Questions techniques de règles - H&D / D&D 5 - aka les conseils des sages 2723

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

Bonsoir tout le monde, j'ai plusieurs interrogations suite à une partie hier soir : Suite à un combat, j'ai un de mes joueurs, qui était planqué derrière un mur, qui a proposer une action "Se tenir prêt", avec comme condition : si l'ennemi passe dans ma ligne de vue, je me déplace et j'attaque.

Questions :

  • dans ce cas là, quand est-il réellement ? Est-ce qu'il joue son action pendant le mouvement du PNJ ? ou après ? sachant que la fin de déplacement du PNJ rendait l'action du joueur hors de portée, donc impossible (vu la situation, je l'avait autorisé à faire son action pendant le mouvement)
  • Sur des combats où un PNJ se retrouve contre 2 PJ au CaC (ou inversement). Y a t-il un avantage sur les attaques que feront les PJs ?
  • Sur l'attaque sournoise, on a du mal à se mettre d'accord sur les possibilités d'activations.
    • Est-ce que sur une attaque à distance, l'attaque sournoise fonctionne à chaque fois (comme cela semble être écrit sur la fiche du Roublard) ? Et peut-il l'activer, peu importe l'arme à distance ?
    • Est-ce que si le Roublard est au Cac avec un allié sur un PNJ, il obtient l'attaque sournoise (si jamais il a bien l'avantage, cf première question) ?
  • Sur les outils de voleur, notre Roublard (toujours lui) a fait un superbe fumble sur un crochetage et a donc cassé ses crochets. Par la suite, voulant faire sauter une serrure et n'ayant pas pensé à s'en procurer de nouveau, il a voulu crocheter. J'ai donc considéré qu'il pouvait le faire mais sans son bonus de maitrise.Mais je crois avoir vu sur un autre post que certains interdisaient carrément l'action ?

Merci d'avance content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Lumpawaroo
avatar
V0r4c3

pour la prochaine fois, espace un peu c'est pas facile à lire la :

- se tenir prêt utilise la réaction pour faire une chose définie par le joueur, donc pour moi il tire au passage mais ne se déplace pas

- ce n'est pas prévu, mais d'ancien de pathfinder donne l'avantage à l'attaque lors d'une prise en tenaille

- pour que l'attaque sournoise fonctionne que ce soit à distance ou au cac, il faut soit l'avantage soit qu'un ennemi de la cible soit au contact de celle-ci(1m50 donc) et ce n'est qu'une seule sournoise par tour

- oui n'importe quel arme à distance

- je remet ce que j'ai mis plus haut, suffit d'avoir l'avantage OU qu'un ennemi de la cible soit au contact plaisantin

- crocheter sans les outils je retirerais la maitrise et je mettrais un désavantage, parce que je veux bien mais une dague c'est pas fait pour, après avec qqch qui se subtituerait avec un crochet je retirerais juste la maitrise. Après y a surement plus qu'un crochet dans les outils de voleurs

avatar

Et enfin pour compléter la réponse de Lumpawaroo, il n'y a pas d'échec critique sur un jet de compétence, tu aurais donc pu éviter de casser les outils de ton roublard clin d'oeil

Pour aller plus loin il n'y a même pas d'échec critique dans le livre de règles, juste un échec automatique dans le cas des jets d'attaques.

avatar

Merci pour les réponses (désolé pour le pavé, je pensais avoir fait des sauts à la ligne).

Pour les critiques, effectivement, on a pris l'habitude de balancer des critiques partout et sur tout les jeux^^.

avatar

(désolé pour le pavé, je pensais avoir fait des sauts à la ligne).

V0r4c3

J'ai ce bug quand j'utilise mon portable ou ma tablette pour répondre aux messages... du coup j'ai pris l'habitude de faire deux retours à la ligne à chaque fois ! mort de rire

avatar

J'ai retouché la MEP du message pour plus de lisibilité clin d'oeil

avatar

Bonsoir tout le monde, j'ai plusieurs interrogations suite à une partie hier soir : Suite à un combat, j'ai un de mes joueurs, qui était planqué derrière un mur, qui a proposer une action "Se tenir prêt", avec comme condition : si l'ennemi passe dans ma ligne de vue, je me déplace et j'attaque.

Questions :

  • dans ce cas là, quand est-il réellement ? Est-ce qu'il joue son action pendant le mouvement du PNJ ? ou après ? sachant que la fin de déplacement du PNJ rendait l'action du joueur hors de portée, donc impossible (vu la situation, je l'avait autorisé à faire son action pendant le mouvement)

L'action se déclenche au moment où la condition se met en place, et interromp le tour de la cible.

  • Sur des combats où un PNJ se retrouve contre 2 PJ au CaC (ou inversement). Y a t-il un avantage sur les attaques que feront les PJs ?

Aucun avantage.

  • Sur l'attaque sournoise, on a du mal à se mettre d'accord sur les possibilités d'activations.
    • Est-ce que sur une attaque à distance, l'attaque sournoise fonctionne à chaque fois (comme cela semble être écrit sur la fiche du Roublard) ? Et peut-il l'activer, peu importe l'arme à distance ?

Elle marche sur les armes à distance. Il faut cependant que les conditions soient réunies (avantage sur l'attaque OU allié à 1,5m et qu'il n'a pas de désavantage sur l'attaque)

    • Est-ce que si le Roublard est au Cac avec un allié sur un PNJ, il obtient l'attaque sournoise (si jamais il a bien l'avantage, cf première question) ?

La sournoise se déclenche aussi avec les armes de CàC mais uniquement les armes avec la propriété finesse. Il n'a pas l'avantage mais il a un allié dans les 1,5m

  • Sur les outils de voleur, notre Roublard (toujours lui) a fait un superbe fumble sur un crochetage et a donc cassé ses crochets. Par la suite, voulant faire sauter une serrure et n'ayant pas pensé à s'en procurer de nouveau, il a voulu crocheter. J'ai donc considéré qu'il pouvait le faire mais sans son bonus de maitrise.Mais je crois avoir vu sur un autre post que certains interdisaient carrément l'action ?

Merci d'avance content

V0r4c3

Tu aurais simplement pu considérer qu'il avait un désavantage.

avatar

Pour le coup, cela me pose d'autres questions, désolé plaisantin

L'action se déclenche au moment où la condition se met en place, et interromp le tour de la cible.

Dans ce cas, la cible finit quand même son tour après que le personnage est joué son action conditionné ou son tour est-il réellement terminé ?

Elle marche sur les armes à distance. Il faut cependant que les conditions soient réunies (avantage sur l'attaque OU allié à 1,5m et qu'il n'a pas de désavantage sur l'attaque)

Là, le problème, c'est qu'on a (la mauvaise ?) habitude de donner un désavantage lorsque un personnage tente une attaque à distance sur une cible si des alliés sont au CaC également (rapport au fait que les combats sont animés et mobiles, donc gènent le ciblage). Mais c'est peut-être une mauvaise idée qui bride le roublard au final ?

Enfin, une autre question qui peut venir en complément à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse.
Est-ce qu'un personnage dont c'est le tour (selon initiative par exemple) peut passer son tour pour jouer plus tard ? J'avais tendance à leur dire non et les obliger à jouer au moment de leur tour ou de passer par la réaction (et non l'action du coup) "Se tenir prêt". (pour éviter entre autre que tout le monde reste en position d'attente et que je fasse de même avec mes PNJ par exemple)
Mais qu'en est-il réellement ? Comment gérer vous cela ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Dans ce cas, la cible finit quand même son tour après que le personnage est joué son action conditionné ou son tour est-il réellement terminé ?

La cible finit son tour normalement une fois la réaction résolue.

Là, le problème, c'est qu'on a (la mauvaise ?) habitude de donner un désavantage lorsque un personnage tente une attaque à distance sur une cible si des alliés sont au CaC également (rapport au fait que les combats sont animés et mobiles, donc gènent le ciblage). Mais c'est peut-être une mauvaise idée qui bride le roublard au final ?

Dans ce genre de cas, j'ai plutôt tendance à considérer que la cible est à couvert, donc -2 ou -5 au toucher. D'ailleurs, en y pensant, je me suis longtemps demandé pourquoi ces ajustements alors que presque tout le reste donne un avantage ou un désavantage, l'interaction avec l'attaque sournoise l'explique probablement.

Enfin, une autre question qui peut venir en complément à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse.
Est-ce qu'un personnage dont c'est le tour (selon initiative par exemple) peut passer son tour pour jouer plus tard ? J'avais tendance à leur dire non et les obliger à jouer au moment de leur tour ou de passer par la réaction (et non l'action du coup) "Se tenir prêt". (pour éviter entre autre que tout le monde reste en position d'attente et que je fasse de même avec mes PNJ par exemple)
Mais qu'en est-il réellement ? Comment gérer vous cela ?

Comme toi, c'est difficile de faire autrement sans rencontrer de problèmes avec les effets actifs jusqu'au début ou à la fin du prochain tour de la cible.

avatar
V0r4c3

Dans ce cas, la cible finit quand même son tour après que le personnage est joué son action conditionné ou son tour est-il réellement terminé ?

Sauf à ce qu'elle soit neutralisée, oui elle peut jouer.

Mais c'est peut-être une mauvaise idée qui bride le roublard au final ?

Qui bride totalement le roublard en effet. Il faut bien voir que le roublard, s'il est assez malin, doit pouvoir faire son attaque sournoise à chaque tour. Ce n'est pas une opportunité qui doit être rare. C'est l'équivalent du bonus de dégâts de la rage du barbare, du châtiment divin du paladin, ou des multiples attaques du guerrier. C'est la source de ses dommages.

Si tu le pénalises en inventant des règles il va vite être moins intéressant à jouer. Privilégie le couvert si tu y tiens particulièrement, et si l'axe d'attaque est vraiment coupé par quelqu'un.

Est-ce qu'un personnage dont c'est le tour (selon initiative par exemple) peut passer son tour pour jouer plus tard ?

Normalement non. Se tenir prêt est la seule alternative.

avatar

je plussoie mes vdd, je rajouterai même, que le désavantage à l'attaque à distance ne peut venir que soit d'un soucis de visibilité(ténebres, brouillard,...) soit comme c'est mis dans les regles, du fait d'avoir un ennemi non neutralisé à 1m50 de soi. Tirer dans une melée, donnera un bonus de +2 à la ca de la cible si un autre protagoniste est dans la ligne de mire pour justement simuler le fait que le tireur aie plus de mal à visé

avatar

Bon effectivement, ça me parait bien plus logique comme ça.

Pour le coup, on (s')était tous persuadé de certaines règles qui finalement n'existe pas. Surement à cause de mélange avec d'autres JDR.
Et je comprends mieux d'où me venait l'impression que le Roublard devait être lésé. D'autant qu'il ne pensait pas utiliser sa capacité de Ruse, autant dire qu'il galérait.
Merci pour vos réponses, mes joueurs vont apprécier, j'en suis sûr joyeux

avatar

Bonsoir, j'ai une petite question sur le don "expert au bouclier" pour une guerriere qui veut jouer épée longue / bouclier.

Elle pensait prendre ce don et le style de combat duel: Quand vous maniez une arme de corps-à-corps à une main et aucune autre arme, vous gagnez un bonus de +2 aux dégâts infligés avec cette arme.

Est-ce qu'avec le don le bouclier est considéré comme une arme et donc elle perd le bonus de "duel"? Si c'est le cas il vaut mieux qu'elle prenne le style "combat à deux armes".

Autre question, le don précise qu'elle peut porter une attaque comme si c'était une arme légère (1d4 dégâts contondants) tenue dans la seconde main et bénéficier des possibilités du combat à deux armes. Or ma guerriere a une épée longue et ne peut donc pas faire du combat à deux mains. Est-ce que vu que c'est "comme si" ça passe ou ça casse?

Merci!

avatar

Elle ne perd pas le bénéfice du style duel.

Par contre sans ambidextrie elle ne pourra pas faire de combat a deux armes avec cet équipement.

avatar

Pour le style de combat duel, il est précisé "et aucune autre arme". Le bouclier n'est pas une arme. Le don expert au bouclier ne dit pas expressément que ledit bouclier devient une arme, mais qu'il est possible de porter une attaque comme si c'était une arme légère. Selon moi, le bouclier ne devient pas une arme mais reste un bouclier même après l'acquisition de ce don. Dans la réalité des choses, un combattant duéliste expert au bouclier reste un duéliste avant tout, ce qui conforte selon moi la compatibilité technique de cette situation.

Pour le combat à deux armes, les deux armes utilisées doivent être légères, ou alors obtenir le don arme à deux mains. Sans ce don, si ta guerrière est équipée d'une épée longue et d'un bouclier, elle ne pourra pas bénéficier du combat à deux armes.

avatar

Mais quelle réactivité! Ok, du coup la combinaison ne marche pas (elle n'aura pas le don ambidextrie). D'après vous, que vaut-il mieux pour elle?

- garder le don expert bouclier et "rétrograder" épée longue en épée courte pour faire 1d6+1d4+mod FOR sur l'attaque

- changer de don? si oui qu'est-ce qui serait intéressant?

Autre question, pour mon roublard qui va prendre le don ambidextrie pour se battre avec double rapière, si il prend "Lorsqu'un adversaire rate une attaque au corps-à-corps contre vous, vous obtenez une attaque d'opportunité contre lui avec votre seconde arme" est-ce que l'on rajoute le modificateur de carac (DEX dans son cas) aux dégats vu qu'on est pas dans le cadre d'une attaque à deux armes?

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Seorever
  • et
  • Rankkor
avatar
Xiro

Selon moi, il faut qu'elle choisisse en fonction de ce qu'elle a envie de jouer. Elle veut se battre au bouclier et duéliste ? Qu'elle prenne le don en ajustant son arme en conséquence. Je ne suis pas un optimiseur des dégâts, je ne pourrai pas te conseiller sur ce plan là.

Pour le roublard, je pense que tu ajoutes ton modificateur aux dégâts. Mentionner "avec votre seconde arme" est là pour préciser que le personnage doit être équipé de deux armes en même temps pour pouvoir bénéficier de cette réaction.

avatar
Xiro

Comme Seorever:

Ça dépend de ce qu'elle souhaite.

D'un côté avec duel et expert bouclier tu as la possibilité de faire 1d6(attaque) + 1d4(attaque bonus bouclier) + 2 de duel + Mod. (DEX ou FOR suivant l'arme) tout en conservant +2 de CA dû au bouclier.

Maximum de dégâts pour un Mod = 16 : 15.

De l'autre tu as la possibilité de prendre style de combat à deux armes, et le don combattant à deux armes qui va avec et de bon aloi (en dd5 je ne sais pas s'il est en h&d):

1d8(attaque) + 1d8(attaque bonus) + 2x Mod. (FOR ou DEX une fois encore) et +1 à la CA...

Maximum dégâts pour Mod. = 16 : 22...

Pour juste un écart de 1 à la CA, en DD5 mon choix est très vite fait si je vise l'optimisation en premier lieu... Pour le coup le don spécialiste des boucliers de DD5 est bien plus intéressant...

avatar

Pour le roublard ça me semble logique que le mod s'applique.

Pour la guerrière et le bonus à la CA c'est pas totalement exact dans le sens qu'elle a une armure au moins intermédiaire donc le +1 du don ambidextre ne s'applique pas, donc y a 2 de différence. Je vais peut-être m'asseoir sur la règle finalement ^^, je trouve pas ça abusé d'avoir pour une action bonus 1d4 de dégats supplémentaires, surtout quand les persos vont monter de niveau. C'est pas énorme mais toujours sympa d'avoir un petit bonus et y a clairement une plusvalue niveau style et description du combat content.

En plus j'ai cherché un don qui puisse s'appliquer à l'épée longue à la place, mais j'ai pas trouvé.

Allez je vous embête une dernière fois avec les dons, ma 3e et dernière joueuse est une rodeuse archère. Il vaut mieux le don "archer" ou "tireur d'élite"? en gros si je comprends, archer utilise la réaction pour une flèche supplémentaire mais sur le même jet d'attaque donc les 2 touchent ou manquent alors que tireur d'élite utilise l'action bonus pour une attaque supplémentaire donc 2 jets d'attaque...c'est un peu kif kif toussa

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Rankkor
  • et
  • Holg
avatar
Xiro

Attention tous les dons dont je t'ai parlé sont des dons DD5 je ne connais pas ceux de H&D et en DD5 cette différence n'existe pas plaisantin

Pour la rodeuse... Bah je te dirais encore d'aller voir les dons DD5... Rien que pour tireur d'élite !

Et je ne dis pas ça pour faire de la pub à DD5 j'ai abandonné pour pathfinder 2...