Vengeance - Par un groupe d'enfants 14

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées (boite d'initiation)

avatar

Bonjour à tous,

Je fais partie de la classe "rolliste retraité, en reprise d'activité avec ses enfants".

En effet j'ai eu la joie de faire jouer à mes trois filles (12-8-5,5) les disparus de Clairval, ce qui a été une expérience géniale pour nous 4.

Nous venons de démarrer vengeance, je le reconnais avec quelques craintes de ma part due à la compléxité pour les deux plus jeunes.

Je souhaitais initier ce fil pour échanger avec d'autres parents sur les adaptations faites pour enfants, session par session.

Bref, c'est un fil bien relou, du papa gaga que je suis.

avatar

Session 1 & 2

Le temps de ces sessions est d'une à deux heures chacune, et mes aventurières sont sur le point de rencontrer le lutin du marais.

Je commence à me rendre comptes ici que la notion de tuer (orcs, harpies) les perturbent un peu. Je n'ai pas encore compris si c'était uniquement envers les humanoïdes : Elles n'ont eu aucun problèmes avec les striges, mais elles ont argumenté sec à la rencontre avec l'orc coincé dans le sable mouvant. Je vais essayer d'adapter dès la prochaine session le comportement des adversaires pour que ceux-ci rendent les armes à 0 PV

La rencontre avec la sorcière a aussi été source de peur, appréciée par mon ainée mais beaucoup moins par les autres. J'ai du adapter son rôle play et le ton de sa voix pour ne pas provoquer une pénurie de mouchoirs en papier.

A+

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jadawin
avatar
HallaanLoske

C'est marrant: je viens de boucler le scénario du marais pour 2 fillettes de 8 ans et 1/2, accompagnée d'une adulte (pour les guider un peu quand ça coince clin d'oeil)

Elles n'ont pas réagi aux mêmes choses : exemple, la bastonneuse (celle qui joue une naine guerrière) a spontanément volé au secours de l'orc, sans la moindre hésitation.

Elle est resté, par contre, sans solution quand un stryge s'est "branché" sur elle dans son dos: incapable de savoir comment réagir jusqu'à qu'une de ses partenaires lui crie de se rouler par terre et sur le dos autant que possible.

C'est vrai que la sorcière les a fait flipper, surtout dans son antre. La rencontre avec les goules de l'épreuve de la coupe de vie aussi, vu que ça leur a rappelé le combat contre la goule du 3ème scénario des disparus de Clairval, qui avait failli se terminer très mal...

avatar

J'ai joué Vengeance avec 2 enfants de 10 et 12 ans.

De mon point de vue la difficulté est l'écart entre tes joueurs : 5 ans et 12 ans ... entre Trotro et My Hero Academia, c'est pas le même univers

2 choses pour "tuer" les méchants.

La première c'est de ne pas les tuer. Arrivé à 0PV, ils sont hors-combat, ils peuvent être KO ou inconscient (comme un PJ qui arrive à 0PV).

La seconde, c'est de ne pas les tuer. Sans avoir à arriver à 0 PV, des bandits auront plutôt tendance à se rendre qu'à combattre jusqu'à la mort. Les monstres attaquent parce qu'ils ont faim, à la moitié des PV perdus, ils peuvent fuir. S'ils protègent leur progéniture, il suffira qu'un PJ s'en rende compte et que le groupe recule suffisemment.

Ce sont des techniques que j'utilise souvent. Déjà les combats (surtout aléatoires !) longs, ça ne plait pas à ma table (ni à moi, ça tombe bien), et ça permet de presque toujours laisser une alternative à "on va taper !!!!"

avatar

J'ai commencé Vengeance avec mes enfants (6 et cool, on a joué le 1er scénar et avons arrêté sur le 2è, ça devenait compliqué de bien tout saisir niveau intrigue. Ils décrochaient clairement (on reprendra plus tard :p ).

Pour le début avec le marais et autre, j'ai remarqué que c'est uniquement mon RP qui rend le truc flippant ou pas pour eux. Typiquement les morts vivants dans la grotte ne leur ont pas fait peur, leur choix de sauver ou pas un PNJ dépend essentiellement de la description que je vais leur en donner (le côté agressif/passif).

Sur la 1ère BI, je mettais parfois une ambiance pesante et ils flippaient, limite des cauchemards après... Bref, j'ai revu ma copie joyeux

Et pour ce qui est de tuer, ma fille surtout adore couper les têtes, donc les créatures n'ont pas vraiment le loisir de rendre les armes xD

avatar

Je rejoins Ami sur 2 points.

L'ambiance. L'idéal c'est la musique, ils sont très réactifs.

La complexité de l'intrigue. Les enfants de ma table étaient un peu plus âgés mais j'ai tout de même fait appel à une adulte pour le second scénario et la première moitié du 3ème.

avatar
Et pour ce qui est de tuer, ma fille surtout adore couper les têtes, donc les créatures n'ont pas vraiment le loisir de rendre les armes xD

Celle-ci est collector !

avatar

Bonjour à toutes et tous

Nous avons terminé le premier scénario hier après midi, sans particulières difficultés

  • Les trois enigmes ont été trouvés. Alors il faut que je sois un peu honnête, la première j'ai tiré la langue à ma dernière en finissant l'enigme. La seconde enigme avait été racontée chez les scoutsil y a peu, quand à la troisième, j'ai foiré mon rôleplay en commençant "Le lu... la pierre reprend la parole ...". Forcement elles ont trouvé
  • Il y a eu quelques frissons en entrant chez la sorcière, mais ça a été. Je n'en ai pas eu besoin, mais je m'étais dit que si le moral des joueuse était trop bas, j'aurai décrit que la sorcière torturait Arthos avec des chatouille en criant "rigole mon mignon, ta viande ne sera que plus tendre". Mais bon, ma fille ainée voulait en découdre.
  • J'ai arrangé le combat entre Zazarelle et son double pour que ce sit le double qui perde. Ainsi Zazarelle les a prévenu des conséquences de boire deux fois à la coupe. Le message est plutôt bien passé.
  • L'énigme du sanctuaire n'a pas posé de problème non plus. Nous avions dessiné les plans tout en laissant les figurines des squelettes/zombi/goules", de fait elles ont vite compris.

Je précise que j'ai fait le choix de l'épique (les héros gagnent toujours) face à la simulation. C'est un choix, ça rassure mes filles de se dire qu'elles ne vont pas perdre

Je vais maintenant me mettre à préparer le deuxième scénario. De mémoire je crois qu'il est un peu plus complexe. N'hésitez pas si vous avez des astuces.

avatar

une solution simple peut être que les adversaires (qui ne sont pas forcément des Kamikaze sans aucun instinct de survie) s'enfuient dès qu'ils approchent du 0 PV ou dès qu'ils se sentent surclassés, non ?

De toute façon les enfants vont toujours te surprendre: je me souviens d'une partie (avant qu'ils ne voient les films du SdA) scénar type traversée de la Moria et bien sur la scène du tombeau de Balin ma petite "porteur de l'anneau" l'a enfilé direct dès l'arrivée des orcs et mon petit Gimli a voulu parlementer avec les orcs mort

mort de rire amusez vous bien clin d'oeil

avatar

Bonjour à toutes et tous

Nous avons joué dans la semaine le 2eme scénario "Le Roi". J'appréhendais un peu cette partie à cause de la compléxité, mais comme dit plus haut les enfants nous surprennent toujours. La partie s'est très bien passée et l'intrigue a été suivi !

A noté que j'ai ajouté "Krush" comme PNJ. En tant que maitre de jeu je n'avais jamais voulu jouer un PNJ du groupe d'aventuriers, mais finalement ça a eu l'avantage d'aider un peu mon groupe.

Par exemple Krush a poursuivi l'assassin en début de partie, et a retenu les premières attaques de bandits, laissant aux autres le soin de s'organiser.

J'ai été content de voir que les questions autour de la boussole ont été résolues (utilisation avec le sac, puis indication aux termes)

Bref, encore une bonne expérience !

avatar

Bravo et bon jeu !

Et ne jamais sous-estimer les enfants en JdR, ils sont souvent au moins aussi débrouillard que les adultes, pour eux tout est nouveau donc inventer des solutions nouvelles ne leur fait pas peur, là où les adultes sont souvent prisonniers dans leur mode de pensé habituel qui n'inclu pas une certaine magie ^^ (Cf les boussoles amoureuses).

avatar

Exactement. Je viens de finir les disparus de clairval avec un groupe de marmots de 7 à 10 ans et j'ai trouvé ça vraiment génial. Ils marchent à fond, vivent l'histoire intensément et osent effectivement des choses que n'importe quel adulte n'imaginerait même pas. Ca ose trop parfois d'ailleurs mort de rire
J'ai franchement hate de remettre ça. On a juste une hésitation entre poursuivre avec les mêmes personnages dans Vengeance ou alors créé de nouveaux personnages pour une nouvelle aventure, le seigneur de l'hiver peut-être ou Anathazerïn.

En tous cas, merci et bravo pour ce bel outil qu'est Chroniques oubliées.

avatar

Quand ma fille aura l'âge de jouer je pense que je ferais attention à ne pas lui faire trop peur, mais pour que l'expérience soit intense je ne la ménagerait pas trop non plus.

je me souviens des parties d'Heroes Quest que mon père nous faisait à mon frère et moi. On se mettait dans le noir avec la musique de Conan (en cassette audio). Le petit bonhomme de 6 ans que j'étais avait peur mais j'aimais ça car ça collait à l'ambiance. Par contre je pleurais tout le temps quand on jouait à Atmosfear. 😁

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Spite
avatar
DeCartes

Raaah , la BO de Conan ! Je l'ai tellement utilisé, quel chef-d'oeuvre !