Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

[Alarian] Ma campagne en H&D + D&D 5 52

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

Bon alors je sais que certains l'ont réclamé, alors, je partage des infos sur ma campagne maison en Alarian.

Campagne qui n'a pour le moment pas de nom (on pourra l'appeler "La Campagne de MRick").

Après avoir maîtrisé des campagnes ou des scénarios écrit notamment en Pathfinder, j'avais envie de faire quelque chose de bien moins construit, de partir à l'aventure sans complètement savoir où on va, et de construire la campagne au fur et a mesure.

Je voulais quand même partir sur une base solide, mon idée de base était que l'ensemble des PJ devaient faire partie d'une organisation commune. La première étape a donc été de déterminer avec les joueurs de quelle type d'organisation il s'agissait.


J'ai proposé les idées suivantes :

Une guilde ou un consortium de Commerçants (comme le Consortium du bois dans Golarion, la Hanse dans l'histoire réelle, ou autre..).
Une Maison noble (par exemple Lannister / Stark ou Targaryen).
Une Guilde de voleurs.
Église d'une même religion.
Guilde de lanceurs de sorts.
Académie militaire ou Compagnie de mercenaires.
Société d'explorateurs (comme la Pathfinder Society de Golarion).

Il se trouve que c'est l'idée d'une Guilde de voleurs qui a séduit le plus grand nombre. Comme certains avaient émis l'idée de faire des bandits des grands chemin, voir peut-être même des genres de robins des bois, j'ai placé le point de départ dans le Rhü.

Lors de la première séance, nous avons discuté afin de brosser le portrait de la guilde. Voici ce qu'il en est ressorti.

La Guilde
Cette guilde n'a pas vraiment de nom. Est-ce que c'est parce que ses membres évitent de prononcer son nom afin qu'il reste secret ? Non pas vraiment, en fait entre eux les membres disent faire partie de "La Famille", sans doute un subterfuge pour éviter que des oreilles indiscrètes ne comprenne qu'il s'agit d'une guilde de voleurs.
Quoiqu'il en soit c'est la seule guilde urbaine de Nefva, elle comporte une quarantaine de membres, dirigée par une vieille Tieffeline maternaliste qui considère les membres comme ses enfants. C'est sans doutes parce qu'elle fait partie d'une des races les plus haït d'Alarian qu'elle accepte les membres de toutes les races, pourvu qu'ils fassent preuve d'un talent utile.
Pour le moment, c'est un vieux filou nommé Jarvis qui sert de mentor aux PJs.
La guilde pratique surtout les cambriolages et vols à la tire, le trafic de drogues et de poisons, sait effectuer des opérations de nettoyage, et depuis peu grâce au talent de caligraphiste d'Albair, la guilde sais même forger des faux documents des plus utiles.
Voici les descriptions des PJs :

Adrie Holimion est une elfe de fer, c'est à dire issue de la peuplade des elfes les plus sociables, ceux que les elfes les plus isolationnistes appellent "elferons". Cependant ce n'est pas la plus affable de son peuple, au premier abord, elle est plutôt froide et dure. Il faut dire aussi qu'elle n'a pas choisi le métier le plus joyeux qu'il soit : C'est une assassin(e) ! C'est toujours utile d'avoir quelqu'un qui sait planter des dagues entre les omoplates dans la Famille ...

Albair Rousso, un humain, est un érudit qui aime beaucoup les livres et les mystères. Un peu trop même, puisqu'il a déjà volé des livres rares, ce qui l'a forcé a entrer dans la clandestinité. Malgré son éducation de rat de bibliothèque, il faut reconnaitre qu'il est quand même plutôt doué pour voler des choses ce qui lui a permis de se faire accepter dans la Famille.

Vigor Mortis, est un nain des collines (des tertres) semble-t-il mal vu dans son clan d'origine. Vigor se considère avant tout comme un artiste, mais c'est sans doute là que ses pairs n'ont pas la même appréciation. Il faut dire, il n'est pas chanteur de chansons à boire ou tailleur de gemmes comme tout bon artiste nain qui se respecte. Non il est taxidermiste, et sa fascination pour la mort l'a amené à parler aux esprits des morts. Non seulement les esprits lui répondent, mais en plus ils lui donnent des pouvoirs magiques divins. Quoiqu'il en soit, son talent particulier pour faire disparaître les cadavres ainsi que ses pouvoirs divins ont été très appréciés par le recruteur de la Famille. Autre particularité (qui explique aussi peut-être pourquoi il est mal vu dans les clans Nains) : Vigor est imberbe, enfin il rase sa barbe quoi. Il a aussi les cheveux très courts, enfin il est presque toujours vêtu de noir, ce qui lui donne un look particulier pour un Nain.

Miette, est une félys orpheline qui a grandit dans le quartier le plus sordide de Nefva. Elle aussi parle toute seule, enfin avec une "voix". Cette voix n'est sans doute pas celle d'un esprit sans repos, mais nul ne sait vraiment d'où vient cette voix. D'ailleurs certains ne croient pas du tout à cette voix et affirment que la pauvre félys est folle. Il n'empêche que "la voix" lui a appris à faire des "trucs magiques" vraiment inquiétants pour une simple gamine des bas-fonds ! Miette s'est réfugiée dans la Famille, car elle a semble-t-il dérobé un bijou à quelqu'un de vraiment trop puissant (une certaine "Dame Elyna") avec son compère Fifrelin.

Fifrelin est un humain miséreux, qui a grandit aussi dans les bas-fonds de Nefva. Bien que ne revendiquant pas spécialement un statut d'artiste, Fifrelin a toujours pu compter sur sa flute pour gagner quelques pièces dans la rue, historie de compléter ses rapines. Et il a même réussi à développer des pouvoirs magiques avec sa musique, comme par exemple sa fameuse berceuse que bien des nourrices aimeraient maitriser. Avec son amie Miette, il a néanmoins commis un vol qui a attiré l'attention des autorités, et a besoin de la protection de la Famille maintenant.

...

Ajout de deux autre personnages :

Mérix Cannith est un humain, issu d'une famille noble, mais son attirance pour les plaisirs interdits et les bagarres de taverne l'ont ammené à cotoyer les membres de La Famille. Son côté rebel l’a poussé à continuer à s’encanailler avec ces individus peu recommandables, et même à leur proposer une opération clandestine qui pourrait être source de profit non-négligeable.

Léothla Paranodel est une demi-elfe qui a grandit parmi les elfes sylvestres vivant en harmonie avec la forêt. Initiée aux pratiques druidiques, elle a une affinité particulière avec les félins. Curieuse des humains, elle a décidé d’observer les humains et autres races de la grande ville Nefva sous forme de chat afin de mieux s’infiltrer discrètement. Naturellement méfiante envers les humains les plus riches qui n’hésitent pas à piller la nature pour s’enrichir, elle ressent une affinité avec les plus pauvres qui savent vivre de peu.

À suivre...

avatar

Cool! J'aime bien le concept de guilde de voleur, donc pas de gros bras dans ton groupe de joueurs? Ils sont plutôt mauvais dans l'idée ou vous avez conservé l'idée de Robin des bois?

avatar

Non pas de gros bras, c'est même impressionnant, j'ai laissé les joueurs faire leurs perso en discutant entre eux pour qu'ils puissent faire des choix en équilibrant leurs forces et leurs faiblesses, mais les 5 premiers personnages (ceux présentés ci dessus) ont tous 8 en force !

Parmi les 2 personnages suivants (qui apparaîtront à partir du deuxième épisode) il y en a aussi un des deux qui a 8 en Force, heureusement le dernier compense !

Au niveau de l'alignement, ils sont plutôt Chaotiques Neutres je trouve. Sauf peut-être le Nain qui est plus loyal je trouve (sans être bon). Il se préoccupe pas mal de la société donc il n'est pas Chaotique. Il serait neutre strict je pense.

Voici le résumé du premier épisode, vu par Vigor Mortis, le Taxidermiste Nain (avec les fautes d'origines, je n'ai rien corrigé, mais c'est un Nain qui écrit, le Commun n'est pas sa langue maternelle !) ! mort de rire

"Ça y est, enfin installé … Bon ce n’est pour l’instant qu’un petit atelier mais cela devrait me permettre de reprendre mon travail et d’avancer mes recherches. Cela dit, il va bien me falloir trouver un financement à tout cela. Si on considère que mes activités peuvent être perçu comme « bizarre » ou « malsaine », il faut s’attendre à ce que, tôt ou tard, j’ai des « problèmes » avec les autorités locales. Autant l’accepter et se faire des contacts dans une guilde à même de me « protéger ». Cela me donnera à la fois l’avantage de pouvoir faire de l’argent suffisamment rapidement pour me laisser le temps de me consacrer à mon vrai travail mais aussi le moyen d’acquérir des alliées si mes relations avec les « bonnes gens » venaient à se dégrader.

Les contacts ont été pris et me voilà avec mes « camarades », prêt à accomplir notre première mission pour la guilde. Je dois dit que ce n’est ni la plus grosse, ni la plus prestigieuse, ni la plus puissante mais … qui d’autre pourrait engager un nain tel que moi …

Bref, pour cette première mission je suis accompagné par Miette, Fifrelin, Albert et Adri. Il nous est demandé de concurrencer les gars de Toure l'Éventreuse, une guilde de voleur concurrente, sur un coup « facile ». La mission est de piquer le butin d’une attaque de diligence sur la grande route. Le problème c’est que si l’on connait le lieu et l’heure a approximative du forfait, on n’a pas la moindre idée ni de ce qui doit être volé, ni de à qui cela appartient. Alors on se renseigne, je pars moi-même pour le caravansérail. Il se dit toujours plein de choses passionnantes là où les caravanes marchandes se préparent. J’apprends que 4 départs sont prévus pour le lendemain. J’apprends aussi que parmi ces 4 départ, la guilde des changeurs de monnaie prévoit un transport de fond. Je suis bien convaincu que ce poisson-là est bien trop gros pour nous et que cela ne peut pas être « notre cible ». Alors je me fais un petit plaisir et répand la rumeur que ce convoi en particulier sera attaqué demain !

En fait personne n’en apprend vraiment plus et nous décidons de partir suffisamment tôt pour tendre une embuscade à nos conçurent. Le plan est simple : 1) nous nous installons les premiers. 2) nous les laissons faire le coup. 3) nous volons les voleurs ! Autant dire que rien ne s’est déroulé comme prévu …

Nous sommes bien arrivés les premier au site du grand chêne sur la grande route. Après un petit repérage des lieux nous avons convenu du lieu d’embuscade idéal. Malheureusement, Miette s’est mise en tête de faire la maline et elle a escaladé le grand chêne. Je ne s’est pas comment elle s’y est prise mais elle n’a rien trouvé de mieux que de rester coincée là-haut avant de faire une belle chute en tenant de se dégager … cela commençait bien. Nous nous sommes en suite mis en embuscade et avons attendu. Comme je ne suis pas très discret et en armure lourde, je me suis bien éloigne de la route pour ne pas me faire repérer. Les autres se sont caché aux abords de celle-ci. Puis il a fallu attendre. Mais, comme Albert n’est pas très patient, il s’est mis à gueuler un truc au moment où nos « collègues » se mettaient en place. Comme j’étais loin et que je ne savais pas ce qui se passait, je lui ai répondu en cirant aussi ce qui nous a clairement démasqué et il a fallu se battre. Ils étaient 5 mais après avoir tues les 3 premiers, Fifrelin à réussir à endormir les deux derniers. Le plan n’était pas respecté mais je trouvais que l’on s’en était bien sorti jusqu’à ce que Fifrelin commence à égorger les prisonniers ! J’ai juste eu le temps d’arrêter sa main avant qu’il de massacre le dernier. Il s’en est fallu de peu pour que l’on ne puisse même pas en interroger un …

C’est aussi le moment où la première caravane de la journée est arrivée. Je me suis improvisé en victime (la route étant pleine de sang). J’ai discuté avec la caravane et ai réussi à la persuader de passer son chemin.

Nous avons ensuite pu interroger notre prisonnier. Il se trouvent qu’ils étaient là pour un enlèvement. D’une jeune personne se déplaçant dans un carrosse rose. J’en suis à me demander si le pauvre bougre a bien fait de parler car il s’est fait occire lui aussi au bout du compte … puis nous avons attendu une bonne partie de la journée mais aucun carrosse rose n’est passé sur la route ce jour-là.

Nous nous sommes fait une raison et sommes rentrés à la guilde pour vendre ce que nous avons réussi à voler aux voleurs, c’est-à-dire 5 arbalètes et 5 épées courtes. Étrangement, notre chef nous a félicité. J’avais le sentiment d’avoir complètement raté cette mission mais il estimait qu’entre le prix de la revente des armes, les marques de voleur de la guilde de Toure l'Éventreuse récupéré et le fait que l’on ait laissé aucune trace, c’était plutôt satisfaisant …"

avatar

He beh putain, ils sont même plutôt mauvais! Egorger tous les prisonniers c'est plutôt violent non?

J'ai bien aimé les échecs d'organisations, ça rappelle bien qu'un plan ne se déroule jamais sans accrocs!

avatar

Ah oui, quand même, on butte tout le monde, c'est carrement mauvais. Les mecs étaient tranquillou en train de faire leur boulot de voleurs et paf les voila en pleine guerre des guildes.surpris

avatar

Une jolie bande de Stars. moqueur

Hâte de lire la suite...

Je voudrais pas être à la place du chroniqueur chargé d'embellir les débuts des Sauveurs du Royaume.

Quoiqu'avec un bon moine imaginatif et doué... Tenez, Alarien par exemple...

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Cevi
  • et
  • Arthur7750
avatar
Phil

Roh alors ça c'est fourbe comme sous-entendu!

Tu remets en cause l'histoire du grand Alarien? Han!

Mais si on y réfléchit tu es un peu l'un de ses chroniqueurs non?

avatar

Un chroniqueur qui commence son taf en écrivant ce qui suit est soit en train d'embellir les choses pour de noyer la vérité soit est payé au signe...

Dans les 2 cas c'est louche ! clin d'oeil

[…] On n’a rien écrit sur la naissance, la première enfance et la jeunesse du Grand Roi, au plus dit-on qu’il était l’adopté d’Arthwys, Seigneur du Rhagarron ; et parmi les gens qui lui survivent, je n’en connais aucun qui puisse se flatter de donner les détails de ses premières années ; […] laissant ainsi de côté ce que j’ignore, je passe au récit et au développement des actions qui conduisent à la fondation du Royaume tel qu’il est aujourd’hui[...]

avatar
Phil

Je vois d'avantage l'avenir du royaume confié entre les mains de cette guilde de voleur qu'entre l'équipe des "Fiers de hache".....moqueur

avatar

D'ailleursd MRick, ce serait bien de demander à ton groupe deux versions des faits : ce qui c'est vraiment passé et comment le chroniqueur relate les choses pour la postérité (mais pas forcément sans masquer les échecs et les difficultés, il faut que ce soit épique donc il y doit forcément y avoir des revers et de la dramaturgie). Ca pourrait être super fun ! content

avatar

Résumé de l'épisode numéro 2, on l'appellera "Le job de Mérix Cannith" du point de vue de Léothla Paranodel (ces deux nouveaux personnage ont été ajoutés au premier post plus haut).

D'abord mise en situation écrite par la joueuse de Léothla :

Depuis quelques temps les membres de la Famille avaient affaire à un magnifique chat (au pelage noir avec des rayures de tigres anthracites et des yeux bleus). Ce chat surnommé "boulette" a aussi conté fleurettes à Jarvis, puis s'est transformé devant lui, et a demandé s'il y avait du travail pour lui. Ainsi, la guilde a recruté un éclaireur. Éclaireur qui d'ailleurs se sent moins à l'étroit sous forme de tigre.
Puis le résumé en lui-même :
Jarvis nous a alors confié une mission : Ramener des herbes illégales d'un territoire situé à la frontière des terres elfiques (là où ils tirent à vue sur les intrus). Pour moi, ce ne sont que des herbes médicinales. C'est Mérix Cannith un noble plus ou moins au service de la guilde qui commandite cette mission.
Nous marchons 10 jours sans encombres le long d'une route commerciale. C'est une hirondelle avec laquelle j'ai sympathisé qui nous guide. Jusqu'à un cercle de pierre que l'on nous a décrit comme notre point d'arrivé.
Plus tard en quittant la route commerciale nous avons été attaqués par un loup sanguinaire et épineux résultant d'expériences alchimiques et magiques. Sous forme de tigre j'ai aisément défoncé cette bête aberrante, bien que j'ai fini le combat blessée par 3 carreaux (1 de Miette et 2 d'Albert). Vigor quant à lui a préféré infliger des dégâts nécrotiques sur Mérix. Il a ensuite empaillé la bête (enfin... Il a fait de son mieux...)
Nous avons trouvé les cercle de pierres dont les runes gravées sur celles-ci avaient été martelées, et nous n'avons pas pu les lire. Mon hirondelle, terrifiée par le cercle n'a pas voulu s'en approcher à plus de 200 toises. Ainsi j'ai tenté de convaincre notre compagnie d'en faire autant. N'ayant point voulu m'écouter, nous avons tous passé une nuit cauchemardesque et peu reposante (sauf Mérix qui a bien dormi).
Le lendemain en suivant des trace de pattes humanoïdes, griffues et sans coussinets, nous sommes tombés sur une femme lézard pleine de colifichets et qui ne parlait que le draconique. A l'issu d'une négociation trépidante (une transformation en caméléon qui a fait un spectacle de dessins et couleurs sur sa peau reptilienne et un morceau de viande cuisinée au barbecue) nous avons eu l'autorisation de cueillir sur ses terres jusqu'à midi. Nous pourrons également revenir à la prochaine lune.
avatar

Pour l'épisode 3 "La Pie Voleuse" j'ai la chance d'avoir 2 résumé, le premier toujours du point de vue de Léo :

Miette et Merix sont repartis avec la carriole et la cargaison afin de monnayer celle-ci.
De notre côté nous avons été rejoint par Fifrelin qui nous a demandé (au nom de la guilde) de nous rendre à Bors pour rencontrer "La Pie" à l'auberge du Cochon qui grogne..
Arrivés à Bors, une ville rustique, Vigor s'est acheté un chapeau de trappeur (en fourrure de raton). Splendide pour certain, complètement inutile selon moi...
L'auberge du Cochon qui grogne possède en enseigne qui grince et ne vend que des cochonneries. C'est en effet un lieu vétuste et crade. Vigor est allé négocier avec eux pour leur faire une taxidermie de cochon (pour 2 Couronnes d'Or). Il compte bien faire entrer l'Art dans ce lieu de débauche ! Lie de la société, peuplé de personne bien loin de trouver l'harmonie avec leurs propres corps !
La mission de la femme portant une pie sur son épaule (familier ou druide métamorphosé) consiste à voler une ceinture magique à un chef de guilde : Brébas Procil. Le larcin doit se faire dans 3 jours alors que Brebas part en déplacement. Ce dernier aura bien évidemment fait protéger sa maison par divers sorts jetés par un sorcier de l'eau. Nous seront tous payés 200 CO après avoir ramené la ceinture à la ferme de la Ribodière.
Activités faites pendant les 3 jours :
- Léo : Observation de la maison sous forme de chat + repérage des richesses.
- Albert : Discussions avec le libraire sur les cavernes D'Anwörr situées en territoire elfe. Aucun humain n'en est jamais revenu vivant. Mais le libraire a pu, une fois, en discuter avec un elfe. Ce dernier lui a appris que peu d'elfes sont autorisés à y entrer, et que ces cavernes renferment de nombreux livres de sorcellerie elfe sur la manipulation des émotions (entre autre)
- Renseignements sur le mage de l'eau : Gollarnus l'ancien.
- Magnifiques nuits dans une auberge de luxe. (dont les baignoires sont trop petites pour accueillir un tigre :'( (et certaines lattes des lits sont un peu frêles...)
Visite Nocturne chez Brebas Procil:
- J'ai offert une dague ornées de têtes de mort à Vigor, et portant l'inscription elfique : "délivrance" (il s'agit in fine d'une dague magique confectionnée par les drows.)
- 4 formes humanoïdes constituées d'eau brulante nous ont attaqué dans la première salle. Elles explosaient en mourant... Ce qui m'a occasionné de vives brûlures (heureusement que pour une fois mes coéquipiers ne me tiraient plus dessus).
- 2 coffres de cette pièce contenaient une fiole portant une inscription en draconique (fiole de force des géants des collines) et 65 Couronnes d'Or et 841 Ducats d'Argent.
- La deuxième salle était coupée par bassin de 2 toises par 6 toises, avec derrière ce dernier un coffre fixé au sol.
Dès que Fifrelin et moi avons mis un orteil et une patte dans l'eau, une créature en est sortie. Celle-ci a agrippé Frifrelin et l'a quasi tué sans qu'il ne puisse rien faire. Ni mes griffes, ni les carreaux d'Albert semblaient efficaces. C'est donc Vigor qui a a tué la créature à coup de touché nécromantique pendant que je stabilisais Fifrelin. De même Vigor a frôlé la mort et a eu besoin de soins.
- Albert a trouvé un parchemin de charme personne en fouillant la bibliothèque.
- Pour prendre plus de livres, Albert hésitait à porter la ceinture magique trouvée dans le dernier coffre. Fifrelin s'est retenu de justesse de mettre cette même ceinture à Albert. Heureusement, sinon nous aurions fini le voyage avec une Alberta boudeuse... En effet nous avons appris plus tard que cette ceinture en réalité changeait le sexe de son porteur !
Pour finir, nous avons rendu cette ceinture de changement de sexe à La Pie, dans la ferme de la Ribodière.
avatar

Autre version de l'épisode 3 "La Pie Voleuse", raconté par Fifrelin.


Jour 1
La route est longue...cela fait déjà une heure que je suis parti, je devrais les rattrapper d'ici peu... Jarvis m'a bien dit qu'ils n'avaient qu'une journée, d'avance... Il a forcément choisi son meilleur élément pour les suivre ! ... On est loin de la ville et je suis tout seul... bon sang j'ai du manger un truc pas bon, j'ai les boyaux à la retourne.
Jour 5
Je crois que Jarvis s'est foutu de moi... Je les ai pas rattrapé... Et je sais pas ou je suis... Ils me regardent tous d'un air bizarre sur cette route... Heureusement que le vieux Galtor m'a appris à jouer de quelques instruments, ça me permet d'être inviter de temps en temps dans une chariotte. J'angoisse quand même... la bouffe est fraiche nulle part dans la nature, j'ai toujours mal au ventre.
jour 10
J'étais en train de me dire que même le pain était moisi quand une voix familière s'est faite entendre... Encore ce nain bizarre qui parlait d'empailler un loup géant avec de l'herbe qui fait rire ! Les voila tous sur un chariot, je peux leur faire part de notre nouvelle mission ! En route pour Bors afin d'y retrouver une pie dans un cochon qui grogne... oui une dame qui s'appelle la pie, et non pas dans un cochon, dans une auberge qui porte ce nom.... faut tout leur expliquer ! .... Note pour moi même, j'aime pas le noble !
Jour 11
On rencontre la pie dans l'auberge... le nain est plutôt gentil en fait, il nous offre une tournée et le couvert ! Bon sang ce que c'est bon ! ... Par contre je comprends toujours pas cette envie de farcir les choses de paille et de les faire sécher.... En tout cas il a réussi à en vendre une à l'aubergiste... Surement grace au bonnet en forme de raton laveur qu'il a acheté en venant...
La dame est bizarre... nan pas la pie, Léo.... elle bénit sa bouffe pendant longtemps avant de la manger... du coup c'est froid... je comprends pas pourquoi !
La dame, nan pas léo, la pie, veut qu'on aille piquer un truc dans une grande maison... elle est sympa elle nous dit le jour ou yaura personne... ca va être facile ! Elle nous donne des sous, pleins de sous.... j'en ai jamais vu autant ! Ca y est je suis riche !
Jour 12
Nom d'un petit lépreux qui joue du banjo ! C'est ça la vie de chateau ! On crèche au Hérisson qui louche ! Ca coute 200 pièces la nuit mais pinaise ! on peut dormir dans son propre lit ! Et ya des piscine de chambre ! Et on mange à volonté ! Et de la bouffe de roi ! Et en plus j'ai acheté des vêtements neufs ! Et et et ... j'ai peur la nuit, dans la chambre de Léo ya pleins de bruits bizarres... ça grogne de partout, les murs vibrent et quand on va la réveiller le matin, le lit est en charpie avec des traces de griffes de partout... Elle doit être forte Léo, elle a pété la gueule au monstre et elle dort sur le champ de bataille.... Et le pire c'est qu'Albert n'a même pas hurlé de peur !
Jour 14
C'est cette nuit, on y va ! La pie nous a filé une carte de la maison, on peut y aller... On arrive tous discrètement par la porte de derrière, oui même Vigor et sa grosse armure. Albert nous a ouvert la porte avec la finesse d'un chat, mais la vitesse d'une tortue morte.... Mais il a réussi... Il aime bien faire trainer Albert... Et en plus il n'a même pas hurlé !
L'objet est au sous sol, on y file tous.
...
Bon je sais pas ce que c'était, mais la vache ça fait mal ! Ya des machins qui crachent de l'eau bouillante qui nous ont attaqués ! Quatre qui z'étaient ! Bon Léo à jouer à la baballe avec eux, Albert a voulu faire pareil, mais les machins ils explosent quand on les tue, alors il est resté derrière en fait.... J'en ai appelé un "face de pet", il a pas aimé... note pour moi même, c'est bizarre un tigre auquel il manque plein de poils et qui a des cloques...
On a trouvé des sous et une potion que j'ai mise dans mon sac, ça fera un cadeau pour Miette. Les autres sont partis à l'étage pour fouiller un peu, ils ont ramené une dague spéciale j'me la pète... parait qu'elle est magique. Albert était tout foufou, il a trouvé de la lecture en chemin, il a même trouvé un part en chemin, c'est dire !
On est rentré dans la dernière pièce, croyez moi ou non, ces couillons ont mis une piscine dans la cave et ont collé le coffre au trésor de l'autre coté ! Léo nous a dit : faisez gaffe, ya l'eau qui va nous attaquer ! Elle est marrante Léo, un peu bizarre, mais marrante... du coup j'ai avancé et j'ai du glisser et me cogner la tête car je ne me rappelle plus ce qu'il s'est passé ensuite... Toujours est il qu'Albert essayait de m'embrasser quand je me suis réveillé... Il est bizarre Albert aussi... mais il a les lèvres aussi douces que les filles de chez Tata Rosie !
On a trouvé une ceinture dans le coffre. Albert a failli l'essayer... On se dit tous que c'est dommage en fait, parait qu'elle vous transforme en femme, ou en homme... enfin en ce que vous êtes pas à la base... Elle aurait ptet pu travailler chez Tata Rosie notre petite Alberta !
Finallement on l'a donné à m'ame la pie, qui nous a encore refilé des sous, je suis re-riche !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
MRick

Note pour la compréhesion : Fifrelin est un misérable qui n'a jamais eu de Couronne d'or entre ses mains avant le Larcin qui l'a conduit dans la clandestinité. Il est largement plus habitué aux Baruns de Cuivre, et comme les petits vieux qui convertissent tout les prix en anciens Francs, il converti tout en "pièces" d'1 Barun. (Donc 1 pièce de cuivre pour ceux qui n'auraient pas suivis !)

Le prix de la nuit au Hérisson qui louche n'est donc que de 2 Couronnes.

Ça reste l'établissement le plus huppé de Bors, mais pour des nobles de Taleb-Hav, c'est tout juste acceptable, faute de mieux dans cette province de ploucs !

avatar

Je trouve ça génial de parler en Barun (ou pièce de cuivre). Sacré équipe ils ont l'air de s'en sortir convenablement même si certains ont l'air un peu étrange... C'est plutôt cool en tout cas!

avatar

Oui, ils m'ont fait des personnages bien gratinés comme on dit, mais on s'amuse bien, c'est le principal ! mort de rire

avatar

J'ai pas souvenir de WE d'élections en Alarian moqueur

La suite, la suite...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar
Phil

Ah oui mais ce WE c'était pause pour le MJ, samedi Hellfest, et dimanche élections (j'étais assesseur) donc pas de partie ce WE.

La prochaine est prévue le 1er Juillet, il va falloir patienter ! mort de rire

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Phil
avatar
MRick

Dame Hiver ne va pas aimer...

Mais tu fais comme tu veux hein ?! démon

avatar

En même temps, là il fait beaucoup trop chaud, alors je crois que Dame Hiver elle n'a pas beaucoup de pouvoir en ce moment ! plaisantin

On est en plus carrément le jour du Solstice d'Été, alors Dame Hiver ne la ramène pas...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Arthur7750