Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Conseil MJ 4

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bonjour à tous !

Je démarre en tant qu'MJ sur CO. Nous n'en sommes encore qu'à la BI pour le moment et dès notre première scéance m'est venu le besoin d'avoir des battlemap (la surface effaçable n'étant pas quadrillée et ma table de jeu n'étant que toute petite, ce n'est pas pratique). Alors ayant un écran de TV juste à disposition à côté de ma table de jeu, je me suis dit que diffuser des maps et surtout les battlemap quadrillées (avec des tokens tout ça tout ça) serait idéal. Jusque là pas de souci, mais j'en suis venu à réunir beaucoup de support en tout genre (illustrations ,portrait, plan, etc) et je me pose une question, jusqu'à quel point montrer aux PJ (visuellement parlant) l'aventure ? Les battlemaps, ça, ça me parait vraiment être un gros plus qui impliquerait encore mieux les PJ dans le combat, mas au delà des combats, quel est le bon équililbre entre ce qu'il faut garder en narration et imagination, et ce que l'on veut illustrer et montrer avec des supports visuels ? Cela peut paraitre tout con comme question, mais je me demande si le fait d'avoir plus de supports visuels n'entâche pas l'imaginaire et l'expérience de jeu propre au jdr. Est-ce que les donjons par exemple, vous les montrez tous sans exception ? Est-ce que les endroits "civils" (la taverne, ou d'autres batiments), le portrait des PNJ, etc vous les montrez ? N'ayant pas encore une grande expérience dans la narration, je voulais donner le plus de support possible pour donner du poids à l'aventure, mais peut-être qu'en un sens ça ne va pas améliorer, du coup, ma narration à terme de n'avoir que des supports. Dunno. Peut-être que je me pose aussi trop de questions. Dans tous les cas, en dehors du jeu sous roll20 obv, quel est votre rapport aux supports visuels ? Quel est votre expérience de tout cela ? Est-ce qu'au contraire, plus il y a d'illustrations et supports visuels, plus l'immersion et le plasir sont au rdv ?

Merci pour vos réponses !

avatar

Alors voici ma réflexion qui n engage que moi : trop de travail tue le boulot de mj. Pour les battlemap sur écran, auquel le tu peux adjoindre des tokens, passe par roll20 avec deux comptes. Mais c est vraiment fastidieux. A présent je me sers d un flipmat basique quadrillé pour que tout le monde soit sur la même longueur d onde, ainsi que de pions papier plastifies maison. Et pour les belles illustrations que tu veux faire tourner à tes joueurs, tu leur envoie sur messenger en message groupé au moment adéquat. Ça simplifie enorment le boulot .

avatar

Perso, j'ai une tablette pour montrer les illustrations des pnj (merci pinterest !) et un flipmat quadrillé, celui de pathfinder (un vieux vieux truc). Je reproduis les plans des donjons, pièce par pièce, ou des autres bâtiments uniquement si c'est nécessaire, qu'il va y a voir du combat, des déplacements... Je me sers de Roll20 pour l'ambiance sonore. Mon pc portable me sers à gérer la musique et les illustrations que j'envoie sur la tablette via une application.

Tu devrais, plutôt que de prendre du temps à faire du support visuel, te faire une description écrite des lieux que vont visiter tes joueurs, à la manière de la BI qui fait ça très bien. Fais toi d'abord une idée mentale du lieu, puis décris le sur papier. Au début, tu auras besoin de lire, mais avec le temps, tu gagneras en confiance et tu verras, ça couleras tout seul.

avatar

Pour ma part, j'ai utilisé le flipmat au début lors de l'initiation. C'est très bien pour que les joueurs comprennent comment fonctionne les combats au tour par tour.

De plus en plus, je passe par de la description sans flipmat. Ca me permet plus de souplesse et je trouve ça cool comme exercice de "jouer dans sa tête". Certains joueurs s'en sortent très bien et les autres s'y mettent petit-à-petit content

Par contre, pour les donjons, on passe en mode jeu de plateau ! Ca donne une autre dimension à ces combats particuliers, ça change de la petite escarmouche dans une zone random. En plus ça produit son petit effet quand tu sors la map "Aaaaah là, ça rigole plus" ^^