Midnight est il un univers..."Jouable" ? 48

Forums > Jeux de rôle > Archéorôlie > Midnight

avatar
C'est le gros défaut de ce type de campagne... on est forcément moins attaché à son personnage quand on en a trois en réserve. (le principe des "personnages de réserve" a été inauguré avec Darksun ou chaque joueur créait 3 personnages et choisissait au début de chaque aventure celui qu'il allait faire jouer).
avatar
C'est le gros défaut de ce type de campagne... on est forcément moins attaché à son personnage quand on en a trois en réserve. (le principe des "personnages de réserve" a été inauguré avec Darksun ou chaque joueur créait 3 personnages et choisissait au début de chaque aventure celui qu'il allait faire jouer). oxidor
Dans Darksun c'était encore pire parce que tu donnais un lvl à un de tes personnages de réserve lorsque ton personnage principal en prenait un, non ?
avatar
J'avoue que je suis moyen fan d'un véritable réseau qui puisse justifier tout les nouveaux perso... D'autant que pour peu que tu fasses une campagne où le groupe ne fait qu'aider la resistance plutôt que de réelment en faire partie ça devient le bordel direct ^^
avatar
Dans Darksun c'était encore pire parce que tu donnais un lvl à un de tes personnages de réserve lorsque ton personnage principal en prenait un, non ? Raven
Plus ou moins oui, pour éviter justement que le personnage du niveau le plus élevé prenne trop d'avance sur les autres.
Maintenant, j'avoue que je n'ai jamais vu une campagne de Darksun jouée de cette manière.
avatar
Bonsoir tout le monde,
Je sais, je sais... Je me fait rare mais le travail IRL me laisse juste le temps de jouer une fois toutes les trois semaines (ce qui est déjà bien).
Mais voila. Je relis le supplément sur Baden et le scénario de Dain.
Je me permet de penser que cette "charmante ville" dispose d'un Corith sanglant ce qui laisse entendre qu'un arcaniste résistant à tous ses sorts qui lui coutent 3 points de magie mais...
Et là est mon interrogation. :/
Cet arcaniste a (quasi) aucune chance de faire un sortilège.
Je reprend via les mathématiques (j'ai comme même eu 0.5/20 coef 2 pour mon BAC =) lorsque j'étais plus jeune) mais :
>>> Un corith sanglant est considéré générer un Dissipation suprême fait par un lanceur de sorts 15 soit un résultat avec 1d20 allant de 16 à 35.
>>> un arcaniste, avec une couverture de maître ébéniste dans la ville de Baden d'un niveau 10 dispose donc d'une "résistance" de 11 + 10 = 21 (je sais je suis fort).
Ce résistant ne peut espérer réussir un sort que "peu ou prou" 1 fois sur 4.
Alors que penser de mon petit groupe de résistant (de niveau 7 en moyenne) qui vont se lancer dans Baden pour survivre à la création de Dain ?
Midnight est il un univers..."Jouable" ?
La première édition et la seconde sont d'accord sur ce même sujet (chapitre sur les Corith).
Les Tomes of Sorrow 1 et 2 n'apportent aucune modification sur ce sujet ( les dégâts sont intéressant et significatifs en cas de destruction). Une aide ? Merci.
A+.
Dom (le résistant de passage)
avatar
Oui pour moi Midnight est un monde jouable, dur et dangereux aussi.
Mes joueurs quand ils s'approche d'une ville, donc d'un corith...sont très prudent. Et un de ces joueurs est arcaniste, si il lance un sort c'est juste dans le but de faire diversion.
Après il y a les pouvoirs des voies héroïques, la magie innée et les objets de concordance qui peuvent aidés tes joueurs.
En résumé, oui jouable si on réfléchir.
remoon.
avatar
Mais voila. Je relis le supplément sur Baden et le scénario de Dain.
Je me permet de penser que cette "charmante ville" dispose d'un Corith sanglant ce qui laisse entendre qu'un arcaniste résistant à tous ses sorts qui lui coutent 3 points de magie mais...
Et là est mon interrogation. :/
Cet arcaniste a (quasi) aucune chance de faire un sortilège.
Ce résistant ne peut espérer réussir un sort que "peu ou prou" 1 fois sur 4.
Alors que penser de mon petit groupe de résistant (de niveau 7 en moyenne) qui vont se lancer dans Baden pour survivre à la création de Dain ?
Midnight est il un univers..."Jouable" ?
La première édition et la seconde sont d'accord sur ce même sujet (chapitre sur les Corith).
Les Tomes of Sorrow 1 et 2 n'apportent aucune modification sur ce sujet ( les dégâts sont intéressant et significatifs en cas de destruction). Une aide ? Merci. nain grognon
En effet, le Promontoire de Baden étant sous l'influence d'un Miroir Sanglant (1 seul ?...), les sorts sont bien plus difficiles à lancer (+ 3 pts d'Energie Magique à l'intérieur de ses murs) dans son enceinte et sa périphérie - large... 150 kms quand même - et risquent d'être sans effet (du fait de la Dissipation Magique liée).
Il est vrai que dans un tel lieu, l'arcaniste voit ses capacités réduites à néant (ou presque)... Il serait de toute façon suicidaire de sa part de lancer le moindre sort au sein d'une ville occupée d'une telle importance (le Promontoire a beau être un havre officieux de la Résistance, il reste néanmoins occupé par les troupes orques et par des légats dont les astirax ne manqueraient pas de détecter ce genre de manifestation arcanique... ce qui signifierait à plus ou moins court terme l'arrestation et la mort du lanceur de sort imprudent).
Par contre, les sorts innés (tel que ceux liés au don Magie innée des elfes) ne sont pas affectés par les effets des miroirs noirs, ni les capacités magiques innés.
Tout doit donc se jouer dans la finesse et la discrétion (de la même façon que les personnages fées - elfes ou nains - se devront de faire profil bas dans la ville s'ils ne veulent pas terminer au bout d'une corde, ou que les combattants devront ranger armes et armures pour ne pas attirer l'attention des gardes de la cité...). Ce qui rend les choses d'autant plus difficiles, j'en conviens !...
avatar
En même temps, voilà au moins un jeu qui réhabilite les guerriers ;-)