Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tous moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérer vos cookies ici.


[Épreuve de compétence]Est-il plus intéressant de monter la compétence ou une qualité ? 25

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

Il est possible que certains joueurs s'interrogent sur la pertinence d'augmenter plutôt une qualité plutôt que la valeur de compétence d'un talent pour améliorer les chances de réussir les épreuves de compétence.

Évidemment, la réponse n'est pas limpide. Quelques pistes :

(Note : j'utilise ce site pour les stats)

1) D'abord si on regarde les stats purs en ne s'intéressant qu'à une seul compétence avec 3 qualités différentes à 12

Si j'augmente la VC, les chances bondissent d'environ 5,3% en passant de 0 à 1. En passant de 1 à 2, 5,81%. De 7 à 8, on gagne même 8,78% (qui est le gain le plus important). Après ce pic, on observe une nette chute du gain puisqu'il retombe à 4%, puis 3,6, etc. Mais bon à ce stade on est à plus de 80% de chances de réussir l'épreuve avec un NR de 1 minimum.

Pour 3 qualités différentes à 13, on observe des gains d'environ 1% plus important à chaque augmentation de la VC avec cette fois-ci un pic de gain de 9,42% lors du passage de 6 à 7 puis cette même chute à moins de 4% ensuite.

Première conclusion : jusqu'à une VC de 7, on augmente signifcativement nos chances de réussite dans la compétence à chaque nouveau point. Le passage d'une VC de 0 à 7 (investissement de 7 à 28 PAV), font augmenter le pourcentage de chances de +50% environ) Au-dessus d'une VC de 7 ou 8, les gains de pourcentage sont nettement moins intéressants.

Si on augmente les 3 différentes qualités de 1 points (investissement de 15 à 45 PAV), on augmente les chances de 6,76 à 13,18% suivant la VC (avec toujours un pic vers les 7). Pour obtenir cette même augmentation en augmentent la VC, il faut seulement acheter de 1 à 2 points (donc dépenser de 2 à 8 PAV)

Donc même si la qualité testée est la même, si on se focalise que sur une compétence, il est absolument inintéressant d'augmenter les qualités testées. Il faut plutôt augmenter la VC de la compétence.

De plus, à augmenter seulement les qualités, certes on augmente toujours les chances de réussir dans un plus grand nombre de compétences en même temps, mais au prix de ne jamais obtenir un bon niveau de réussite (NR) dans aucune compétence et de se borner à n'avoir que des NR de 1.

2) Si on raisonne non plus sur une seule compétence mais plusieurs, est-il intéressant d'augmenter les qualités plutôt que les compétences ?

Difficiles à dire si on considère un prêtre ou un lanceur de sorts. En effet, les combinaisons multiples sont telles qu'il est impossible de faire un raisonnement sur la totalité des possibilités. A priori, il faudrait évaluer au cas par cas suivant les styles de magie et les sorts/liturgies associés.

On peut cependant raisonner sur un personnage sans pouvoir et donc seulement sur les talents.

Le courage intervient 17 fois et surtout dans les talents physiques/sociaux/de nature
L'intelligence 38 fois, et surtout dans les talents de connaissances évidemment, où elle apparaît en double.
L'intuition 31 fois, encore dans les connaissances mais aussi un peu partout, notamment les talents sociaux
Le charisme 16 fois, surtout dans les talents sociaux
La dextérité 20 fois, surtout dans les savoir-faire
L'agilité 16, dans les talents physiques notamment
La constitution 14 fois, répartis dans trois catégories
Enfin la force, qui est la plus faiblement représentée avec 11 occurrences, surtout en physique

Première conclusion, on voit qu'en investissement pur, mettre un point en intelligence est deux fois plus efficace au niveau du gain total de pourcentage de réussite même si évidement, les domaines sont ciblés. Or il est rare de jouer un érudit sans pouvoir. Pour le coup, la répartition de l'intuition semble plus homogène, ce qui est un bon point si on joue autre chose qu'un érudit.

Deuxièmement : que dire de la force et de la constitution ? si on raisonne seulement sur les compétences, monter ces qualités n'a pas beaucoup de sens, mais quelqu'un qui compte sur elles sera généralement un combattant donc celui-ci voudra certainement les augmenter mais pas pour les avantages que cela lui procurera sur les épreuves de talents.

Troisièmement : il faut aussi considérer que les valeurs de qualités en adéquation avec la profession du héros seront certainement déjà très hautes, les augmenter va tout de suite coûter très cher (30 voir 45 PAV) comparé aux compétences qui ne demandent qu'un coût compris entre 1 et 4 PAV jusqu'à 12. Pour une épreuve simple, c'est plus que suffisant. Cependant, à ce niveau, le héros sera capable de s'affranchir de malus (volontaires) plus lourd pour obtenir un meilleur résultat : exemple avec les moditifications de sorts/liturgies ou fabriquer/réparer des objets plus complexes, sans oublier les épreuves qui peuvent se transformer en "routine", qui ne peut échouer.

avatar

Intéressant.

Toutefois, au delà des probabilités de réussite, il y a aussi le désir de performer. C'est-à-dire d'atteindre des niveaux de réussite plus élevé pour avoir plus d'infos ou d'efficacité du talent utilisé ou de la part du sort/liturgie lancé. Si un joueur n'augmente que ses qualités, il va réussir régulièrement dans pleins d'épreuves de talents, mais ses succès seront toujours très "basic".

Donc, comme l'a mentionné Dany40 je crois, les qualités représentes les aptitudes de bases qu'un personnage peut utiliser pour se débrouiller sans même connaître son sujet alors que les talents représente son acquis en expérience et en études.

avatar

Et oui exactement.... pour moi tout l'équilibre si cohérent du système ON vient de la répartition entre inné et acquis. Cela est valable pour la Valeur de compétence par rapport aux Qualités, mais c'est aussi valable pour les Techniques de combat par rapport aux Qualités.
Au delà de ça c'est encore valable pour les scores d'énergie (vitale , astrale , karmique) qui sont augmentés par l'expérience (PAV) mais bornés en terme de maximum toujours par ces mêmes Qualités.

L'acquis permet d'aller haut et fort .... mais il est toujours limité et contraint par l'inné... et l'inné ne permet pas d'être exceptionnel à lui seul , seul l'acquis permet d'être remarquable en niveau de capacité.

avatar

Intéressant.

Toutefois, au delà des probabilités de réussite, il y a aussi le désir de performer. C'est-à-dire d'atteindre des niveaux de réussite plus élevé

Docdemers

Exact, je dois encore développer. C'est prévu mais ce soir, j'étais à court de temps :p

avatar

Merci pour ces calculs intéressants qu'il ne me serait pas venu à l'esprit de faire, Calentoth.

Je pense que penche aussi dans la balance la fréquence et la diversité des épreuves qu'on fait passer aux joueurs-joueuses. S'ils et elles ont à passer des épreuves dans des compétences non maîtrisées et plus des maîtrisées, la hauteur des qualités fait rapidement une différence.

avatar

Tu as continué à faire des expériences sur ce sujet Calenloth?

avatar

Oui avec le début de la partie 2, mais j'imagine que tu l'as déjà vu ^^

J'ai compris, je tâche de faire la suite joyeux

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar
Calenloth

Si tu ne postes pas de nouveau message on ne sait pas que tu as mis à jour ton premier message. plaisantin

Mais j'avais lu le début sur la prise en compte du fait que les qualités concernent plusieurs compétences. plaisantin Il n'y avait pas de conclusion quand je l'ai lu je crois.

avatar

Haha désolé ^^' J'y penserai la prochaine fois ^^

avatar

La partie 2) rejoint totalement ce que je disais sur la création des Mages de Guilde : On peut utiliser leur penchant vers les Qualités mentales pour en faire des érudits qui seront facilement bons du coup dans une bonne liste de Talents.

avatar

Un tableau que j'avais fais pour la sorcière de ma fille :

Dans ce tableau on peut noter que pour les sorts de la sorcière, les qualités IN, IU et le CH sont les 3 les plus utilisés.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar
Docdemers

Après pour apprécier l'intérêt d'augmenter ses caracs, il faut aussi tenir compte dui fait qu'il y a des sorts et des compétences qui ne nous intéressent pas forcément.

Tu ne pouras jamais tout augmenter ou tout utiliser.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
Dyvim

Tout à fait.

C'est bien évidemment impossible d'être bon dans tout. Il faut choisir son "combat". Mais de regarder les qualités requises pour les sorts accessibles pour une tradition spécifique, contrairement aux choix des talents qui sont disons plus "au goût" du joueur, permet quand même d'avoir une vision d'ensemble des qualités principales reliées aux sorts de la dite tradition.

Surtout que dans mes parties, après la création du personnage, mes lanceurs de sorts n'ouvrent pas simplement le livre pour se choisir des nouveaux sorts. Il doivent rencontrer idéalement un autre lanceur de sorts de leur tradition (bien évidemment possible avec une tradition autre) et négocier un échange de services ou de sorts et ensuite l'apprentissage. Par exemple, si la sorcière rencontre une autre sorcière, l'autre sorcière va lui offrir disons un choix de 3-4 sorts et ma sorcière décide si elle est intéressée ou non par les choix offert. Ce qui fait qu'un tableau comme j'ai partagé plus haut devient pour elle un outils intéressant pour évaluer quelles qualités seront potentiellement les plus demandés dans un possible future.

avatar

Petite mise à jour : j'arrive au bout de ma réflexion, à moins que vous ne me donniez quelques pistes.

avatar

Mon avis perso mais pas du tout basé sur des maths :

Il est plus rentable de monter les compétences en priorité. On ne monte les qualités que pour :

  • débloquer une Capacité spéciale
  • débloquer la possibilité de monter une compétence ou une technique de combat (éventuellement booster ses dégâts, ses PV, son EA, son karma, son esquive ou son initiative)

Seul exception que je vois, une qualité que tu utiliserais sur plus de 15 compétences (talents et sorts).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
Dyvim

Je suis d'accord.

La possibilité de monter une qualité commune à plusieurs compétences pour lesquelles le joueurs désire avoir une VC très élevée (à genre 17) ce qui demande alors au moins une des 3 qualités demandées à 15 doit arriver quand même assez tôt dans l'histoire d'un personnage. Surtout pour les sorts.

avatar

Sinon il y a des jeux qui sont beaucoup plus adapté au minimaxage de perso que l'oeil noir content

avatar

Sinon il y a des jeux qui sont beaucoup plus adapté au minimaxage de perso que l'oeil noir content

mangeclous

Je suis québécois.

"minimaxage" ? C'est quoi au juste ? Une forme de "gros billisme" ?

avatar

c'est un terme parfois utilisé pour dire que l'on fait en sorte de minimiser certaines caractéristiques pour en maximiser d'autres. Mais je ne pense pas qu'il soit dans le dictionnaire !. Bon du coup ma remarque relue le lendemain n'était pas des plus agréables sur ce post et je m'en excuse !

Disons que c'est juste pour dire qu'apres des années de pathfinder ou le minimaxage etait devenu un sport par chez nous, cela m'a fait plaisir de trouver un jeu ou du fait du système de règles le roleplay prime sur cette notion !

avatar

Effectivement, mon post n'a pas à vocation d'hyper optimisation. C'est juste parti d'une réflexion entre joueurs lors d'une partie. L'un d'eux envisageait d'augemente une de ses qualités pour s'améliorer. Or, naturellement, j'aurais augmenté les VC. J'ai donc fouillé un peu le sujet et voulu le partager ^^