cherchait ou si je devais lui expliquer qu'il pouvait choper X informations plus ou moins difficiles à avoir et lui donner de manière aléatoire à chaque tentative ?

Pour revenir sur le système, j'ai suivi à la lettre les tests demandés dans le scénario et ça m'a énormément aidé, je me suis senti dépassé entre le fait de leur raconter une expérience passionnante et de savoir exactement quoi leur demander face à leurs propositions. La gestion de l'atout s'est bien déroulée, je leur ai donné leurs quelques options pour les jets de compétence et comme il n'y a pas eu de combat, il n'y a pas eu trop de complexité à ce niveau. On a terminé la session sur la distribution des armes, donc chacun a noté les informations importantes (dégâts, scores offensifs, etc.).

On joue ensemble depuis 2 ans à la 5e édition de D&D, donc on est habitués à ce que la parole soit équitablement distribuée et que le MJ ait du répondant en face. Autant dire que la phase de hacking a laissé un peu perplexe les 2 autres joueurs qui ne faisaient rien en attendant (je leur ai expliqué que j'avais besoin d'être concentré à fond avec le decker). On va terminer le scénario en juillet, j'ai hâte de mener le combat et la scène de rigging.

La conclusion c'est qu'on a tous mordu à l'hameçon, qu'il faut juste qu'on trouve l'équilibre pour se raconter une histoire sans temps morts et je pense qu'Anarchy peut être la solution. A suivre...

(Encore merci à tous pour vos réponses et votre aide pour préparer cette première entrée dans Shadorwun) !

avatar

Je suis content que ce soit bien passé. C'est normal de devoir se concentrer avec le hacking au début, surtout que la recherche d'info est importante dans ce jeu.

avatar

Bonjour ici,

C'est demain soir que je fais jouer ce scénario. J'avoue qu'il est pour moi plus frustrant qu'autres choses, il soulève des tas de questions plus qu'il ne m'aide. Du coup je poserai ici les questions dont je ne trouve pas de réponse.

Q1 : Celle qui me vient directement c'est vis à vis des menottes qu'on met à Nigel et qui l'empêchent d'utiliser la magie. Cela me gène dès le premier scénario d'utiliser un objet qui fait quelque chose qui n'est pas sensé arriver. Aucune raison que des menottes (quel modèle d'ailleurs) empêchent Nigel de lancer des sorts. Y a t'il un vrai objet SR6 qui permet d'entraver un magicien, mais sans le rendre aveugle par exemple. Je sais pas, un générateur d'impultion qui empêche un mage de se concenter ? Bref un truc qui mette pas hors service, je vais pas mettre un masque opaque sur la tête de Niguel pour pas lui donner de ligne de vue.

Pour le moment, j'ai envi de pas lui mettre d'entrave, y a rien qui le justifie je trouve.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Carmody
avatar
Oribiahn

Salut Oribiahn,

Les menottes anti-mages, bien qu'elles ne soient pas décrites dans le livre de base, existent bien dans le lore de Shadowrun. Ce n'est pas quelque chose qui n'est pas sensé arriver. On en trouve une description dans le Grimoire des Ombres (pour SR5) sous le nom Fers anti-mages :

Pour maîtriser les criminels Éveillés, les officiers des forces de l’ordre utilisent des menottes et des cagoules qui perturbent leur concentration avec des sons et des flashs de lumière ou qui libèrent des chocs électriques.

et

Les fers anti-mage sont fabriquées avec de la fluomousse (une espèce de plante bioluminescente qui brille en présence de magie ou d’entités astrales) et un appareil électrique extrêmement sensible. Si les fers détectent le lancement d’un sort ou le début d’une projection astrale, le prisonnier subit un choc électrique infligeant des dommages 15P.

Quant à la question de ce qui justifie cette entrave, c'est une astuce scénaristique pour aborder les aspects du jeu les uns après les autres, à la façon d'un tutoriel de jeu vidéo. Le scénario fonctionne tout à fait sans, mais l'auteur a considéré que c'était plus simple pour le meneur et la table de découvrir les règles petit à petit, d'où le fait que Nigel ne peut pas lancer de sorts au début, et que Moussa ne retrouve pas son cyberdeck immédiatement.

avatar

> Y a t'il un vrai objet SR6 qui permet d'entraver un magicien, mais sans le rendre aveugle par exemple.

Les fers anti-mages ne rendent pas aveugle, elles gênent juste la concentration et interdit l'envoi de sort. C'est en effet un "stratagème" pour limiter le nombre de règles que les joueurs ont à prendre en main. Ils peuvent commencer le scénario en ne connaissant aucune règle de SR6 et permettre ainsi au meneur d'introduire, étape-par-étape, ces règles.

> Pour le moment, j'ai envi de pas lui mettre d'entrave, y a rien qui le justifie je trouve.
Etant une employée docile de Renraku, on peut en effet imaginer que Nigel se comporte gentillement et ne lancer pas un éclair de Force ou une boule de feu lorsque l'on vient les interroger.

> J'avoue qu'il est pour moi plus frustrant qu'autres choses, il soulève des tas de questions plus qu'il ne m'aide.
J'en suis désolé, le défaut de bien connaitre Shadowrun, depuis longtemps, et qu'il y a des éléments de jeu (comme les menottes) qui semblent évident, mais qui ne le sont pas . Mais n'hésites pas à les poser ici, on y répondra aussi bien et vite que possibe !
Et on essayera de regrouper les réponses pour faire un article sur shadowrun-jdr.fr (les réponses profiteront probablement à d'autres).

avatar

Merci pour les fers anti-mage. c'est exactement l'info dont j'avais besoin !

Pour le scénario, voici les questions que je me suis posées :

Q2 : Où sont les gens ? Et du coup pourquoi les PNJ sont en salle de réunion.

Ce que j'en pense : Les employés sont enfermés dans leur bureaux à cause des consignes de sécurités. Consignes de sécurité qui va à l'encontre de ce qu'on connaît IRL mais qui dans le futur se justifie facilement.

Q3 : Le plafond tombe sur Hidéo... L'explosion est en dessous et c'est le palier +2 qui s'effondre content

Ce que je pense : Je vais faire un trou là où se tenait Hidéo, cad devant la porte de la cellule qui se brise. En dessous, les flammes qui commencent à se propager. Je laisserai 1 min avant que le protocole ferme la porte de la salle aux cellules, si les PJ veulent tenter un truc pour Hidéo (qui perdra son commlink dans l'histoire).

Q4 : Architecturalement, le couloir de service comme proposé, j'y crois pas une seule seconde :p. Comme par hasard y a un panneau qui y donne accès depuis le bureau de Mei, et il va à la salle de réunion.

Ce que j'en pense : Je vais ranger tout l'équipement (même le cyberdeck) confisqué dans le bureau juste avant les cellules, çà me semble plus logique que la sécurité le mette là que dans le bureau de Mei. En fait, je ne vois pas d'intérêt à m'embêter à passer par le bureau de Mei. Les PJ pourront faire exactement la même chose que dans le bureau. Du coup le couloir technique est connu de tous et on y accède par des lieux communs. Il traverse le batiment dans sa longeur avec un escalier d'un coté (pas loin des cellules et il sera en feu, ils peuvent pas descendre) et de l'autre, à coté de la salle de réunion. Ils assisteront aux executions derrière une vite, çà me semble plus logique qu'en déboulant dans la salle et que personne les voient.

Q5 : Matrice. Accès au serveur rejetté de base c'est ok. Coupé de l'extérieur, je vois pas l'intérêt.

Ce que je pense : Les commlink fonctionnent normalement vers l'extérieur.

avatar

> Q2 : Où sont les gens ? Et du coup pourquoi les PNJ sont en salle de réunion.


Ca a peut-être été coupé "au montage", mais normalement une phrase expliqué que le niveau a été évacué après l'explosion en-dessous. D'où l'étage vide lorsque les PJ sortent de leur cellule.
L'explosition se déclenche exactement au moment de la réunion organisé par Mei, car justement il s'agit d'une distraction pour couvrir son exfiltration pendant que la sécurité est occupé à appréhender les "terroristes" qui ont attaqué le niveau d'en-dessous.

> Q3 : Le plafond tombe sur Hidéo... L'explosion est en dessous et c'est le palier +2 qui s'effondre content

L'idée était plutôt que l'explosion, secoue le batiment, qui décroche un élément du plafonnier. Après, tout, Renraku n'est pas immunisé à la réduction des coûts et à l'utilisation de matériaux de faible qualité pour les parties non-essentiels plaisantin Mais ta version "bouche de l'Enfer" qui s'ouvre sous les pieds d'Hidéo fonctionne tout autant.
> Q4 : Architecturalement, le couloir de service comme proposé, j'y crois pas une seule seconde :p. Comme par hasard y a un panneau qui y donne accès depuis le bureau de Mei, et il va à la salle de réunion.
C'est plutôt un sacrifice dû au fait qu'on ne pouvait pas non plus faire un véritable plan d'architecte du niveau. En fait, à l'époque où la rédaction du texte, je ne suis pas sûr qu'on avait déjà décidé de mettre un plan. Comme le site est une arcologie, c'est un truc assez massif, qui du coup, dispose de corridor "technique". Il ne relie pas que le bureau de Mei à la salle de réunion, mais aussi d'autres parties du complexe (puisque c'est là qu'on passe les gaines en tout genre).
On peut déplacer le matos au poste de sécurité, plutôt que l'avoir remis à leur supérieur hiérarchique. Mais attention au risque de modifier tellement le scénario, que lors de son exécution, on ne sait plus où est quoi et qu'une modification introduise une incohérence (qui pourra être relevé par les joueurs). La Chute n'est pas parfait, mais nous y avons quand même passé bcp de temps et serrer pas mal de boulons...
> Q5 : Matrice. Accès au serveur rejetté de base c'est ok. Coupé de l'extérieur, je vois pas l'intérêt.
Le risque est que les joueurs décicent d'appeler leur contacts ou un taxi volant, au lieu de s'emparer du Green Gambit. Cette limitation est aussi un aspect du tutoriel, pour éviter que la table sort des gonds du scénario. Encore une fois, c'est un didacticiel de jeu vidéo, très encadré, de manière artificilelle.