Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Initiative et incantation 4

Forums > Jeux de rôle > Pathfinder > Pathfinder Règles de jeu (PJ)

avatar
Bonjour, j'ai une question, enfin plusieurs.
si un adversaire A agit avant un autre B dans l'ordre de l'initiative et lui occasionne des dégâts, est ce que B qui a décidé d'incanter doit faire un jet de Concentration ce qui voudrait dire qu'il a incanté et que son sort prend effet à sa valeur d'initiative ? Ou il commence à incanter à sa valeur d'initiative et on considère qu'il n'a pas de jet de concentration à faire ?
Merci d'avance.
avatar
Sauf erreur de ma part, en 3.5 et en Pathfinder, les sorts prennent généralement une action simple pour l'incantation. Si ce n'est pas le cas (1 round pour invocation de monstres et 1 action libre pour chute de plume/feuille morte - j'hésite toujours sur la traduction), c'est indiqué explicitement.
Une action simple, c'est une action qui se déroule entièrement lors du tour du personnage. (Si tu as joué en 2E ... on n'a plus la notion de segments qui fait qu'une incantation commence à un moment et se termine à un autre et que, entre ces deux moments, des adversaires peuvent avoir le temps de faire quelque chose). Ca veut dire que, pour simplifier les choses, on considère qu'une action simple commence et finit pendant le tour du personnage.
Les seuls dégâts qui peuvent gêner le personnage lors de son incantation sont ceux qui se produisent pendant celle-ci.
Si un sort prend un round entier à incanter (invocation de monstres), le mage dit lors de son tour qu'il commence à incanter le sort et l'incantation se termine juste avant le début de son tour suivant. Ca veut dire qu'entre temps, chaque fois qu'il subit des dégâts, ceux-ci peuvent interrompre son sort.
Si le sort ne prend qu'une action simple, ça se passe de la même manière, mais c'est plus difficile de lui infliger des dégâts "pendant l'incantation". Comme l'incantation prend place entièrement au cours de son tour, il faut pour ça lui infliger des dégâts "pendant son tour". Il y a principalement trois manières de pouvoir faire ça :
1 - attaque d'opportunité (un guerrier au contact a droit à une attaque d'opportunité si un magicien vient incanter tout contre lui). Le magicien peut éviter cela de deux manières : (a) incanter sur la défensive ou (b) faire un pas de placement et reculer d'1 case avant de lancer le sort. Note que, dans les deux cas, Pathfinder dispose de dons qui permettent au guerrier de rendre cela plus difficile (en augmentant le DD pour incanter sur la défensive ou en lui permettant de suivre un adversaire au contact qui se recule d'1 case. Note aussi que le magicien pourrait utiliser une action de mouvement pour reculer (de plusieurs cases) puis en suite lancer son sort bien à l'abri ... mais, dans ce cas-là, son mouvement provoquerait également une attaque d'opportunité de la part de l'adversaire (toutefois, vu que cette attaque se produirait avant le début de l'incantation, elle ne risquerait pas de faire échouer le sort ... si le magicien y survit).
2 - préparer une action (un guerrier au contact peut préparer une attaque contre le mage "dès qu'il incante"). Au niveau de l'initiative, lorsqu'on "prépare une action", on peut interrompre l'action de quelqu'un d'autre et agir à ce moment-là. Ca tombe bien, c'est justement ce qu'il nous faut pour infliger des dégâts au cours de l'incantation.
3 - dégâts en continu (c'est-à-dire des dégâts qui persistent pendant plusieurs rounds). Dans le cas des dégâts en continu (par exemple ceux d'une flèche acide ou d'un saignement), le mage subit des dégâts tout au long de son tour et donc, entre autres, au cours de l'incantation. Dans ce cas-là, on estime qu'il subit la moitié des dégâts se produisant dans le round pendant son incantation, et il doit faire un test de concentration basé sur cette quantité.
Mais donc, pour répondre à ta question ... non, le type qui gagne l'initiative et qui attaque le mage ne lui impose pas un jet de concentration. Ceci dit, si le type en question choisit de "préparer une attaque dès que la mage incante" au lieu d'attaquer directement, là, le mage devra faire un test de concentration si l'attaque touche.
avatar
Comme a dit Dalvyn.
Par contre, pour chute de plume, il me semble qu'il s'agit maintenant d'une action immédiate, le seul type d'action qu'on peut faire en dehors de son tour, et cela remplace l'action rapide (pas libre, on a qu'une action rapide par round, mais potentiellement plusieurs actions libres).
avatar
Tu as raison.