Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Mes héros sont morts, je fais quoi ? 46

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Sans oublier qu'un PJ/PNJ peut avoir sa propre historique et permettre des arcs narratifs parallèles ou complémentaires mais on s'écarte largement des scénarios de BI mort de rire.

avatar

Tu peux considérer que les gobelins n'ont pas achever le personnage. Ils l'ont dépouillé de quelques objets brillants (ses pièces, son matériel de cuisine, ... des choses jolies et qui ont l'air précieuses pour eux) en le laissant inconscient.
Et des bûcherons qui passaient par là le réveille en voulant s'assurer qu'il est encore en vie.

Svorek

Une excellente idée de Svorek - que je prolongerais par un soupçon de divin ... Les Dieux ont remis leur choix à plus tard mais ce n'est pas sans conséquence ...

Des bûcherons qui passaient par là le réveille en voulant s'assurer qu'il est encore en vie ... ses affaires ont disparu, très certainement volées par la troupe de gobelins - en revanche elle trouve au fond de son besace une mystérieuse pièce d'or finement gravée d'un côté ..." Chaque chose en son temps" et de l'autre un crâne stylisé...

La faucheuse aura sa revanche un jour ou l'autre...

avatar

La seule solution proposée qui parait viable à mes yeux est celle ci:

Pour l'alternative avec un autre perso, ça peut marcher mais sans reprendre du début en utilisant une elipse narrative. En gros: Un autre personnage à suivi la même piste, ton épouse commence à l'incarner quand il arrive sur le lieu du combat et découvre le cadavre d'une archere qui a visiblement été victime des gobelins... L'aventure continue, c'est bien un nouveau personnage mais tu considères qu'il a obtenu plus ou moins les mêmes informations.

Alors évidement, toutes les solutions sont viables et chacun joue bien comme il l'entend.

Pour ma part, je joue plutot "by the book" et si je modifie quelque chose, c'est écrit et durable. Je ne "triche" JAMAIS sur les jets de dés et un personnage mort est définitivement mort (sauf prévu par le jeu). A ma table, le personnage de ta femme serait mort et sans doute éviscéré avec quelques organes digérés par les gobs, ils sont peut etre betes à bouffer du foin mais en général, ils ont faim démon

Je joue comme cela parce que je maitrise une partie comme j'aimerai qu'elle soit dirigée si j'y étais joueur et surtout, je joue au jdr pour raconter des histoires et j'aime lorsque cette histoire se construit par les choix des joueurs et l'aléatoire des dés et non par les choix du mj.

C'est certain que les stratagèmes évitants la mort d'un pj donneront de meilleurs développements mais ce ne sera plus l'histoire, mais l'histoire du mj. La mort d un personnage offre aussi d'autres développements, puisqu un nouveau perso apparait! La mort d'un personnage est aussi souvent mémorable et peut etre amusante. Tous mes joueurs se rappellent lorsque le personnage de ma femme s'est fait arracher la moitié du cerveau par un loup géant à warhammer, ce fut aussi rapide que violent, on en reparle encore aujourd'hui!

Il y a une question de sensibilité et de facon de jouer, clairement. Aucune n'est bonne, aucune n'est mauvaise. vous n'etes que 2, trouvez ensemble ce qui vous convient.

avatar

Et pourquoi pas : le personnage est mourant. Un nouveau personnage de la joueuse arrive alors que l'unique gobelin survivant essaye maladroitement de soigner ses copains. Le nouveau venu a entendu des bruits de lutte et intervient. Laisse ton épouse créer ce personnage comme si elle allait devoir le jouer. Si elle ne pense pas à lui donner des capacités de soins, si elle tarde à voler au secours de la blessée, alors tant pis, le premier personnage mourra de ses blessures. Si elle peut soigner mais tarde trop à intervenir, elle se retrouve temporairement avec un personnage capable de soigner, mais sans patient.

Discutes de la situation avec ta femme, voir ce qui la tente le mieux.

Peut-être qu'elle aurait envie de faire son deuil du premier personnage et se lancer dans une simple expédition punitive ?

avatar

Merci pour tous ces précieux conseils très cool.
Le jet de dés pour savoir si le compagnon est d'accord ou fait une proposition plus ou moins intelligente, je trouves excellent.

On a rejoué hier soir. Je lui ai fait rencontrer Garry le guerrier idiot.

En gros elle s'est fait réveiller par Garry qui s'est a nouveau dans les bois (ouais il avait pas de nom le mec dans l'histoire).
A son réveil elle était près du lac au grenouilles dépouillée, sans argent, avec 1 seul PV, des marques de morsure un peu partout , perdant pas mal de sang et ne pouvant pas marché seule.
Elle a décidé d'elle même de demander à Garry de réunir les deux ânes et la charrette abandonnée là pour la ramener à Clairval chercher des soins chez le bourgmestre.
Il ont ensuite passer la nuit à l'auberge pour se reposer.
(Là les jet de vies ont été catastrophique genre un 1 et un 3, je commence à soupçonner les dés quand même)

A l'auberge elle a discuté avec Garry qui s'est joint à son aventure. Je lui ai donc fait tirer un Guerrier de niveau 2.
Là intervention divine ou je ne sais pas, elle m'a fait que des jets de fou(FOR 16, DEX 15, CON 16, INT 13, SAG 14, CHA 14)
Ce qui rendais mon guerrier stupide peux crédible, donc je lui ai laisser tous ses jets sauf un que j'ai arbitrairement défini à 3 pour l'intelligence.

Pour la suite de la partie, effectivement Garry a fait pleins de propositions aussi débile les unes que les autres, mais je n'ai pas pensé à faire des jets d'intelligence. Ça aurait permis de gérer le degré de débilité des propositions et même avoir quelques éclaires de génie.

Au camp des Goblin, j’ai utilisé DungeonDraft pour lui faire un plan et attiré son œil sur des trucs et l’inciter à fouiller un peu. Ils ont buté les deux loups (trop facile avec Garry le grosbill)

Elle a bien aimé la fin.

J'ai juste un peu peur que le personnage de l'histoire que j'ai voulu *recyclé" ne revienne plus loin dans l'histoire.
Avec du recul j'aurais dû lire toutes les missions une fois au lieu de les préparé une par une au file de l'eau.

Encore un grand merci pour votre soutien.
Si vous avez d'autres conseils, je prends volontiers.

avatar

Excellent ! Il faudra peut-être songer à ce qu'elle change de dés, en effet. Il arrive que certains soient pipés, malheureusement.

avatar

3 en intelligence, c'est trop trop bas. Tu peux dessendre à 6 et en même temps descendre le charisme à 10-11. 14 c'est trop pour un soit disant guerrier idiot. Je prèfère largement baisser aussi le charisme.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gobo
avatar
Troumad

Oui 3 c'est très/ trop bas... C'est limite si il peut s'exprimer. 6/7, ça devient jouable.

avatar
A l'auberge elle a discuté avec Garry qui s'est joint à son aventure. Je lui ai donc fait tirer un Guerrier de niveau 2.

Là intervention divine ou je ne sais pas, elle m'a fait que des jets de fou(FOR 16, DEX 15, CON 16, INT 13, SAG 14, CHA 14)
Ce qui rendais mon guerrier stupide peux crédible, donc je lui ai laisser tous ses jets sauf un que j'ai arbitrairement défini à 3 pour l'intelligence.

En fait, ça te donne même des possibilités pour de futures aventures : le guerrier était effectivement un aventurier plein d'avenir, jusqu'à ce qu'il tombe sous l'effet d'une malédiction qui lui embrouille l'esprit en permanence. Là il est plutôt amnésique et embrouillé et a besoin d'aide, mais tu pourras faire le coup d'Aragorn plus tard (non ce n'est pas un vagabond miteux croisé dans une auberge, c'est en fait le futur roi d'un pays lointain).

avatar

3, c'est effectivement un mollusque. 8-9, c'est déjà faible. Ce qui peut s'expliquer par un manque de culture générale, de vivacité d'esprit, ou être un peu simplet. En dessous, c'est un handicap lourd.

avatar

Je plussoie pour le 3 en intelligence. Si ton but est de le rendre bien bête avec un malus ce choix est compréhensible.

Cependant le jeu suit certains codes pour les stats.

10 est la moyenne. Un écart de 2 signifie déjà une différence marquée par rapport à la moyenne.

Une force de 20 relève, pour un humanoïde d'une force surhumaine à la limite du magique. Selon moi, l'homme le plus fort de notre monde réel se situe à 16 en force.

Ça reste une interprétation personnelle, mais ce qui suit me fait penser ainsi:

Pour l'intelligence, en dessous de 4, nous sommes dans le monde animal, du raisonnement immédiat, simple. Ce sont les animaux.

Entre 4 et 6, on est entre l'animal et le raisonnement, ce sont les bêtes (d'aucune se demandent parfois la différence différence animal et bête, c'est ce que j'en ai compris).

A 6, tu es sur le plus stupide et idiots, il ne retient rien, n'apprend rien, ne réfléchi presque pas, est incapable à presque tout ce qui touche à l'intelligence.

avatar

Haha je vois que le 3 fait débat.

En fait je suis parti du malus de -4, je me dis que pour réussir un jet d'intelligence moyen ( à 10 selon le livre ) avec ce personnage, elle devera fair 14 ou plus. On est a un peut plus de 1 chance sur 4 de réussite.Je me suis dit que donc 25% de réussite quand il utilise ça tête c'est hornoable pour un idiot. ( et c'est surtout plus que certains dans la vrai vie, je donnes pas de noms ... )

avatar

Statistiquement 18 avec 3d6 arrive en gros une fois sur 200 => c'est donc assez courant.

Tu peux regarder la courbe verte sur ce shéma :

(tiré de ma page sur les tirages de dès)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Donpi
avatar
Troumad

Sur tout que c'est 18 avec les 3 meilleurs d6 sur 4 ça augmente pas mal les chances. T'es à un taux de 1.6%.

Du coup pour repprendre la comparaisons de Rankor qui disais l'homme le plus fort du monde est à 16.
J'aurais plutot envie de dire qu'un 18 (le max aux dé) correspond à un athlette qui s'entraine tout les jours sans aptitudes particulières.
A ça viennent s'ajouter les modificateurs (c'est des héros après tout )

Mais mon avis vaut ce qu'il vaut, je suis encore très novice et n'ai pas encore un super feeling avec les chiffres.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gollum
avatar
Donpi

En fait, je suis tout à fait d'accord avec toi.

Ma tendance naturelle (fortement influencée par le jeu GURPS qui utilise 3d6 au lieu d'un d20, d'ailleurs) serait de dire comme mes camarades : 3, c'est beaucoup trop bas !

Et si tu regardes le bestiaire de Chroniques Oubliées Fantasy (le livre des règles complet, pages 234 et suivantes), cela confirme ce qu'ils disent. -4 (donc 3), ça correspond à l'intelligence d'un aigle, d'un Ankheg, d'un basilic, d'une bulette, d'un bison, d'un calamar géant... Bref, on est clairement dans le règne animal, plus dans celui de l'humain.

Mais voilà ! Là où je suis d'accord avec toi, c'est qu'on joue avec un d20 (pas avec 3d6, comme dans GURPS). Du coup, un 8 en intelligence, ça fait 50 % de chances de réussir une action d'intelligence de difficulté moyenne (alors que ça n'en fait que 25 % dans GURPS). Et un 6, qui paraît digne d'un débile sur le papier, octroie quand même 45 % de chances de réussir cette même action. Et on parle bien d'une action qui nécessite un jet de dé, pas d'une chose de la vie courante pour laquelle on ne prend même pas la peine de le lancer (réussite automatique).

Pour les animaux, il n'y a pas de problème parce qu'il ne viendra jamais à l'esprit du meneur de jeu de leur faire effectuer une action que seul un être humain pourrait faire. Il effectuera un test d'Intelligence pour voir si l'animal comprend qu'il y a un piège lorsqu'il a repéré un truc bizarre en travers de son chemin, ou s'il pense à effectuer un détour pour rattraper les PJ qu'il poursuit, bref, pour quelque chose qui est à la portée de n'importe quel animal. Et là, le -4 réduira fortement ses chances d'y arriver. Il aura donc tout son sens...

Mais pour un humain, on se référe à des actions humaines. Déchiffrer un parchemin, comprendre qu'un administrateur a détourné l'argent de son suzerain, se lancer dans une partie d'échecs... Or si notre supposé complètement idiot avec son 6 en intelligence fait une partie d'échecs contre le magicien du coin (18 en Intelligence, donc +4), il a quand même environ une chance sur 5 de le mettre mat ! Ça paraît énorme pour un supposé débile face à un génie !

Donc, c'est à toi de voir. Sur le papier, 3 ça semble vraiment trop bas. Mais dans les faits (quand on lance les dés), 6, autrement dit -2, ça ne fait que du -10% de chances de réussir une action par rapport à quelqu'un qui a 10...

avatar

On peut supposer que pour l'intelligence, quand on demande un jet, c'est que ce n'est pas si évident que ça.

avatar

Or si notre supposé complètement idiot avec son 6 en intelligence fait une partie d'échecs contre le magicien du coin (18 en Intelligence, donc +4), il a quand même environ une chance sur 5 de le mettre mat ! Ça paraît énorme pour un supposé débile face à un génie !

Gollum

Oui, mais c’est parce que tu juges les conséquences (mettre mat) en connaissance des causes (il n’a qu’un -4 à son jet et pas un -X qui serait mathématiquement plus représentatif de l’etat souhaité). Pour tout spectateur extérieur, si un tel idiot bat un génie reconnu, il aura simplement eut un superbe coup de chance, ou toute autre appréciation à l’emporte-pièce tendant à rationnaliser cette victoire improbable et enfermer logiquement l’idiot dans son rôle d’idiot. Aux innocents les mains pleines, etc.

3 sur le papier, ça semble vraiment trop bas. Et pour le reste, il y a l’idee que de toute manière c’est un idiot et que s’il réussit, sa réussite est imputable à tout un tas d’autres facteurs qui lui échappent.

avatar

Je dirais que pour partie d'échec, il faut réussir plus d'un jet !

Pour le tau de réussite proposé par Thegrom, il peut regarder ici. La différence est de 8 avec un dé à 20 faces , ceci donne une probabilité de pour le génie :
La probabilité de faire mieux est 0.805
La probabilité de faire autant est 0.03
La probabilité de faire moins est de 0.165 ( presque 1/6 )

avatar

OK, les gars, mais la partie d'échecs n'était qu'un exemple parmi tant d'autres.

Gardez juste à l'esprit mon raisonnement : 8, ça ne fais que du - 5 % de chances de réussir une action intellectuelle, et 6, du -10 %... C'est un peu faiblichon comme malus, non ?

Bon, ceci dit, excellente année à tous !

avatar

Mes 2 cents de contribution... Il ne faut pas oublier que tout système de jeu n'est jamais qu'une grossière simulation de la réalité. Le système de jeu prévoit des échelles d'appréciation des attributs physiques et mentaux des personnes. Cela permet d'évaluer relativement des êtres humains. Il est un peu abusif d'effectuer des comparaisons avec des animaux en utilisant la même échelle. Ma conclusion sur ce point est que non, un humain avec 3 en intelligence n'a pas l'intelligence d'un animal.

D'autre part, si le système de jeu prévoit qu'un humain peut avoir une intelligence de 3, il est tout à fait légitime que le MJ ou un joueur crée et interprète un tel personnage. Ce n'est pas "trop peu". Je pense qu'il faut considérer que le système de jeu permet de simuler des personnes autonomes. Donc le personnage en question est juste très, très stupide, mais son intelligence reste dans l'échelle d'un humain à peu près normal. Pas un débile profond pathologique, juste un type très bas de plafond. Par exemple, il sait quand même par quel bout on tient une épée et quel bout doit être enfoncé dans l'ennemi (il peut même apprendre à feinter), il sait monter à cheval, s'habiller tout seul, manger sa soupe, etc. Il faut juste éviter de lui demander de trop réfléchir, peut-être qu'il "ne sait ni lire", peut à peine compter jusqu'à 10 et ne comprend pas les blagues qu'on lui raconte.

Dans le même ordre d'idées, un personnage avec 3 en dextérité peut quand même marcher et courir, avec 3 en constitution une claque ne le tue quand même pas, etc.

Bons jeux à tous!

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gollum