Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Crime et Châtiment 26

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

Salut à tous, j'aurais besoin de vos lumières pour résoudre la situation suivante:

Un de mes pjs interprétant une prêtresse de Rondra s'est fourvoyé en rentrant dans une combine avec une guilde de voleur qui a demandé au groupe de voler un objet à A pour le déposer dans la poche de B afin de le faire accuser. Le groupe avait causé des dommages à de nombreuses reprise aux membres de cette guilde et afin d'éviter d'avoir à surveiller constamment leurs arrière a passé un marché avec eux.

La prêtresse n'a pas participé directement à cette arnaque mais l'a cautionné tacitement afin de ne pas faire assassiner son groupe. Prise de remord lorsque B fût arrêté devant sa fille en pleurs, elle alla se confesser à un archipraetor de son ordre au temple d'Angbar. Le Conseiller rouge lui ordonna alors de réparer les dommages qu'elle a causé par son silence. Ce fut fait et l'innocent fût libéré. De retour au temple pour subir un juste châtiment la prêtresse se vit dépouillée de tout son matériel et enfermée dans une cellule monacale.

Quel genre de punition peut elle subir pour ces faits d'après vous?

avatar

Cela ne me semble pas non plus une faute lourde vis a vis de l'église de Rondra.

D'un code de chevalerie a la limite et encore.

Elle a pas agit en fourbe en combat et du coup j'ai pas l'impression qu'elle ai rompu ses v½ux et obligations vis a vis de l'église.

Elle peut si tu estimes le contraire avoir des malus quelques temps à la régénération Karmique jusqu'à ce qu'elle s'amande.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar

Les sanctions sont probablement bien davantage proportionnées à des raisons politiques et hiérarchiques qu'à la gravité réelle de la faute. Donc tout dépend de l'intentionnalité derrière la sanction, ou derrière, le cas échéant, l'absence de sanction.

Bien des choses sont possibles : septaine de pénitance avec discipline rigide et jeûne, quarantaine de même, paiement d'une somme pour compensation, TIG au service d'un temple, ou d'une oeuvre du temple, quelques mois de prison, châtiment corporel (coups de corde), remontrance verbale par l'autorité.

Ou même rien, pour étouffer l'affaire, ou parce qu'on estime qu'on ne va pas embêter une prêtresse avec ça.

avatar

Dans le god of aventuria, les exemples donnés par Jay tombent tous ou presque sous le cadre de la pénitence mineure (la donation, le travail simple pour l'église, priere régulière)

Une punition moyenne est évoqué comme étant potentiellement un pélerinage, un travail désagréable ou de subalterne pour l'église pendant quelques semaines.

Une pénitence lourde comme un pélerinage dans un endroit lointain, construire une église ou entreprendre une longue quete pour l'église.

Mais çà c'est pour "réparer" une faute. As t-elle manquer à son voeux de chevalerie en manquant d'honneur ? C'est questionnable. Elle a fait preuve d'honneur en réparant la faute, certe pas de sa propre initiative, mais bon...

Une accroche de scénar pour être de l'envoyer vérifier un autel/chapelle éloigné des routes, dans un petit hameau, et s'assurer de son entretien pendant 1 semaine. Du coup bien évidement il se passerait un truc dans le coin.

avatar

Ça peut être l'occasion de lui coller une quête dangereuse. Ses compagnons vont se sentir obligés de l'accompagner parce que ce sont eux qui l'ont mis dans cette situation.

avatar

Une quete dangereuse serait une punition lourde, qui est pour réparer un statut d'apostat...quelqu'un qui a tué un autre pr^tre, à blasphemé ou autre joyeuseté bien lourde du genre ^^...

APrès la quete peut s'avérer dangereuse, mais je pense pas que ce doivent être l'idée intentionnelle de départ de l'église.

Mois je verrais plus au contraire un truc simple a priori mais qui dégénère, sans que l'église puisse le prévoir.

Après ca pourrait aussi être de faire la garde devant les portes du temple pendant 12 jours, dans le genre travail de subalterne.

avatar
The ReAl NoOb

Ne pas oublier que Rondra est aussi la déesse de l'honneur et de la responsabilité (entre autres aspects cf. Wiki aventurica qui liste tous les aspects). Or là on est sur tout sauf quelque chose d'honorable. Par contre, son comportement suite à l'incident est "responsable" ce qui est mieux.

Après je suis d'accord ça me semble une infraction mineure. Par contre faire innocenter la victime risque de poser des problèmes à ses camarades...

Mentir en général n'est pas honorable... (sauf peut-être dans certaines cultures)

avatar
La prêtresse n'a pas participé directement à cette arnaque mais l'a cautionné tacitement afin de ne pas faire assassiner son groupe.
Streetsamurai

Conséquemment : pour regagnez une part de son honneur (attention, je ne parle pas de sanction ici) aux yeux de ses pairs, la prêtresse doit sans doute participer activement à l'arrestation des acteurs et commanditaires de l'arnaque. Cela me semble un minimum. L'intérêt (ludique) évidemment, est de mettre en conflit sa loyauté envers son groupe et sa loyauté envers son ordre.

avatar
Mentir en général n'est pas honorable... (sauf peut-être dans certaines cultures)
Dyvim

La question est, je trouve, fascinante, surtout dans un contexte tel que celui de l'Aventurie, pour lequel nous devons nous raccrocher à des modèles pluriels et non équivalents. On songe bien sûr au Trecento, ainsi qu'à la Grèce Antique, Rondra ayant une proximité certaine avec une Athéna, on songe aux valeurs véhiculées au travers de divinités nécessairement complexes. Nulle guerre sans ruse, nulle ruse sans mensonge, Troie elle-même est tombée d'une des milles ruses d'un illustre, les dieux eux-mêmes usent de mille artifices, et mentent autant qu'ils respirent (en supposant qu'ils respirent).

Mentir est-il déshonorable ? La réponse ne me semble pas si évidente, vraiment. En particulier dans un tel contexte.
En revanche, faire accuser à tort un innocent aux yeux de la justice des hommes, et s'associer à des voleurs...

avatar

Je suis de l'avis de Dyvim: une prêtresse de Rondra doit être garante de sa parole. Mentir n'est pas un péché universel, mais les prêtres de Rondra sont droits dans leurs chaussures, se tiennent loin de toute fourberie, et préfèrent la confrontation directe. Mais en effet on n'est pas dans le temple de Praïos, donc la vérité pour la vérité n'est pas de quoi il s'agit. La prise de responsabilité, et surtout: la défénse des innocents sont par contre des principes essentielles.

Dans ce cas-ci, elle a fait un tort, et elle l'a regretté, et elle a fait ce qu'elle pouvait pour réparer les conséquences de ses actes; si aucun innocent est encore dupe de ses actes, il reste à rétablir la connection avec son Dieu. Selon le style du temple et de la prêtresse je conseille une période de "prières" (ce qui ne veut pas nécessairement dire le retrait cloisonné dans une cellule pour Rondra) mais encore plus un pélerinage. Individuel pour elle: Tonnerive si elle se sente très coupable. Sinon, plus pour sa réputation dans le temple aussi: visiter les lieux saints de Arivor.

avatar

Je vous trouve bien sévère dans l'appréciation de la situation telle que décrite.

Il est mentionné qu'elle n'a pas pris part. Ensuite le cautionné tacitement...ca veut tout dire et rien dire. La prêtresse ne peut pas être tenue responsable non plus des agissements de tout le monde.

Cela dépend aussi de comment elle a cautionné, genre je ne suis pas d'accord, mais je comprend l'importance pour votre survie. Ou faites ce que vous voulez je fais semblant de ne rien avoir vu. C'est pas tout à fait pareil.

Ensuite tout n'est pas aussi blanc et noir je pense, surtout que les prêtres de Rondra ont aussi pour tâche de défendre et protéger la foi. Et la dedans y a un dieu plutît gris tout de même : Phex. C'est un des douzes, et le dieu des voleurs entre autre. On ne peut pas attendre d'un adepte de Rondra qu'il se jette sur tous les voleurs qu'elle croise. Ce n'est pas un paladin qui chasse le "Mal".

Les propositions de contritions à grand renforts de pélerinage dans des cités majeure ou des mois de prières etc...me semble, vu le contexte et "l'infraction", massives...cela sera quoi alors si l'infraction est majeure ?

Un avocat du diable pourrait en plus arguer qu'elle a doublement manqué à sa parole alors, puisqu'elle est allez dénoncé une situation, fruit d'un accord "commercial" entre la guilde des voleurs (sans doute donc sous l'influence d'un prêtre de Phex) et le groupe. En cela elle n'a pas protégé la parole sacré d'un accord qui tombe sous l'influence des préceptes d'un des douzes....on peut pousser le raisonnement à l'extrème aussi du coup.

Ensuite si on analyse à fond, de quelle mouvance est la prêtresse ? Orage ou bouclier ? Défendre son groupe peut justifier une telle action. Après tout, elle protège 3, 4, 5 personnes au détriment d'une seule, et sans s'impliquer dans l'éxécution déshonorable.

Bref, toute cette réflexion (que j'adore au passage), pour dire que c'est pas si tranché que çà je trouve, philisophiquement parlant et donc vis à vis de la foi. Mais comme dit plus haut, la punition dépend sans doute plus du contexte politique local et interne à l'église locale de Rondra qu'a la réalité religieuse de la faute qui me semble vraiment très mineure, sans être inexistante évidement.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Oog des Meesters
avatar
Bref, toute cette réflexion (que j'adore au passage), pour dire que c'est pas si tranché que çà je trouve, philisophiquement parlant et donc vis à vis de la foi. Mais comme dit plus haut, la punition dépend sans doute plus du contexte politique local et interne à l'église locale de Rondra qu'a la réalité religieuse de la faute qui me semble vraiment très mineure, sans être inexistante évidement.
The ReAl NoOb

Oui, il y a des contextes où l'autorité voudra faire un exemple, d'autres où elle ne veut en aucun cas entâcher le crédit du temple, d'autres où s'agit de pointer du doigt une branche du temple qui n'est pas en odeur de sainteté auprès de l'autorité, etc. "Tout cela est éminemment politique, mon cher", comme on dit.

avatar
The ReAl NoOb

Le problème pour moi est surtout conscientiel: elle n'a pas prévu que ses actes auraient mené au préjudice des personnes innocentes. Après elle a aidé à résoudre ça, donc "légalement" elle a fait le nécessaire. Mais il se peut qu'elle s'en veut et que la relation intime avec son Dieu sen trouve perturbé. C'est dans cette optique que j'aviserais un pelerinage, afin de retrouver le contact premier avec son dieu (et puis de l'amener à Arivor, endroit sympathique, je suis un MJ qui aime placer ses pions bien à l'avance). Il est tout aussi possible dans une église individualiste comme celle de Rondra, où beaucoup dépend de l'interprétation que chaque prêtre donne de sa vocation et des quêtes à entreprendre, qu'elle juge qu'elle a fait le bien et qu'il n'y a aucun souci.

avatar

Oui je partage. Je profiterai egalement pour récompenser la joueuse au travers de la punition avec une opportunité RP et d'aventure.

D'ou la demande légère de l'église d'aller s'assurer de l'entretien (tâche un peu ingrate d'aller balayer un autel qu'on confie pas aux élus ) d'un autel paumé dans un hameau. Propice à une accroche de scénario où les vertues de Rondra devraient briller et permettre à la prêtresse d'effectuer sa rédomption.

Si tu veux que la punition soit spirituelle et non pas terrestre que Rondra et pas son église la punisse, tu peux opter pour un malus à la régénération Karmique le temps de la rédemption symbolisant la confiance et le lien affaibli entre la prêtresse et sa divinité.

avatar

... Propice à une accroche de scénario où les verrues de Rondra devraient briller et permettre à la prêtresse d'effectuer sa rédomption.

The ReAl NoOb

Blasphème envers la Dame !!!

Je demande châtiment !!! clin d'oeil

avatar

Ma première question serait : fait-elle contrition (avec l'idée d'avoir offensé la Déesse) ? Alors la "compensation" peut-être volontaire, par exemple des prières sincères incessantes pendant des jours, ou la décision de ne plus faire appel à la "magie" de la Déesse jusqu'à l'accomplissement d'un acte que le personnage jugerait suffisamment glorieux et digne pour avoir été pardonné par la déesse, un acte de gloire ici en l'espèce.

avatar

heyy ça en fait de la lecture! cool

merci pour vos réactions qui me donnent déjà pas mal de "biscuit"

De mon point de vue elle a doublement failli:

1° incapacité à défendre un innocent et action qui va à l'encontre de la foi en Praios. C'est d'ailleurs l'intervention d'un prêtre de Praios qui fût décisive pour les gardes, grâce à sa liturgie

2° manque de courage personnel et incapacité à insuffler ce courage chez ses compagnons. Pour le coup cela va directement à l'encontre du domaine spirituel de Rondra.

En effet elle a réparé sa faute donc la sanction sera moins lourde. J'aime bien l'idée de mixer le fluff et le crunch: prières, réclusion temporaire et exécution de tâches subalternes normalement réservées aux novices d'une part, pénalité de régénération karmique et épreuve cumulée de Dieux et Cultes, 1 jour par épreuve d'autre part. Dès que le NR de 10 est atteint la pénalité disparaît. Si elle n'avait pas réparé ses tords j'aurais même mis un malus de 1 sur les liturgies je pense, mais dans le cas présent ça serait beaucoup trop sévère.

Par curiosité qu'y a t'il à Arivor pour les rondriotes?

En tous cas les rebondissements s'annoncent nombreux, s'ils décident de rester à Angbar je pense que tout cela va mal finir pour les Renards des Étoiles (la guilde en question)...ou pour mes pjsmalademort de rire

avatar

Par curiosité qu'y a t'il à Arivor pour les rondriotes?

Streetsamurai

Ca dépend de la période... content

Mais à la base, c'est un haut lieu de la foi rondrianique, avec notamment une forteresse (et siège) des Ardarites.

avatar

Mais ca c'était avant. plaisantin

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Marc S
avatar

[SPOILER MANIFESTATION CELESTE]

Dans le même thème quel serait le châtiment pour les membres de la secte du Sans Nom ?

Mes joueurs doivent y retourner et j'aimerais leur faire un petit topo de la justice qui y fût rendu. Je précise que la prêtresse est morte lors de l'affrontement final. J'imagine peine de mort mais pas forcément et , si oui, de quelle manière.