[Joan of Arc] Premières impressions 387

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Joan of Arc RPG

avatar

Merci beaucoup pour ta réponse et la fulgurance de ta réactivité !

avatar

Petite question la préco avec le pdf ne va pas tarder à sortir non ?

Est-ce que ça pourrait faire une alternative aux 5 royaumes dans le genre low fantasy ? Lequel a le plus de background ? La plus longue campagne ?

Si on a déjà d&d5 les regles ne doublonnent pas trop ?

J'hésite... Les 2 me tentent là pour changer un peu... Je risque de finir par prendre les 2 là 😆

Merci !

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Dohnar
  • et
  • Julien Dutel
avatar
TitGoony

Lequel a le plus de background ?

Euh je pense qu'on ne peut pas comparer un monde inventé et le monde réel.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Tristesire
avatar
Dohnar

J'allais le dire...

avatar
TitGoony

Joan of Arc est un jeu complet avec son set de règles. Les 5R est un simple supplément avec quelques changements de règles. Les deux optiques ne sont pas les mêmes, les ambiances absolument pas non plus.

On pourrait même sans soucis, en oubliant toutes les modifs de règles des 5R, les utiliser avec JoA, en fait. Ca marcherait plutôt bien (sauf le système de rituels, qu'il faudrait revoir pour collet à l'univers.

Mais on a quand même deux ambiance radicalement différentes. Et surtout, JoA est forcément plus riche en background : c'est notre propre histoire.

avatar

Je veux dire en nombre de pages dans chacun des ouvrages... 😅

Je ne trouve pas le temps de créer moi-même et le gros manque pour moi sur d&d c'est un terrain de jeu déjà tout fait (les lois, patelins, pnj, des idees d'intrigues etc...).

avatar

Oui, clairement, ce n'est pas le plus grave. Tant que le pdf est à jour et qu'il y a une feuille de perso téléchargeable sans la coquille. Il ne doit plus y avoir grand monde qui photocopie la feuille de perso depuis le bouquin, de nos jours content

Mais c'est toujours rageant ces petits détails qui passent au travers des relectures content

Thomas Robert

alors quand (et comment) aurons nous cette feuille de perso corrigée en pdf ?

si c'est possible en pdf remplissable/éditable , ce sera parfait clin d'oeil

avatar

Quand commence la période de pré-commande?

avatar
Petite question en passant : lors du choix des compétence il est écrit qu'il est possible de choisir X compétence parmi celles de sa classe et celles de son origine. Est ce X parmi celles de ma classe auxquelles viennent s'ajouter celles de mon origine ou X entre celles de ma classe et origine comprise ?NoOb

C'est X parmi (compétences de classes + compétences d'origine). Un personnage n'est pas forcé de maîtriser les compétences de son origine content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sn4fu
avatar
Thomas Robert

Merci de m'avoir éclairé.

avatar

Hello

Bravo le jeu est superbe, je fais le scénario du livre de base ce soir content J enverrai un retour par la suite.

Varg

Je suis très preneur content

avatar

J'ai une question, peut-être bête mais...

les dons arts occultes et pouvoirs de la foi permettent de maîtriser 2 maléfices ou miracles...

Comment fait-on pour en apprendre plus? J'ai pas trouvé dans le livre..

Merci

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Thomas Robert
avatar
Thinjine

Les dons en question peuvent être pris plusieurs fois. Le don Touche-à-tout permet aussi d'apprendre une prière, un maléfice ou une formule.

avatar

J'ai eu le bonheur d'avoir entre les mains l'exemplaire de validation Imprimeur toute la journée du samedi au FIJ de Cannes, il est magnifique !

Je n'ai pas pu voir l'écran par contre.

Je me suis servi du livre pour créer 4 pré-tirés niveau 3, et j'ai préparé/improvisé un petit one-shot pour faire une Démo de Joan of Arc à 4 adorables rôlistes qui font partie de l'équipe d'organisation du Festival de Kayserberg si j'ai bien suivi. Laurent je pense que tu pourras les voir au mois de Mai !

Les gens de Mythic Game m'ont gentiment prêté des figurines, ainsi que les 4 dés spéciaux pour les jets de blessure (en vrai je n'avais pas besoin du dé blanc puisqu'aucun des PJ n'avais d'armure intermédiaire).

Les figurines sont petites, mais très bien détaillées, avec beaucoup de finesse.


Les 4 pré-tirés sont les suivants :

Un jeune Chevalier, fils du seigneur du domaine. (Origine Français ; Historique Sang bleu ; Classe Homme d'arme ; Archétype Meneur).

Un ancien Mercenaire vétéran, qui a mis sa lame au service du seigneur du domaine. (Origine Allemand ; Historique Militaire ; Classe Homme d'arme ; Archétype Hardi).

Un Éclaireur, garde chasse du seigneur du domaine. (Origine Celte ; Historique Villageois ; Classe Débrouillard ; Archétype Pisteur).

Un Prêtre, le curé du domaine. (Origine Provençal ; Historique Dévot ; Classe Sage ; Archétype Religieux).

Le groupe fait donc partie d'une Maison Noble (même si techniquement le curé n'est pas sous les ordre du Seigneur local). Au final le pouvoir de groupe ne sera pas utile dans ce scénario là.

Attention Spoiler je vais maintenant raconter le scénario !

Je me suis inspiré du scénario prévu dans le jeu de Fig, le scénario du Loup-Garou. Autant dire qu'on est dans du NF2 minimum.

Le seigneur convoque les personnages : Des villageois d'un Hameau isolé de son domaine sont venus se plaindre ce matin. Ce n'est pas la première fois, ils sont déjà venu se plaindre que certaines de leurs bêtes disparaissaient ou étaient sauvagement mutilées. Sauf que cette fois c'est différent, c'est un jeune adolescent du Hameau qui a disparu, on n'a retrouvé que son pied atrocement mutilé ! Les rumeurs d'un monstre, d'une horrible bête sauvage ou d'un Loup-Garou courraient déjà depuis plusieurs semaines. Le Seigneur envoit donc son fils enquêter, aidé de son sergent d'arme et du curé car la suspiscion d'influence du Malin est manifeste. Ils seront guidés par le Garde chasse qui doit les conduire par le chemin le plus rapide à travers la forêt.

En chemin ils rencontrent Morgane, une femme âgée en train de ceuillir des herbes en forêt. Elle connait visiblement le Garde Chasse, mais le Curé ne l'a jamais vu dans son église... Malgré son apparence un peu louche et le fait qu'elle ne soit visiblement pas une bonne Chrétienne, ils la traitent avec respect, parvenant ainsi à obtenir quelques précieuses informations : Oui il y a bien un monstre qui tue et démembre des animaux dans la forêt, il laisse parfois trainer des carcasses d'animaux, et même que Morgane a remarqué que ça se produisait toujours pendant les nuits de Pleine-Lune. Elle ajoute qu'elle croit fermement à la rumeur qui dit que ça serait un Loup-Garou. Et puis avec un air malicieux elle dit qu'elle connait un secret qui permettrait de tuer un Loup-Garou. En échange d'un Sou offert par le Chevalier elle accepte de réveler son secret : Un de ses ancêtres était un grand guerrier et il possedait une épée capable de tuer les monstres de la nuit. Le curé a beau protester que tout ceci ne semble pas très catholique, les 3 autres (et surtout le chevalier qui fait preuve d'autorité) demandent à savoir où se trouve cette épée. Elle accepte de prêter l'épée de son aïeul contre la promesse qu'on la lui rende une fois le monstre vaincu. Le Chevalier jure de la rendre.

Un peu plus tard ils arrivent au village (dans l'impro et pour le clin d'oeil j'ai appelé le village Thiercelieux, mais je crois qu'on changera le nom si on fait une version officielle de ce scénario). En discutant avec différents villageois ils mennent l'enquête, et parviennent à une liste de villageois suspects. En interrogeant 3 des suspects ils ne trouvent rien de probant si ce n'est des soupçons sur les autres suspects. Par contre le 4ème suspect est absent, impossible de le trouver chez lui ni dans le village. Le Curé décide d'organiser une messe dans la petite église qui n'est que très rarement utilisée. Ce fut un super moment de rôle-play, que j'ai malheureusement du écourter car la partie devait être bouclée en 2h avant la fermeture du FIJ.

Le chevalier achète un mouton malingre à un villageois pour servir d'appât pendant que le Garde-chasse prépare des Collet (capacité "piège" du Pisteur), et puis ils se mettent à l'affut. Le Curé reste dans l'église, le Garde chasse est dans le clocher avec son arc, le Chevalier avec sa monture entre deux maison, le Mercenaire dans une maison dont la fenêtre donne sur le lieu du piège. Ils ratent le jet de perception qui aurait pu leur permettre de remarquer que le monstre s'approchait et réussissait à s'arracher facilement des collets (force du diable), mais ils ont bien entendu le pauvre mouton bêler son dernier souffle.

Le Chevalier et le Mercenaire se précipitent au combat le Garde-chasse tire à l'arc depuis le clocher de léglise, et le Curé reste en retrait pour utiliser ses paroles divine afin d'aider ses compagnons. Le combat est apre le Mercenaire est d'abord terrorisé par le hurlement du Loup-Garou, laissant seul au corps à corps le Chevalier dont la charge à la lance n'a pas l'effet escompté (résistance aux dégâts perforants). D'ailleurs les flèches du Garde-Chasse non plus ne sont pas très efficaces (le fait de pouvoir faire des sournoise permet quand même au débrouillard d'être utile). Mais dés le deuxième round les choses se gâtent pour le monstre, le Chevalier commence à attaquer avec la vieille épée rouillée qui se montre étonnament tranchante et infliges de réelle blessures au monstre, en même temps, d'un cri il redonne courage au Mercenaire qui peut à son tour se ruer à l'attaque.

Retour gameplay : après cette partie je me dis qu'il aurait été plus intéressant que la capacité Hurlement du Loup-Garou ne soit pas rechargeable, mais dure de base un peu plus d'un round, genre 1d4 ou 1d6 rounds. En effet le cri de ralliment du Chevalier était une excellente idée qui dans la pratique n'a servi à rien puisque l'état terrorisé ne durait qu'un seul round. De fait c'est presque comme ça que je l'ai joué car si j'ai bien lancé le dé (sans succès) pour rechargé le pouvoir au deuxième round, j'ai oublié de le faire par la suite.

Le Loup-Garou s'est évidemment acharné sur ce Chevalier qui lui faisait si mal. Une première morsure réussie ne lui permet pas de mettre le chevalier à terre. Au round suivant, un coup de griffe critique m'a permis tester les règles de blessures (le chevalier s'en sort bien en tirant un Bouclier sur le dé Jaune), mais une morsure réussie dans le même round amène le chevalier à 0 PV avant qu'il ne puisse utiliser son second souffle dépassement de soi. (note : je n'ai pas pris le temps de chercher si il existe une règle pour savoir si le chevalier inconscient peut rester en selle ou non). Le mercenaire ayant constaté l'inefficacité de sa hache comparée à l'épée rouillée prêtée par Morgane, il s'en saisi pour attaquer le monstre avec. Il résiste bien aux assauts du Loup-Garou (je ne réussi jamais plus d'une attaque par round et le mercenaire utilise son dépassement de soi au bon moment) et ses coups finissent par affaiblir sérieusement le Loup-Garou, qui décide alors de s'enfuir ! Pendant ce temps le Chevalier réussi tous ses jets de sauvegarde contre la mort grâce aux prières du Curé.

Le Loup-Garou se déplace plus vite que le Mercenaire, mais ce dernier parvient quand même à le poursuivre et assener un dernier coup dans un ultime Sursaut.

Le Loup-Garou est vaincu et reprend sa forme humaine, les villagois reconnaissent le suspect qui avait disparu.

Bilan : une partie très agréable, avec des joueurs au top, le système tourne bien. Un seul combat car c'est difficile de faire plus dans une partie de 2h, mais il rempli l'objectif : Le combat a été difficile (Loup-Garou ID 4 contre 4 personnages niveaux 3), un PJ a subit une blessure grave et frolé la mort mais le groupe a fini par triompher.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Thomas Robert
  • et
  • Patrick R
avatar

Merci pour ce retour.

C'est fou, en lisant, je trouvais qu'on était bien dans l'ambiance du 'nom de la rose', avec des prêtres et des hommes d'armes confrontés à un mystère, où raison et superstition s'opposent. De fait, ce qui est intéressant, c'est que chaque MJ peut trouver un ressort différent à la résolution de son intrigue.

avatar
MRick

Merci pour le retour Aymeric !

Est-ce que les joueuses connaissaient déjà la 5e édition ? Si oui, est-ce qu'ils ont apprécié les ajouts et changements du système ?

Est-ce que le système d'aspirations a été apprécié / utilisé ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
Thomas Robert

Oui, ils connaissaient D&D 5, peut-être pas les 4 joueurs, mais au moins 2 ou 3...

Il y avait deux joueuses et deux joueurs, les filles qui ont joué respectivement le Chevalier et le Mercenaire, alors que les garçons ont joué le Pisteur et le Curé.

Ils ont tout de suite remarqué les similitudes de l'homme d'arme avec le guerrier, et du débrouillard avec le roublard et le rôdeur.

Une des joueuses est Coraline sur ce forum, je l'ai invitée à faire un petit retour ainsi que ses camarades.

Ils n'ont pas du tout utilisé les aspirations et je crois que c'est de ma faute. Je ne me souviens plus très bien, mais il est fort probable que j'ai oublié de leur expliquer qu'ils pouvaient utiliser des points pour avoir selon les cas, avantages, désavantages ou "prendre 10". 2h de jeu ça passe très vite, c'est difficile de tout expliquer.

avatar

Je confirme que j'irai au festival de Kaysersberg. content c'est pas loin de chez moi.

avatar
Pas plus de premières impressions?
Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
NoOb

Nous ne sommes que quelques rares chanceux à avoir pu toucher le livre physique à Cannes. Même Laurent et Thomas ne l'ont pas encore touché.

Pour le reste, les pledegeurs n'ont reçu que les PDF, je pense que la plupart des gens attendent le livre pour lire le jeu et se contentent de survoler le PDF.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Laurent Kegron Bernasconi