Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Finesse avec l’initiative 13

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

il y a quelques temps, Docdemers avait mentionné une subtilité dans l’utilisation du rang d’initiative que les joueurs ne saisissent pas d’emblee. Je me disais que j’allais comprendre en avançant dans ma lecture des règles. Bref, je m’interroge encore.... puisque je n’ai pas encore pu jouer.

mon hypothèse, c’etait d’attendre le mouvement des adversaires pour tenter une attaque de dos. Ou bien d’aller à l’assaut d’un adversaire qui se lancerait dans une action longue afin de l’interrompre...

Quelles seraient les autres subtilités possibles ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
Nostros

Puisque la règle indique bien en page 226 :

On peut retarder son action plutôt que de l'exécuter immédiatement. Vous pouvez donc agir à n'importe quel moment après votre initiative.

Donc pour moi, peut-être que je me trompe, mais cela agit comme une "interruption". Et pour être honnête, jusqu'à maintenant ce petit point de règle à donné quelques beaux moments, donc je le garde tel quel.

Un exemple vécu en cours de partie :

Des dragons des arbres attaquent le groupe de joueurs. Le thorvalois a une initiative exceptionnelle et est encore une fois le premier à agir dans la liste des combattants. Puisque les dragons des arbres sont continuellement en vol, et qu'il n'a pas d'armes à distance en sa possession, il décide de retenir son attaque pour le moment où l'un des dragons pique sur lui pour l'attaquer.

En terme de règles, ça va comme suit. Le dragon utilise sont action libre pour se déplacer et plonger sur sa cible. Mais le thorvalois (qui a le droit d'utiliser son action à tous moment) interrompt le dragon pour lui porter son attaque pendant que celui ci est à sa porter. Coup de hache foudroyant suivi par l'attaque du dragon qui projete par la suite le thorvalois en bas de sa monture. Au début du round suivant, le thorvalois est par terre avec le dragon grièvement blessé en vol juste au dessus de lui.

Beaucoup mieux que: le thorvalois n'a pas d'arme à distance, et ne peut donc pas attaquer de dragon à son rang d'initiative. Et lorsque reviens son tour, il est rendu par terre et perd son action à se relever. Et lorsque finalement le tour suivant il peut à nouveau attaquer, et bien le dragon est de nouveau trop haut dans le ciel.

Peut-être que pour certain c'est la difficulté d'affronter des créatures volantes, mais moi je trouves que ça donne beaucoup de dynamisme aux combats et un bel avantage aux combattants fort en initiative.

avatar

Non il ne faut pas voir cette baisse volontaire d'initiative comme une possibilité d'interompre quoi que ce soit ou de faire son action à tout moment.

C'est plutôt une baisse volontaire du rang de l'initiative. La valeur est volontairement abaissée mais les règles sur l'initiative ne sont en rien modifiées.

Exemple :
Résultats des jets d'inititiave :
Thorvalois : initiative 20
Ork : initiative 17
Prêtre de Hésinde : 12

Dans ce cas, le Thorvalois peut décider de baisser son intiative pour agir après l'Ork pour, par exemple, aller défendre le prêtre si jamais c'est contre lui que se tourne le prêtre.

Ce qui donnerait pour notre exemple :
Ork : initiative 17
Thorvalois : initiative (modifiée) 16
Prêtre de Hésinde : 12

Sachant bien sûr que pour l'assaut suivant, le Thorvaloi retrouve sa valeur d'initiative pour ce combat de 20.

On peut imaginer un cas où le guerrier du groupe va attendre pour que le magicien du groupe balance sa boule de feu avant qu'il aille au corps à corps.

La règle doit donc se comprendre ainsi : notre initiative réelle à chaque assaut est inférieure ou égale au résultat du jet d'initiative.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
Calenloth

100% en accord...

... mais j'aime bien l'interruption, et jusqu'à ce que quelque chose dans les règles à venir vienne "défaire" cette petite adaptation maison, je la conserve. clin d'oeil

avatar

je dois avouer que j'aime beaucoup l'exemple proposé par Docdemers... Ainsi on peut simplement baisser son rang d'initiative mais on ne peut pas intervenir entre une action libre et une action offensive de l'adversaire... ok.

avatar

Tu peux aimer l'exemple, mais ce n'est pas la règle du LDR, c'est une "adaptation maison" content

Je n'impose rien, je précise les faits content

Pour ma part, je trouve cet effet d'interruption trop puissant.

avatar

Tu peux aimer l'exemple, mais ce n'est pas la règle du LDR, c'est une "adaptation maison" content

Je n'impose rien, je précise les faits content

Pour ma part, je trouve cet effet d'interruption trop puissant.

Calenloth

Tu as bien fait de mentionner Calen.
Mon premier message à été fait à partir de mon téléphone mobile entre deux bouchés durant ma demi-heure de lunch au travail. Il n'était pas clair...

Pour vrai, tu le trouve trop puissant ? Personnellement, jusqu'à maintenant, il n'a en aucun cas débalancé mes parties et les combats son vraiments pleins de dynamismes. Mais joueurs restent attentifs aux possibilités offertes par leur rangs d'initiatives et aux manœuvres d'attaques des adversaires pour justement trouver le bon "timing"...

avatar

Je précise aussi ma pensée : il me semble que cela est trop puissant. Après tout, j'ai pas testé donc je ne peux pas être catégorique. Si on ne se fie qu'au LDR (mais je n'ai pas souvenir dans le Compendium par exemple ou peut-être que ma mémoire me fait défaut), il n'existe pas de CS pour interrompre un personnage entre ses actions, ce qui, tactiquement me paraît plutôt très fort. C'est presque comme lire l'avenir ou un sixième sens qui anticipe les actions des autres. Somme doute, avec cette méthode, les actions des personnages sont encore plus entremêlées et cela renforce l'effet d'actions qui se passent a priori au même moment (de l'ordre de quelques secondes) pour tous les belligérants.

avatar

Il n'y a pas une CS de riposte qui permet de faire une attaque quand tu pares ? Un truc de Dajin Buskur (les "samouraïs" de Maraskan) il me semble. Mais il faut volontairement ne pas avoir attaqué avant. (aka attendre le tour de l'adversaire pour agir)

avatar

La CS riposte ressemble davantage à une attaque d’opportunité... sans lien avec l’initiative, non ?

pour revenir à l’utilisation de son rang d’initiative et expliquer son intérêt, le fait de reporter son attaque peut donc se justifier (en total accord avec l’esprit de la règle) par la tactique de:

  1. Se porter en défense d’un équipier
  2. Profiter d’une attaque d’opportunité si l’adversaire se déplace dans la zone d’action et enchaîner avec son attaque normale
  3. Envisager une attaque de dos (malus de 4 sur la défense) si un adversaire se déplace dans une direction opposée ou avec un angle mort
  4. Choisir d’attaquer un adversaire engagé dans une action longue (sort, recharge...) afin de l’interrompre
  5. autre cas ?

J’ai juste, Auguste ?

avatar

Oui ce sont de bons exemples, bien vu ! content

avatar

J'ai trouvé un nouvel exemple intéressant pour rendre intéressant le fait de sciemment réduire son rang d'initiative.

Un mago souhaite lancer un sort qui coûte 2 actions et joue normalement en premier. Il décide de réduire son rang pour jouer en dernier au premier assaut, utilise son action pour commencer son incantation à la fin du premier assaut puis utilise immédiatement son action en jouant en premier au début du deuxième assaut.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nostros
avatar
Calenloth

bon exemple, très tactique content
on va encore en trouver, j'en suis sûr et on pourra faire une liste du tonnerre de Rondra !