Etat du marché du jeu de role 248

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book

avatar
Bonjour en fait c'est une question bien conne que j'amène là...
Ou en est le marché du jeu de rôle en France métropolitaine, en France complète, en francophonie, du point de vue de BBE?
avatar
Jouez plus ! Achetez plus ! Smiley
... et initiez de nouvelles têtes !
avatar
A mon avis, c'est un marché niche, confidentiel, avec trop peu de clients pour qu'on puisse avoir les mêmes développements qu'aux states Smiley
Ce sont surtout des passionnés qui font nos produits de rêve. Et je suis persuadé qu'ils doivent être peu nombreux à pouvoir en vivre et encore moins à en vivre confortablement.
J'irais même plus loin, je pense que si la loi française le permettait, pas mal des productions seraient vendues à pertes... même si cela ne changerais pas grand chose au prix Smiley
avatar
Le sujet est très complexe, et en plus quasi tous les intervenants (boutiques; éditeurs) gardent jalousement leurs chiffres.
Par contre, peut être que BBE peut répondre rapidement sur le "succès" ou non des diverses gammes, sachant qu'historiquement je classerai les ventes selon le barème suivant:
- échec commercial: <1000 exemplaires vendus
- réussite: 1000> exemplaires vendus>3000
- succès: >3000 exemplaires vendus
Du coup, pourrait on savoir où se situe les livres de base (la source de rentabilité du JdR) et la globalité des suppléments pour vos gammes:
- Shadowrun
- la gamme "vintage" (même si on a eu un semblant de réponse, vu qu'Harlequin est presque épuisé)
- Earthdawn
- Pavillon Noir
- Chroniques Oubliés
- Pathfinders
- Polaris
- Midnight
avatar
honnêtement je ne pense pas que ce marché soit si "niche" que ça, même si, il est vrai, nous sommes loin des ricains.
mais si nous étions suffisamment intelligents (entre les commerciaux qui bossent dans des domaines qu'ils ne connaissent absolument pas, les distributeurs quasi monopolistiques et pas foutus capables de faire leur travail correctement) ça pourrait mieux marcher. En fait l'opinion publique a déjà oublié les affaire des années 90 et le publique a envie de s'aérer la tête... donc on pourrait voir quelque chose d'autre sur le territoire. Sans même parler des création française qu'on pourrait faire en sorte d'exporter (ou mieux) vers les pays francophones (Belgique, Québec, Suisse, ...)
enfin tout ça ce n'est que mon opinion Smiley
ps: attention je ne remets pas du tout en cause BBE ici hein Smiley
avatar
Si BBE est toujours en vie, c'est parce qu'on ne s'est jamais planté sur les sorties.
En toute honnêteté, il n'y a eu pas d'échec commerciaux (on ne serait plus là pour en parler, comme je le disais^^). Même Dawnforge, un ouvrage unique pour les fans du d20 System, difficile à présenter (mais pourtant excellent, Greyhawk spirit !!!!), a été bénéficiaire.
S'il faut mettre une gamme en avant, c'est Shadowrun (mais ça fait bientôt 5 ans qu'on travaille dessus !).
C'est difficile de parler de chiffre, car le milieu ne pratique pas la transparence de ce point de vue là, les chiffres étant relativement bas par rapport à l'industrie du livre en général (enfin était, on n'est même plus si sûr que c'est comme cela aujourd'hui).
Ce qui est sûr, c'est qu'on bosse comme des fous pour publier et essayer de transmettre notre passion et notre motivation. Car on peut remobiliser la passion chez les rôlistes. C'est notre objectif dans tout ce qu'on fait, c'est pour ça qu'on répond à des messages sur le forum le dimanche. On en veut quoi ! Smiley
De même, quand on propose Chroniques Oubliées le jeu d'initiation, on ne le fait pas avec une optique commerciale en tête, mais bien pour offrir un outil qui nous paraît essentiel (et n'existait plus) pour l'initiation. Après, la balle est dans votre camp, on a tout donné sur ce produit donc si vous n'offrez pas ce jeu à des rôlistes potentiels de votre entourage (noël est une super occasion, et de notre côté, on va en offrir un paquet dans notre famille, à des enfants d'amis, etc.) ou si vous ne proposez pas des initiations avec à votre entourage (en toute simplicité, car Chroniques est un des seuls JdR pro à proposer des aventures en 1 heure ou deux), on ne voit pas comment faire plus...
Si, gagnez au loto et mettre des pub dans le métro parisien et à la télé Smiley
avatar
honnêtement je ne pense pas que ce marché soit si "niche" que ça, même si, il est vrai, nous sommes loin des ricains. L'Ange Déçu

Honnêtement, il l'est. Tous les acteurs professionnels du JDR le disent (éditeurs, boutiques, etc).
mais si nous étions suffisamment intelligents (entre les commerciaux qui bossent dans des domaines qu'ils ne connaissent absolument pas, les distributeurs quasi monopolistiques et pas foutus capables de faire leur travail correctement) ça pourrait mieux marcher. En fait l'opinion publique a déjà oublié les affaire des années 90 et le publique a envie de s'aérer la tête... donc on pourrait voir quelque chose d'autre sur le territoire.

Je ne pense pas. Le JDR est un loisir particulier, qui demande de la part d'un joueur (le MJ) un investissement proche du sacerdoce. A partir de là, dans un monde où le plaisir instantané et l'immédiateté sont rois, un loisir demandant un tel investissement est, pour bien des gens, une aberration.
Sans même parler des création française qu'on pourrait faire en sorte d'exporter (ou mieux) vers les pays francophones (Belgique, Québec, Suisse, ...)

Les productions françaises sont (difficilement, certes) exportées en francophonie, je crois.
avatar
Même pas difficilement...!
Québec et Suisse, aucune idée... Mais en Belgique on en manque rien de ce qui sort des éditeurs français...!
Par exemple, mon revendeur avait même mis de côté un tas de boîtes CO pour les fêtes... Smiley
Il y a peut-être peu de boutique, ou qui sont en tout cas peu représentées, notamment sur le net, mais les étals sont fournis... Smiley
On a les nouveautés, généralement, dans la semaine suivant la sortie française...
Autant que j'en sache en tout cas...
avatar
Je crois que c'est un peu plus dur pour le quebec à cause du transport.
avatar
Si BBE est toujours en vie, c'est parce qu'on ne s'est jamais planté sur les sorties. Damien C.
Cool!
Je pensais pas que vu la diversité d'univers de jeux que vous proposiez, cela soit aussi net. Félicitation!
EDIT: je comprendrai que vous n'y répondiez pas mais:
ca veut dire que malgré toutes ces réussites, le marché est tellement fragile, qu'une grosse plantade sur UN projet et vous êtes mort? Smiley
Ca répondrai à la question du marché "de niche" du débat ci dessus
avatar
Je crois que c'est un peu plus dur pour le quebec à cause du transport.
BlackEars
Sûrement... Et aussi de l'abondance des jeux américains, qui inondent le marché, j'imagine...
avatar
ca veut dire que malgré toutes ces réussites, le marché est tellement fragile, qu'une grosse plantade sur UN projet et vous êtes mort? Smiley Mickey

Pas forcément mort mort, mais une grosse plantade, ça coûte toujours très cher quand on est une petite entreprise (c'est d'ailleurs pas propre au JdR)...
avatar
En tant que comptable je ne peux que confirmer les dires de Damien.
BBE est une entreprise motivée et je pense que s'ils ont calculés leurs heures de taf vis à vis de leur salaire ils doivent être bien loin sous le smic ^^.
Plus sérieusement l'état du jdr est pas à son niveau le plus haut loin de là et l'idée de CO pour refaire connaître le jdr et les retours que j'ai pu lire ci et là sont super positif. On avait l'Oeil Noir y a longtemps sur lequel j'ai débuté maintenant on a CO pour tenter fourbement de faire connaître le jeux de rôles aux personnes de notre entourage. C'est peut être une parfaite excuse pour le père qui veut reprendre les jeux de rôles discretos !
Sinon BBE continuez malgré les retards que vous avez que certains pigent pas je trouve le rythme des sorties plus que respectables.
PS : et on oublie pas pour l'année prochaine au monde du jeu : les T shirt ou polo ou sweet Path !
avatar
Les éditions Icare, d'après ce que j'ai compris (je m'plante peut-être), ont bien failli couler à cause de "l'échec" d'Anthéas.
Les coûts de production ayant été élevés (le bouquin de base est vraiment top-classe!) et les ventes pas aussi nombreuses qu'espérées, il y a eu un moment où il y avait une "grosse" somme hors des caisses. Je crois et j'espère que le tir est maintenant rectifié mais zut, ça doit quand même faire aussi très mal au moral (pas qu'au compte bancaire) de mettre autant d'énergie dans un projet aussi prometteur et de réaliser que, malgré le fait qu'Anthéas était en course pour le GROG d'or, ça ne marche pas comme ça le devrait.
En parlant de ça, Anthéas est à 16euros chez Ludikbazar et ce jeu ainsi que les éditions Icare méritent bien de (sur)vivre.
avatar
J'ai cru entendre que pas mal de joueurs de MMORPG étaient de plus en plus tentés de repartir sur du jeu de rôle sur table, après rumeur ou réalité je ne sais pas trop.
Sinon concernant les éditions Icare, il faut dire qu'Anthéas me tentait beaucoup mais il est arrivé à un moment ou pas mal d'autres jeux sortaient et on est pas souvent sur de trouver un réel suivi sur les jeux, ce qui est à mes yeux assez importants.
Mais je n'exclus pas de l'acquérir un jour tout comme leur dernier jeu "Labyrinth".
Toutefois, il y a un point que je pense doit être préciser, le jeu de rôle n'a plus autant mauvaise presse qu'il y a une dizaine d'années, si on prend la peine de bien expliquer notre loisir, les gens comprennent forcément surtout quand on explique que ce loisir peut demander beaucoup de travail et de temps de préparation. Avec cet argument, les gens ont tout de suite une autre vue sur cette activité.
Après, il est vrai que la bourse des joueurs n'est pas extensible, et il faut faire des choix dans les jeux, c'est sans doute ce qui peut faire mal à certains "petits" éditeurs, qui sortent d'excellents jeux mais trop confidentiels pour réellement marcher à mon avis.
Je pense que même si le marché du jeu de rôle n'est pas aussi prospère qu'on le voudrait tous, je reste assez optimiste car je vois de plus en plus de monde essayer autour de moi. Après ça plait ou non, mais au moins les gens sont moins réticents à essayer.
avatar
Je ne suis pas un afficionado du milieu (juste un monomaniaque de Shadowrun), mais le sentiment que j'ai est celui d'une situation à double tranchant :
Par rapport à l'époque où j'ai commencé à jouer au début des années 90, on dirait que la moyenne d'âge des rôlistes a beaucoup grimpé. A l'époque, je ne connaissais que des ados (et à 13 ans, se lancer dans SR comme MJ, c'était costaud), mineurs. Ajourd'hui, je pense qu'on doit compter les rôlistes mineurs / collégiens-lycéens / moins de 20 ans sur les doigts de la main. D'ailleurs si vous êtes dans ce cas, signalez-vous, par curiosité, ça m'intéresse ! J'ai l'impression qu'on doit plutôt tourner vers la bonne vingtaine-trentaine, avec des joueurs qui ont déjà bien dépassé la quarantaine.
Ca veut dire deux choses, selon moi : c'est un loisir qui a mûri (jeux et thèmes plus adultes, moins "ado goth" ou geek, et je ne dis pas ça de manière négative). Les joueurs des années 90 sont restés joueurs, ils ont fait des études, décroché un taf, probablement lâché le JDR un moment, se sont mariés, ont fait des lardons, et s'y remettent doucement (maintenant que la vie est plus posée pour eux).
Du coup, pouvoir d'achat un peu plus confortable qu'à l'époque où sortir 250 francs et que vous étiez au bahut vous coûtait un bras, et peut-être aussi l'envie de transmettre au fiston et à la petiote, au neveu ou à la nièce...
Sauf qu'évidemment, avec cette moyenne d'âge qui augmente, si les ados prennent pas la relève, le JDR est condamné à devenir de plus en plus intimiste, avec des sujets de plus en plus adultes et poussés, mais qui n'attirera plus de nouvelles recrues.
C'est là que Chroniques oubliées a un rôle essentiel à jouer, je suppose. Mais au-delà du produit, il faut qu'un paquet de personnes (vous tous sur le forum, moi, les vendeurs en boutiques, que sais-je) comprenne que ce n'est pas juste un produit sympa de plus, mais un outil qu'offre BBE pour permettre de faire découvrir, renouveler et propager le JDR auprès des jeunes.
Au final, ce n'est pas BBE qui "sauvera" le JDR en renouvelant ses pratiquants avec CO, c'est tous ceux ici qui réussiront à faire découvrir ce loisir à des jeunes en leur offrant la boîte. Et si sur 10 gamins qui essaient, 1 ou 2 s'y mettent, ce sera un succès.
On dira peut-être qu'il y a une visée commerciale ? Ma foi, oui, l'objectif est que le produit se vende, mais bien moins pour que BBE engrange de sous (qui seraient de toutes manières réinvestis dans les gammes actuelles et futures) que pour qu'une nouvelle génération prenne la relève et amène du sang neuf en faisant évoluer le JDR.
Quand j'emmène des amis ou de la famille découvrir l'escalade, c'est pas pour qu'ils filent à Décat et se ruine en achetant des chaussons, un baudard et une corde, mais pour qu'ils partagent ma passion. Même chose ici.
Au final, ce sera aux joueurs de faire le boulot de faire découvrir le JDR aux plus jeunes (en plus, l'inspi un peu World of Warcraft est bien vue pour attirer les fans de MMORPG). Et effectivement, un argument qui marche auprès des parents, c'est le côté "le JDR, c'est autour d'une table avec des potes, pas devant un écran".
Alors que ça faisait peur à certains parents dans les années 90, maintenant ça les rassure, parce que ça véhicule des valeurs de lecture, de sociabilité, de prise de parole (donc d'affirmation de soi), d'écoute de l'autre... avec un côté un poil intello qui n'est pas sans déplaire.
Cela dit, au boulot (et pour les moins de 20 ans ici présents, faites-vous connaître, par curiosité !)
avatar
Moins de 20 ans, lycéens en Première S, Situation pas favorable à l'achat de JdR...
Et pourtant, je pratique pas mal. Mon p'tit dernier c'est Shadowrun. Probablement bientôt Eclipse Phase. J'ai commencé avec mon oncle, après j'ai lâché (à 8/10 ans, c'était hard), et un pote m'a remotivé en 3e. Depuis, je masterise à peu près tout pour ma table. On compte d'ailleurs 5 joueurs en tout : quatre potes et moi. Tous du même âge, ou presque.
Je tente de faire percer le jeu de rôle, ait forcé ma cousine à faire jouer le scénar d'intro gratuit de CO à ses amies (elle jouait mais ne trouvait personne... Je sais pas la suite. Je vous dirais si CO aurait marché auprès de ses amies ou pas). Je motive pas mal de gens autour de moi, pour les faire essayer. Après, on perds certains joueurs, mais au final, pas mal aiment bien. Je pense que y a pas mal d'ados qui jouent. Moins qu'avant par contre. Ca c'est sûr. Il faudrait une grosse campagne de pub durant un bon mois partout en France pour rappeler que les JdR existent. Mais bon, aucun éditeur n'a les moyens il me semble...
Mais pour moi, il y a UN problème majeur. Un problème qui n'en est pas vraiment un, tout en l'étant. ^^' En réalité, le problème est que le JdR est devenu adulte (chose qu'on apprécie beaucoup à ma table), et traite de sujets durs et violents, qui ne conviennent pas forcément aux ados. Par exemple, combien de jeux de S-F sont-ils faits pour être joués par des ados ? Combien y a-t-il donc de jeux space opera magnifique dans les boutiques ? Personnellement, j'en vois peu. Ou c'est humoristique, ou c'est adulte. Le jeu s'est adapté, ce qui est normal, mais il n'a pas laissé en rayons de jeux vraiment pour ado. Voilà le problème à mon sens. Parce que jouer à un jeu sombre mais intéressant comme les cyberpunk, c'est bien, mais les ados, ça ne recherche pas forcément ça. Le monde n'est déjà pas très rose, ils ne veulent pas se plomber le moral encore plus je crois.
Peut-être que cet avis relève d'une méconnaissance du milieu, peut-être que je suis passé à côté des jeux mais... Mais les jeunes, ils vont pas voir sur les sites spécialisés pour trouver les jeux particuliers. Au mieux, ils vont en boutique, et se font conseiller par le vendeur. Et pour trainer assez régulièrement dans ma boutique, y a pas une masse de jeux vraiment pensé pour un public peut-être moins mature (la tranche 13-16 ans).
Bon, ce n'est que mon humble avis, mais étant joueur et sondant en même temps un peu tout le monde autour de moi, y a une idée principal qui ressort : "Le monde est pourri." Si les jeunes veulent du JdR, c'est donc pour s'évader, dans des jeux beaux, intéressants, et pas forcément désespérants. Pour moi, à l'heure actuelle, y en a pas des masses (malheureusement).
avatar
Par exemple, combien de jeux de S-F sont-ils faits pour être joués par des ados ? Combien y a-t-il donc de jeux space opera magnifique dans les boutiques ?
EmpereurWilhelm

Y'a quand même Star Wars  Smiley (bon en vo pour l'instant)
avatar
C'est intéressant ce que tu dis, à cet âge c'était justement le côté sombre de SR qui m'attirait. Peut-être que les ados d'aujourd'hui ont une vision plus sombre (à juste titre ?) du monde dans lequel on vit ?
Pour Star Wars, okay, mais on peut pas dire que ça respire l'innovation et la nouveauté, non ? Smiley
avatar
Donc en gros, le marché se divise en deux catégories :
- des jeunes qui ont du temps mais pas de pognon
- des vieux qui ont du pognon mais pas de temps
Smiley
En tout cas, je partage entièrement l'analyse de Tony, étant moi-même un demi-trentenaire ayant posé les dés pendant 15 ans, faute de joueurs, de temps à y consacrer et de motivation. J'ai pas mal compensé avec le jeu de plateau par contre...
Je suis revenu au poutrage de dragon en tombant par hasard sur une news des Chroniques Oubliées et PFRPG s'est naturellement imposé pour une reprise sérieuse... (le scénar D0 en dl libre a été un véritable déclic)