Bordel et autres lieux de prostitution 66

Forums > Créativité

avatar
Godric le Preux

Les idées que tu développes sont intéressantes.

Si le joueur se rend effectivement dans un bordel, j'ai prévu qu'il croise un PNJ imporant contrôlant le marché du sexe de cette ville pour faire fortune et ayant des contacts partout dans la cité.

avatar

Là où les joueurs/euses sont, la prostitution est légale tout comme l'esclavagisme.

Nicolas18601

Donc les prostituées sont des esclaves. La situation est comparable à notre antiquité. Tu devrais chercher à propos de la prostitution et les bordels dans la Grèce et / ou la Rome antique. Tu constatera qu'il n'y apas une et une seule réalité crue mais de nobreuses réalités allant du très sordide au "cool et sympa". Dans un monde où l'escalvage est une réalité, il y a des sorts bien pire qu'être obligés de se prostituer pour une esclave ou un esclave, la prostition masculine n'est aussi rare qu'on le croit.

avatar
Nicolas18601

Les PJ font bien des choses qui sont éclipsées par la grace du voile de la pudeur : aller aux toilettes, manger le petit-déj, aller voir la tante Gertrude, le tonton Jean-Roger, faire les courses au Prisu du coin, faire un câlin avec sa moitié, avoir une relation tarifée, aller chez le dentiste, se couper les ongles, etc.

Je ne gère pas cela comme MJ. Cela fait partie des trucs qui disparaissent sous un voile de pudeur et d'intintérêt absolu. Humainement, pour la personne qui est le personnage, c'est probablement fascinant (ou pas), mais pas pour les joueurs en partie de jdr, du moins pas chez moi. J'ai probablement tort, mais c'est comme ça. Je trouve ces scènes juste trop absolument chiantes pour tout le monde, et dénuées de tout intérêt.

avatar

Là où les joueurs/euses sont, la prostitution est légale tout comme l'esclavagisme.

Nicolas18601

Donc les prostituées sont des esclaves.
WolfRider4594

(C'est moi qui graisse)

Logique intéressante.

Ce n'est pas parce que l'activité A est légale tout comme l'activité B qu'on peut en déduire que les personnes qui font métier de l'activité A seraient des objets de l'activité B.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • WolfRider4594
avatar

Là où les joueurs/euses sont, la prostitution est légale tout comme l'esclavagisme.

Nicolas18601

...Tu constatera qu'il n'y a pas une et une seule réalité crue mais de nobreuses réalités allant du très sordide au "cool et sympa"...

WolfRider4594

Bin oui... Mais là, c'est comme te le décris le MJ de cette table avec cette partie et cet univers... Point !

Je crois que Nicolas18601 est parfaitement au courant que la réallité n'est pas blanche ou noire. Il décrit une situation. Ce serait bien qu'on évite d'enflammer le sujet avec un débat d'opinions. Sinon on n'a pas fini...

avatar
Jay

Réfléchis un peu. Pourquoi reverser une partie des recettes à des femmes ou des hommes libres quand on peut avoir des esclaves qu'on a juste besoin de nourrir et qu'on peut revendre s'ils ne bossent pas assez.

@Athabasca, Je parle de faits historiquement documentés, pas d'une opinion. Il se trouve qu'il existe un certain nombre d'études historiques sur la prostution qui montre plutôt bien la complexité du suket et la grande variété de réalité qu'elle recouvre.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Athabaska
avatar
WolfRider4594

Et moi je te réponds que t'es hors sujet : ici on débat pas de la prostitution dans la société à travers les âges mais d'une situation donnée dans un cadre fixe. Bref... 0 pointé, recalé... Désolé...

Après, si tu veux, ouvre ton sujet. C'est intéressant.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • WolfRider4594
avatar

Réfléchis un peu.
WolfRider4594

Sans commentaire.

avatar
Athabaska

Oui, ou le bordel en question n'a juste pas payé son "dû" et il ce fait passer un message...

avatar
Nicolas18601

Ah bon alors dans ce cas c'est bien sûr une chose qui ne devrait pas ce produire. À moins que ce soit une sorte de règlement de compte.

avatar

Oui, ou le bordel en question n'a juste pas payé son "dû" et il ce fait passer un message...

Docdemers

Oui, possible aussi... clin d'oeil

avatar
Athabaska

Je suis en plein dans le sujet. L'univers est proche de la S&S de Fritz Leiber et bien si tu l'avais lu tu saurais qu'elle s'inspire beaucoup plus de l'antiquité gréco-romaine que du Moyen-âge. Donc je trouve tout à fait pertinent de se renseigner sur la prostitution dans ces 2 contextes, le grec et le romain antique.

Par contre visiblement ça te choque que je ne prote aucun jusgement moral sur la prostitution. Mais ce n'est pas une raison pour être aussi agressif.

avatar

Les PJ font bien des choses qui sont éclipsées par la grace du voile de la pudeur : aller aux toilettes, manger le petit-déj, aller voir la tante Gertrude, le tonton Jean-Roger, faire les courses au Prisu du coin, faire un câlin avec sa moitié, avoir une relation tarifée, aller chez le dentiste, se couper les ongles, etc.

Jay

Je pense que là, la réponse est la même que dans les films, séries TV, BD ou romans. On ne s'attarde sur ce genre d'actions que lorsqu'elles ont un intérêt pour l'histoire. Soit parce que ça permet de présenter des personnages qui vont avoir un rôle à jouer dans l'histoire par la suite, soit parce qu'il va s'y passer quelque chose (découverte d'un indice, arrivée d'un nouveau problème), soit pour une question de rythme (temps de pause entre deux scènes d'action, calme avant la tempête...).

avatar

A ma table il y a joueurs et joueuses - selon les personnages il arrive que j'ai des demandes de ce style - bordel ou rencontres dans des auberges - souvent des tavernes - Il arrive donc qu'un PJ me dise " pas envie de dormir seul ce soir ". La plupart du temps c'est réglé en 30 secondes - pas de jet de séduction ou autre si le personnage est beau , si il paye c'est sur son train de vie . Comme ça n'amène la plupart du temps rien à l'histoire c'est terminé . Pas de jet d'endurance ou d'exploit sexuel tout le monde s'en fout à table, pas de description grivoise ou hérotique ( mes joueurs ne le demandent pas et tant mieux franchement )

si par contre dans l'aventure je suis l'investigateur d'une scène personnelle qui se passe dans un bordel ou autre, avec PNJ importants qui s'y trouvent ( pour un assassinat, un complot, des renseignements ) on joue bien sur la scène . Si un seul PJ est concerné et que ça va prendre du temps, je la fais avant avec mon joueur pour ne pas que les autres joueurs effectivement s'emmerdent. Des fois ça fait des supers scènes - assassiner un type dans les bains ou tout le monde est nu : poison de contact sur la serviette ? poison dans la colation servie par la prostituée ?

voilà un peu comment je fonctionne et c'est purement personnel comme manière

avatar

J'aime bien ce néologisme. Herotique = erotique + heroique. Prouesses au pieu... pas mal mort de rire

avatar

Tu as la série Monsters of Sin qui peut t'aider dans ta démarche.
Ce genre de supplément donne un peu plus d'épaisseur à l'intrigue...on parle bien de l'aspect Péché et de ce que cela peut réprésenter dans l'univers de ton aventure.

avatar

Pour ceux qui ont pledgé Laelith, le scénario de Maxime Chattam vient d'être ajouté aux PDF. ça ne pouvait pas tomber plus pil-poil ! lol

avatar
SmirnovV5312

Cadeau :

Mode d'emploi : Imprimer, découper, enjoy !

démon

Ce message a reçu 1 réponse de
  • SmirnovV5312
avatar

.

avatar

Beaucoup d'idées intéressantes dans les post précédents déjà.

Pour ma part, dans Pavillon Noir, 1715, les bordels sont aussi indispensables que les tavernes.

Les filles ou garçons employés, ainsi que la/ le tenancier sont des PNJ a fort potentiel. D abord parce qu ils ont un réseau social etendu, et aussi parce qu ils sont generateurs de quetes. Chacun de ces PNJ sont uniques, nom et caractère determiné.

Ce qui se passe sous la couette, y reste.

La qualite de l etablissement peut éventuellement donner lieu a un test de resistance a la maladie.

Les allusions grivoises sont gérées entre PJ en Roleplay. Côté MJ je n en fais pas mention.

Si un joueur mettait mal a l aise les autres et qu il ne s autoregule pas, un petit mot entre nous pour mettre les choses au point serait de mise.( J ai la chance de jouer avec un groupe qui se connait depuis longtemps, la situation ne s est jamais présentée. )

Mais test de seduction/Charisme pour determiner ce que le Pnj va donner comme infos, et s il sera un indic possible.ou au contraire les infos compromettantes que le PJ laissera echapper.

Dans un autre contexte, plus contemporain, comme l héritage Greenberg, la gestion est différente.

Les joueurs enquêtent pour demanteler des reseaux de prostitution, voire de pédophilie. Les établissements et les PNJ sont décrits. Les scenes de sexe évoquées , l imgination des joueurs palliant les non dits. Le cadre est celui d une enquete criminelle. Les indices et faits doivent etre abordés sans pour autant mettre les joueurs mal a l aise. Ce n est pas toujours un exercice facile. Et en fonction des reactions de mes joueurs, je peux etre amenée a édulcorer certaines scènes.

J essaie toujours de m adapter aux joueurs. Ce que l on evoque sans etre dit explicitement suffit la plupart du temps.

Dans la meme partie, Un des PJ a des moeurs plus libres que les autres, et c est géré la plupart du temps en laissant les autres joueurs commenter ses " rendez vous". Le reste du domaine de l intimité du PJ n est pas abordé.

Le but de nos parties restent avant tout de jouer. Si un des joueurs ou moi meme devait etre mal a l aise ,c est qu il faudrait une modification de la scene. C est plus facile a gerer avec des amis qu avec des nouveaux joueurs. Je pense que les scenes de sexe ( ou de violence d ailleurs) ne doivent pas etre abordées dans des parties pour débutants. Une discussion préalable avec les joueurs est de toute facon indispensable pour connaitre les limites de chacun.