[Anathazerïn] Le pic d'Andalf : problème séparation des joueurs 8

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bonjour,
En tant que MJ sur Anathazerïn, je suis face à un problème dont je ne m'attendais pas :
Le groupe a rencontré Amarand le barde. Bien qu'ils soient méfiants et que ça s'est joué de peu, ils acceptent son plan et le suivent jusqu'au monastère. Sauf un joueur. Un rôdeur elfe qui n'aime ni les déguisements, ni la discrétion. Au contraire, il a suggéré de rester à l'extérieur du monastère, de faire des rondes et d'envoyer des animaux messagers si des bandits arrivaient sur les lieux.
Bon, j'ai bien essayé avec Amarand de le persuader de venir, qu'il serait utile vu ses compétences, etc. mais non. Et comme le précise le livre, mieux vaut pas contredire les joueurs pour ne pas semer le doute sur leur envoûtement.
Du coup, je me sens un peu coincé. Vu qu'ils ne savent pas qu'ils vont y rester plusieurs mois, je ne vois pas comment expliquer son absence aussi longtemps. J'avais pensé à le tabasser et l'emprisonner de force par les gars d'Amarand, mais ça suggère qu'il ne joue pas pour les x séances où les autres sont envoûtés.
Quelqu'un aurait une autre idée ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Laurendi
avatar
Eckodrake

Tu l'exclues simplement des sessions le temps que son personnage revienne dans l'action avec les autres joueurs. Lorsqu'il en aura raz le bol d'être sur la touche, il se dira qu'il doit peut-être bouger ses oreilles pointues plaisantin

Et au final, ce sont les autres joueurs qui le feront revenir dans le droit chemin (la meilleure solution - cohésion de groupe)

avatar

Puisque le rodeur n'evolue pas dan sla même temporalité que ses amis, j'aurais tendance à dire le contraire de Laurendi : il ne peut pas laisser le rodeur de coté pour faire jouer les autres PJ alors que l'histoire des autres PJ va peut-être durer 6 mois en jeu. Le rodeur ne restera jamais 6 mois en bas du pic sans se poser de question...

Du coup je ferai d'abord jouer le rodeur seul... Pour voir au bout de combien de temps il se decide à aller voir se qui se passe dans le pic, ou partir chercher de l'aide, etc... etc... Et une fois que tu sais à quel moment le rodeur va débouler dans la vie des PJ envouté, là tu peux faire jouer ces PJ jusqu'au moment où le rodeur arrive et les sort de leur torpeur.

Grace à leur rodeur ils echapperont plus vite au piege d'Amarange. Et ce sera une belle réussite pour eux.

avatar

Tu peux aussi lui donner une excellente raison de rejoindre les autres. Assaut de créatures en grand nombre, danger à annoncer à ses amis (un truc bidon mais qui lui donne envie).

avatar

Le personnage n'est-il pas déjà sous l'emprise du sort d'envoûtement d'Amarange ? A-t-il réussi les trois tests de SAG pour résister à son sort jusque là (Diff. 12, 16 et 20 de la p.108) ? Car s'il est envoûté, il est tout à fait possible de faire croire au joueur que son Rôdeur est bien en bas du Pic à faire des patrouilles, alors qu'en fait Amarange le contrôle et l'utilise lui-même pour faire des rondes autour du Pic pour le groupe des bandits, et que ses oiseaux sont en fait envoyés à Amarange. On peut même imaginer qu'il fait l'escorte des bandits qui arrive jusque dans le sanctuaire et puis reprend son poste tranquillement en ayant oublié ce qui s'est passé.

S'il a complètement résisté à l'envoûtement d'Amarange (les trois tests ci-dessus), la même chose s'applique (cf. encadré "20 naturel" p. 108), mais tu peux imaginer le réveiller assez vite de cet envoûtement et le laisser se rendre compte qu'il est seul en bas, avec ses amis envoûtés dans le fort ... Ca peut mener à une très chouette scène où il va tenter d'infiltrer le Pic en escortant un autre groupe de bandits.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Ami
  • et
  • Laurendi
avatar

@Laurendi, @Renfield
Effectivement, l'exclure est la dernière solution à laquelle je voulais arriver. Quelques séances sans le joueur, ça va. Mais 6 mois à attendre que les autres se réveillent, je me voyais pas amener ça en jeu aisément.
@Ami L'idée est bonne sauf que le rôdeur est joué sans la moindre finesse. Il voulait assièger le monastère sans passer par la case discrétion. S'il doit prévenir ses collègues d'un danger imminent, il le fera à la Légolas surfant sur son bouclier d'orc en décochant ses flèches. (Il n'a même pas voulu prendre une bure aux moines, c'est dire).
@Far2casual L'idée me séduit grandement ! Il a réussi son premier jet, mais tout le monde a été envoûté dès le deuxième. Effectivement, je n'avais pas pensé à le laisser faire ses rondes mais sous la gouverne d'Armand.

avatar
Far2Casual

Pouah ! Cette idée est tellement géniale que j'aurais voulu qu'un de mes PJ décide ça joyeux

avatar
Far2Casual

Bien vu ! Ta solution est très bonne