Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Idée expérimentale : Maladie avec progression 12

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bonjour,

j'aimerais soumettre à la communauté quelques exemples de maladie avec progression à infliger aux PJs dans un cadre de fantasy brutale.

Je n'ai pas encore testé ces règles sur des joueurs consentants, donc j'aimerais les avis de la communauté sur ce qui suit.

Maladie incapacitante :

Le personnage doit réussir un test de CON DD10 ou être infecté. Si il est infecté, il est ralenti (cf état préjudiable). Il subit également en prime 1D4 dégât. Toute les 24h, il doit faire un test de CON DD10. A chaque test raté, son état s'aggrave et il subit 1D4 dégât.

Lorsqu'il réussit une sauvegarde, il n'est plus ralenti ni infecté et peut guérir les dégât infligés par la maladies.

Maladie moyennement grave:

Le personnage doit réussir un test de CON DD12 ou être infecté. Si il est infecté, il est ralenti pendant 24h. Il subit également en prime 1D4 dégât. Toute les 24h, il doit faire un test de CON DD12. A chaque test raté, son état s'aggrave et il subit 1D4 dégât. Il passe également de ralenti à étourdi, puis à paralysé puis à mort à chaque échec de sauvegarde. A chaque sauvegarde réussit, l'état s'améliore et la condition passe à la précédente.

Maladie létale :

Comme pour la maladie moyennement grave, sauf que la condition affaiblie est la première à être infligée à la victime, avant ralentie et les autres. Les dégât passe au D6 et le DD du test de con passe à 15.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • YulFi
avatar

Un système identique existe déjà dans Dungeons & Dragons 4. Il sert aux maladies et aux malédictions. Je te conseille d'aller y jeter une oeil.

avatar

Dans l'idée ca me choque pas. j'ai eu improvisé un truc très similaire et ca s'est bien passé.

Par contre j'attendrais que les PJ soient niveau 4~5 avant d'appliquer ce genre de truc, avant ca peut être mortel pour le mago en un seul jour.
Ensuite, c'est un risque, mais bon. On met pas ses mains dans une carcasse pourrie d'homme rat sans en subir les conséquences content

avatar
Zekka

Dans Joan of Arc il y a une petite liste de maladies (variole, peste bubonique, chaude-pisse ...) avec le Mode d’exposition, la Résistance, le Temps d’incubation, l'Évolution naturelle et la Guérison médicale.

avatar

Un système identique existe déjà dans Dungeons & Dragons 4. Il sert aux maladies et aux malédictions. Je te conseille d'aller y jeter une oeil.

C'est gentil, mais je n'ai pas D&D4.

Dans l'idée ca me choque pas. j'ai eu improvisé un truc très similaire et ca s'est bien passé.

Par contre j'attendrais que les PJ soient niveau 4~5 avant d'appliquer ce genre de truc, avant ca peut être mortel pour le mago en un seul jour.
Ensuite, c'est un risque, mais bon. On met pas ses mains dans une carcasse pourrie d'homme rat sans en subir les conséquences content

Noté, je dois admettre, j'ai pas pensé à l'éceuil du bas niveau. Je vais replancher dessus.

Dans Joan of Arc il y a une petite liste de maladies (variole, peste bubonique, chaude-pisse ...) avec le Mode d’exposition, la Résistance, le Temps d’incubation, l'Évolution naturelle et la Guérison médicale.

C'est interessant, à garder sous le coude pour personnaliser les maladies car pour le moment, j'ai fait un truc générique.

avatar

Les maladies, c'est un truc intéressant. Rester dans le générique n'est pas inopportun, car après tout on est dans un monde de fantasy, et les maladies peuvent ne pas être les mêmes.

Alors je confirme, même ta maladie affaiblissante peut s'avérer mortelle. Aux personnages de bas niveau bien sûr, mais il faut penser aux populations ... Et les enfants, avec leur malus en CON, vont en pâtir sévère... environ 60% de mortalité infantile des le début de l'épisode contagieux ...

C'est un des résultats effrayants que j'avais découvert e travaillant sur les maladies à disposition des prêtres de Malkoer.

Pourquoi pas proposer des maladies moins.mortelles mais cependant incapacitantes ? Pendant la période active (Et prévoir une période d'incubation) :

- malus de 2 à tous les tests (un gros rhume quoi)

- état affaibli uniquement (déjà sévère)

- état aveuglé

- maladie magique qui ne touche que les lanceurs de sort

- la pourrissante, version moindre de celle des momies

- une.bonne paralysie

- un état d'inattention permanent faisant qu'on se fait toujours surprendre

- une bonne arthrite qui impose l'état ralenti

- et bien sûr des maladies plus ou moins rapidement mortelles.

C'est du boulot, mais ca donnera une bonne raison aux prêtres de prendre guérison clin d'oeil

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Zekka
avatar

Un système identique existe déjà dans Dungeons & Dragons 4. Il sert aux maladies et aux malédictions. Je te conseille d'aller y jeter une oeil.

C'est gentil, mais je n'ai pas D&D4.

Voilà comment fonctionnent les maladies (ou les malédictions) dans Dungeons & Dragons 4.

On considère initialement la maladie comme une attaque équivalente à celle d’un pouvoir, un sort, etc. Elle va attaquer la cible comme le ferait une arme. Donc, on lui assigne un Niveau, qui va permettre de calculer les différents Bonus d’Attaque et les Degrés de Difficulté des tests.

Quand on est exposé à la maladie, le MJ effectue donc une attaque avec le Bonus d’Attaque dérivé du Niveau de la maladie, contre une Défense de la cible. Dans D&D 4, il existe plusieurs défenses (Classe d’Armure, Vigueur, Réflexes et Volonté). Pour une maladie, on utilise généralement la défense de Vigueur. Si tu transposes à D&D 5, il me semble que le score de Constitution serait parfait pour cela.

Si l'attaque rate, la cible n'est pas infectée. Si elle réussit, la cible a contracté la maladie dans son état initial. Il en subit les conséquences. On peut décider que l’on doit recommencer ce test chaque jour où l’on est exposé ou non. Cela dépend de la façon dont on conçoit la maladie.

À intervalles réguliers, généralement après chaque repos long, le malade doit effectuer un test d’Endurance (une compétence basée sur la Constitution), dont le DD dépend du niveau de la maladie. Selon le résultat, la maladie va empirer, ou l’état du malade s’améliorer. Le MJ a préparé une table de progression qui décrit les différentes étapes de la maladie.

Exemple : la fièvre aveuglante (maladie de niveau 9)

Attaque : +12 contre Vigueur

Test d’Endurance : amélioration DD 26, stabilité DD 22, dégradation DD 21 ou moins

  1. La cible est guérie

  2. État initial : la cible perd une récupération jusqu’à sa guérison

  3. État avancé : La vision du malade est brouillée, les créatures à plus de 15 m bénéficient d’un abri partiel.

  4. État final : le malade est aveugle.

Quand on améliore son état on passe à l’état précédent. Quand l’état se dégrade, on descend vers le prochain état.

avatar

Il y a un excellent scénario, dans le recueil de scénarios, le schligoungounia (désolé pour l’orthographe) qui décrit simplement (à la COF donc) une maladie. Il y a les DD, les effets, et tout et tout. Cela peut être une bonne base

avatar
Alaric

J'ai revue ma copie pour la maladie incapacitante suite à tes suggestions :

Maladie incapacitante :

Incubation : 1D6 heures/Jours (dépends de la source de la maladie et de sa virulence)

Le personnage doit réussir un test de CON DD10 ou être infecté. Si il est infecté, il est ralenti (cf état préjudiable). Il subit également en prime 1D4 DM temporaire. Toute les 24h, il doit faire un test de CON DD10. A chaque test raté, son état s'aggrave et il subit 1D4 DM temporaire.

Lorsqu'il réussit une sauvegarde, il n'est plus ralenti ni infecté.

La maladie incapacitante peut remplacer l'état ralenti par les états suivant : aveuglé/affaibli/étourdi/paralysie selon l'effet que l'on souhaite obtenir.

Et je rajoute : maladie nécrosante :

Incubation : 1D8 heure

Le personnage doit jusqu'à guérison (deux sauvegarde réussie consécutive) faire un test de CON DD12. En cas d'échec, il subit 1D6 point de dégât. Le test est à faire toute les 24h. Tant que le personnage est atteint, il ne peut utiliser de point de récupération ni guérir naturellement. Edit : la maladie nécrosante peut suivre la progression d'effet de la maladie moyennement grave ou létale.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Ulti
  • et
  • Alaric
avatar
Zekka

Il faudrait préciser comment se récupèrent ces DM temporaires. Normalement, c'est 1 DM par minute de repos, je crois. J'imagine que tu souhaites plutôt les noter à part, mais je ne sais pas comment il faudrait les récupérer, une fois guéri.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Zekka
avatar
Ulti

Normalement, c'est 1 par DM de repos effectivement, mais ici, j'hésite encore un peu sur la marche à suivre.Je pencherais plutot pour laisser s'accumuler les DM temporaire jusqu'à évanouissement de la victime et réinitialiser le compteur à ce moment là.

avatar
Zekka

Je n'avais pas vu que c'était pour de la fantasy brutale...

Il faudrait simplifier plus et clarifier. Mais tu ma donné des idées et envie de faire la même chose en Mod fantasy classique. Ça pourra j'espère te donner des idées.

Comme type de maladie, tu pourrais avoir des maladies :

- à état (affaibli, ralenti ...)

- à DM temporaire

- à faible DM

- à DM moyen

- à DM fort (genre briser les.coeurs)

- à DM mortel ( genre mot de mort ou injonction mortelle de la voie de monstre de la magie malefique)