[Ressources] Tomb of Annihilation 150

Forums > Jeux de rôle > Dungeons & Dragons ®

avatar

Tiens je vais l'intégrer à la prochaine session Hunter en sortant de Camp Vengeance aka Apocalypse Platoon.

Quelqu'un aurait recensé tous les monstres, et éventuellement les infos tel que la page, le numéro de salle, le nombre ?
J'ai récupéré cette liste et je suis en train de compléter ces infos... https://www.reddit.com/r/dndnext/comments/7az45m/monsters_needed_for_tomb_of_annihilation/

Ca me ferait gagner du temps.

Sinon des idées pour gérer la rencontre à M'Bala et l'éventuel combat ?

Dernier point, un petit tip à partager : le groupe se dirige vers Orolunga. Durant le trajet, je fais en sorte qu'ils rencontrent les Chwingas afin qu'ils puissent trouver par eux même comment escalader la ziggurat.

avatar

Sinon des idées pour gérer la rencontre à M'Bala et l'éventuel combat ?

Netdiver

J'ai mon groupe qui est niv 3 et j'espère qu'ils vont pas y aller en suivant ... sinon, je ne pense pas qu'il y ait bcp de survivants ... autant la Genaude, ça peut aller mais avec le golem ... ouch ...

avatar

@Alanthyr : il faut adapter la rencontre un peu. Il faut, à mon avis, jouer M'Bala comme une sorcière de conte, à la Hansel et Gretel : elle est douce, elle fait tout pour que les aventuriers restent, leur préparer à manger, leur demande des réparer son toit en jouant la grand-mère en difficulté d'un ton mielleux ... pour mieux les empoisonner un par un, nuit après nuit. Quelques chose de ce style.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
Mr Michal Bartholomew Roberts Parfait

Le souci c'est qu'il y a Ekou avec les PJ et elle va forcément leur dire la vérité à son sujet ...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Netdiver
avatar
alanthyr

C’est juste. Maintenant rien ne dit que Ekou pourra en parler si elle se fait capturer ... ou menacer. Par exemple, La Guenaude peut s’amuser à dire aux persos qu Ekou leur ment depuis le début et qu’elle nest pas ce qu’elle prétend être... gniark gniark

avatar

Le souci c'est qu'il y a Ekou avec les PJ et elle va forcément leur dire la vérité à son sujet ...

alanthyr

Ils ont déjà été à Orolunga ou pas encore? Si non il y a peut etre moyen de temporiser cette rencontre...

avatar

Je viens de faire jouer la rencontre qui à faillie tourner au drame. Les PJs (4 joueurs niveau 3) sont vivants, mais de bien peu. Il leur aura fallu pas mal d'ingéniosité de persévérance et un poil de chance pour s'en tirer. Et si ils ont eu le golem in extremis, mémé Pu'pu s'est enfuie et elle ne vas pas les oublier. démon

avatar

[SPOILER] Si vous êtes joueur sur Tomb of Annihilation, merci de ne pas lire ce qui suit !!!! [SPOILER]

!

!

!

!

!

!

!

!

!

!

!

!

!

!

Un article qui me semble important à lire pour tous les MJ de ToA.
Et la suite
Pour la faire brêve, en l'espèce l'affrontement entre les PJ et Acererak ne devrait pas avoir lieu si vous voulez laisser une chance à vos PJ de survivre. Vu son CR, les chances de survie sont proches de 0 ou moins pour un groupe de niv 11. Vous voilà donc averti clin d'oeil

avatar

@Alanthyr : article très intéressant et juste. D'un point de vue mathématique. Mais nulle part il y est fait allusion du commentaire de la page 186 : Acérérak s'enfuit si les joueurs réussissent à la descendre a 100 pv, soit un peu de la moitié. Le but étant d'incarner Acérérak comme un boss intelligent qui ne va pas se laisser tuer par des niveaux 11.
L'article ne mentionne pas non plus un autre point de la campagne : chaque joueur qui se bat contre Acérérak tout en étant possédé par un esprit Charlatan, gagne 50pv temp. par tour + inflige 3d6 de dégats psychiques supplémentaire à chaque attaque réussie.

De plus, Acérérak n'est pas l'objectif de la campagne. Il n'apparait qu'une fois le vrai objectif des joueurs atteints : détruire l'extracteur d'âmes. A ce point, les joueurs peuvent très bien s'enfuir eux aussi (il est probable que l'un d'entre eux puissent lancer téléportation, grâce à un parchemin placé par le MJ qqpart, un MJ qui a réussi à arriver jusque là et souhaite faire jouer tooouuuutt le retour aux joueurs, est un mj courageux), en se doutant que Acérérak sera trop for pour eux (visible en un tour).

Pour moi, le vrai problème, il vient de comment Acérérak surgit. Si les joueurs ont combattu l'atropal "A la dure", Acérérak arrive juste après, sans aucune perspective de repos ou quoi.

Bref, bon article mathématique pour qui souhaite "tuer" acérérak en dehors de la campagne, mais dans le contexte de la campagne, ca me parait biaisé.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
Mr Michal Bartholomew Roberts Parfait

ah mais on est bien d'accord que tuer Acérérak n'est pas le but de la campagne mais bien de mettre fin à la malédiction.
Le problème c'est que dès que c'est fait, Acérérak se pointe ... et même "amoindri", cela peut être assez définitif pour un groupe.
Même avec les "bonus" des esprit Charlatan, je ne pense pas que cela soit suffisant pour espérer resister suffisamment longtemps pour avoir une chance de le blesser ... lors du premier round, il peut balancer 4 boules de feu soit un dommage moyen de 96 pour tout ce joli monde qui vient de se farcir l'Atropal ... autant dire que c'est fini ...
Alors oui ... il faut que le MJ prévoit un échappatoire à la rencontre avec Acérérak ... et c'est là tout l'intérêt de l'article selon moi

avatar

Connaissant par Coeur mes joueurs (je joue avec eux depuis 33 ans ... outch), ils ne vont pas fuir devant l'archiliche. Je prevois (mais je peux etre surpris) qu'ils vont detruire l'extracteur d'ames et succomber sous les coups d'acererak. je serais impitoyable, histoire de leur montrer a qui ils s'attaquent.

Une echappatoire sera que s'ils meurent tous et que l'atropal et l'extracteur sont detruits; ils sont sujet a la ressurection du coup. Un groupe de menestrels pourraient profiter du depart d'Acererak pour recuperer les PJ. (Bien evidement mes PJs n'en sauront rien jusqu'a la fin) qui ont reussis a sauver les ames de Toril.

Apres cet echec cuisant les PJs auront un ennemi surpuissant pour le futur.

Je suis en train de preparer retour a la tombe des horreurs en 5e apres avoir jouer qq scenarios qui n'ont rien a voir avec la liche.

avatar

j'ia déjà eu un groupe qui a réussi à le "repousser". Avec 4 joueurrs level 10-11, qui ont tous des objets des Dieu Charlatan, et un peu des chances au dés, ca peut passer. Le plus gros problème; c'est les 3 actions légendaires. C'est trop pinné, mais si tu en supprimes une, ca peut le faire.

@Alanthyr : je veux pas passer pour un gros con, mais je pense que tu as mal lu l'article, ET la description de Acérérak : il n'a justement PAS le sort de boule de feu à disposition, mais plein d'autres choses tout aussi puissante.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
Mr Michal Bartholomew Roberts Parfait

bien entendu que non tu ne passes pas pour un gros con mort de rire
ok pour la boule de feu (qu'il devrait avoir). Je me basais sur la liste du premier article. Mais soit restons sur la liste du bouquin même dans ce cas là, c'est quasi mission impossible. Et je ne vois pas pourquoi il faudrait lui enlever une action légendaire. Le principal problème c'est qu'il intervient après l'Atropal, et là le groupe a cramé bcp de ressources ...

Personnellement, je pense que je vais laisser une porte de sortie aux PJ su style "divin" qui se déroulerait ainsi :
L'environnement se trouble des PJ puis se figent, un serviteur d'Ubtao apparaît et les remercie pour ce qu'ils ont fait pour le Chult. Il leur dit qu'Acererak est un adversaire trop puissant pour eux et leur laisse le choix de partir. Si les PJ refusent, ils combattent Acérérak; s'ils acceptent ils se retrouvent en lisière de la forêt du Chult à quelques centaines de mètres de Port Nyanzaru.

Après si les PJ veulent vraiment l'affronter, tant pis pour eux ...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Decarcassor
avatar

Vu que mes joueurs sont encore loin de la tombe je ne m'étais pas posé la question mais il est vrai qu'une fois l'exacteur d'âme détruit ils n'ont aucune chance de s'en sortir face à Acérérak. Dans l'optique d'un groupe prêt à sacrifier leurs vies pour libérer les âmes ce serait une belle fin...mais dans d'autres groupes cela peut laisser un arrière gout amer à mon avis : "Ouais on a sauver le monde mais on s'est fait atomiser en deux secondes sans possibilité de savourer un minimum la victoire, super ta campagne!"

A votre avis, est il possible d'enchainer avec un autre scénario / campagne pour haut level ?(vu le niveau qu'auront atteint les personnages). Par exemple Acérérak arrive dans son antre pour constater que l'exacteur est détruit, et souhaite faire souffrir les personnages en les envoyant dans un autre plan/demi-plan....les limbes ou les abysses par exemple. Des idées de scénario/campagnes existante pour une telle suite et environement?

Sinon j'aime bien ton idée Alanthyr par l'intervention d'Ubtao, mais vu que les personnages ont reçu l'aide des dieux charlatants ce serait un peu étrange non?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • temvaryen
avatar
Amanoro

c'est pour ca que j'ai prevu retour a la tombe des horreurs (campagne niv 13-16 en dd3) cela donne une chance aux PJs de recroiser la liche a plus haut niveau.

J'avoue que la serie bloodstone aurais été interessante a adapter aussi, mais me coltiner 3 ou 4 scenario en anglais c'est trop pour moi.

Waterdeep mad mage a l'air completement insipide (

avatar
alanthyr

Je ne suis pas fan des interventions divines en général. Le problème principal de ce combat final c'est que tel qu'il est écrit Acererak apparais immédiatement. Personellement je laisserai passer quelques minutes pour laisser aux joueurs le temps de souffler et de se soigner un peu. Selon leur état je les laisserai peut être même prendre un repos court, encouragé par les esprits de la tombe qui ont un mauvais pressentiment. Bien sur si les joueurs sont par je ne sait quel miracle en pleine forme après avoir réglé le problème du Soulmonger et de l'Atropal, Acererak peut apparaitre immédiatement.

Ensuite pour ce qui est du combat en lui même je pense qu'il ne faut pas jouer Acererak de façon absolument optimale. Il est sensé être condescendant envers les "miséables mortels" qui ont cassés son jouet et de plus il est en colère. Il n'est probablement pas au courant non plus du bonus accordé aux joueurs possédés par les esprits. Donc au début du combat il est plus succeptible d'utiliser ses sorts et capacités les plus humiliantes et douloureuses pour ses adversaires pensant qu'il ne sont pas une vraie menace pour lui. C'est seulement au moment où il réalise que les joueurs sont plus résistants que prévu grâce à l'aide des esprit ou bien si il prend des dégats sérieux, qu'il arrête de se moquer d'eux et passe en mode léthal. splash

D'autre part il est tout seul et même avec ses actions légendaires, il est en sous nombre contre 4 ou 5 joueurs et sa liste de sorts n'est pas exactement ultra optimisée pour le combat. Le fait qu'il n'ai pas boule de feu est je pense tout à fait intentionel, car je rappel qu'il peut lancer tous ses sorts de niveau 3 et inférieur à volonté ! Donc si il avait boule de feu sur sa liste il pourrait en lancer 4 par tour avec son action normale et ses 3 actions légendaires. Pour le coup le combat serait vraiment ridicule. troublé

avatar

Merci pour vos points de vues différents du mien, ça donne à réfléchir plaisantin
Perso, cela ne m'intéresse pas du tout de flinguer tout le groupe en 2 rounds et ce, pour deux raisons : d'abord, c'est frustrant pour les joueurs, et la seconde c'est que j'ai prévu une suite (dans Bloodstone justement).
Mais je ne veux pas pour, autant sous jouer le PNJ.

avatar

Quand j'ai lu ToA la première fois, j'étais persuadé que Acérérak avait été placé là pour tuer les joueurs. Pour dire "vous ne pouvez pas gagner contre une personne de ce type".

Pour moi, la rencontre elle doit être narrative, et pas mécanique. Acérérak est un troll, qui recule dès qu'il est un poil en danger. Il faut le jouer comme un sadique, en truquant les jets de dés. C'est bien plus drôle. Ensuite, le résultat final de la rencontre dépends pour moi de ce que tu comptes faire après la campagne.
Défaire le boss et se répartir les objets pour une campage qui s'arrête là, y'a pas forcémenet d'intérêt. J'avais même envisagé pendant un moment d'arrêter la campagne sur une sorte de cliffhanger, de trouver un moment dans le combat où tu peux pas basculer, et dire que le sort des héros serait le résultat d'une autre aventure.

Au final, le combat a du duré 4 tours, ou j'ai été un peu trop dans le sadisme et les joueurs ont réussi à le passer a 110 pv. Du coup je l'ai fait disparaitre, ce qui a soulagé les PJ qui pensaient pas réussir à le battre (la moitié du groupe était à terre).

J'ai laissé une pause entre l'Atropal et Acérérak (un repos court), et fait intervenir Acérérak quand les joueurs touchent "un peu trop" ce qu'il y a dans la pièce.

avatar

Je suis encore loin du combat final (mes joueurs vont rentrer dans la jungle jeudi normalement !), mais j'ai vraiment pas prévu d'avoir un boss de fin qui soit là uniquement pour les tuer.
Surtout que j'aime bien la rencontre avec Mr Renard qu'on a dans la fin du donjon joyeux

Dans l'idée je pense changer le fonctionnement des esprits charlatans pour qu'ils "soignent" les heros lors de leur intervention en plus de les booster de la façon classique. Donner les effets d'un repos court au personnage dès le début du combat devrait changer la balance (et peut être rendre quelques emplacements de sorts si ils ont tout cramé contre l'Atropal, histoire que les lanceur de sorts puissent s'amuser un peu pendant le combat).

En contrepartie je vais peut être aussi booster la liste de sort d'Acererak ainsi que ses PV, pour eviter qu'il se fasse écraser trop facilement.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Decarcassor
avatar
Xev

Ca ressemble un peu à du power creep non ? Et puis c'est pas comme si les joueurs pouvaient vraiment gagner contre Acererak. Il reste une liche qui se reconstituera si il est détruit. clin d'oeil