Différences entre H&D et D&D5 18

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

Salut,

J'ai un de mes amis qui souhaite faire jouer D&D5 et de mon côté je souhaite faire jouer du H&D. Du coup se pose la question de la compatibilité des ressources de ces deux jeux :

1) Les régles sont-elles identiques à 100% ou existent-ils quelques différences (notament la magie) ?

2) Les sorts sont t-ils communs et quelles sont les différences ? (changement de noms, sorts modifiés, nouveaux sorts, etc)

3) Les monstres et les stats des monstres sont-elles les mêmes ? Plus exactement y-a-t-il un travail de conversion des stats à effectuer si on souhaite jouer à un des jeux avec un scénario prévu pour l'autre ?

4) Peut on utiliser directement un PJ d'un des jeux dans l'autre jeux ou certaines choses doivent être converties ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Derle
avatar
Coyote

1) Les règles de bases sont 100% identiques, ce sont les variantes de classes et dons qui sont différents

2) Les sorts sont majoritairement commun, il y a quelques sorts qui sont modifiés ou exclusifs dans chaque corpus

3) Les monstres ont majoritairement les mêmes stats mais il y a des monstres originaux chez D&D 5. Il n'y a pas de travail de conversion de scénario à faire, mais si un monstre ou un sort de PNJ est inédit à une édition et n'est pas reproduit dans le scénario (cas heureusement très rare) il faudra le chercher sur internet

4) Oui, sans aucun problème, par contre il faut absolument éviter de mélanger plusieurs corpus dans la création d'un seul personnage, parce que du coup le personnage poura cummuler des choses qui ne sont pas sensé être cumulé, mais tant qu'un personnage se retreint à un corpus, tout va bien

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar

Pour les sorts j'avais pondu Ça

avatar
Derle

100% d'accord avec Derle sur les 3 premiers points, mais je pense qu'on peut nuancer le point 4.

J'ai déjà fait jouer plusieurs parties en faisant des mélanges D&D 5 + H&D, en fait la totalité de mes parties depuis le début du playtest H&D, c'est à dire en 2016 !!!

Le seul truc que j'ai interdit de mélanger ce sont les dons, car on voit bien qu'il y a des redondances bizarres.

Ensuite, pour les races et historiques, chaque personnage n'en a qu'un seul, donc pas possible de mélanger.

Pour les classes, les bases sont parfaitements identiques, seuls les archétypes changent. Le seul truc que je n'ai jamais testé, c'est du multiclassage mélangé.

Par contre, des joueurs avec une race d'un côté, un BG de l'autre, archétype du même livre que la race, et les sorts venant du même livre que le BG, bah ça marche bien... Le principal inconvénient c'est que le joueur a besoin de 2 bouquins différents ! plaisantin

PS : J'ai relu la discussion pointée par Chal sur l'Archétype Maître des bêtes de D&D 5 mélangé avec le sort Compagnon Animal de H&D. Après réflexion cette combo n'est pas déséquilibrée, car le Maître des Bêtes est vraiment l'archétype le plus faiblard de D&D 5, donc ça pourrait compenser. Par contre c'est plus pour le côté pratique que ça peut être chiant : "MJ : Alors initiative 12, c'est au tour de Bob le rôdeur et ses trouze bestioles de jouer. Tout les autres joueurs : ZZZZzzzzz.... endormi"

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Derle
  • et
  • Chal
avatar
MRick

On va écrire un message dessus quand on aurra fini l'analyse du Sorcier et du lettré, mais le mélange peut cassé plein de trucs, donc si un joueur connais mieux les règles que le MJ, il faut refusé en bloc et ne pas hésité à refusé des mélange si on a des doutes. Chaque jeu à sa cohérence interne de perso efficace et ça se mélange mal.

Un exemple: H&D permet de faire des trucs très puissant avec sa réaction, Dragons beaucoup moins, par contre on peut avoir plusieurs réactions si on mélange les deux, on n'a plusieurs réactions très puissantes

Ce message a reçu 2 réponses de
  • MRick
  • et
  • Ombreloup
avatar
Derle

OK, je ne parlais que de D&D 5 et H&D, que je connais très bien tous les deux.

Par contre je connais très mal Dragons.

Ça semble logique que mélanger D&D 5 + H&D, ou bien D&D 5 + Dragons ne pose pas de soucis, puisque D&D 5 était déjà dispo et bien testé quand les seconds ont été développés.

Évidemment H&D et Dragons ayant été développés en même temps, ils n'ont pas pu être testés conjointement.

Donc oui, il faut très probablement éviter de mélanger H&D + Dragons.

avatar
Derle

Comment ça on peut avoir plusieurs réactions ?

Plusieurs réactions le même tour, ou plusieurs actions possibles en réaction ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Derle
avatar
Ombreloup

Il y a déjà plusieurs actions possible en réaction, Dragons permet de faire plusieurs réactions par tour (avec un don), chaque réaction ne pouvant être utilisé qu'une fois

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Derle

Mais.... c'est pété ça ! Tu peux utiliser tes sorts en réaction, une attaque, avec des multiclassages t'as aussi la diminution de dégât du roublard... C'est quoi le texte ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Derle
avatar
Ombreloup

Je sais plus, j'attends les livres papier pour lire les bouquins. Un ami m'a dit ça après avoir lu attentivement les règles. Justement, je pense qu'il y a pas de sort en réaction comme dans H&D, je peux demander si tu veux

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Ombreloup
  • et
  • Julien Dutel
avatar
Derle

Bouclier et représailles infernales sont deux exemples qui me viennent à l'esprit de sort SRD, donc normalement présents dans Dragons.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Derle
avatar
Derle

Les sorts en réaction sont dans le SRD.

avatar
MRick

Sur le plan puissance pure ça passe effectivement sans problème. Par contre le fait d'avoir deux mécaniques très différentes pour la gestion des animaux avec cette combinaison maître des bêtes/compagnon animal me semble inélégant au possible. + comme tu dis le fait que pour les autres joueurs ce n'est pas très cool... Bref cette combinaison n'est pas acceptée chez moi (en fait, pour faire simple, j'ai rayé le maître des bêtes de la liste des archétypes de rôdeur car même sa v2 n'est pas très satisfaisante et les rôdeurs H&D sont vraiment bien réalisés à mon avis).

Perso, concernant Dragon, ça sera vraiment du coup par coup, avec prudence, car en effet ça me semble trop déséquilibré. Mais on verra ça quand ça sera sorti en vrai car pour l'instant je ne suis pas capable de tout lire because pdf.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
Ombreloup

Je me suis renseigné:

D'utile en réaction: il y a lancer un sort (mais du coups on peut le faire qu'une fois) ou des capacités de classe sous classes ou de dons. Ce que les dons de Dragons permettent de faire en réaction ça pourrait être gratuit parce que c'est pas très fort (genre, gagner quelques point de vie temporaire sur un coup critique). Les sous-classes n'ont en général qu'une seule option de réaction, et quand elles en ont deux il y en a en général une pas très utile (exemple: quand l'espion peut donner la moitié de son attaque sournoise avec sa réaction, son esquive instinctive est déjà obsolète). Les seuls pour lesquelles ça peut poser problème, ce sont les lanceurs de sorts, qui peuvent lancer un sort en réaction puis utiliser un capacité en réaction, et même là ça ne pose vraiment problème que pour certain prêtre, dont les conduit divin se lancent en réaction, et l'ensorceleur psychique, qui peut s'échapper avec une de ses capacité, sauf que le premier cas n'accorde que très peu d'utilisation, du coup c'est vraiment gênant que pour le deuxième (mais après c'est déjà une classe déséquilibré de base). La raison pour laquelle ce n'est pas si gênant est que dans _Dragons_, les attaques d'opportunités sont peu intéressante, alors que dans H&D ou D&D5 on peut les rendre très puissante. Dans H&D et D&D5, il y a un don qui permet de faire une attaque d’opportunité quand quelqu'un lance un sort dans son allonge et un autre qui permet d'en faire une quand quelqu'un rentre dans son allonge, avec un bon build c'est une attaque de plus par tour via la réaction. C'est encore pire dans D&D5, puisqu'il y a en plus un don qui fait qu'une créature touchée par une attaque d'opportunité a sa vitesse réduite à 0, ce qui fait qu'il est possible de complètement neutraliser un ennemi sans qu'il ne puisse rien faire. Ça c'est un meilleur usage de la réaction que tout ce que propose Dragons.
avatar
Chal

Oui c'est clair, un personnage avec plein de bestioles autour de la table, c'est chiant à jouer...

Je n'ai pas eu le cas en partie, mais je crois que je refuserais si un joueur me demandais de lancer plusieurs fois le sort Compagnon animal, ou bien utiliser l'option d'incantation à un niveau supérieur qui permet d'avoir plusieurs bêtes identiques. Pas trop pour l'équilibre, mais pour le côté pratique, en particulier le rythme des tours de combat.

avatar

J'aime pas interdire purement et simplement.

Mais ce qui est dérangeant j'essaye de trouver une justification roleplay pour amener des limites qui rendront la chose plus équilibrée.

J'ai un druide sur invicible (que nous venons de démarrer).

Donc dans ce cas ci personnellement je pense que je poserai la limite sur le coté Roleplay.
J'imagine toujours les druides avec un petit compagnon (ou un gros) qui les accompagne et qui est véritablement leur ami. Un peu comme nous quand on a un chien ou un chat mais en plus puissant. Quand je vois des druides niveau 15 qui ont comme compagnon un corbeau ou un loup je me dit que ce n'est pas "que" technique. Je ne sais pas si vous voyez réellement ou je veux en venir.

Cela m'amène à la réflexion suivante.
SI l'objectif est d'optimiser la puissance de combat du personnage la tendance sera de dire. Dès qu'il est mort je relance mon sort et j'en prend un autre.
Pour moi je pense qu'il faut alors avoir la même attitude que vis à vis d'un chien/chat que l'on perd. C'est un animal qui nous a accompagné durant une dizaine d'années. Quand on le perd on sait qu'on reprendra un autre animal mais on laisse passer du temps. Le temps de "faire son deuil"...

J'aurai donc tendance à dire que si le compagnon meurt il est naturel que le druide "laisse passer du temps" avant une ré-invocation. Combien de temps ? Aucune idée. Mais je ne trouverai pas normal que deux jours plus tard on croise un ours et "zou ... re-sort".

Bref c'est un peu l'idée du : Oui tu as un compagnon mais ce n'est pas "que" un élément technique du jeu. Si tu dois le perdre tu devras attendre avant d'en reprendre un autre. Ne le mets pas en danger. Fais y réellement attention et évites de l'envoyer combattre.

J'aurai meme tendance à imaginer (mais je m'égare) que plus le compagnon est puissant et plus le druide "prend des risques" en cas de déces inopiné. Une sorte de "retour de baton". Ce qui expliquerai pourquoi des druides de très haut niveau prennent des compagnons "tout petits et faibles". Peut-être pour limiter "l'effet retour". Pour moi l'effet de retour serait qqch comme pendant X semaine/mois tu ne peux plus relancer ce sortilège là si il meurt inopinément (autrement que de vieillesse j'entend).

Qu'en pensez vous ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Grand_Ancien
avatar
bourmisk

C'est un peu le même genre que le familier du Mago dans les premières versions AD&D.

Si par malheur tu perdais ton familier, tu avais un sacré retour de baton, du style perte de niveau et/ou perte de point de vie.

avatar

C'est un peu le même genre que le familier du Mago dans les premières versions AD&D.

Si par malheur tu perdais ton familier, tu avais un sacré retour de baton, du style perte de niveau et/ou perte de point de vie.

Grand_Ancien

Effectivement, perte permanente de points de vie égal au double de points de vie du familier (je joue régulièrement à la 1ère édition).

Pas trop grave si tu a un crapaud à 2pv comme familier, un peu plus chiant si tu as un pseudodragon avec 20pv comme familier.