Heuuu, mhhhhh, ehhhhhh. Chassons l'interjonction. 7

Forums > Créativité

avatar

Salut à tous !

Dans un autre millénaire, j'étais joueur et des fois même meneur de jeu. Il y a quelques mois, j'ai commencé une campagne (chroniques oubliées, anathazerin) sur roll20. Elle a ceci de particulier qu'elle s'adresse à des joueurs qui apprennent le français. Certains ont une expérience du jdr, d'autres non. Les sessions comportent de 3 à 5 joueurs.

J'ai enregistré une partie, et j'ai été déçu de réaliser que je n'étais pas à l hauteur de mes attentes en terme de conversation.

Ma diction est bien trop rapide, saccadée, avec enormément de "heuuu", de "mhhhh". Je me répète, je cherche mes mots, et des fois ceux que je trouve ne sont pas les plus simples que j'aurais pu utiliser.

Bref, je me suis rouillé et ma technique de MJ n'est plus celle que j'avais à 20 ans.

Maintenant que j'ai réalisé qu'il y a un problème à résoudre, je ne sais pas trop par quel bout l'attrapper.

Concrètement, y a t'il des techniques, des apprentissages possibles pour améliorer la compétence de conteur ?

avatar

L'équipe de BBE avait proposé cet hiver une stage dédié à la maîtrise avec comme focus l'interprétation du MJ.

J'ai loupé le coche et j'espère qu'il y aura une nouvelle offre.

En regardant ensuite sur le Net je suis tombé sur ça : https://www.fm2j.com/formations-courtes/216-ecrire-et-animer-une-partie-de-jeu-de-role.html

Je ne suis pas allé plus loin mais il doit y avoir d'autres propositions.

avatar

Je ne donnerai mon avis que sur la communication qui est le milieu dans lequel je travaille.

Pour augmenter la fluidité et tout ce qui est lié au paraverbal (la voix), il faut faire un travail de fond sur ce que tu as à dire. Ca veut dire t'entraîner, t'écouter, ajuster le ton, le volume et la vitesse. Travailler ta respiration pour bien couper les phrases. En soi, ce n'est pas si compliqué, mais ça demande un peu d'expérience puisque la particularité du jdr est que le MJ doit improviser la plupart du temps. Il faut donc connaître un maximum de noms propres (en tous cas s'entraîner à les prononcer pour ne pas buter à chaque fois) et être à l'aise avec les sujets liés au scénar en cours pour utiliser les mots les plus adaptés à ton public, ici des personnes ne maîtrisant pas la langue.

Enfin, ne pas hésiter à marquer des pauses pour réfléchir à ce qu'on va dire (10sec de blanc c'est mieux que 25x euuuuuuuuh).

J'espère que ça répond en partie à ton questionnement.

avatar

Hello ! Sujet intéressant dis donc !

Improviser un dialogue, une description est une chose, et le rendre vivant, captivant, le faire comme un acteur en est une autre. Faire les 2 en même temps demande du métier, ou un talent naturel. Quand j'ai regardé les actuals plays de Role'N'Play, j'ai été bluffé par ce métier d'acteur qu'ils arrivaient à utiliser dans leur pratique. Ces parties ne ressemblaient pas aux notre, où on se coupe la parole, où fait un jeu de mot dès qu'il y a un nom de ville ou de pnj marrant, et où effectivement le MJ va parfois mettre quelques secondes à retrouver l'info qu'il voulait vous donner, et donc combler le vide avec du "heeeu, et bien, deux secondes, voilàààà, le collier de Shriva-naaaaar" ("combien de a dans le nom du collier" demandera un joueur).

Bref, je n'aurais qu'un seul conseil à te donner : écris un maximum de choses avant la séance. Ils vont croiser un vendeur ambulant qui leur indiquera la route vers le prochain problème ? Ecris deux trois lignes de la conversation possible, avec les infos importantes, mais aussi l'argot employé ou les tournures locales. Lors de la partie, tu n'auras plus qu'à interprêter ce que tu as écrit, ce qui devrait se faire de façon plus fluide (et avec des mots que tu as choisi au préalable pour ton auditoire).

Idem pour les descriptions importantes de PNJs ou de lieux. C'est frustrant d'avoir un PNJ qu'on voudrait montrer sous un jour angoissant, mais dont la description est gâchée par l'oubli de ce terme pour désigner une barbe qui ne va pas jusqu'au menton, mais si vous savez là (comme Wolverine ?) et voilà, la description est à l'eau.

Et si tu as une base solide, déjà écrite, pour les choses importantes à dire, improviser autour sera également plus aisé.

avatar

Je prévoyais de m'inscrire dans une troupes d'impro, pour développer l'acting et la spontanéité. Quand on pourra le faire de nouveau je vous ferai un retour pour savoir si ça m'a été utile.

avatar

Sans rentrer dans la technique, pour laquelle il faut effectivement s'orienter vers des entrainements et pratiques de théatre, d'élocution, de respiration, de jeu d'acteur et d'improvisation, je souhaite souligner tes objectifs difficilement concilliables :

  • Faire du JdR dans les règles de l'art (impro, liberté, etc)
  • Favoriser l'apprentissage du français
  • Jouer avec des novices
  • Jouer en ligne

Je pense que c'est la que réside la racine de ta problématique et l'origine de ton insatisfaction. A mon humble avis, tu auras forcément une insatisfaction, la partie et ta performance de MJ ne seront jamais "au top" car tu as trop de contraintes à concillier. Imagine si tu en supprime une ou plusieurs comment penses-tu que cela améliorerait ta performance ? Ou bien compare quand tu jouais il y a 20 ans : jeu régulier, entre potes, tous parlant bien français, maitrisant les règles et autour d'une table. Il faut savoir revoir ses ambitions à la baisse et se donner des challenges surmontables. Sinon ta déception risque de prendre le dessus sur la motivation. Surtout s'il s'agit d'une campagne, où il faut tenir sur la durée.
Lève ou allège ces contraintes et tu verras déjà que ça ira mieux sans se payer une formation ou des cours (un effort supplémentaire de ta part qui ne lèverait pas les contraintes). Cela peut-être que temporaire le temps de te "remettre dans le bain" et d'apprendre à connaitre tes joueurs. Mais aussi le temps pour eux d'apprendre le français et/ou de se familiariser avec les règles.

  • Allumer les webcam pour pouvoir lire le langage non-verbal des joueurs.
  • Changer le contrat social de la table pour réduire les libertés et/ou jouer des scénarios plus dirigistes pour te permettre de consacrer plus de temps à l'adaptation à un langage plus simple, des mécaniques plus restreintes et avoir des descriptions et narrations plus préparées.
Ce message a reçu 1 réponse de
  • Fytzounet
avatar
GalaadG

Je suis plutôt d'accord avec ça.

Par exemple, je suis éducateur dans la vraie vie et autant je fais attention à mon langage dans mon boulot, autant je me laisse aller en jdr et j'essaie juste d'interpréter au mieux mes pnj.

Tu peux peut-être au début te poser comme condition d'utiliser un niveau de langue accessible pour tes joueuses et n'hésite pas à noter dans votre contrat social qu'elles peuvent sans soucis demander des explicitations si besoin.

Le rythme, c'est pas forcément trop grave au début surtout avec tes conditions tant que tout le monde trouve son compte et s'amuse.

N'hésite pas à debriefer avec ton groupe en fin de partie pour voir comment il voit ta partie. Tu peux avoir de bonnes surprises ou des axes d'amélioration.