- Dragons - Le projet. 4291

Forums > Jeux de rôle

avatar
Derle

Quelle aurait été la réaction d'Agate et de nous, joueurs, si Casus avait fait l'impasse sur la critique de Dragons ? Et quelle aurait été leur réaction si la dite critique avait été faite par un membre de la rédaction de Casus ?

Je pense que justement, compte tenu du climat initial entre ces deux jeux, Casus a fait le bon choix : demander à un intervenant extérieur (et qui plus est connu pour être un spécialiste du système D20) de faire les critiques de Dragons et de H&D, de manière la plus impartiale possible.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Derle
avatar

Alors je réponds un peu rapidement parce que je ne suis pas présent ce week-end, et que je suis sur mon téléphone, mais ni Nel' ni personne de l'équipe n'a dit que Casus n'avait pas le droit de donner un avis subjectif. Ce sur quoi Nel a réagit sur casus No, c'était le souci des inexactitudes qu'il voit dans la critique.

Comme le dit Isalyre, c'est peut-être un problème de "signage" de la critique, mais il faut aussi comprendre que pour le porteur du projet, voir des informations inexactes ou incomplètes qui peuvent biaiser la vision de l'ouvrage, c'est difficile.

La critique n'est pas mauvaise, en plus. Simplement, certaines parties font réagir ceux qui ont lu le livre et connaissent le projet.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Fenris
  • et
  • Islayre
avatar
Iceberg

C'est aussi mon avis. Je voulais juste dire qu'il n'y avait rien d'étonnant ah que ça génére quand même des frictions vu l'histoire du projets Dragons. Toute autre solution aurait probablement était pire.

@Ours

Je maintiens, mais autant ne pas rouvrir les vielles plaies, Bbe c'est excusé de ce message et les tords se trouvaient des deux côtés.

avatar

D'où la remarque (rude) du Grumph. Je trouve qu'il pose bien le cadre du rôle de l'éditeur et de l'auteur

avatar

Sinon sans rapport, mais j'ai pu feuilleter le livre Aventurier cet après-midi. Il est fort joli (malgré ma faible attache au style de nombre d'illustrations) et vraiment très gros!

Un vrai bel ouvrage. Je pense qu'il est quand même dommage qu'un papier moins fin n'ait pas été choisi: le livre est vraiment beau et massif, respire la qualité mais quand il faudra s'en transporter 3-4 comme ça risque d'être moins drôle confus

En tout cas esthétiquement c'est un beau bébé!

avatar

Bonsoir,

Il n'y a encore que de la pre-commande ou on peut acheter aventuriers déjà?

J'ai regardé vite fait, mais j'ai rien trouvé

avatar

Non, il n’est pas encore trouvable en boutique.

Par contre, je ne sais pas quand ce sera le cas.

Quelqu’un a l´info ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • LeoDanto
avatar
FredDeLyon

Il est carrément trouvable en boutique.

avatar

Ah pardon. Je suis passé à Trollune (Lyon) vendredi soir, et je ne l’ai pas vu.

Je pensais donc qu’il n’était pas encore en boutique.

Bon, je vais appeler Trollune lundi, alors.

avatar
Edzart

Sur les inexactitudes Islayre a repondu de manière factuelle, et étayé, pour la liste complète Nel préfère visiblement la donner par MP plutôt que d’etayer publiquement

le probleme de signage était par rapport au reproche que la critique n’etait pas complète et ne couvrait pas tous les sous-systèmes et apports de Dragons

avatar

Non, il n’est pas encore trouvable en boutique.

Par contre, je ne sais pas quand ce sera le cas.

Quelqu’un a l´info ?

FredDeLyon

Je suis allé dans un magasin à Grenoble et je confirme qu'il y est dispo, donc s'il n'était pas encore en rayon à Trollune, je gage que ce sera rapidement corrigé content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • lhommesinge
avatar

J'ai vu aventure et feuilleté en ville dans mon Descartes de Lyon... Personnellement je n'accroche pas au style graphique très marqué de ce livre... Trop poche d'esteren à mon goût.

Maintenant je n'ai que feuilleté pour voire l'esthétique.. , je ne l'ai pas lu donc mon avis n'est que très superficiel, mais oui c'est un gros livre ! Pour un nombre de page équivalent.

avatar
Edzart

Comme je l'ai déjà dit, je suis tout a fait disposé a justifier et expliquer chaque mot de la critique parue dans Casus Belli. Sous-entendre lourdement que ma critique est remplie de nombreuses erreurs et approximations n'en fait pas une réalité.

Par ailleurs, si le souci du signage m'a empêché de détailler certains points, il m'a aussi dissuadé de mentionner des problèmes mineurs. Tenir 4 pages n'a pas fait que léser Agate éditions.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Judge Ju
  • et
  • lc_lol
avatar

Simplement, certaines parties font réagir ceux qui ont lu le livre et connaissent le projet.

Edzart

Ou pas. Le critique a lu le livre, justement, d'où la teneur de son papier.

Et d'ailleurs, à titre personnel, au fil des mois, je me suis dit soit : "Allez je le prends" ou "bof non ça fait trop". Eh bien après lecture, je suis plutôt à me dire 'je le prends', ayant été séduit par cette histoire de soupçon de 3ème édition pour étoffer les règles. Alors j'ai lu la réaction de l'éditeur sur l'autre forum, et je la trouve également aussi disproportionnée que contre-productive : en d'autres termes, la critique de la critique me semble bien plus critiquable que la critique originelle (vous me suivez ? mort de rire ) et donnerait efffectivement plutôt envie de passer son chemin. En l'espèce, le point de clivage le plus hallucinant, c'est le fait de dénier que l'existence du Grimoire constitue bel et bien une séparation des données nécessaires à constituer le panel de base des classes jouables.

Mais franchement, l'article donne plutôt envie de se focaliser sur les points forts, c'est vraiment dans cet état d'esprit qu'il m'a entrainé, alors où est le problème finalement ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • SmirnovV5312
avatar

Lu également la critique après avoir assisté une fois encore, consterné, à un nouveau pugilat entre les deux enfants terribles issues du ventre de D&D.

Et comme pour lhommesinge, l'article ma donné envie de joué d'une part avec un système différencié du pur D&D tout en conservant une forte compatibilité et d'autre part pour certaine promesse de l'univers proposé.

Quant à avoir les sorts à part, je trouve cela plutôt interessant. Commercialement singulier, certes, mais original et pour le coup le mot "grimoire" prend tout son sens avec un ouvrage à part clin d'oeil.

avatar

Lu également la critique après avoir assisté une fois encore, consterné, à un nouveau pugilat entre les deux enfants terribles issues du ventre de D&D.

Ben non, Agate est toute seule sur ce coup là.

avatar

Lu également la critique après avoir assisté une fois encore, consterné, à un nouveau pugilat entre les deux enfants terribles issues du ventre de D&D.

Ben non, Agate est toute seule sur ce coup là.

ephan

Ah ça c'est clair. Rien à voir avec H&D.

avatar
Jacknife

Les contrées du jeu ?

avatar
Islayre

Alors j’ai lu ta critique et plutôt deux fois qu’une vu les réactions que je viens de découvrir ici et personnellement je la trouve très bonne et conforme à ce que je pense de Dragons. Comme dit au dessus je trouve la réaction d’Agate pour le coup maladroite...

Je me permet de donner mon avis en reprenant point par point ce qui est dans la critique et mon sentiment.

- traduction : un des gros points noirs est pour moi effectivement les différences de traduction qui vont exister entre Dragons et ses « concurrents ». Il est dommageable pour nous joueurs qu’il y ait des différences importantes sur un texte original commun. Après je comprend que des contraintes éditoriales aient joué (c’est difficile d’attendre d’un tiers une traduction).

- Manuel des joueurs ? N’en déplaise à Agate mais oui il manque les sorts pour faire d’Aventuriers un manuel des joueurs complet. On en arrive à se demander si l’Eveil n’a pas été inventé juste pour pouvoir dire mais si vous pouvez jouer tous les types de personnages avec Aventuriers ! Juste que votre lanceur de sorts peut pas en lancer mais ne t’inquiète pas il pourra dans 1D20 mois à la sortie de grimoires. La réponse d’Agate sur Casusno nous conforte en ce sens ce qui est à mon avis contre productif car pour moi l’Eveil c’est avant tout un ajout RP qui donne une identité à Dragons. Reste que encore une fois un personnage qui voudra faire un magicien aura besoin de deux livres.

- l’ecrin : oui c’est beau, très beau même et il se dégage une vraie identité visuelle de l’ouvrage. Je suis moins dithyrambique sur la mise en page à laquelle j’accroche moins.

- Eana : oui Dragons est plus intégré dans son monde que les autres et c’est ce qui fait sa force/originalité.

- Inspiration DD3 : alors là je ne comprends pas ! Le critique dit qu’il retrouve des inspirations de DD3 dans Aventuriers (ce qui démontre qu’il a lu en détails le bouquin et possède une culture donjonesque utile) et que cela apporte une grande cohérence thématique à l’ensemble donc une remarque très positive ! Je ne comprends donc pas le retour d’Agate vraiment pas, surtout si on nous dit que non ils se sont inspirés de Batman... Batman dans un donjon ça vous fait rêver ? Pas moi...

- technique : là où Dragons pêche clairement et je l’ai déjà dit. La mécanique des dons de Dragons va un peu à l’encontre de l’essence même de simplification de DD5. Certains dons restent d’ailleurs très/trop puissants même si ça s’est arrangé suite aux retours de la communauté. Par ailleurs faire reposer des classes sur les dons qui sont une règle optionnelle est à mon avis une erreur.

- Compatibilité : j’ai l’impression que le discours d’Agate n’est pas clair. Il suffit de lire l’interview du Fix et le billet sur le blog pour s’en convaincre. J’ai le sentiment qu’Agate a voulu clairement se démarquer en proposant un jeu différent et pas seulement des compléments techniques au SRD. Sauf que le bulldozer DD5 en VF et arrivé et écrase un peu tout sur son passage. D'où une volte face de dernière minute pour essayer de surfer sur la vague. Quelle que soit l’option choisie en tout cas il faudrait juste qu’il fasse un choix clair pour harmoniser leur communication.

- Conclusion : je trouve la critique bonne car je partage la plupart des avis qui y sont donnés. Il s’agit surtout d’une « vraie » critique ou l’auteur donne des pistes de choix en disant a qui le jeu pourra plaire ou non. En somme un beau livre avec un univers très présent et inspirant qui s’éloigne de ses « frères ». Je ne vois pas d’ailleurs ce qu’il y a de négatif là dedans.

- ce qui manque : effectivement le critique ne parle pas de l’aspect évolutif des règles et des options avec les jolies icônes. Je vais être assez franc là dessus car ce n’est peut-être pas un mal. Je m’explique. L’idée est très bonne, permettant d’adapter le style de jeu en fonction de la configuration de la table. On le trouve déjà sous forme d’options dans DD5 mais là on a le sentiment qu’Agate veut aller plus loin. Sauf que dans le seul Aventuriers les variations proposées sont faibles, avec des options parfois un peu « gadget ». Assez normal car pour moi on pourra juger de la pertinence et de la qualité de cette innovation avec les autres livres. Donc bonne idée mais en attente de voir le résultat final. Par contre effectivement quelques lignes pour en parler aurait été je pense pertinent.

avatar
Islayre

A tire perso, je n'avais pas trouvé la critique injuste, et trouve effectivement opportun que BBE l'ait confiée, ainsi que celle de H&D, à un "tiers" cependant expert.

Ma seule réserve concerne la critique sur l'absence de cohérence de traduction. Le "momentum" du conflit a eu lieu au moment où cette question s'est posée, et vu ce qui s'est passé à ce moment là, il n'est pas surprenant qu'Agate et BBE soient partis chacun de leur côté sur cet aspect. Je comptais parmi ceux qui le regrettaient, et j'en suis toujours. C'est donc, de mon avis (extérieur à l'affaire) plus une conséquence regrettable qu'un choix délibéré.

Pour le reste, les différences sont notables, et c'est bien ce qu'en attendaient les souscripteurs, d'un côté comme de l'autre content Donc j'attends avec impatience ta critique de H&D, sachant qu'au final, et quoi qu'il en soit de ces critiques, les deux créations VF sont carrément au niveau et trouveront leur place dans mon étagère déjà trop remplie... joyeux