Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Questions techniques de règles - H&D / D&D 5 - aka les conseils des sages 2819

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

Une chose m'interroge.

Il est écrit quelque part (dans le manuel des joueurs, si ma mémoire est bonne) que si des dégats sont dits doublés d'une part, puis dits doublés de nouveau, alors ils ne sont pas au total quadruplés, mais triplés. Soit.

En revanche, si des dégâts sont dits divisés par 2 (diminués de moitié, donc) d'une part, puis dits divisés par 2 d'autre part, sont-ils au total divisés par 4 (ce qui crée une asymétrie avec la règle des multiplications si particulière à Donj par moi rappelée ci-dessus), ou sont-ils (symétriquement à cette règle (exotique) des doublements successifs, donc) divisés par 3 ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Jay

Je veux bien la référence pour le triple, car là ça ne m'évoque rien.

Sinon j'ai toujours fait des divisions par deux, avec arrondi, puis division par deux, avec arrondi à nouveau. Et non des divisions par 4.

avatar

Je cherche... j'espère ne pas avoir confondu avec une règle 3.5.

avatar

Bon, la règle existe dans le SRD 3.5, c'est sûr, je viens de la lire (juste après la règle des arrondis de fractions), mais pour l'heure je ne la trouve pas dans D&D5, il est possible que j'ai confondu. Mais je continue à chercher sur le net, parce que je suis presque sûr de l'avoir lue aussi quelque part dans la version 5 (un truc du genre : "multipliers stack additively, not multiplicatively"). Bref, affaire à suivre (je n'ai pas les manuels avec moi, là, je chercherai dans les livres demain, désolé).

***

J'ai du me tromper, parce que j'ai même cherché dans les Rule Tip des Unearthed Arcana, je n'ai pas trouvé. Je vous présente toutes mes confuses. gêné

avatar

Parce que je crois que tu n'as pas de situation à multiplicateur ou diviseur multiple. Et pour les effets de sorts c'est l'effet le plus élevé qui s'applique.

Il y a bien demi dégâts de svg plus resistance. Mais ce sont deux divisions indépendantes. On divise pour la sauvegarde puis on divise pour la resistance (ce qui n'est pas exactement une division par 4)

Mais ce sont des diviseurs indépendants. Le diviseur de svg conditionne l'effet du sort. Le diviseur de résistance lui mes dégâts finaux subis.

avatar

Pour Jay : la règle que tu cherches se trouve page 134, colonne 2, multiplicatino des dégâts et page 304, § "la multiplication". Elle se trouve aussi dans Pathfinder, p. 179 en première édition. Doubler deux fois les dégâts c'est tripler et non quadrupler.

Mais en 5ème édition, je ne sais pas.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar
Sneak

Merci !

Je crois qu'effectivement cette règle n'existe pas en 5e, pourtant je me souviens l'avoir lue assez récemment, je me demande bien où. Bref, peu importe, merci encore.

avatar

Je veux bien la référence pour le triple, car là ça ne m'évoque rien.

Sinon j'ai toujours fait des divisions par deux, avec arrondi, puis division par deux, avec arrondi à nouveau. Et non des divisions par 4.

Ombreloup

Sauf erreur de ma part, cela revient exactement au même.

En effet, pour tout nombre entier positif n, alors tout entier positif est soit un 4n, soit un 4n+1, soit un 4n+2 soit un 4n+3 (par division euclidienne par 4).
Notons, pour tout x réel positif, [x] la partie entière de x. Par exemple [23,456] = 23.

Evidemment : [(4n) / 4] = [(4n + 1 ) / 4] = [(4n + 2) / 4] = [(4n + 3) / 4] = n

De plus :
[[(4n) / 2] / 2] = [[2n] / 2] = [2n / 2] = [n] = n
[[(4n + 1) / 2] / 2] = [[2n + 1/2] / 2] = [2n / 2] = n
[[(4n + 2) / 2] / 2] = [[2n + 1] / 2] = [n + 1/2] = n
[[(4n + 3) / 2] / 2] = [[2n + 3/2] / 2] = [(2n + 1) / 2] = [n + 1/2] = n

Donc diviser par deux et arrondir, puis diviser par deux et arrondir de nouveau donne les mêmes résultats que diviser par quatre et arrondir. Que ce soit en arrondissant dans tous les cas par excès, ou en arrondissant dans tous les cas par défaut.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar

Merci !

Je crois qu'effectivement cette règle n'existe pas en 5e, pourtant je me souviens l'avoir lue assez récemment, je me demande bien où. Bref, peu importe, merci encore.

Jay

Là ?

Si une créature ou un objet possède plusieurs fois une résistance ou une vulnérabilité à un même type de dégât, cette spécificité n'est prise en compte qu'une seule fois. Par exemple, si une créature possède une résistance aux dégâts de feu ainsi qu'une résistance à tous les dégâts non-magiques, les dégâts qu'elle subit d'un feu non-magique sont réduits de moitié et non de trois quarts

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar
Benoit

Ce n'est pas exactement cette règle, mais c'est intéressant, en effet, merci. Les résistances et invulnérabilités ne se cumulent pas, c'est vrai. Reste le cas où le JdS est réussi et où une résistance ou vulnérabilité est appliquée. Apparemment, les dégâts sont bien alors divisés par 4.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Benoit
avatar
Jay

Oui.

Un jet de sauvegarde réussi divise habituellement par 2 les dégâts.
Ce n’est pas considéré comme une résistance dans les régles.
Donc, mathématiquement, le résultat est divisé par 4.

Si tu bénéficies expréssément de deux résistances différentes qui s’applique aux mêmes dégâts subis, une des 2 est niée.
Le résultat est divisé par 2.

avatar
Jay

Tu as parfaitement raison, je ne sais pas pourquoi j'avais pris cette habitude...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar
Ombreloup

Peut-être parce que diviser par deux, deux fois, est parfois mentalement plus rapide que diviser par quatre. Principe d'économie cognitive, donc.

avatar

En effet, mais c'était surtout la certitude que ça faisait une différence qui me gène... alors que c'est parfaitement illogique, à partir du moment où le nombre n'est pas un multiple de 4 on aura une fraction qui sera toujours arrondie à l'inférieure... je sais pas trop à quel moment je me suis dis que ça pourrait faire sauter une unité de plus sur les dégâts.

La faute à une certitude non vérifiée.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar
Ombreloup

J'adore questionner les certitudes, c'est mon dada. Quelque part, c'est même mon métier. mort de rire
Désolé pour le pédagogisme, qui peut paraître excessif, de ma preuve ci-dessus. Cela me semblait moins autoritaire que de balancer un "c'est évident, par division euclidienne". En tout cas, la question était intéressante (j'avoue que je ne me l'étais jamais posée), merci pour celle-ci.

Et puis maintenant, toi et moi savons que nous pouvons diviser directement par 4. clin d'oeil

avatar

Bonjour, question potentiellement pour les auteurs, sur le nain de pierre. Il a cette capacité :

Maître des marteaux. Lorsqu'un nain des pierres inflige des dégâts avec un marteau ou toute autre arme contondante, il ignore une éventuelle résistance aux dégâts contondants de sa cible.

Qu'en est il pour les créatures, souvents les intangibles mais pas que, qui ont cette résistance:

contondants, perforants et tranchants infligés par des attaques non-magiques

Pour moi c'est le fait que les armes soient non magiques qui provoque la résistance, et non pas une résistance aux dégâts contondants. Du coup résistance annulée ou non ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Soma
avatar
Ombreloup

Je dirais que c'est effectivement une résistance aux armes non magiques qui infligent ce type de dégâts.
Je n'appliquerais pas la capacité du nain.

avatar

Bonsoir,

Inspiré par l'illustration du Moine de la Voie des fleurs, dans Pangée tome 2 - l'Âge du changement, et les conseils sur l'utilisation de la classe de Moine, dans Pangée tome 1- l'Âge des héros, j'ai décidé de faire un Aasimar dekrâ, Ermite et Moine.

Cependant, dans aucune des variantes d'Aasimar présentes dans le tome 2 de Pangée, je ne trouve mention de la caractéristique d'incantation à utiliser pour lancer les tours de magie correspondant à leurs traits.

S'agit-il du Charisme, comme pour l'Aasimar du Manuel des règles ?

J'ai un doute car il est précisé :

Si votre classe vous permet normalement de lancer ces tours de magie, ils rejoignent votre liste de sorts et ne comptent pas dans le nombre maximal de tours de magie que vous maîtrisez.

Ce qui pourrait laisser entendre qu'il faut utiliser la caractéristique d'incantation de la classe du personnage.

avatar

Charisme. Mais si le tdm rejoint la liste de la classe c'est du coup la caractéristique d'incantation de la classe

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Bayushi Fumi
avatar
Julien Dutel

Merci. content