Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Critique CB32 16

Forums > Magazine & Site Internet > Parlons du magazine > Casus : Avis & critiques

avatar

C'est par ici : http://darmont.free.fr/?p=4351

avatar

Je n'ai pas souvenir d'un numéro de Casus aussi rempli de fautes et répétitions et même de mot qui manque, à tel point que ça pique les yeux 😰. Il n'y a plus de relectures?

avatar

En général, il y a toujours le même relecteur général et ensuite les rédacteurs qui réalisent leur article mis en page. Plus des relectures supplémentaires parfois d autres rédacteurs ou de BBe quand les articles nous donnent envie de les lire.

Il y a des articles en particulier qui sont affectés par des fautes? Il peut y avoir des numéros plus compliqués aussi lors du bouclage car moins de dispo des gens selon les deadlines.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Adrahil
avatar

Personnellement, je relis mes scénarios sur le PDF, et je fais part de mes remarques sur le Google truc mis à disposition. J'ai vérifié, et sur le dernier numéro quasi toutes ont été prises en compte. Je parle uniquement pour le scénario Vampire. Sinon, je crois que tous les abonnés ont accès au Google truc pour signaler s'ils voient des coquilles. Après, je comprends tout à fait que tout le monde n'ait pas envie de faire le relecteur bénévole.

avatar
Geraud myvyrrian G

Pour le moment je n'ai lu que les critiques.Exemple vu aujourd'hui, dans critiques de suppléments Deadlands.Dans l'intro du premier il manque un mot... dans le j'aime moins du second, il est écrit veillottes...J'ai egalement vu des répétitions du style de de...
avatar

Je dirais que c'est moins grave que dans un jdr, mais ça ne fait jamais plaisir.

avatar

Après pour rappel, Casus Belli c'est l'équivalent en signages d'un jdr complet. Un jdr de 250 pages qui sort tous les 2 mois.

Ça n'excuse pas les fautes et les erreurs mais c'est juste pour remettre en perspective la masse de travail.

avatar

Oui c'est énorme, 4 scénarios à chaque numéro, plus le supplément pour COC, impossible de ne pas avoir quelques coquilles. D'expérience, pour un supplément de JdR on a plus de temps pour peaufiner (ce qui rend les coquilles encore moins excuables). Bon après, s'il y a du recrutement de relecteur, ça peut se faire content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nioux
avatar
No.oB-61-35143

encore moins excusables

moqueur

Ce message a reçu 1 réponse de
  • No.oB-61-35143
avatar
Nioux

Alors celle-là je peux l'expliquer, pour une raison que j'ignore le vérificateur d'orthographe ne fonctionne pas chez moi sur ce forum moqueur

avatar

Par rapport au contenu, je trouve la critique de LOTFP un peu light concernant les suppléments notamment, et il manque 2 suppléments majeurs. C'est sur ceux là que j'attendais des éléments pour me décider d'un éventuel achat... et pas moyen de se faire une idée en magasin.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Grand_Ancien
avatar
Adrahil

Pour les suppléments A Red & Pleasant Land et Maze of the Blue Medusa, tu peux y aller les yeux fermer car c'est du tout bon. amoureux

Juste faire attention avec qui tu le fais jouer, car cela demande un minimum de maturité et d'expérience en JdR.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Adrahil
avatar

Et ben moi, je salue la critique de Pathfinder 2 par Croc qui a réussi la performance de me donner envie alors que la V1 m'était tombée des mains. oui

avatar
Grand_Ancien

Justement, c'est cette maturité qui semble importante dans tous les articles mais difficile de se rendre compte concrètement sans pouvoir parcourir les textes...et vu le tarif des suppléments je ne vois pas y aller les yeux fermés 😑

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
Adrahil

Pour la gamme LotFP, la maturité, c'est surtout en tant qu'être humain, je pense qu'un rôliste peu expérimenté pourra sans problème apréhender le système, qui est très simple.

Par contre les thèmes abordés son souvent lourds et graves. Il y a du gore, du sexisme violent, des illustrations explicites, des situations malaisantes, etc... Il y a écrit "Interdit aux moins de 18 ans" sur la couverture, ce n'est pas un hasard.

Bref, le genre de JdR à jouer avec :

1°) Uniquement des adultes.

2°) Des gens avec qui tu es à l'aise.

3°) Une X-Card.

Pour prendre un exemple extrême, je n'y ferait pas jouer mon fils avant plusieurs années, pourtant il est assez expérimenté comme rôliste avec bientôt 5 ans de pratique assidue et la création d'un club de JdR dans son collège. Par contre il est beaucoup trop jeune pour ce genre de jeux.

avatar

Pour la gamme LotFP, la maturité, c'est surtout en tant qu'être humain, je pense qu'un rôliste peu expérimenté pourra sans problème apréhender le système, qui est très simple.

Par contre les thèmes abordés son souvent lourds et graves. Il y a du gore, du sexisme violent, des illustrations explicites, des situations malaisantes, etc... Il y a écrit "Interdit aux moins de 18 ans" sur la couverture, ce n'est pas un hasard.

Bref, le genre de JdR à jouer avec :

1°) Uniquement des adultes.

2°) Des gens avec qui tu es à l'aise.

3°) Une X-Card.

MRick

Quand je parle de "cela demande un minimum de maturité et d'expérience en JdR", je ne parle pas du sytème vue que c'est basé sur du OSR et relativement simple pour les joueurs. Mais je parle de la manière dont le MD doit apréhender ce type de scénario. Et comme tu l'as, justement, fais remarquer il y a écrit "Interdit aux moins de 18 ans" sur la couverture. Ce qui implique forcement que ce type de scénario s'adresse à un public avertit. Quand à la X-Card, je connais plusieurs joueurs qui n'apprécie pas du tout ce genre d'artifice. Il t edirai que si accèpte le scénario on l'assume jusqu'au bout.

Et pour revenir à ces 2 scénarii, cela demande de poser une ambiance bien particulière (différentes pour chacun des deux). L'un avec un esprit de découverte d'un monde totalement "étrange" à la LEWIS CAROLL et l'autre dans un style Néo-Ghotique violent totalement assumé.