CF/PP avec contre-partie en PDF uniquement 36

Forums > Communauté > Les financements participatifs

avatar

Désolé si le sujet a déjà été abordé...

J'ai participé à 2-3 CF d'éditeurs anglo-saxons car ils proposaient aussi des contre-parties sous forme de PDF uniquement (1. ça m'évite les frais de port et 2. je ne sais pas si j'aurai le courage de lire des centaines de pages en anglais non technique donc je préfère réduire le coût content )

A part "The Sprawl VF", je n'ai pas vu de CF/PP d'éditeurs français qui propose des contre-parties sous forme de PDF uniquement.

Les éditeurs et joueurs français sont-ils si attachés aux "arbres morts" ? content

EDIT : ajout du mot "aussi" (souligné) pour préciser mon propos.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dohnar
avatar

Il me semble que Rêve de Dragon le proposait aussi, sur Ulule.

avatar

A priori, Black Book préfère avant tout éditer des livres. Une ligne de conduite qui se défend... et qui s'attaque aussi. Personnellement, je préfère les livres physique, mais je reconnais que pour certains jeux "un peu secondaires" ou pour certaines aides de jeu, le PDF est séduisant. Les livres ça prend de la place et je suis mauvais maçon et mauvais menuisier... Et pour des raisons de coût, là aussi je te rejoint, toujours sur des produits de "second ordre" dans mes critères de sélection.

avatar
Federico67

Ça dépend des éditeurs, je vois beaucoup de PP jdr FR sur Ulule avec des contreparties PDF seuls.

Pour BBE, je sais que la politique est de privilégier le papier pendant les PP bien que les PDF soient systématiquement offerts avec. On aime ou on n'aime pas. Perso je comprends la politique même si je préfèrerais pouvoir acheter les PDF seuls. Du coup, je patiente (ou pas) jusqu la sortie. Par contre il faut voir que BBE est un des rares éditeurs français à vendre ses gammes aussi en PDF à leur sortie.

avatar

Tout d'abord, c'est très personnel, mais vive le papier !

Que ce soit pour son aspect, sa sensualité, son odeur etc. Et côté pérennité, on a pas encore trouvé mieux ( dans de bonnes conditions de stockage ). Contrairement à ce qu'a raconté beaucoup de propagande, le numétique n'est pas la panacée de la conservation. Loin s'en faut !

Lors des PP, nombre d'éditeurs offrent déjà des versions PDF en plus d'autres "bonus & goodies".

Dès lors, n'offrir que des versions numériques fait assez "radin". Le coût n'est pas nul, mais il faut bien admettre que du côté client, ça fait assez misérable comme contrepartie.

Autant je peux comprendre qu'un petite prod fasse ce genre de proposition, autant je verrai mal ce genre de "ristourne" devenir le lot commun pour tous les PP / CF.

De plus, n'oublions pas que 90% du public pense que POD = PDF.

Je note en ce moment une tendance pour les petites éditions qui éliminent bien des soucis de gestion et risques: Offrir un bon d'achat / réduction sur les impressions DTRPG. En gros pour environ 10-20$ on "achète" le PDF et on obtient un bon à valoir sur une version papier "à prix coutant" au choix dans les gammes DTRPG. Au piffomètre ça avoisoine les 20 à 40 % de réduction pour la version papier. Ainsi la petite société d'édition n'a pas à gérer la version papier et DTRPG est content.

Le souscripteur peut ne prendre que la version PDF à petit prix ou le "pack version POD + PDF". Les prix sont maîtrisés et l'éditeur ne donne pas l'impression de faire un "cadeau radin". Tout le monde est content.

Maintenant, c'est valable pour des micro structures (de fans / amateurs ), sans image publique forte. Je vois mal BBE, Mongoose et autres références se lancer dans ce genre d'offres.

A titre totalement individuel, les offres de BBE, Batro, AKA ... me conviennent presque totalement. (hors gros dépassements des délais, mais c'est un autre débat ).

De plus, si l'on est anglophone, la plupart des éditeurs proposent des versions PDF seules et sinon il y a DTRPG.

avatar

Les 4 campagnes Pathfinder sorties via une PP jusqu'ici (La colère des Justes, Le Conseil des Voleurs, Skulls & Shackles et le Règne de l'Hiver) ont toutes eu une contrepartie "PDF uniquement", mais elles n'ont été achetées respectivement que par 17, 15, 19 et 14 souscripteurs, ce qui est quand même très faible.

C'est la raison qui a été avancé pour justifier l'absence d'offre "PDF uniquement" lors de la dernière campagne PF en date (le Régent de Jade).

Donc oui je crois qu'on peut dire que les joueurs français sont attachés aux "arbres morts".

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Selfedrick
avatar
MRick

Je crois même que, quelque part, les BBE avaient expliqué que ne plus produire physiquement du JdR signais simplement la mort de la création de JdR.

avatar

Le principal soucis c'est qu'on est pas vraiment prêt en France à payer le "vrai" prix du dématérialisé. Et donc à partir de là, il est compliqué - mais pas impossible - pour un éditeur de proposer une offre uniquement dématérialisée qui lui permettent de générer autant de marge qu'une offre physique.

Donc souvent les offres dématérialisées sont moins margées que les offres physiques, donc moins rentables et n'aident donc pas au financement global du produit.

(Enfin c'est mn avis hein)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Fytzounet
avatar

Edit de mon premier message : ajout du mot "aussi" (souligné) pour préciser mon propos content

avatar
LeoDanto

Tout dépend aussi de la calibration du produit aussi.

J'ai aucun problème à payer 10¤ pour un chibi de Grumph ou payer 20¤ pour The Sprawl (qui proposait un epub) car je sais que je pourrai le lire facilement sur un écran (le format A5 est aussi pratique pour ça) ou sur ma liseuse.

Par contre payer 50¤ pour avoir une campagne qui sera au final illisible, non merci (Les Masques de Nyarlathotep).

Et pour que le vrai prix du pdf soit démocratisé peut-être que plus d'éditeur devraient proposer leurs jdr au format pdf hors CF comme BBE le fait déjà.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • LeoDanto
avatar
Fytzounet

Alors clairement je ne trouve pas que le pdf bénéficie toujours du traitement permettant de justifier son prix.

Mais ce que je veux dire c'est que le coût du papier + impression n'est qu'une petite partie (bien qu'assez importante à faible tirage certes) du coût final d'un jdr. Or, on a déjà bien du mal à mettre plus de 20¤ dans le produit d'un jdr papier vendu 60¤+

Je pense - mais je peux me tromper - que plus le projet est gros et coûteux (en auteur, illustrateur, maquetiste), plus il est compliqué de proposer un pdf au "juste" prix pour l'éditeur. Je pense que les projets moins coûteux doivent mieux s'en sortir à ce niveau-là.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sauriak
avatar
LeoDanto

Comme souvent, je suis totalement de ton avis LeoDanto.

Je définirai le "juste prix" comme étant grossièrement la somme des rémunérations équitables:

  • des auteurs
  • des illustrateurs
  • des intervenants artistiques et techniques (maquette etc)
  • des aides (logistique, comm, secrétariat, comptabilité ...)
  • le serveur et sa gestion
  • des éditeurs
  • de la structure (électricité, hygiène etc )
  • les charges

Et j'ai dû oublier des choses.

Si la somme de tout ceci vaut 100, bien que le papier ai un coût, il est peu probable qu'il soit le plus cher, surtout s'il y a un gros tirage.

Un PDF/Epub/whatever ne coûte pas rien sous principe qu'il n'est pas matériel. Le stockage et la distribution numérique ont un coût aussi. (sécurité, électricité, entretien, développement ...) Le travers est même qu'en numérique, un produit existant et fini continue de coûter, ce qui n'est pas le cas d'un livre (sauf à louer un espace).

avatar

Effectivement, si le coût d'un produit PDF n'est pas significativement plus bas que le même produit imprimé, ce n'est pas très intéressant mort de rire

Faudrait que les pros répondent ange

Ce message a reçu 1 réponse de
  • LeoDanto
avatar

Concernant les coûts des PDF, il y a quelques infos dans ce fil.

avatar
Federico67

Ah si quand même, le coût du pdf est quand même significativement plus bas que celui du produit imprimé quand on parle d'un gros jdr quadri color, papier glacé, couverture cartonnée, etc. Mais est-ce qu'il est - si on respecte scrupuleusement les marges - suffisamment bas pour être proposé au juste prix sans que l'éditeur ne perde de marge par rapport au produit physique, j'ai de gros doutes.

Pour se donner un ordre d'idée on peut regarder comment ça se passe du côté des éditeurs de roman.

Attention, on parle bien entendu d'un volume de vente complétement différent du jdr - donc d'un tirage qui ne boxe pas du tout dans la même catégorie et de coûts d'impression très en deçà de ceux du jdr (pas la même qualité de papier, que de couleur, couverture souple, etc) - mais la différence de coût entre un roman et son équivalent numérique est franchement pas énorme.

Pour ce que j'ai pu remarquer, en moyenne on est sur une réduction de 25% du prix quand on passe au numérique pour les romans (pour les nouveautés). Ca me semble pas déconnant comme coût à appliquer au jdr. Maintenant on pourrait monter un peu je suppose, mettons 40%?

Ca voudrait dire que pour un jdr vendu 60¤, le pdf devrait être proposé à 35-40¤ pour avoir une marge grosso modo équivalente. Qui serait prêt à payer ce prix là? Grand consommateur de numérique, j'aurais un frein psychologique à mettre autant en ce qui me concerne.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • davyg
avatar

Ca voudrait dire que pour un jdr vendu 60¤, le pdf devrait être proposé à 35-40¤ pour avoir une marge grosso modo équivalente. Qui serait prêt à payer ce prix là? Grand consommateur de numérique, j'aurais un frein psychologique à mettre autant en ce qui me concerne.

LeoDanto

C'est clair qu'avec un prix de vente de cet ordre, ça demanderait réflexion. Après, n'ayant plus de place, pour moi c'est souvent soit PDF, soit rien troublé

avatar

Tiens, pour se donner une idée de ce que peut négocier un auteur en littérature, cet article qui date de 2013 est intéressant. Retenez bien que nous sommes loin des tirages de JdR et qu'il n'est pas question de négocier des droits audiovisuels (hors navets hollywoodiens et séries pour ados en recherche de vide).

Le paysage de la rémunération d'auteur

Des fois (en fait souvent), il est plus rentable d'être retranscripteur ou traducteur.

avatar
LeoDanto

Aux dernières nouvelles le prix des ebooks était largement surévalué pour des raisons marketing, je ne suis pas sur que l'on puisse se servir de cela pour avoir le vrai prix.

Une grosse différence entre Livre et Pdf est la marge boutique + distribution je sais plus où mais j'ai lu que c'était énorme. D'ailleurs d'où l'existence de jeu de plateau dispo uniquement en financement participatif : 7eme continent, le futur Batman... Qui apparament couterait des sommes (encore plus:p) hallucinante en boutique.

Ca serait cool d'avoir une belle transparence du prix d'un JDR au moins sur un example canonique. Après je comprends que les éditeurs n'aient pas envie et surtout aient autre chose à faire.

avatar

Les 4 campagnes Pathfinder sorties via une PP jusqu'ici (La colère des Justes, Le Conseil des Voleurs, Skulls & Shackles et le Règne de l'Hiver) ont toutes eu une contrepartie "PDF uniquement", mais elles n'ont été achetées respectivement que par 17, 15, 19 et 14 souscripteurs, ce qui est quand même très faible.

C'est la raison qui a été avancé pour justifier l'absence d'offre "PDF uniquement" lors de la dernière campagne PF en date (le Régent de Jade).

Donc oui je crois qu'on peut dire que les joueurs français sont attachés aux "arbres morts".

MRick

Oui peu de monde pour les souscriptions exclusivement PDF mais que coûte l'ajout de ces options ?

Ca m'étonnerai très fort que les accès sois donné à la main mais de maniere automatique. Donc pas vraiment de réel surcoûts.

avatar

Sans oublier que le prix de la plateforme est déjà là pour BBE et DTRPG, je ne suis pas sûr que ce soit un impact déterminant pour augmenter drastiquement les prix.

Je trouve vraiment qu'utiliser cette excuse pour le prix des pdf est très petit car le livre en dur a de plus grosses contraintes au niveau du prix.

Pour les prix des ebooks de roman, je pense clairement qu'on se fait arnaquer quand on est à 25% du pris du livre en grand format (je n'achète donc jamais d'ebooks quand il vaut plus que le prix d'un roman en poche).

Pour l'économie réelle, c'est plus rentable pour l'éditeur de vendre en plus des livres physiques, des pdf même s'ils ont moins de marge sur le pdf.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sauriak