Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Comprendre l'utilisation de la table des mesures et valeurs. 26

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Pavillon Noir

avatar

Bonjour,

Je n'arrivais pas à comprendre à la première édition l'exemple du tir de canons et donc je ne comprend pas l'exemple de la 2eme edition.

Exemple 2 : en plein combat naval contre une frégate, le Pélican fait feu des 6 pièces de 18 de sa bordée tribord, chargée à boulets. Les dégâts potentiels du Pélican sont de 3 × (9 / 6) + 4 × (6 / 6) = 8,5, ce qui correspond à une valeur de +10 et figure de toute façon sur la fiche du navire des pirates.

Si j'ai 6 pièces de 18 la mesure de dégâts n'est pas (calibre 18) / 6 = 3 et donc 6 pièces x 3 = 18 ??

J'apprécierai une explication merci par avance.

avatar

Hello ! Je suis à peu près certain que l'erreur provient d'une différence de l'arment de la goélette à hunier dont il est question (Le Pélican), entre la 1ère et la 2ème édition du jeu.

Pour comprendre l'exemple, remplace la phrase "le Pélican fait feu de ses 6 pièces de 18 de sa bordée tribord" par "le Pélican fait feu de ses 3 pièces de 9 et de ses 4 pièces de 6 de sa bordée tribord".

Et l'exemple indiqué redevient cohérent et conforme à la description du navire p 221.

Je fais remonter cet erratum dans la section idoine.

avatar

Merci j'espère que c'est cela car cela fait des années que tout le monde à notre table de JDR essayent de comprendre cette exemple.

avatar

prend des canons de 36 ou 24, tu ferras plus de dommages et tire a 1500m comme sa toi tu les dégommes et eux avec leur canon de 12 ou 18 font pas grand chose a ta coque joyeux

avatar

Le pélican de la première édition était un chebec armé pour la course, dont le calibre des pièces a été amélioré, donc c'était bien 6 pièces de 18 par bordée. L'exemple a été modifié dans son calcul, mais apparemment, le début de la phrase est resté inchangé. La valeur de l'exemple est bien celle d'un chebec armé pour la course, mais avec des pièces différentes. Il faudrait noter (3x4/6) + (7x6/6) = 9 (et pas 8,5) arrondi à la mesure 10, pour une valeur de 10. La suite de l'exemple est correcte.

avatar

Le pélican de la première édition était un chebec armé pour la course

Sneak

Dans la campagne des Cinq Soleils de la 1ère édition, le Pélican est une goélette à hunier armée pour la guerre...

avatar

En effet, page 56 du bouquin. Et l'armement donné en exemple p.99 de A feu et à sang ne correspond pas à l'armement standard d'une goélette à hunier armée pour la guerre (pas assez de pièces). En revanche, dans A feu et à sang, ce navire est indiqué comme étant un chebec (p. 89, dernier exemple). Je présume que Renaud a changé d'avis en écrivant la campagne. Donc ce serait bien un schooner. Peut-être que les pirates ont jeté des canons ? Ou alors ils manquent d'artilleurs ?

avatar

Ou alors ils ont été victimes d'un complot d'une de ces raclures de latrines de sujets du Roy ! moqueur

avatar

Je remonte le sujet car j'ai ma première partie ce soir. L'objectif va etre de se mettre dans l'ambiance et appréhender en douceur les règles avant de basculer sur une campagne avec persos non pré-tirés.

Je compte faire jouer le scenario Delivrance. A un moment il y a réunion de l'assemblée des pirates pour savoir si on peut accepter une femme à bord.

Si un de mes PJ tente un test d'expression (avec bonus selon les argument developpés par le joueur) pour convaincre l'assemblée composée de 100 personnes et que disons l'orateur obtient 2 succès : ca donne 25 marins de convaincus ? Est ce que c'est une interprétation correcte de la table ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
sakurazuka38

Ça me semble un bon exemple oui.

avatar
Dans la campagne des Cinq Soleils de la 1ère édition, le Pélican est une goélette à hunier armée pour la guerre...
Danilo1822

Tout à fait. Dans la première édition, les navires étaient surarmés, ce qui pouvait résulté en un combat naval résolu en un seul tir. Pour la seconde impression de la première édition, j'ai compulsé plusieurs tomes décrivant des navires, et j'ai fait une statistique de l'armement de chaque navire.

D'une part, les navires étaient très surarmés (de mémoire, Jack Aubrey dans les livres de Patrick O'Brian, abîme sa coque de BRICK avec des pièces de DOUZE) et en plus, les navires portaient des navires de calibres différents. Ca a été remis à jour non pas pour cette seconde impression, mais pour la seconde édition. Les armements des navires sont désormais très réalistes.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Renaud Maroy

et en plus, les navires portaient des navires de calibres différents.

Portaient des canons je suppose ?

avatar
J'apprécierai une explication merci par avance.
Nono

Comme il a été dit, les armements ont été corrigés pour tous les navires. Pour faciliter la gestion, les archétypes d'armements sont beaucoup plus détaillés.

avatar

Le plus simple est de se référer à l'explication de l'utilisation de la table dans A feu et à sang :

- Repérer la Mesure qui correspond au maximum atteignable dans le monde réel (dégâts infligeables par les canons, nombre d'hommes total à convaincre)

- Remonter d'une ligne

- Se déplacer de deux colonnes vers la droite par Succès sur le Test de compétence (de groupe en général)

Et de temps en temps:

(- +NS Se déplacer de N fois deux colonnes vers la droite

- -MS Se déplacer de M fois deux colonnes vers la gauche

- Protection : se déplacer d'autant de colonnes vers la gauche que la protection)

La Mesure lue est la quantité réelle de la Mesure atteinte (dégâts infligés par la canonnade, nombre d'hommes convaincus)

avatar

Première partie hier tout le monde a été conquis!

La table a été particumièrement utile et finalement très simple à utiliser!

2 questions (encore) :

- que signifient les +NS et -MS évoqués plus haut ?

- Quelle est la différence entre mesure et valeur ?

avatar

Première partie hier tout le monde a été conquis!

:-)

- que signifient les +NS et -MS évoqués plus haut ?

Modificateurs de réussite (A feu et à sang page 133)

- Quelle est la différence entre mesure et valeur ?

sakurazuka38
avatar

Ce suspens...la réponse pour la différence entre mesure et valeur n'est pas apparue dans ta réponse!

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Renaud Maroy
avatar
sakurazuka38

Les Mesures appartiennent au monde réel : un nombre d'hommes, les dégâts maximaux des canons (nombre de canons x dégâts du canon), des animaux à capturer, des points de structure

Les valeurs sont calculées à partir des mesures, et son proportionnelles au logarithme à base 10 de ces mesures :

Valeur = 10 * log10( Mesure / MesureDeRéférence)

Quand les mesures se multiplient (deux fois plus de dégâts), les valeurs s'ajoutent (Valeur de dégâts +3). Cette correspondance permet de comparer des entités de mêmes types, même avec des échelles très différentes (un sloop et un trois ponts, un groupe de PJ et une armée)

avatar

C'est pas faux ^^!

avatar

C'est pas faux ^^!

sakurazuka38

On ne dit pas dans le monde réel "nous sommes +3 plus nombreux qu'eux", mais "nous sommes 2 x plus nombreux". Cela donne une valeur de +3, qui peut servir de bonus pour maîtriser les adversaires, ou de -3 dans le sens inverse.

Cette table logarithmyque permet de gérer les comparaisons entre un facteur 1/1000 et un facteur 1000 par rapport à une valeur de différence (1 homme par exemple)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • sakurazuka38