Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Valeur de métier 16

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Pavillon Noir

avatar
Bonjour,Nous allons bientôt faire une one shot de pavillon noir. Nous sommes en train de rédiger les feuilles de personnage. Tout va bien sauf pour la valeur de métier pour laquelle nous avons une interprétation différente. Quelqu'un peut-il nous éclairer ?Ex : Un personnage a la création choisi d'être banquier comme métier, sur le navire, il sera cambusier. Calcule-t-on sa valeur de métiers pour banquier ou cambusier?Merci
avatar

Son métier est Banquier, et il occupe le poste de Cambusier à bord.

Donc sa valeur de métier sera sur Banquier ( (Érudition + Expression) / 2 ), tandis que sa valeur de commandement sera Cambusier ( (Force + Érudition) /2 ).

Il pourra changer sa valeur de métier Banquier en Cambusier une fois qu'il aura obtenu un rang de réputation (50 points de Gloire et/ou d'Infamie) et prendre la réputation liée à Cambusier/Coq, (dans A feu et à Sang).

Sur la V1, le personnage d'Églantine était une tenancière d'auberge et elle occupait à bord le poste de cambusier.

Et surtout, comme les autres matelots, le cambusier participe à la manoeuvre, tire au canon et saute à l’abordage. C’est aussi le marin le mieux nourri, privilège non négligeable !

avatar

Ah merci,

Je pense que l'on s'est mélangé entre métier et commandement.

Du coup, j'imagine qu'un capitaine ou un quartier maître élu garde son niveau de métier jusqu'à avoir acheté avec de la gloire un niveau de réputation suffisant ?

avatar

c'est ça.

tant que le PJ n'a pas ce rang de réputation, il peut se faire dégager par l'équipage. Par ailleurs, il y a 3 rangs de réputation maximum pour le capitaine, à ce moment là, il est presque indélogeable content

normalement, lorsqu'on commence à Pavillon Noir, la plupart des PJs sont des grouillots (marin ou officier subalterne), la seule exception, c'est le médecin de bord (qui est vite enfermé dans sa cabine pour pas qu'il se fasse tuer), et même s'il n'est pas bon, ça laisse un petit espoir de survie content

avatar

Je voulais faire chirurgien mais mon mj trouve que ça manque de punch épique, du coup j'ai fait une vigie moucheteuse. Les autres sont partis sur un ex négociant, un prêtre vaudou et le dernier on attend encore.... J'espère qu'il sera un peu au CàC sinon on est pas sorti du canot de sauvetage XD

avatar

Pour un perso corps-à-corps, rien de tel qu'un canonnier avec une hache.

Avec 7 ou 8 de Force, ça fait un carnage, comme le combat à la hache est indexé sur la Force ainsi que les dommages.

Mon MJ de l'époque et mes camarades avaient surnommé mon perso "Frappe qu'un coup".

avatar

Si je puis me permettre, je pense que JeffL n'y est pas du tout sur ce point.

Réponse à la question initiale : il occupe un poste de cambusier, sa valeur de métier c'est celle du cambusier! C'est la valeur du métier exercé actuellement par le personnage qui est prise en compte (La Révolte, p. 29) et c'est tout à fait logique. L'on trouve les caractéristiques correspondant à chaque métier dans le chapitre relatif à la création des personnages, dans la section "historique des personnages". Donc, même si le personnage a été créé comme banquier, il faut aller chercher les caractéristiques correspondant à la profession de cambusier pour calculer sa valeur de métier (moyenne de Force et Erudition). Ma question au joueur concerné serait tout de même, si j'étais MJ : "si tu veux jouer un cambusier, pourquoi tu ne crées pas un personnage cambusier ?" Il est aussi prévu de pouvoir créer un personnage ayant eu deux professions...

Un cambusier n'a pas l'usage des valeurs de commandement en principe puisqu'il n'exerce aucun des postes de commandement. On peut toutefois les lui calculer, au besoin. Donc, le cambusier aura une valeur de commandement (différente) pour chaque poste de commandement auquel il pourrait être (très éventuellement) promu ou élu.

Pour le corps à corps, le poste de commandement où la force entre en jeu, c'est le maître canonnier et pas le canonnier. A part ça, c'est une très bonne combinaison, "économique" à la création de personnage, puisqu'une seule caractéristique entre en jeu pour l'attaque comme pour les dommages. Note qu'un cambusier peut être costaud lui aussi.

avatar

Il faut encore considérer qu'un personnage ne doit pas prendre un trait de réputation du type "poste de commandement" pour acquérir la valeur de métier de son poste; celle-ci est calculée et utilisée dès qu'il prend sa fonction. Dans notre exemple le personnage créé comme banquier ne pourra pas conserver sa valeur de métier de banquier (éventuellement meilleure) mais devra utiliser celle du cambusier.

Soit dit en passant, le trait de réputation "poste de commandement" ne se rapporte pas à la fonction de cambusier, qui n'est pas un poste de commandement. Il n'est pas non plus nécessaire de prendre ce trait pour accéder au poste correspondant (je sais, personne ne l'a écrit ci-dessus) mais cela permet de rendre l'élection incontestable. En revanche, l'acquisition de ce trait est un pré-requis pour les traits de poste correspondants. Ainsi, avant d'acquérir le trait "maître du combat", un capitaine doit au préalable avoir acquis le trait "poste de commandement" au niveau 3.

avatar

merci Sneak pour cette explication.

je dois dire que c'était peut-être les règles que notre MJ nous soumettait.

pour le rang de réputation, je parlais pour le capitaine, les postes "subalternes" n'ayant pas accès au commandement (chirurgien, coq, cambusier, ect ...).

Pour mon personnage, il a commencé comme servant de pièce, puis chef de pièce, puis maître canonnier, pour finir au poste d'officier canonnier (élection par intimidation (tu votes pour moi, ou je te découpe) content ).

avatar
Donc si j'ai bien compris, dès qu'on arrive à changer de poste sur le navire, on change de valeur de métiers (et les comp associées) ?Autre question du jour :Avec un personnage qui aurait Destreza 3 et prendrai comme avantage une arme exceptionnelle (p. 48), comment comprendre la caractéristique "trempe" en terme de règle?Merci beaucoup
avatar

Quand on change de poste, on utilise les caractéristiques correspondant au poste en question pour calculer la valeur de métier pour ce poste. Les compétences "de poste" changent, mais cela concerne seulement l'acquisition des points d'expérience "de poste". Le personnage n'acquiert pas ipso facto un certain niveau dans les compétences nécessaires de son nouveau poste. Donc l'ancien banquier devenu cambusier, n'est peut-être pas très bon dans ce poste au début (ça dépend de ce que le joueur a choisi comme compétences dans les autres phases de la création du personnage), mais il va acquérir de l'expérience progressivement en faisant son travail.

Un pratiquant de la destreza dont l'arme exceptionnelle aurait la caractéristique "trempe" ? Normalement ce n'est pas prévu. Mais on pourrait ajouter une manoeuvre (une seule) à utilisation gratuite pour un diestro.

avatar

Comme c'est une aventure One Shot, à priori, il serai plus judicieux de faire la création des persos avec le poste qu'ils doivent occuper, ça sera plus simple.

Le poste de cambusier, c'est un gestionnaire pour la collectivité. Il assure l'approvisionnement, le stockage et la conservation des denrées ainsi que l'établissement des menus en fonction de l'activité et des ressources financières disponibles. Il est responsable de l'organisation et du fonctionnement du centre de restauration (cuisine, cantine, mess) et assure l'encadrement du personnel qui y travaille. Il est chargé de la tenue de la comptabilité des vivres du bord.

De nos jours, dans la Marine Nationale, on les appelle les Commis aux Vivres.

Pour revenir au sujet, si pour ton One-Shot, l'équipage navigue depuis un moment, pour sa valeur de métier, autant prendre celle du poste qu'il occupe, et comme le souligne Sneak, tu n'es pas forcément le meilleur à ce poste, par exemple, ton banquier occupe ce poste parce qu'il est le seul à savoir lire, écrire et compter, (pour rappel l'illettrisme est la norme pour le "bas peuple").

Et en effet, un pratiquant de destreza n'ayant pas de manoeuvre, une arme avec trempe ne lui en apportera pas, son seul bénéfice c'est quelle ne pourra pas se briser. A choisir, autant en prendre Équilibré, qui rajoute +1D en Efficacité.

avatar
L'idée c'est de faire une one shot dans deux semaines avec des personnages dont ils ont choisi les grandes lignes et d'essayer de partir sur une campagne après une petite pause " bébé arrive".
avatar

Entièrement d'accord avec Sneak pour la question initiale des valeurs de métier. C'est bien comme cela que je l'entends comme MJ à PN.

J'ajouterais une petite variante maison qui ne change rien aux règles, mais qui peut être utile aux personnages. Dans ton exemple de Banquier devenu Cambusier, ok il utilise la valeur de métier de Cambusier puisque c'est le métier qu'il exerce (et le poste qu'il occupe) dans sa vie de pirate. Cependant, imaginons une situation de jeu dans laquelle l'équipage serait amené à conduire des négociations avec un marchand indépendant, une compagnie de commerce, un armateur, voire un gouverneur. Naturellement, il est le seul à bord du navire capable de mener de telles négociations et, pour être crédible auprès de sa cible, décide de se faire passer pour un banquier Européen (ce qu'il était naguère...). Si cela sert les intérêts du personnage, le MJ pourrait autoriser le joueur à utiliser temporairement l'ancienne valeur de métier de Banquier de son personnage pour les scènes dans lesquelles il endosse ce rôle... Potentiellement un léger avantage pour le PJ qui s'explique par une utilisation autant intuitive que rationnelle des règles.

Je rejoins l'avis que pour un one-shot, même potentiellement suivi d'une campagne, mieux vaut optimiser son personnage dès la création. Ce n'est pas qu'une question de "minimaxage". L'histoire du maître-canonnier dur de la feuille qui se bat à la hache est un poncif de PN sûrement repris par 90% des tables, mais ça marche !

PN est un jeu potentiellement mortel pour des persos débutants. Pour tenir la barque dans les phases d'actions de groupe, on se rend bien vite compte que des valeurs de compétences à 2 pour certains personnages (ce qui est pas mal !) peuvent en fait lourdement handicaper le groupe. Contre-exemple : certains de mes joueurs voulaient au contraire être aux antipodes de cette idée d'optimisation et m'ont construit un BG solide (c'est pas le nb de pages qui compte !!! :P) qui intégrait tout un cheminement avec un objectif à la clé. Et je trouve cela intéressant : construire son personnage en ayant en tête ce qu'il pourrait devenir plus tard dans la campagne. Ex. : le troufion de mousse qui rêve d'être capitaine, le prêtre qui a en tête de sauver la vie de ses ouailles (futur chirurgien), le servant de pièce dans l'artillerie de campagne qui rêve de jouer les premiers rôles dans les batailles navales...

Dernier petit point très personnel : je n'ai pas encore réussi à trouver l'intérêt de jouer une Vigie pour un PJ, dans la mesure où il passe le plus clair de son temps isolé dans sa hune. Certes, il y a l'attrait d'être le premier à découvrir une proie ou un danger, certes il y a le fun de tirer une balle entre les deux yeux d'un officier adverse à 70 m de distance sous la pluie alors que le navire tangue... Mais en dehors de cela, je le trouve limité dans les échanges avec les autres membres du bord, du fait de sa posture en haut du mât. Pour jouer un moucheur, je préfère un gabier par exemple. En tant que PNJ, la Vigie peut présenter un avantage au MJ : c'est un puissant outil pour relancer l'action dans la partie ou pour trancher dans le vif d'une discussion entre personnages, rien de tel que de crier "voile en vue !" sans crier gare. Ca a toujours fonctionné, les joueurs ne sachant jamais si et quand ça pouvait arriver. Mine de rien, cela ajoute au rythme et à la tension dramatique d'une partie. Mais voilà, c'est purement personnel. plaisantin

Bonne partie et vive le Pavillon Noir !

avatar

Un groupe n'est pas l'autre... dans ma campagne, la vigie était jouée par un bon joueur qui mettait bien l'ambiance. D'abord, la vigie voit tout. Ensuite, mine de rien c'est un gabier d'élite, donc respecté par les autres, et il redescend de son nid de pie tous les jours pour se reposer, il en profite pour causer avec les autres marins. Notre vigie a été élu député dans notre république pirate, a presque fomenté une révolte quand les officiers se sont réservé un gros diamant en Inde, s'est débrouillé pour que la prostitution soit autorisée... il a aussi une superbe collection de pistolets (qui lui sont dus sur chaque prise) alors qu'il ne sait pas vraiment se servir de ces armes. Sans oublier, bien entendu, l'utilité d'un tel personnage lors des aventures à terre.

avatar
Pour le MJ, il a qu'à attendre que je descende, on a pas les 35h sur le navire mais on est pas en haut non stop. C'est justement quand je serais avec les autres PJ, qu'il pourra nous faire ses petites frayeurs...Je pense que la vigie, même si elle a moins de compagnons très proches, a plus de facilité à connaître tout le monde sur le navire vu qu'elle n'a pas les mêmes horaires. Donc isolée sur son mât mais pas que ! Je voulais aussi un poste un peu à part et un peu prestigieux pour être plus difficilement remplaçable. Mon MJ n'autorise pas les filles à jouer des mecs ou inversement à ses tables. Quand mon personnage se fera griller, il a intérêt à présenter un paquet d'avantage pour l'équipage. J'ai d'abord pensé au chirurgien, mais il m'a dit que les pirates respecteraient d'avantage la loi du plus fort que celui du plus intelligent. En plus ça fait une éternité que je n'ai pas joué un personnage qui sait tirer à distance, alors moucheur ça me disait bien content. Du coup j'ai fait un personnage maigrichon mais super adroit qui maîtrise bien le Càc et le Càd. Pour plus de polyvalence, je lui ai des comp sociale​s et du charisme. Je sais que expression c'est​ mieux pour commander mais niveau BG ça jouait moins. Et si vraiment, on peut imaginer un peu de gloire pour monter à 7 ma valeur de commandant pour quartier maître sur le long terme...