Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tous moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérer vos cookies ici.


Roublard ; plusieurs attaques ? 31

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar
Globo

Pour moi l'épée qu'on voit en escrime bolonaise est plus proche de la rapière que de l'épée longue. Et suffit à justifier le combot rapière/bouclier dans un jdr, surtout un med-fan.

avatar
Jay

Alors c'est incompréhensible pourquoi la rapière ne l'est pas aussi arme légère et arme de finesse.

Pour moi l'épée qu'on voit en escrime bolonaise est plus proche de la rapière que de l'épée longue.

C'est une schiavone ou estramaçon, qui précède la rapière. On pourrait presque l'appelée "proto-rapière". La Broadsword anglaise et la Papenheim allemande en sont aussi les descendantes. Et elle même descend de l'épée (longue) médiévale, plus adaptée aux duels sans armures et rencontres "forfuites" en ville entre clans rivaux, sans armures aussi, qui on fait la joie de vie urbaine en Italie au 14e et 15e siècles.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • LeBoisRouille
avatar

Alors c'est incompréhensible pourquoi la rapière ne l'est pas aussi arme légère et arme de finesse.

WolfRider4594

D'autant plus incompréhensible quand on connaît la fréquence d'usage de la dague avec la rapière, au point qu'à terme la rapière sera plus souvent utilisée accompagnée (d'un bocle, d'une main gauche ou d'une cape) que seule, si mes souvenirs sont bons (ce qui est loin d'être certain).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Toholl03
avatar

Le second, c’est d’éviter le ridicule RP. En l’occurrence éviter le combat avec 2 rapières.

Globo

Il me semble pourtant me souvenir qu'historiquement, il existait bien une école d'escrime (italienne je crois) qui mettrait en avant le combat avec deux rapières.

Pour la raison pour laquelle la rapière n'est pas légère, je pense que c'est un simple équilibrage en jeu : avec 1d8 de dégâts, elle fait plus de dégâts que toutes les autres armes de type légère. Ils ont donc gardé la propriété finesse pour le côté escrime, et enlevé le côté "légère" pour quelle s'équilibre avec les autres. AMTHA.

avatar
Jay

Et puis il me semble que cette fameuse main gauche/dague en seconde main était le + souvent utilisée pour parer l'arme principale de l'adversaire (souvent une autre rapière en l'occurrence) et bien moins souvent utilisée pour attaquer (pourquoi se priver de l'allonge supérieure de la rapière en utilisant sa main gauche à l'attaque; main gauche qui pour être offensive vous oblige a vous rapprocher de l'adversaire donc en cas d'échec la probabilité de subir la riposte adverse ...).

Finalement je pense qu'il serait bien + logique qu'en cas de combat à 2 armes rapière + dague/main gauche la seconde arme apporte un bonus en CA face à l'adversaire (meilleure parade), bonus qui serait supprimé en cas de 2 ème attaque effective avec cette 2eme arme ..... ça me semble + logique personnellement.

avatar

Et puis il me semble que cette fameuse main gauche/dague en seconde main était le + souvent utilisée pour parer l'arme principale de l'adversaire (souvent une autre rapière en l'occurrence) et bien moins souvent utilisée pour attaquer (pourquoi se priver de l'allonge supérieure de la rapière en utilisant sa main gauche à l'attaque; main gauche qui pour être offensive vous oblige a vous rapprocher de l'adversaire donc en cas d'échec la probabilité de subir la riposte adverse ...).

Finalement je pense qu'il serait bien + logique qu'en cas de combat à 2 armes rapière + dague/main gauche la seconde arme apporte un bonus en CA face à l'adversaire (meilleure parade), bonus qui serait supprimé en cas de 2 ème attaque effective avec cette 2eme arme ..... ça me semble + logique personnellement.

Toholl03

Pour parer l'adversaire ou pour délivrer le coup de grâce, quand elle est utilisée en "délivrance".

Quant au bonus de CA, c'est la règle pour D&D 3, si ma mémoire est bonne : +1 en CA avec une main gauche.

avatar
WolfRider4594

Si la rapière était aussi une arme légère, alors l'opti pour se battre à deux armes dès le niveau 1 serait d'utiliser 2 rapières, ce qui rendrait de fait l'épée courte un peu inutile.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • WolfRider4594
avatar
LeBoisRouille

Question d'équilibrage du jeu. Cela se tient.

Pour répondre à Jay, le style de combat à 2 rapières est le style florentin qui fait parti de l'escrime italienne. Et l'escrime se caractérise par l'usage de la rapière et de la dague, appelée Main Gauche dans ce cas.

L'escrime espagnole Destreza se caractérise aussi par l'usage de la rapière et de la dague ou du manteau / muleta.

Autant l'escrime italienne qu'espagnole favorise l'arme dans la main principale pour la parade. La dague est plus là pour se sauver quand on se fait trouer sa parade. Ou mettre un coup quand on se retrouve à l'intérieur de la mesure, situation qu'on préfère éviter parce-que très dangereuse.

Du fait des différences entre escrime italienne qui se pratique selon un axe longitudinal et favorise l'attaque et la Destreza qui se pratique dans un cercle parfait et a pour principe cardinal de batir une défense imperméable, la 2e voit plus souvent la dague être utilisée. Pour la 1e c'est vraiment très situationel. Ce qui doit être l'une raison qui l'ont fait abandoner dans l'escrime française.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Jay
  • et
  • CharIie
avatar
WolfRider4594

Très intéressant. Merci beaucoup pour ces explications. content

avatar

A noter que dans le genre compendium intéressant à lire sur le sujet, l'Art de l'escrime pour Pavillon Noir est, comme le jeu pour la piraterie, une mine d'or d'informations historiques.

avatar
WolfRider4594

Très intéressant. Du coup, dire qu'on a 2 mains gauche, c'est être hyper vigilant en fait !