Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

[COF] profil hybride : le kensei 33

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

« Mon arme et moi ne faisons qu’un. » Classe de guerrier sous D&D4, guide du maître p72.

Les moines de la voie du kensei s'entraînent sans relâche avec leurs armes, au point que celles-ci deviennent comme des extensions de leur corps. Un kensei a le même rapport avec une arme qu'un peintre avec un pinceau ou un écrivain avec un parchemin, de l'encre et une plume. Une épée ou un arc est un outil qu'on utilise pour exprimer la beauté et l'élégance des arts martiaux. Qu'une telle maîtrise fasse du kensei un guerrier sans pareil n'est que la conséquence secondaire d'une intense dévotion, pratique et étude. Classe de moine sous D&D5, unearthed arcana, description reprise directement depuis le site aidedd.org.

Bonjour,

Je cherche à adapter le kensei à COF pour l’un de mes joueurs qui, depuis D&D4, est tombé amoureux de cette classe. Comme indiqué ci-dessus, sous D&D4 le kensei était un archétype du guerrier, alors que sous D&D5 il s’agit d’une voie du moine.

Décortiquant alors les options présentent dans COF, j’ai d’abord repéré l’encart page 50 stipulant que :

« Bien que d’inspiration asiatique, ce moine est un moine-guerrier qui peut être adapté à de nombreux mondes fantastiques. Si cela ne colle pas avec votre univers, vous pouvez facilement transposer les capacités de combat à mains nues avec une arme (l’épée par exemple) afin d’occidentaliser ce profil. »

Dans l’idée, le personnage serait spécialisé non-pas dans les frappes à mains nues (même s’il peut y faire appel), mais plutôt dans le maniement de la Vivelame, l’équivalent occidentale du katana dans COF (DM 1d10).

Etant donné que, selon la version de D&D, le profil part sur le guerrier ou le moine, j’ai donc plutôt cherché à piocher dans ces deux profils sous COF. Maintenant, je ne maîtrise pas assez le fonctionnement de COF pour appréhender le moindre équilibrage ou être capable de dénicher le petit truc qui apportera sa couleur au profil hybride de kensei.

Voilà toutefois ce que je propose :

Kensei* : d8, moine (Voie de la maîtrise, Voie du poing), guerrier (Voie du maître d’armes, Voie de la résistance), voleur (Voie du spadassin)

Je m’explique :

  1. D8 PV : moine d8 + guerrier d10 + voleur d6. Je pense qu’en suivant les règles je devrais tabler sur du d6 pour le kensei, mais je trouve ça un peu faible pour un personnage de corps-à-corps. Le d8 me semble un bon compromis.
  2. Voies du moine de la maîtrise et du poing : en prenant compte de l’encart indiquant que l’on peut transposer les capacités de mains nues avec une arme, je trouve que ces deux voies sont les plus proches de l’esprit du kensei. La voie de la maîtrise se focalise sur… la maîtrise au combat (bonus de critique, attaque tournoyante), et la voie du poing permet de remplacer le jet d’attaque sous la FOR par un jet sous la DEX, tout en apportant encore des options de combat intéressantes pour un personnage spécialisé dans le combat à la Vivelame.
  3. Voies du guerrier du maître d’armes et de la résistance : je ne vois pas le kensei porter une armure lourde, j’ai donc automatiquement éliminé toutes les voies portant sur ces dernières. Restent la voie du maître d’armes qui est particulièrement proche de l’esprit kensei, et la voie de la résistance pour apporter un peu de défense au profil.
  4. Voie du voleur du spadassin : il me restait une voie à trouver, et je pense que celle du spadassin n’est pas la plus singulière. Le voleur est accès sur des compétences de DEX, comme le kensei dans sa construction, et la voie du spadassin me fait penser à un danseur mortel par ses esquives et frappes chirurgicales, ce qui me semble cohérent avec le kensei.

Mais voilà, je ne suis pas encore assez expérimenté dans COF pour être sûr que, d’une part, ce profil hybride n’est pas délirant (bien trop fort, bien trop faible), et d’une autre part qu’il n’y aurait pas d’autres voies qui, avec du recul, seraient beaucoup plus proche de l’esprit du kensei.

Donc si vous avez des propositions, ou des remarques sur le profil présenté, je suis preneur. Même si c’est pour démonter l’ensemble complétement, je prends, on apprend toujours de ses erreurs… !

avatar

Je veux bien tenter de t'aider mais j'aurais besoin de savoir ce que fait exactement un Kensei? C'est "juste" un combattant ultra spécialisé dans le maniement d'une seule arme ou bien a-t-il d'autres atouts?

Si on reste sur un combattant ultra spécialisé dans une seule arme, avec un aspect un peu spirituel, j'aurais instinctivement proposé plutôt un profil hybride plus simple de type Moine-Guerrier:

Voie de la Maîtrise (en autorisant le recours des Griffes du Tigre à l'unique utilisation de l'arme du Kensei), Voie de la Méditation et Voie du Vent chez le Moine. Voie du Maître d'Armes et de la Résistance (ou du Combat) chez le Guerrier.

La Voie du Spadassin colle mal au niveau "ambiance" à mon avis:

- je doute que l'Intelligence soit une carac qu'on souhaite spontanément augmenter sur ce type de profil, alors que la Sagesse est plus raccord déjà

- l'esquive fatale a un côté un poil déshonnorant pour un personnage aussi droit

- l'ambidextrie impose l'utilisation d'une arme dans la seconde main

Par la suite, si tu veux orienter le personnage vers un rôle de "danseur mortel", il y a la voie de Prestige du Danseur de Guerre.

avatar

Dans mon optique, le kensei est en effet un combattant ultra spécialisé dans le maniement d'une seule arme. Ici en l'occurence la vivelame. Bien que l'origine du personnage sera plus occientale qu'orientale, c'est un peu l'équivalent d'un samouraï en kimono dégainant son katana rapidement pour des frappes chirurgicales.

La dextérité serait sa compétence de prédilection pour porter ses attaques et pour son aisance à se déplacer sur le champ de bataille.Il ne porte pas d'armure, ce qui entraverait ses mouvements, d'où la présence d'une voie pour palier à ce manque de défense.

Il n'a donc pas forcément d'autres atouts qu'une parfaite maîtrise de son arme de prédilection.

avatar

Tout dépend le rôle que doit tenir la Dextérité dans le profil que tu cherches.

Au niveau technique, si tu comptes utiliser cette carac pour attaquer, il va falloir créer une nouvelle capacité car de base, je ne connais aucune capacité à COF qui permette d'utiliser l'attaque à distance avec une Vivelame (les Voies du Spadassin ou de l'Escrime ne sont utilisables qu'avec des armes légères).

Tu pourrais renommer la capacité du rang 3 de la Voie de la Maîtrise en remplaçant les Griffes du Tigre par la Frappe de la Mante par exemple (le kenseï peut utiliser son score d’Attaque à distance pour une attaque au contact lorsqu'il utilise son arme. De plus, lorsqu'il obtient un 1 sur les DM, il ignore toujours le résultat et relance le dé. Les dés bonus des DM ne sont pas affectés par cette capacité.). Par contre ça imposera d'attendre les niveaux 3-5 pour utiliser une telle capacité.

Sinon, tu peux juste considérer que le Kensei a besoin de Dextérité pour sa DEF et le monter comme un"Moine Force". En répartition 6 points ça donnerait FOR +2, DEX +2, SAG +2 (ou CON +1 / SAG +1).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Eldjarn
avatar

Ça me semble intéressant comme profil. Je pense que je vais proposer ça pour mon joueur moine qui n'utilise toujours pas ses poings.

Pour le doublon entre Science du critique et Morsure du Serpent, vous pensez qu'on pourrait remplacer un des deux par la Parade de projectiles, sans que ce soit trop puissant ? Je pense qu'on doit aussi pouvoir replacer certains rangs de la Voie de l'énergie vitale à la place de leur équivalent de la Voie de la Robustesse, pour garder un feeling plus mystique.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • LeoDanto
avatar
Ulti

Ah oui j'avais pas vu pour le doublon. Parade de Projectiles me semble pas mal du tout dans le cas présent.

Par contre pour la Voie de l'Energie je vois pas: tu veux remplacer Mains d'Energie et Pressions Mortelles par autre chose?

PS: il est monté comment le Moine de ton joueur pour ne pas utiliser ses poings? Parce que ça revient quand même à bouder pas mal de capacités.

avatar

Par contre pour la Voie de l'Energie je vois pas: tu veux remplacer Mains d'Energie et Pressions Mortelles par autre chose?

J'avais plus dans l'idée de partir de la Voie de la Robustesse, de remplacer le dernier rang par l'ascétisme, et peut-être faire revenir aussi Invulnérable à la place du Second souffle. Ça ferait un peu moins bourrin et plus raccord avec les voies du vent et de la méditation.

avatar

PS: il est monté comment le Moine de ton joueur pour ne pas utiliser ses poings? Parce que ça revient quand même à bouder pas mal de capacités.

LeoDanto

Niveau 5 pour l'instant, Maîtrise 2, Méditation 3, Vent 3. Il a +4 en FOR et fait tellement plus mal avec l'épée à 2 mains, que je le vois mal passer tous les niveaux à investir dans le combat à mains nues, sans progresser du tout donc, avant d'égaler ce qu'il fait à l'épée.

avatar
LeoDanto

La voie du poing du moine propose au premier rang :

Poings de fer : lorsqu’il combat à mains nues, le moine peut (s’il le souhaite) utiliser son score d’attaque à distance au lieu de celui d’attaque au contact. Au rang 1 de cette voie, il inflige [1d6 + Mod. de FOR] DM létaux. Ces DM passent à 1d8 au Rang 3 et à 1d10 au rang 5.

Comme la Vivelame est à 1d10 DM, si je reprends l'idée de l'encart de base proposant de remplacer les options à mains nues par des options à l'épée, il faudrait que le kensei attende le rang 5 pour pouvoir utiliser la dextérité si l'on veut garder l'échelle des DM.

Du coup au rang 1 (1d6 DM) on retrouve l'épée courte, au rang 3 l'épée longue (1d8 DM) et finalement au rang 5 la vivelame (1d10 DM). Après je peux interprêter rôlistiquement. Dans ses premiers rangs, le personnage utilise des armes d'entraînement, il ne maîtrise pas encore sa technique. Du coup les dommages sont moindres, même si le style martial reste inchangé. Et je peux utiliser la dextérité au lieu de la force sans sortir des règles.

Ça te paraît plus juste ?

Pour ce qui est du doublon entre Science du critique et Morsure du serpent, je n'avais pas remarqué. En effet c'est génant, d'autant que j'aurais vraiment aimé ne pas modifier les voies et rester le plus fidèle possible aux règles.

avatar

Pour le doublon entre Science du critique et Morsure du Serpent,

Ulti

On ne se contenterait pas de passer le critique à 18+ (17 avec vivelame) dans ce cas ?

Après tout, ça correspond un peu à un +1 en attaque, c'est pas si grave.

(Je m'étais posé la question pour un guerrier avec science du critique qui prendrait la voie de la brute en prestige)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Eldjarn
avatar
Rilax

Dans l'esprit du kensei ça reste cohérent mais il ne risque pas d'être trop puissant avec des critiques à partir de 17 ?

J'aime bien l'idée ceci dit.

avatar

Dans l'esprit du kensei ça reste cohérent mais il ne risque pas d'être trop puissant avec des critiques à partir de 17 ?

J'aime bien l'idée ceci dit.

Eldjarn

"17", Ca impressionne et le joueur peut kiffer. Mais la vérité des maths est là : Sur la moyenne des dégats au long cours, "+1 au chances de critique" (dans le cas où l'effet des critiques est bien égal à "dégats X2"), c'est exactement pareil qu'un "+1 au touché". (ou par exemple le point d'attaque qu'on gagne automatiquement à chaque niveau).

Imagine :

-Plutot que de jeter ton D20 de touché puis ton dé de dégats si tu as touché... tu jettes les deux en même temps et en fonction du résultat du D20 tu appliques un multiplicateur de dégats (et ça fera pareil au final) :

  • Si l'attaque est ratée, le multiplicateur est : 0 (et donc pas de dégats)
  • Si l'attaque est réussie, le multiplicateur est : 1 (et donc des dégats normaux)
  • Si c'est une réussite critique, le multiplicateur est : 2 (et donc des dégats doublés)

Si tu es d'accord avec cette vue, tu comprends bien que :

"+1 au touché" = "augmenter le multiplicateur de +1 (qui passe de 0 à 1) dans 1 cas sur 20"

"+1 au chances de critique" = "augmenter le multiplicateur de +1 (qui passe de 1 à 2) dans 1 cas sur 20"

Et donc que l'impact sur la moyenne des dégats... ben c'est pareil. Par exemple, si tu fais toujours 10 de dégats, dans les deux cas de "+1", ta moyenne augmente de 10/20, soit 0,5 de dégats moyens en plus.

Mon sentiment est que ce cumul revient à augmenter les dégats moyens (dpr ?), mais sans que ce soit scandaleux pour autant.

Après tout "+1 au touché", qui aurait selon moi les mêmes effets(*), c'est le rang 1 de la voie du maître d'arme...

(*) Le simple "+1 au touché" est même légerement meilleur que le "+1 aux chances de critique" à cause des Dégats supplémentaires issus des capas : Lequels ne sont pas multipliés dans les critiques.

PS : Evidemment, si tu as une table spéciale ou règle particulière pour les dégats critiques, c'est peut-être plus la même sauce...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Eldjarn
avatar

PS: il est monté comment le Moine de ton joueur pour ne pas utiliser ses poings? Parce que ça revient quand même à bouder pas mal de capacités.

LeoDanto

Niveau 5 pour l'instant, Maîtrise 2, Méditation 3, Vent 3. Il a +4 en FOR et fait tellement plus mal avec l'épée à 2 mains, que je le vois mal passer tous les niveaux à investir dans le combat à mains nues, sans progresser du tout donc, avant d'égaler ce qu'il fait à l'épée.

Ulti

Bah c'est sûr qu'avec +4 en Force il n'a que peu d'intérêt de combattre à main nues.

Maintenant, avec le rang 5 dans la Voie du Poing, il pourrait utiliser ses fameux +4 en Force jusque 3 fois par tour.

Moi je toucherais à rien et je demanderais au PJ comment il envisage sa voie de Prestige. Parce que s'il veut rester à tout prix un combattant à l'épée à deux mains (perso je choisirais plutôt un katana à ce stade), ses choix de voie de prestige seront primordiaux. Par exemple s'il opte pour la Voie de l'Armure Sacrée (et que tu l'autorises) il sera déjà assez intouchable comme ça pour ne pas rajouter en plus la Voie de la Résistance :p

Pour le doublon entre Science du critique et Morsure du Serpent,

Ulti

On ne se contenterait pas de passer le critique à 18+ (17 avec vivelame) dans ce cas ?

Après tout, ça correspond un peu à un +1 en attaque, c'est pas si grave.

(Je m'étais posé la question pour un guerrier avec science du critique qui prendrait la voie de la brute en prestige)

Rilax

By the Book, il me semble que ses deux capacités ne se cumulent pas: elles n'augmentent pas la marge de critique d'une arme, elles fixent des plages de critiques supérieures. La nuance est fine mais avait été expliquée par Kegon me semble faudrait vérifier la FAQ.

Après, ça me choquerait pas un critique sur 17 mais peut-être pas au niveau 2 quoi (parce que c'est bien là le soucis, ce serait accessible dès le niveau 2).

La voie du poing du moine propose au premier rang :

Poings de fer : lorsqu’il combat à mains nues, le moine peut (s’il le souhaite) utiliser son score d’attaque à distance au lieu de celui d’attaque au contact. Au rang 1 de cette voie, il inflige [1d6 + Mod. de FOR] DM létaux. Ces DM passent à 1d8 au Rang 3 et à 1d10 au rang 5.

Comme la Vivelame est à 1d10 DM, si je reprends l'idée de l'encart de base proposant de remplacer les options à mains nues par des options à l'épée, il faudrait que le kensei attende le rang 5 pour pouvoir utiliser la dextérité si l'on veut garder l'échelle des DM.

Du coup au rang 1 (1d6 DM) on retrouve l'épée courte, au rang 3 l'épée longue (1d8 DM) et finalement au rang 5 la vivelame (1d10 DM). Après je peux interprêter rôlistiquement. Dans ses premiers rangs, le personnage utilise des armes d'entraînement, il ne maîtrise pas encore sa technique. Du coup les dommages sont moindres, même si le style martial reste inchangé. Et je peux utiliser la dextérité au lieu de la force sans sortir des règles.

Ça te paraît plus juste ?

Quelle serait la voie sur laquelle tu indixerais le choix de l'arme? Il faut voir que les voies "évolutives" sont équilibrées comme telles: certains rangs seront un peu faibles comparé à d'autres voies parce que justement la voie est évolutive et que le rang 1 gagne en puissance à chaque montée de niveau de voie.

Par ailleurs ton raisonnement est biaisé par un fait important: ce n'est pas parce qu'une voie au rang 5 est à son plein potentiel que le PJ cherchera à l'atteindre à tout prix.

Dans le cas de la voie du Poing, ça me semblerait délicat pour un moine de n'investir que dans cette voie sans mettre quelques points dans la voie de la Maîtrise à minima ainsi que la Voie de la Maîtrise. Donc le rang 5 - et le fameux d10 aux DM - ne sera pas atteint au niveau 5 mais plus probablement aux niveaux 6-8.

Et ça me semble compliqué de penser à un profil spécialisé dans une arme qu'il ne pourra utiliser que tardivement dans sa carrière.

Ou alors je n'ai pas compris ton propos? content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Eldjarn
avatar
LeoDanto

Effectivement, je n'étais pas sur le bon raisonnement. Rien ne pourrait l'empêcher d'utiliser la vivelame dès le niveau 1. Je cherchais à adapter un rang de voie moniale créé pour le combat à mains nues pour le combat à l'épée et j'en ai perdu le coeur du profil.

Tu as très bien cerné mon propos, c'est moi qui m'en éloignais. Je cherche à coller au profil de D&D alors que je veux jouer à COF. Mon problème vient de là je présume.

Si les voies te semblent correctes, je devrais les laisser telle qu'elle, en expliquant au joueur que ce profil hybride est la version de COF et que forcément, elle est aux couleurs des règles et de l'univers.

avatar
Rilax

C'est bon tu m'as convaincu !!

Mon joueur va aimer, et au final ça ne sera pas si déséquilibrant.

Voilà un point de réglé, merci !

avatar

By the Book, il me semble que ses deux capacités ne se cumulent pas: elles n'augmentent pas la marge de critique d'une arme, elles fixent des plages de critiques supérieures. La nuance est fine mais avait été expliquée par Kegon me semble faudrait vérifier la FAQ.

LeoDanto

Oui, "By the Book", tu as raison. D'ailleurs, il y a une formulation distincte pour "+1 aux chances de critique", c'est celle utilisée pour l'effet d'objet magique "affûtée".

Mais je serai curieux de connaître la pensée de Kegron sur ce point. Il y a peut-être un truc qui m'échappe, et pourtant, je suis plutot confiant dans mon raisonnement.

avatar

Sinon du côté des voies proposées et des PV ça paraît équilibré ? J'ai regardé sur la liste des profils hybrides officiels proposée dans un autre post et il n'y a rien d'équivalent.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • LeoDanto
avatar
Eldjarn

Bah j'ai toujours un peu de mal à saisir ce que tu vas pouvoir faire avec la Voie du Poing et la Voie du Spadassin dans ce profil, mais pour le DV je pense que c'est globalement juste content

avatar

Pour cette construction, je trouve un peu frustrant de ne pas savoir ce que cache le profil du samouraï qui doit venir avec le compagnon...

avatar

Pour les PV ça me paraît bien, mais j'ai tendance à ne pas toujours appliquer la règle du DV le plus faible dans les cas où ce n'est pas justifié comme ici. Sinon est que tu as acccès à la preview du compagnon (page 6 des news du financement participatif)? Il ya une preview de la classe du samouraï, la voie du sabre, qui conviendrait à ce profil.

P.S: ninjaté par Rilax^^

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Rilax
  • et
  • Gah_Laen