y-a-t 'il une ou des CSP spécifique du Rôliste ? 20

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar

Salut à tous et toutes,
J'ouvre ce sujet parce qu'un de mes amis et joueurs m'a dit lors du réveillon (nous étions 5 moqueur) qu'il avait constaté une différence des "réussites professionnelles" entre ses potes de JDR de sa jeunesse (originaire du Nord) qui ont tous finis ingénieur, médecin, directeur financier et équivalent (lui même étant urgentiste) et ceux du Sud-Ouest comme moi et d'autres qui sommes ouvrier et/ou employé ...
Ne voyez absolument aucune condescendance dans son propos (il en est bien incapable) mais il soulignait combien j'avais bien maîtrisé ToA et avait souligné le boulot abattu et les capacités qui sont les miennes (oui j'ai été flatté ange) mais que cela ne se traduisait pas au niveau professionnel et il trouvait cela dommage.
Et c'est vrai que quand je lis certains d'entre vous (notamment la discussion concernant les bouquins hors JDR), je vois que certains sont d'un niveau au dessus de la moyenne (enfin ma moyenne à moi en fait mort de rire) et je me rends compte que je n'ai pas forcément le bagage pour suivre certaines discussions.
Je vous rassure, je n'ai aucun complexe vis à vis de qui que ce soit clin d'oeil, mais cela me fait m'interroger sur la population qui compose notre jolie bande de lanceur de dés.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nioux
avatar

Je crois qu'il n'y a pas de CSP spécifique aux roliste. Cela a du être vrai au tout début du JdR, quand il s'est développé autour des université notamment. Mais rapidement, le monde entier a été contaminé clin d'oeil

Mon meilleur pote roliste a un BEP obtenu dans les années 80 et moi je suis prof. On était au collège ensemble. Et il est très intelligent. idéeDonc pas de complexe à avoir effectivement.

Si une CSP domine, c'est juste parce que le JdR s'est plus développé dans ce milieu.

Je crois (car en vérité il faudrait une étude sérieuse; il y a eu des sondages mais je ne sais pas s'ils sont rigoureux?)

avatar

Des PCS spécifiques ? très certainement pas.

En revanche, je veux bien imaginer, mais n'ai ni conviction ni preuve, que la population (au sens statistique) des rôlistes rencontre de façon significative d'autres populations : celle des geeks, celle du milieu étudiant (actuel ou ancien), celle des lecteurs, et celle des classes moyennes (pour parler du jeu le plus joué, je connais bien des familles qui n'ont tout simplement pas les moyens financiers d'avoir le loisir de faire le choix de mettre 230 euros (à la louche) pour acheter un triptyque de règles, un livre de campagne, un set de dés et un écran). Mais des phénomènes de diffusion font varier probablement ces significativités avec le temps.

avatar
alanthyr

Dans ce que tu dis, je note surtout une différence entre les originaires du Nord et ceux du Sud-Ouest. Je dis ça, je dis rien. cool

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Jay
  • et
  • Senrad
avatar
Nioux

Boudu !

avatar
Nioux

Et que dire des malheureux habitants du Centre-Est dont je fais partieen larmes...

avatar

Le seul sondage que je connaisse sur la population rôliste francophone est celui du Thiase. Il a ses biais, il le reconnait lui même, car il est difficile de sonder...ceux qui ne le connaissent pas. Mais ça reste une source de données intéressante.

On a les CSP en page 5 des résultats, avec 30% de cadres, 25% d'employés et 17% d'étudiants (le reste étant partagés entre sans emplois, professions intermédiaires, ouvriers, etc).

avatar

Je ne crois pas que la population roliste dans son ensemble apartienne à une csp particulière plus qu'à une autre. Par contre la fréquentation des forums rolistes, depuis le serveur Akela sur minitel il y a plus de 30 ans, me fait penser que la population des rolistes de forum est nettement csp+ dans sa grosse majorité. Avec un niveau d'éducation supérieur.

J'en tire aucune conclusion. C'est juste ma perception.

avatar

Plus qu'une catégorie socioprofessionnelle, je pense que les rôlistes partagent des goûts communs. Surtout les MJ.

Le fait d'aimer lire (se taper plusieurs centaines de pages de règles et de description d'univers pour jouer à un jeu n'est pas du goût de tout le monde). Cela fait qu'ils sont généralement cultivés, quel que soit leur domaine de prédilection : certains s'intéresseront plus aux sciences, d'autres à l'histoire, d'autres à la littérature... Et là, il n'y a pas de complexe à avoir en lisant ce forum : nous tombons tous sur des messages que nous ne comprenons que globalement, voire très vaguement, parce que nous n'avons pas les connaissances suffisantes pour savoir ce dont il est exactement question...

Le fait d'aimer les mondes imaginaires et la culture qui va avec : science-fiction, fantasy... Tous les rôlistes peuvent parler de fantôme, de magie, de hobbits, de paradoxes spatio-temporelle ou de sauts dans l'hyperespace...

Ça ne veut absolument pas dire que le rôliste est plus cultivé que la moyenne. Juste qu'il a une culture spécifique. Même si tous les rôlistes n'ont pas exactement les mêmes spécificités, évidemment (selon leurs jeux de prédilection et leurs goûts personnels).

Pour ma part, par exemple, j'ai énormément de vocabulaire anglais concernant les armes alors qu'il me manque parfois des mots courants, et je sais faire la différence entre une hallebarde et une pertuisane alors que je suis incapable de reconnaître ne serait-ce que la marque d'une voiture que j'aperçois dans la rue...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Gollum

Pour ma part, par exemple, j'ai énormément de vocabulaire anglais concernant les armes alors qu'il me manque parfois des mots courants, et je sais faire la différence entre une hallebarde et une pertuisane alors que je suis incapable de reconnaître ne serait-ce que la marque d'une voiture que j'aperçois dans la rue...

Je me sens tellement en osmose avec ça mort de rire​​​​​​

"Chéri, tu peux lui demander le chemin jusqu'à l'hôtel ?

- Non... Par contre je peux lui demander où acheter une baliste si tu veux ?"

avatar

Ce qui tend à confirmer qu'on ne s'est encore jamais croisé dans la rue... 😂

avatar

CSP ? mort de rire

avatar

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gories_socioprofessionnelles

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gobo
avatar
SuperDefi

oui, juste qu'à la première lecture du sujet, j'ai pensé au club de basket de limoge... mort de rire

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Plateo
avatar

J'étais en Picardie (donc plutôt le nord de la France) quand j'ai découvert le JdR. La plupart de ceux avec qui j'ai gardé le contact sont devenus informaticiens ou profs. Les exceptions sont très rares.

Ayant migré dans le 64 (donc le Sud-Ouest), je n'ai pas vu de différence quand je joue avec les indigènes clin d'oeil

Je ne sais pas s'ils sont de CSP différentes mais quand on joue, on ne s'en préoccupe pas.

avatar

Je viens du Pas-de-Calais aussi, d'une famille plutôt prolo/artisan et je n’ai pas entendu parler de jdr avant d’entrer dans le supérieur à Paris.

Bon après, j'étais ado dans les années 2000 et j'ai cru comprendre que c'était l'âge sombre du jdr en France

avatar
Gobo

Techniquement l'expression "CSP" ne doit plus être utilisée depuis 1982, au profit de l'expression "PCS" ^^
Les notions de CSP et de PCS sont légérement différentes. Exemple : les majordomes et maîtres de maisons sont une catégorie à part dans la CSP, et ils sont intégrés au groupe "employés" dans la PCS. Dans les années 50 (où la CSP a été créée) ça tombait sous le sens car il y avait plein de majordomes similaires à Nestor dans Tintin, alors que cette profession a presque disparu aujourd'hui (les majordomes effectuent aujourd'hui des activités qui les rapprochent en fait des salariés effectuant des services aux particuliers). Normalement l'outil CSP ne doit plus être utilisé en France pour la statistique publique.

avatar

Techniquement l'expression "CSP" ne doit plus être utilisée depuis 1982, au profit de l'expression "PCS" ^^
Plateo

Elle n'est tellement plus utilisée que l'INSEE l'utilise encore clin d'oeil
Je sais bien que je ne suis plus une première jeunesse mais quand même ... mort de rire

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Plateo
avatar
alanthyr

Je reconnais que le titre prête à confusion, mais c'est bien la nomenclature PCS qui est utilisée dans ce document et non la CSP (ils le précisent en légende au lieu de le préciser dans le titre du coup ce n'est pas du tout clair au premier abord)

J'imagine que l'expression "catégorie socioprofessionnelle" est conservée dans le titre pour le référencement et pour que les gens qui cherchent "CSP" tombent effectivement sur les derniers chiffres PCS (ils font pareil pour l'enquête de victimation / cadre de vie et sécurité). Ce tableau est visiblement un extrait de l'enquête emploi, je pense que pour un journaliste c'est moins parlant que "catégorie socioprofessionnelle"

Je précise que je n'ai pas fait ce HS par animosité ou quoi que ce soit, c'est juste que c'est une des subtilités récurrentes auxquelles je suis confrontées dans mon travail xD On a encore aujourd'hui des gens dans le tertiaire nottament qui se positionnent par rapport aux CSP et qui sont choqués de voir que la catégorie auxquelles ils pensaient appartenir a en fait disparu des nomenclatures modernes (souvent diluée dans la catégorie "employés" comme les majordomes). Et du coup ils ne savent plus où se classer dans les nouvelles listes et certains le prennent vraiment mal. C'est un problème qu'on doit prendre en compte dans les enquêtes.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
Plateo

oula ... je n'ai vu aucune animosité je te rassure plaisantin
Etant né en 1971, je pense avoir entendu parler de CPS en 1ère ou 2nde (donc en 1989 ou 1990)
Après c'était juste une taquinerie infondée mort de rire