Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

[Chroniques Galactiques] Les règles et l'univers 615

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Merci pour le post sur les tables aléatoires. Je vais étudier ça content
Tu as un moyen de contacter l'auteur original ? On pourrait peut-être lui demander l'autorisation de traduire et de mettre à dispo en supplément ?
Thomas Robert
Excellente idée, ce pourrait être utile. oui
Dox

Dans le post original de l'autre fil, j'ai laissé le nom de l'auteur (Ross Smith), si quelqu'un a le temps de chercher, pourquoi pas.

Après j'ai trouvé ce truc il y a 20 ans, à l'époque Internet était tout petit, on avait vite fait le tour de l'intégralité des sites sur un sujet donné. Certains Français ne savaient même qu'Internet existait, et la plupart des gens pensaient encore des choses comme ça :

http://www.legorafi.fr/2015/10/14/archives-du-gorafi-1995-internet-pourquoi-cela-ne-marchera-jamais/

avatar

Pour les amateurs de physique (en anglais) : une remise en cause possible de la théorie du Big Bang ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
Thomas Robert

Très intéressant comme théorie...

Mais maintenant il faut prouver l'existence des gravitons !

avatar

Bien sympas en effet !
Mais la recherche de ce genre de particule à encore de beaux jours devant elle !
Sinon, de mon côté, je continue de plancher sur une modification du système ^^ avec normalement une première partie test ce dimanche !

J'vous tiendrais au courant.

avatar

Une galaxie distante de 13.4 milliards d'années lumière

Mind blowing... La galaxie en question ne doit même plus se trouver au même endroit à l'heure actuelle et ce qu'on en voit date pratiquement de la création de l'univers... surpris

avatar

Bonsoir sur le dernier casus ils disent qu une feuille de perso est téléchargeable qqn peut me dire ou elle se trouve

Merci d avance

avatar

Salut Stéphane,

Avec la "folie H&D" et le bouclage du Casus Belli #18, nous n'avons pas pris le temps encore de mettre en place la fiche définitive sur le site. Heureusement, SIVA est venu à notre rescousse en fournissant rapidement des fiches de son crû, que tu trouveras en suivant ce lien. Il s'y trouve aussi une fiche de vaisseau bien pensée pour gérer les combats spatiaux.

Hope it helps !

avatar

Je ne sais pas si ça a été donné pour l'instant (flemme de lire 12 pages ? la honte...). Si vous voulez des noms et une technologie probable pour les déplacement FTL, c'est ici que ça se passe : http://www.nytimes.com/2013/07/23/science/faster-than-the-speed-of-light.html?_r=1

A noter que les recherches de la NASA se basent sur un papier disponible en PDF.

avatar

Hop hop hop, résumé de ma première vraie partie qui a eu lieu hier, avec beaucoup de café (et tout autant de pizza).

Pour commencer, je tiens à préciser que le Lore que j'utilise n'est pas celui d'origine, ce qui implique quelques modifications (drastique) du jeu et du monde, résumé (très) rapide:

L'humanité à découvert les étoiles. Bon, plus précisément, après un futur (passé ?) de plus en plus délicat sur notre bonne vieille terre, il y eu un besoin croissant et insistant de colonisation. La lune pour commencer, puis Mars et Vénus.

Lors d'une mission de routine d'une énième sonde à destination de la ceinture d'astéroïdes (afin d'y trouver des ressources utilisable), on a détecté d'étranges signaux provenant de Callisto, et une expédition fut rapidement mise sur pieds.
Sur place c'est l'épave d'un vaisseau d'origine extra-terrestre qui fut découvert, et les scientifiques ne mirent pas longtemps à isoler plusieurs éléments "étranges".
-Une sorte de générateur de champs de force, projetant autour du vaisseau un "puit" de gravité, demandant une énergie considérable pour fonctionner.

-Une banque de donnée solide, sous forme d'encodage génétique (qui fut longtemps prise pour un reste biologique relativement étrange).

-Un poste de "pilotage" avec une interface neurale.

La suite fut l'élaboration d'une nouvelle génération de vaisseaux, ainsi que le traçage du point d'origine probable de l'engin. Le générateur de champs permit de mettre en lumière l'existence de passage (les singularités) et la première fut découverte au delà de l'orbite de Pluton. Enfin, le poste de pilotage permit le développement d'un protocole de recherche, dévoilant une portion limité de la population Solarienne sensible aux effets Quantiques, nommés "Effet Austin" en hommage au professeur les ayants mis en lumière.

Grosso merdo, quelques décennies plus tard, l'humanité voyage entre les système stellaire, se déployant lentement dans son bras galactique, toujours sans trace d'une autre espèce consciente, hormis les épaves et ruines de plus en plus nombreuses de l'espèce ayant crashé son vaisseau sur Callisto, qui fut baptisé "Les Anciens".

Après cette courte et vague introduction, voici venir le groupe:

-Un pilote, Austinnien (sensible aux effets Quantiques nécessaires à la synchronisation avec le navire) mais à un niveau trop faible pour servir sur de gros vaisseaux. La mission était un moyen évident pour lui de fuir un poste de faire-valoir.

-Un soldat, "immunisé" aux amélioration génétique et donc non apte au service standard. Il semble pourtant clairement "plus qu'Humain" et est très mal vu par sa hiérarchie qui à trouvé l'occasion idéale de s'en débarrasser.

-Une archéo-scientifique, spécialiste des Anciens, capable de miracle de rétro-ingénierie. Décriée par ses paires pour avoir intégré des séquences complètes d'archive génétique dans son propre code ADN, elle espère trouver LA découverte qui fera taire toutes les critiques.

-Un technicien de maintenance un peut trop à l'aise dans l'espace. Tellement qu'il oublie parfois de passer une combinaison, sans avoir l'air d'en souffrir outre mesure. Louche non ? Ah, et une corporation semble avoir décider de le retrouver et de "l'étudier"...

Ils sont à bord du "Corroyeur" un vaisseau d'expédition solidement équipé, ils sont envoyé par le commandement de la Flotte Spatiale en mission d'exploration à travers une singularité découverte il y a quelques années et qui aboutit sur un système en bordure totale de la galaxie, où trois pauvres planétoïde orbitent autour d'une ancienne supernova devenue un trous noir (relativement petit).
Leurs missions se compose avec les objectifs suivants:

-Comprendre pourquoi les planétoïdes sont toujours présent dans le système.

-Trouver l'origine des émissions "Anciennes" captées par les sondes.

-Découvrir si le système contient d'autres singularités.

(La suite, au prochain poste)

avatar

Je sait pas pourquoi mais ça me fait penser à Stargate tout ça

avatar

C'est vraiment chouette en tout cas. Est-ce que tu as créé des "voies raciales" spécifiques ou tu as juste donné quelques petits pouvoirs supplémentaires à chacun ? Qu'est ce que tu as utilisé comme profils ? Tu as pu les utiliser directement, ou avec quelques adaptations de ton cru ?

avatar

C'est le côté "Anciens" pour Stargates ? Merci pour la comparaison en tout cas ^^

Pour les voies, j'ai laissé celle de base. Ils bénéficient juste d'une voie de "Héros" qu'ils ne connaissent pas (pour le moment, le temps que je les fasses correctement) et qui elle n'évoluera qu'à certains moment clef de la campagne. De plus, ils devront apprendre à comprendre leurs capacités avant de pouvoir les utiliser. Elle remplace la Voie de l'Humanité (ils ne le sont de toute façon plus vraiment, et c'est un des "plots" moraux de la campagne).

Sinon:

-le pilote à la Voie des Armes Lourdes et la Voie du pilotage.

-Le soldat à la Voie des Armes et la Voie de la furtivité.

-La scientifique elle à la Voie de l'investigation et celle de l'électronique.

-Le tech lui à la Voie de la réparation et la Voie des moteurs

J'ai par contre modifié les profils (ils ne limitent plus les voies), ils ne donnent maintenant qu'un bonus dépendant du passé du personnage et évolutif: Plus un personnage et confronté à une situation relevant de son domaine (même type de technologie, même type d'ennemis, même administration), plus son bonus passif augmente (avec comme limite sa Voie perso). ça ne rapporte rien sur un jet de dés, en revanche les réussites sont plus importante et les échec sont moins graves. C'est un mélange entre la réputation et l'expérience (au sens manuel donc). Un échec au piratage par exemple seras juste un retard pour le personnage, pas une fin de non recevoir. De plus, après quelques temps, il est possible qu'un échec lui donne un petit bonus (égal à son profil) pour réussir le jet suivant.

La seule chose c'est que ça prend toujours du temps (il peut retenter mais au round suivant) et que le temps... C'est la vie joyeux

avatar

C'est le côté "Anciens" pour Stargates ? Merci pour la comparaison en tout cas ^^

Pour les voies, j'ai laissé celle de base. Ils bénéficient juste d'une voie de "Héros" qu'ils ne connaissent pas (pour le moment, le temps que je les fasses correctement) et qui elle n'évoluera qu'à certains moment clef de la campagne. De plus, ils devront apprendre à comprendre leurs capacités avant de pouvoir les utiliser. Elle remplace la Voie de l'Humanité (ils ne le sont de toute façon plus vraiment, et c'est un des "plots" moraux de la campagne).

Sinon:

-le pilote à la Voie des Armes Lourdes et la Voie du pilotage.

-Le soldat à la Voie des Armes et la Voie de la furtivité.

-La scientifique elle à la Voie de l'investigation et celle de l'électronique.

-Le tech lui à la Voie de la réparation et la Voie des moteurs

J'ai par contre modifié les profils (ils ne limitent plus les voies), ils ne donnent maintenant qu'un bonus dépendant du passé du personnage et évolutif: Plus un personnage et confronté à une situation relevant de son domaine (même type de technologie, même type d'ennemis, même administration), plus son bonus passif augmente (avec comme limite sa Voie perso). ça ne rapporte rien sur un jet de dés, en revanche les réussites sont plus importante et les échec sont moins graves. C'est un mélange entre la réputation et l'expérience (au sens manuel donc). Un échec au piratage par exemple seras juste un retard pour le personnage, pas une fin de non recevoir. De plus, après quelques temps, il est possible qu'un échec lui donne un petit bonus (égal à son profil) pour réussir le jet suivant.

La seule chose c'est que ça prend toujours du temps (il peut retenter mais au round suivant) et que le temps... C'est la vie joyeux

Den

Y as de ça mais aussi le fait qu il y ai 4 persos et qu il y ai un archéologue

Je rêve de pouvoir jouer à jdr stargate en VF

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Den
avatar
Thanos17

J'avoue que ^^

Après, en JDR, il me semble qu'il existe des portages pour le système Chaosium ainsi que pour du D20, mais je ne suis plus trop sur de les avoirs vus en Français en revanche.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
Den

Oui, j'ai déjà joué à un JdR Stargate D20 il y a quelques années...

Il était effectivement en VO !

avatar

Bonjour à tous !


Je continue dans les hacks et adaptations faites pour ma campagne sur la base de CG passant ainsi du Space-opéra au Space-Science (ou au moins approchant).

Après discussion avec mes braves PJs, ont a testé hier (et tardivement) un re-travail des règles de combat spatiaux.

Plus précis, plus poussif, inspiré des affrontement navals de "Polaris" et des Romans de David Weber (Honor Harrigton, lisez, c'est du bon).

Déjà, pas de Voie de vaisseau. Trop lourd à ajouté, et finalement le jeu se porte trèèèès bien sans (comme quoi l'auteur à ses raisons que les rôlistes ignorent (souvent)).

Matériel nécessaire:

-un plateau/tableau/ardoise velleda (obligatoire ou presque pour le déplacement/et autre). Intégré en RP comme l'écran radar du vaisseau. Si possible quadrillée. Une grande feuille quadrillée avec des jetons (ou des vaisseaux figurines) fonctionne tout aussi bien.

Hacks:

Les vaisseaux fonctionnent par catégorie de taille (CT) comme dans les règles d'origines. Les règles d'affectation en revanche ne sont pas relatives aux vaisseaux, mais aux armes embarqués et une arme ne peut affecter QUE sa CT.

Un vaisseau peut embarquer un certain nombres d'armes maximum dépendant de sa taille:

-2 armes de CT identiques

-1 arme de CT d'un cran supérieure

-3 armes de CT inférieur par CT

Par exemple, un vaisseau Amiral (CT4) pourra embarquer jusqu'à 6 canons de corvette (CT2) ou 9 canons de chasseur (CT1). Ou encore deux canons de CT4 (identique à sa taille donc) voir un seul armement de CT5 (un vaisseau destructeur de planète quoi).

Les drones ont une CT généralement comprise entre 0 et 1. Un drone dépend de son vaisseau de contrôle (même si il peut agir en indépendant dans une certaine limite). Il peut être équipé de tout type d'armes ou d'un seul module (mais dans ce cas il ne possède pas d'arme et est de CT1).

Repérer un vaisseau demande un jet de PER (en ajoutant le bonus du vaisseau éventuellement). Un pilote peut tenter une manoeuvre pour disparaitre de l'écran radar (si il se sait repéré) avec un jet de DEX (pilotage) à la difficulté égale au jet de PER qui l'a découvert. Un vaisseau repéré est placé sur le plateau (ou la feuille, l'ardoise ou tout autre chose) et en est retiré lorsqu'il arrive à s'évader des senseurs. Tension dramatique assurée !

Un vaisseau peut équiper ses armes en Batterie de flanc, augmentant leurs dommages d'une catégorie de dés mais offre à ses opposant un bonus à l'attaque pour le toucher (du à son positionnement particulier) égal à sa CT. La Batterie de flanc n'est disponible qu'à partir d'une CT 2 et sont toujours considérées comme Militaires. De plus, elle comptes comme un module dans la limite du vaisseau.

Les abréviations qui suivent le nom définissent la disponibilité (dans l'ordre du plus vers le moins facile à dégoter: CIV pour Civil, RAR pour Rare, MIL pour Militaire et EXP pour Expérimental) pour les armes comme pour les modules (voir plus bas).

Liste des armements de vaisseaux:

-Lasers (CIV): 1D6 par CT de l'arme. La portée est appréciable mais néanmoins limitée dans l'espace. Cela dit, plus un laser est gros, plus il va loin. C'est l'armement de base est il est affecté par les écrans de protection. En revanche, sur un critique il provoque une surchauffe d'un module du vaisseau adverse ou d'une de ses armes (au choix du tireur). Le réparer demande un jet d'INT (réparation) 15.

-Plasma (MIL): 1D8 par CT de l'arme. La portée décroit plus rapidement qu'un laser et c'est donc une arme qui sert généralement pour les affrontement à courte portée. De plus en cas de critique, il "grille" un écran de protection pour le reste du combat (RD -1) en cas de critique.

-Balistique (RAR): 1D6 par CT de l'arme. Ignore la RD de la cible. La portée est virtuellement illimité ce qui de facto à conduit à son interdiction dans les conflits. (https://www.youtube.com/watch?v=6J3ou8Y2_J8). Contrairement aux armes balistiques du livre de base, le pilote bénéficie du modif de FOR du vaisseau sur les dommages (plus ou moins d'énergie allouée aux circuit d'accélérations magnétiques).

-Missiles (CIV/MIL): 1D10 par CT de l'arme. Les missiles peuvent parcourir de longues distances en étant parfois furtifs avant d'accélérer brusquement et de déchaîner les enfers sur leurs cibles. En tant qu'armes au fonctionnement Balistique, ils ignorent la RD de la cible. En revanche il est possible de réussir à les "esquiver" en réussissant un jet de pilotage avec un résultat supérieur à celui de tir, attention toutefois, certains missiles peuvent "retrouver" une nouvelle cible après cette manoeuvre (test d'attaque = 1D20+1 par CT du missile). Les missiles militaires sont plus performants (1d12 aux dégâts et +2 par CT pour acquérir une nouvelle cible).

Cela renforce le rôle de chaque vaisseau d'une flotte, orientant ainsi telle Frégate sur le rôle d'anti-chasseur, telle Corvette sur le nettoyeur de mine, ou telle Croiseur sur le rôle de chasseur de vaisseaux Amiraux.

Chaque Vaisseau peut embarquer un module particulier par CT.

La liste des modules est en cours (ainsi que leurs effets) mais je peux déjà citer les suivant:

-Champs de distorsion(RAR): Permet au vaisseau de naviguer à travers les Singularités.

-Générateur de champs de distorsion(MIL): Permet au vaisseau d'étendre son Champs à d'autres navires autour de lui, pouvant ainsi faire sauter une flotte (pour le moment, demande 1 point d'énergie pour chaque autre vaisseau. j'hésite fortement à demander une dépense plus importante en fonction de la CT (et donc de la masse) des autres vaisseaux).

-Module de camouflage(MIL): Permet au vaisseau d'être "invisible" aux yeux des senseurs adverses, tant qu'il n'effectue pas d'action offensive (comme l'invisibilité de base de donjon quoi). Donne un malus de -10 aux tests de perception faits par les senseurs adverses.

-Générateur de champs de camouflage(EXP): Permet au vaisseau d'étendre son champs "furtif" à d'autres vaisseaux proches.

-Grappe de senseurs(CIV): Le vaisseau dispose de beaucoup plus de senseurs, offrant un bonus de +5 aux tests de PER.

-Passerelle de commandement(CIV): Le vaisseau dispose d'une passerelle où sont centralisé les informations et le commandement de la Flotte. +5 aux tests d'INT (et donc d'attaque).

-Relais de Données(CIV): Permet au vaisseau de partager au reste de la flotte ses données plus efficacement, comme un éventuel bonus aux senseurs ou ses solution de tir. (Oui, ça marche avec les deux précédents. C'est même fait pour. Je vous laisse imaginer un vaisseau Amiral disposant de ce module avec une passerelle de commandement. Bouh !)

-Blindage(CIV): Ajoute le modificateur de CON à la RD du vaisseau. Elle part après les écrans mais attentions, elle ne se répare pas facilement.

-Porteur de Drone: Permet au vaisseau de contrôler des Drones en plus (CT0) dans la limite de 1 par CT de différence (1 pour un vaisseau de CT1, 2 pour un vaisseau de CT2...) Cela offre souvent une attaque en plus par drone au vaisseau porteur.

Voila pour le moment. Plutôt de de polluer le thead des règles officielles (quand même, je pense reprendre ça en créant un autre fils. Je pense que ça sera mieux non ?

avatar

https://www.nasa.gov/feature/ames/Kepler/caught-for-the-first-time-the-early-flash-of-an-exploding-star

Un "shock breakout" de seulement 20 minutes. Même pas un battement de coeur à l'échelle de l'univers lapin

avatar

Avant de maîtriser ma première vrai partie de CO:G, j'ai quelques questions sur l'univers.

.

1°) Planètes hypers massives du système d'Antarès.

Est-ce que le système d'Antarès a été choisi au hasard ou bien il y a une raison à ça ?

Est-ce que les planètes hypers massives des Anterriens sont les noyaux d'anciennes planètes gazeuses dont une grande partie des gaz ont été perdus à cause de la croissance de l'étoile ?

Parce que Antarès, c'est quand même pas n'importe quelle étoile, c'est une supergéante rouge, pas vraiment l'endroit où on s’attendrait à trouver des planètes habitables.

A moins que les planètes en question ne tourne autour d'Antarès B, la compagne géante bleue qui tourne autour d'Antarès A ?

Plus d'infos : https://fr.wikipedia.org/wiki/Antar%C3%A8s

.

2°) Singularités, et exploration spatiale.

Si j'ai bien compris, les singularités sont un peu réparties au hasard, et surtout, ne mènent forcément pas au système le plus proche d'où elles se trouvent. Ce qui fait que l'exploration de système relativement proche, mais pour lesquels on n'a pas encore trouvé de singularité pourrait ne pas avoir été faite ?

Pour prendre un exemple concret, est-il possible que le système de Véga, situé à "seulement" 25 Années-Lumière du Soleil n'ai pas encore été exploré par l'humanité, alors que le système d'Antarès (à plus de 600 AL) est déjà colonisé depuis longtemps ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9ga

Est-ce que des étoiles ont été explorées sans recourir aux singularités ?

Par exemple l'étoile de Barnard est accessible depuis le système solaire en 50 ans de voyage, est-ce qu'elle aurait été explorée de cette manière ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89toile_de_Barnard

Exemple de projet d'exploration sans singularités :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Daedalus

avatar

Hello,

Voici quelques réponses. Pour t'éclairer un peu sur la localisation, la réflexion de départ pour les systèmes proches est partie de la représentation suivante, qui montre le côté "bulles de savon" de notre environnement stellaire immédiat.


Toutes les étoiles ne sont pas colonisées dans cette zone (loin de là), et toutes ne sont pas accessibles par les singularités (là encore, loin de là). Toutefois le système des singularités est relativement "régulier", et prend la forme d'un arbre. Le tronc principal passe par Polaris (millieu bas à gauche, entre Deneb (qui est très loin à gauche hors dessin) et Rigel (en bas à droite).

Une branche part de ce tronc depuis Polaris et va vers Antarès en passant par (de gauche à droite) Delta Persei, Betelgeuse, Epsilon Leonis et Spica. Une branche secondaire part de cette branche depuis Betelgeuse vers les étoiles proches du soleil. Sol n'est qu'une feuille sur une branche isolée. La bulle locale est décrite plus en détails dans le 18, avec la description détaillée des systèmes suivants : Aldebaran, Algol (décrit dans le scénar dans le 19), Altaïr, Arcturus, Barnard, Betelgeuse, Castor, Alpha Centauri, Elnath, Epsilon Eridani, Fomalhaut, Pollux, Procyon, Sirius, Tau Ceti et Vega. Il y a de la place pour en ajouter d'autres, puisque toutes les singularités n'ont pas forcément été découvertes.


Par rapport à tes questions :

1) Tu veux dire choisie au hasard par moi ? En quelque sorte. J'ai choisi beaucoup de système sur leur nom et sur l'utilisation préalable de ce nom dans des œuvres de fictions. L'idée est d'utiliser en priorité les systèmes dont les noms seront familiers pour joueurs et MJ, mais ça a aussi quelques petites conséquences bénéfiques. Les systèmes "nommés" sont souvent ceux observés depuis plus longtemps, donc ceux pour lesquels on dispose de plus d'informations. Car même si j'ai ajouté beaucoup de choses, les données des différents systèmes reprennent des observations réelles (genre sur la présence de certaines planètes, la taille de la zone habitable, etc.). De plus, l'étymologie ou la mythologie entourant le nom m'a souvent permis de nommer les stations ou planètes plus aisément. Il y a d'ailleurs un petit jeu de pistes dans quelques-uns des systèmes pour retrouver l'origine des noms choisis (les amateurs de mythologie s'en amuseront, j'espère)

Par contre, la structure des singularités, le fait qu'elles aient une forme particulière, et qu'elles joignent des points qui semblent se trouve au cœur des "bulles de savons" n'est pas un hasard. Même si je ne m'étend pas là-dessus, il y a clairement une raison. Ignorée pour l'instant par les humains (qui ont bien d'autres chats à fouetter), mais que certaines races E.T. commencent sérieusement à étudier. À partir du moment où cette structure à travers les bulles était reprise, il était presque naturel qu'Antarès devienne le centre de sa propre bulle, de la même manière que Castor pour la bulle locale (Sol est un monde un peu "tabou", ce n'est plus la capitale de la bulle locale)

Toutefois, je n'ai pas encore réfléchi au détail du contenu du système Antarès en particulier. Il est fort probable que l'installation humaine serait autour d'Antarès B effectivement, les supergéantes rouges étant particulièrement inhospitalières. Dans la bulle d'Antarès, seuls deux systèmes sont décrits, Spica (pas de planètes, seulement cinq stations-chantiers navals géantes et des champs d'astéroïdes / protoplanètes exploités pour leurs minerais) et un autre système décrit dans le dernier scénario (dont je ne révèlerai pas le nom ici, sinon ié devrais tous vous touer content ). Sont aussi mentionnés (dans le numéro 19) les systèmes Shaula, Acrux, Mimosa, Hadar et Avior (là encore, sans description précise).


2) Les singularités ne semblent pas réparties au hasard. Au contraire, elles semblent réparties avec une certaine régularité (en terme de distances couvertes) et un certain à propos (en terme de planètes exploitables / terraformables et de paramètres tels que la gravité ou la présence d'atmosphère). Pour l'instant, l'humanité profite de l'autoroute sans trop se poser de question, mais les E.T. les plus anciens consacrent beaucoup d'énergie à ce "mystère".

Par contre, tu as tout à fait raison, elles ne mènent pas forcément au système le plus proche, et pas forcément en ligne directe. Par exemple, pour aller de Sol à Tau Ceti, il faut passer par Alpha Centauri. Et Barnard se trouve encore une étape plus loin. Les singularités ne sont pas structurées en étoile (chaque noeud donnant accès à tous les noeuds proches) mais en branches (de plus en plus isolées jusqu'aux feuilles)

L'exploration de systèmes "proches" mais ne se trouvant pas sur ce système de singularités a donc été clairement délaissée. La vitesse de croisière des vaisseaux est de 3UA par heure. On parle donc de plus de 21000 heures et d'environ 2 ans et demi pour faire 1 année lumière. Ça pourrait être envisageable pour certaines étoiles très proches, mais clairement avec un vaisseau spécialement conçu pour ce genre de voyage, parce que certains problèmes critiques (ravitaillement, vieillissement de l'équipage et du matériel, etc.) ne sont clairement pas pris en compte dans la production traditionnelle de vaisseaux (qui reposent en large part sur les singularités et la vitesse des voyages). Par rapport à ton exemple, Vega a été colonisée car faisant partie du système de singularités, mais Proxima Centauri de son côté, a été ignorée. Les singularités se trouvent à proximité de Alpha Centauri AB, et les 15000 UA qui les séparent de leur cousine sont suffisantes pour que l'effort de colonisation l'ignore totalement.

Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu ou ne peut pas y avoir de missions vers ces étoiles, mais ce seront généralement des missions d'exploration ou scientifique, pas de colonisation, le coût étant trop élevé. Il peut donc y avoir des étoiles sans singularités qui ont été "explorées" ou utilisées à des fins très particulières (quelques pistes pour ça sont proposées dans le 18 et le 19). Cela dit, dans la plupart des cas, ce seront des étoiles très proches ou encore des étoiles multiples liées d'une manière ou d'une autre au système de singularité.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
Thomas Robert

Super génial, c'est une réponse encore plus complète que je n'espérais.

J'aime l'approche, et ça me rappelle un peu une idée que j'avais eu quand j'avais fais mon propre univers Space-Opéra vers la fin des années 90.

Je vois juste un petit bémol avec ta méthode, c'est qu'en se basant sur une carte où ne sont indiquées que les étoiles les plus brillantes, on élimine tout un tas de petite étoiles pourtant plus susceptibles d'avoir des planètes habitables que les géantes et super-géantes mentionnées.

Sauf erreur de ma part, en dehors d'Alpha Centauri, les étoiles que tu mentionnes ne sont pas souvent dans la séquence principale, alors que statistiquement parlant, elles devrait.

Je ne sais pas si tu as envisagé une liste des système colonisés avec les types spectraux des étoiles, moi c'est ce que j'avais fait pour une quinzaine de systèmes connus dans mon ancien jeu (mais mon "univers connu" était bien plus restreint, je n'allais pas à plus de 50 A.L. du soleil).