Shai-ulud 27

Forums > Jeux de rôle > Pathfinder > Pathfinder les campagnes > L'Éveil des Seigneurs des runes

avatar
boujour a tous
je suis une gentille mj ( oui je sais c rare) et je voudrai faire un petit coin ou nous pourrions échanger nos résumés de séances afin de pouvoir piocher dans les idées de chacun et partager nos vue sur la campagne
donc voici mon premier résumé.
bonne lecture
Pathfinder #1 : Les offrandes calcinées (1)
Résumé des séances
La ville de Pointesable se prépare pour le festival du Machaon qui a lieu demain. Dès la veille, les auberges offrent gratuitement le repas et les rues sont très animées. On entend de ci de la les cris des badauds et le chant des amuseurs publics. C'est le soir de tout les défis et notamment à la Mixine , où une jeune femme a essayé de boire l'eau de l'aquarium. Suivit de peu d'un amuseur qui s'est fait passer pour Morbum, un de ceux qui a déjà réussit cet exploit. Il va sans dire qu'aucun d'entre eux n'est arrivé à boire le verre en entier. À la grande joie du public de la Mixine. D'autres se sont occupés des malheureux ivre mort dans les rues, pendant que Kirina, la plus belle femme de la garde, et à vrai dire la seule, assure la protection de Pointesable. C'est donc sans gros problèmes que la soirée s'est déroulée. Rythmée par les chants et les danses des compagnies venues donner représentations dans les rues et les tavernes de la ville.
Le lendemain, dès le levé du jour, l'excitation s'installe en ville. Les préparatifs pour le festival touchent à leur fin et dès midi on pourra commencer.
Les gens se regroupent sur l'esplanade et le père Zantus commence sont discours.
Peu de temps après le début du discours, des gobelins hystériques envahissent la ville. Ils étaient cachés dans des chariots bâchés. Ils attaquent tout ce qui leur passe à porté d'arme et volent tout ce qu'ils trouvent (poisson, jambon, pièce d'or). C'est la panique la plus totale. Les gens fuient en tout sens se faisant parfois tuer. Un groupe de braves (les pj bien sur) s'interpose et tente d'organiser le rapatriement des gens dans la cathédrale. Dame Lindrake s'en prend aux gobelins pour permettre aux gens de fuir. Elle est aidée par Sylviade, qui flèche à tout va ainsi que Kirina qui du haut de son balcon tire à vue sur les gobelins. Un jeune barde commence son chant avant de se faire sauvagement agresser par la vermine. Et la jeune femme qui avait tenté de boire le verre de la Mixine s'y met elle aussi révélant par la même son don pour les arcanes. Après un court combat, certains sont tombés, mais un jeune prêtre à l'allure misérable vient à leur secours et leur promulgue des soins.
La jeune magicienne aperçoit un groupe de gobelins s'en prenant à deux jeunes filles et une femme à terre. N'écoutant que son courage elle se rue sur eux, suivit de Sylviade, Dame Lindrake, Kirina et d'une jeune recrue de la garde. Ils défont le groupe sans trop de problèmes. Le jeune prêtre les rejoint et emmène la jeune femme au temple pour la soigner.
Sylviade entend les appels au secours d'une personne dans une ruelle voisine. N'écoutant que leur courage, ils s'y précipitent et découvrent un groupe de gobelins qui s'en prend à un homme terrorisé qui tente de se cacher derrière un tonneau. Un des gobelins est monté sur un énorme rat qui ressemble presque à un chien de guerre. Le combat qui s'en suit est si terrible que Kirina n'a d'autre choix que de se retrouver aux avants postes. L'homme que le groupe à sauvé se prénomme Alderne Ganrenard. Il est sérieusement blessé au bras. Le groupe l'emmène au temple. Pendant ce temps, le combat s'est déplacé en ville et la garde semble y faire face.
En ville on soigne les blessés et on évacue les morts. Un gobelin a été fait prisonnier et il est emmené à la garnison. Irvic, la nouvelle recrue de la garde, un paladin de Locast, et Kirina vont se charger de son interrogatoire. Très vite le gobelin leur apprend que l'attaque était en fait une diversion et qu'une grande-guibolle comme eux  avec un autre groupe à volé quelque chose dans le cimetière.
En effet, le reste du groupe, qui a aidé le père Zantus, apprend de ce dernier que le cimetière a été profané au cours de l'attaque et qu'on a volé le corps du père Ezakian Tobin, son prédécesseur. Les deux groupes se retrouvent au cimetière et en profitent pour se présenter. Nous avons donc, Kael Demi, le barde,Kirina Malkiapova la spadassine de la garde, dame Karissa Lindrake une jeune noble,Sylviade Falline une chasseuse, Eriavic un prêtre de Travia, Irvic Malkianovich un paladin de Locast et Kashia Naelec une mage de bataille.
Après une rapide inspection nos héros, ne trouvant rien de plus que des empruntes se rendent en ville afin d'aider de leur mieux puis s'offrent une bonne nuit de repos.
Le lendemain matin, le prévôt Ciguë les fait mander. Ils se retrouvent tous à l'hôtel de ville. Le prévôt les remercie de leur aide durant l'assaut des gobelins et leur présente une jeune femme, une rôdeuse. Très vite on sent un malaise grandissant dans la pièce. Sylviade et Shalelue s'évitent précautionneusement.
Shalelue n'est pas porteuse de bonnes nouvelles. En effet, d'après ses observations, les gobelins des Cinq tribus se sont réunies sous la bannière d'un seul chef. Pour l'instant, cela semble être la tribu du Pic Chardon. Le fait que les tribus se soient alliées n'est pas bon signe pour Pointesable et le prévôt Ciguë va partir à Magimar pour demander de l'aide et des renforts pour faire face. Pendant ce temps il aimerait bien que les héros qui jouissent d'une très bonne réputation en ville suite aux récents évènements se montrent régulièrement en ville et rassurent la population par leur présence.  Il leurs offre même 5 castres chacun pour ce petit boulot.
En ville le groupe s'acquitte au mieux de sa tache. Mais bonne réputation va souvent de paire avec gros ennuis. Comme Kael a pu en faire l'expérience. Alors qu'il se promène en ville, une jeune fille vient l'accoster. Shayliss Vinder, la fille du tenancier d'une boutique de la ville lui dit avec des mots très doux qu'un ENORME rat rodait dans la cave du magasin de son père. N'écoutant que son courage et ses pulsions, Kael se laisse facilement convaincre de la suivre. Il entre dans la boutique et descend à la cave. Il n'y trouve aucun rat bien sur, mais Shayliss lui fait comprendre que c'est autre chose  qu'elle voulait qu'il prenne. N'écoutant que son instinct, il l'aide à se déshabiller et la couche sur la paillasse ou il l'attache avec ses menottes. Un peu d'exotisme ne fait pas de mal . Trop occupé, il n'entend pas Ven rentrer dans la boutique et quant ce dernier descend à la cave, le spectacle qu'il y découvre n'est pas à son goût. Il entre alors dans une colère noire et se n'est pas les quelques excuses bassement psalmodiées par Kael qui le calmèrent. Kael s'obstine et parvient à plus ou moins faire entendre raison à Ven en prétextant qu'il a entendu des cris depuis la rue et que quant il est entré il a trouvé sa fille ainsi ,mais surtout qu'il a vu un gobelin énorme dans la cave. Ven se calme un peu et il lui demande de chercher avec lui où  ce gobelin a pu se dissimuler. Trouvant là une porte de sortie, Kael désigne l'étagère et demande à Ven de l'aider à la déplacer. Une fois en place, il fait basculer l'armoire, si bien que Ven se retrouve seul à la porter et il s'enfuit courageusement, laissant Shaylisse et son père fulminer de concert.
Pendant ce temps, dame Karissa reçoit la visite d'un messager d'Alderne qui l'invite a passer au cerf blanc dans la soirée. Avec d'autres elle s'y est  rendu et a passé une soirée pour le moins douteuse. Au début, Alderne s'est montré poli et courtois puis est devenu rapidement très insistant. La soirée se conclu sur une invitation pour une chasse au cerf le lendemain.
C'est donc en compagnie d'Alderne et de Sylviade, Kirina n'ayant pas pu se libérer à cause des nouvelles mesures prises par Irvic pour redynamiser la garde, que Dame Lindrake part à la chasse. Cela se passe comme la veille, Alderne se montrant encore moins subtil et encensant Karissa à chacune de ses actions. Cette dernière voit en lui un homme plein d'argent et du profit sur le long terme, donc laisse faire et rentre un peu dans son jeu.
Pendant ce temps en ville, le reste du groupe est interpellé par un jeune garçon en pleurs. Il dit qu'il y a un monstre dans on placard et que son papa n'est toujours pas revenu. Les héros entrent, n'écoutant que leur courage (encore une fois) et grimpent à l'étage où l'on entend des pleurs. La mère de la famille tient dans ses bras le lange du bébé complètement ensanglanté. Le père gît, la tête dans l'armoire, dans la pièce d'à coté. Irvic et Karissa tuent rapidement la créature qui s'était caché derrière l'armoire. Au sortir de la maison, une amie de la famille, visiblement très touchée, lance à la foule qu'il est regrettable que de si prestigieux héros ne soient pas plus efficace.
En fin de journée le groupe se retrouve à la Dent Cassée pour y passer la nuit.
avatar
salut
je vais vous donner la liste de mes pj
SYLVIADE FALLINE: une rodeuse, completement introvertie
KASHIA NAELEC: une Warmage qui a quitté Pointesable et qui revient en ville aprés etre partie pour eviter un mariage forcé.
KAEL DEMI: un barde séducteur avec un égo de la taille d'une cathédrale et un Charisme a 13
ERIM ALVEC: un mage trés secret
IRVIC MALKIANOVICH: un paladin du dieux de la guerre. Trés martial et completement exasperé par la gestion de la garnison de Pointesable
ERIAVIC : un pretre du dieux du soin , pauvre, misereux qui donne tout ce qu'il possede aux pauvres.
Dame KARISSA LINDRAKE: une noble qui s'est installée depuis peu en ville
KIRINA MALKIAPOVA: une spadassine de la garde de Pointesable. une poupée barbie plus proche de Bohorte que du preux chevalier.
voila je masterise donc une table de 8 joueur dont 3 joueuses. chacun a un perso avec un background deja définit.
avatar
3 joueuses c'est plutôt rare ... par expérience, la mixité rend le jeu encore plus agréable....
avatar
3 joueuses et UNE mj
encore plus rare
avatar
chapeau bas encore plus rare....
excellent résumé on attend la suite
avatar
9 personnes en tout ! Comment tu fais pour empêcher ton cerveau d'exploser ?
Moi, 5 joueurs c'est mon grand maximum. Au delà, j'ai des troubles de la vision périphérique... ;-)
Excellent résumé (j'ai lu le scénar aussi, j'ai donc moins de surprises à le lecture) qui révèle que tes joueurs sont bien impliqués. c'est bien. De la graine de héros, tout ça... Je connais certains joueurs qu'il faudrait commencer par convaincre de ne pas faire cause commune avec les gobs...
avatar
avoir 8 joueur à table c'est pas évident mais j'ai toujours jouée ou maitrisée de grosse table depuis que j'ai commencé il y a un vingtaine d'année.
je fais une grosse table pour etre sur d'en avoir au moins 4 et de pouvoir jouer.
bon quant ils soint tous là c'est un peu galere mais ça va.
du coup je suis obligé de multiplier les monstre par 2 ce qui rend les combat encore plus difficle.
avatar
salut
voici la suite de nos aventures
Résumé des séances
Pathfinder : les offrandes calcinées (2)
Présents :
Sylviade
Kirina
Eriavic
Erim
Kashia
Dame karrissa
Irvic
Le groupe se retrouve donc à l’auberge de la dent cassée. Ils échangent sur les aventures de la journée, quand un jeune homme vient les voir. Il est mandé par Shalelue. Cette dernière invite tout le monde au Dragon rouillé, sans plus d’explications. Intrigué, ils s’y rendent.
En se promenant en ville jusqu'à l’auberge, ils ont pu remarquer que quelque chose dans Pointesable est en train de changer. Une tension malsaine semble s’être installée. Les gens sont énervés. Dans plusieurs maisons on peut entendre des couples se disputer. Les gens se regardent de manière agressive.
De l’extérieur de la taverne, ils entendent la voix sublime d’Ameiko Kaijistsu. En entrant, ils voient Shalelue attablé avec un jeune homme. Elle leur fait signe de prendre place et leur présente Erim. le jeune homme s’est illustré lui aussi lors du raide des gobelins.
Après de courtes présentations et les quelques banalités d’usage, Shalelue leur explique qu’elle n’aime pas du tout ce qui se passe en ce moment au Pic-Chardon et qu’elle compte bien s’y rendre pour voir de quoi il en retourne. Ameiko cesse de chanter, et à peine a elle finit, qu’un homme, très énervé s’en prend à sa compagne et la frappe en lui intimant l’ordre de rentrer pour s’occuper du logis. Kirina ne peut laisser passer cela et s’approche de l’homme. Après une courte discution, elle le convainc de l’accompagner . elle s’apprête à sortir, quant soudain la porte vole en éclat et 2 créatures immondes pénètrent dans les lieux ( 2 rejetons du péché) et se jettent sur Ameiko. Frappée à la tête , elle s’écroule, inconsciente. Les gens paniquent et tentent de fuir de tout côté, renversant au passage quelques lampes et braseros qui commencent à enflammer l’auberge. Kirina se place derrière une des tables rondes et tire avec son arc sur la créature. Karissa vient la rejoindre, Sylviade aussi tire avec son arc et touche mais cela n'arrête pas le monstre. Kashia invoque une orbe de froid afin de ne blesser personne d’autre et vise la bête. Celle ci semble bien résister à toutes ses attaques. Mais, folle de rage elle se rue sur elle tente de bondir pour la mordre, se loupe et se vautre lamentablement à ses pieds. L’autre tente de venir mordre…… Erim règle très vite la situation en aveuglant la créature debout . L’autre se fait massacrer au moment ou elle tente de se relever. Kirina profite de l’état de transe de la créature pour venir courageusement l’égorger par derrière. Eriavic soigne Ameiko pendant que les autres éteignent le début d’incendie. Au bout de quelques minutes, les créatures se transforment en une flaque boueuse à l’odeur écœurante.
Ameiko est très choquée. Elle demande à Kirina de bien vouloir informer la garde de ce qui s’est passé et demande à ce que l’on mette quelqu’un de garde devant chez elle si c’est possible. Irvic lui dit que puisqu’elle y était elle n’avait qu’à continuer à monter la garde devant chez Ameiko et que quelqu’un viendrait la relever au matin. C’est donc dans la joie et la bonne humeur que la nuit de Kirina se termine.
Pendant ce temps là Sylviade tente de trouver une piste dans la rue mais cela n’est pas très probant. Shalelue et Kael passent la nuit à l’auberge. Erim se fait inviter par Dame Karissa pour la nuit. Au petit matin, alors qu’ils prennent leur petit déjeuner, quelqu’un se présente à la porte. La domestique informe qu’il s’agit d’Alderne Ganrenard. Dame Karissa quelque peu excédée le laisse quant même rentrer. Il se présente tout sourire et la découvre, au petit matin, avec un jeune homme, en train de prendre une collation. Très vexé et surpris, il prend congé sans même s’excuser.
Durant la journée, Kashia en profite pour retourner voir son père. Ce dernier n’est pas plus heureux que ça de la revoir et ne la remercie même pas d’avoir sauver sa femme et ses enfants durant le raid gobelin. Il ne pense qu’aux 150 castres ( les PO chez nous) qu’elle lui à dérobé 3 ans plus tôt. Excédée de ce comportement, sa femme( Ilvione) lui rappelle que la maison n’est plus à lui et qu’ici il n’a plus trop son mot à dire. Elle invite Kashia à prendre le repas du soir. Repas au cour duquel elle va raconter sa vie d’aventurière.
Sylviade à quant à elle passé sa journée dans les livre du Gobelin curieux pour essayer de savoir ce qu’était ses monstres. Ces recherches se révèlent infructueuses.
Irvic met au point la défense de Pointesable et cherche à savoir si par le passé de tels évènements s’était déjà produit. Il est très intrigué par cet accès de colère surnaturelle et veut en découvrir la nature. Il tente une détection du mal. Et, au lieu de voir comme à son habitude l’aura des gens s'altérer en fonction de leur propension à faire le mal, il se retrouve baigné dans un étrange halo malfaisant. Pas suffisamment puissant pour tout détruire mais juste assez pour altérer le comportement des gens. D’après lui c’est toute la ville qui est prise dans cette mystérieuse aura.
Shalelue est partie tôt dans la matinée et n’a pas pris le temps de dire au revoir à Kael. Ce dernier en est si déprimé qu’il a pris son psaltérion et c’est mis devant le parvis de la cathédrale pour chanter. Ces chansons sont si tristes qu’il a déprimé la moitié des habitants du quartier. A tel point que Zanthus a du lui demander d’aller noyer son chagrin dans une auberge et il lui a même donné 1 sous pour qu’il y aille plus vite.
La journée s’est passée sans problèmes si se n’est cet étrange sensation de colère chez les habitants, qui ne diminue pas.
Au petit matin, l’employé d’Ameiko vient les voir à l’auberge de la dent cassée. Elle est inquiète car sa patronne n’est pas venue ouvrir ce matin. Le déjeuner n’était pas prêt et elle ne l’a trouvé nulle part. Elle a été toquer chez elle, pensant qu’elle y était mais personne n’a répondu. Comme elle savait où trouver ceux qui avait sauvé sa patronne elle est venue les voir tout de suite.
Ils se rendent directement chez Ameiko, qui habite rue Courbe. Ils toquent. Personne. Font le tour de la maison. La porte de derrière est elle aussi fermée à clé. Erim psalmodie une formule et parvient à déverrouillé la porte. Kirina ouvre et crie « garde de Pointesable, y’a quelqu’un ?».
Aucune réponse.
Prudemment ils entrent tous. Le feu a été éteint il y a longtemps, il ne semble pas y avoir eut de lutte et rien ne laisse penser qu’un drame s’est commis içi. Du moins au rez de chaussé. Irvic monte à l’étage pour voir la chambre. Le lit est vide, pas défait. Il trouve un mot sur la table de nuit. C’est une lettre de son frère Tsuto. Kirina qui connait bien les ragots explique la situation de Tsuto et surtout le fait que ce dernier est parti de Pointesable il y a longtemps. Son message ne semble rien présager de bon. Le groupe se rend rapidement à la verrerie. La porte principale est verrouillée. Impossible de l’ouvrir. Sylviade entend des bruits à l’intérieur, mais pas des bruits humains. Ils sont visiblement plusieurs. Toutes les fenêtres sont fermées et pas moyen de voir ce qui se passe. Irvic en grand stratège décide de laisser Sylviade et Kirina à la porte principale, au cas ou ceux qui seraient à l’intérieur décideraient de s’enfuir. Le reste du groupe fait le tour et passe par derrière. La porte est elle aussi fermée mais cette fois Erim ne peut rien faire. Eriavic quant à lui entend un cri de douleur humain, le genre de cri que l’on pousse lorsqu’une lame vous transperce le corps « buarpbebeeb », un truc dans le genre. Irvic et Erim sur cette information défoncent la porte à grands coups d’épaule. Ils entrent dans la verrerie et pénètrent dans la grande salle. Ils tombent nez à nez avec une dizaine de gobelins. Un homme git à terre baignant dans son sang. Erim estime à 5 rounds le temps qu’il lui reste a vivre : Init.
Le combat s’engage, Erim dans un élan de courage insensé se jette seul dans la mêlée. Il arrive au contact des gobelins et trébuche malencontreusement dans les plis de sa cape. Il se retrouve à terre aux pieds des gobelins qui ne se privent pas de le tabasser jusqu'à ce qu’il tombe inconscient (-5). Dame karissa fait le tour par le couloir pour les prendre à revers. Irvic crie pour appeler les deux autres en renfort et se jette dans la bataille. Kashia déclenche tout sa puissance et fait pleuvoir des gravats sur ces immondes créatures. Erim commence par se lancer une armure de mage afin de se protéger. Puis flèche un gobelin et envisage d’utiliser sa magie quant ce même gobelin, un peu rancunier, décoche un tir parfait. Erim s’écroule (-4). Les gobelins encerclent Irvic qui finit par succomber sous le nombre (2). Sylviade et Kirina arrivent sur ces entrefaits, ainsi que dame Karissa. Ils éliminent à eux 3 quelques gobelins. Kashia continue de faire pleuvoir la pierre. Ce qui lui vaut de se prendre quelques flèches. Sylviade ajuste une créature, elle en est sûre son coup sera mortel. Elle bande son arc si fort qu’elle en casse la corde et la flèche tombe à ses pieds. Déçue elle ramasse l'arbalète d’Erim et continue le combat. Une des créatures finit par crier :
« grandes guiboles, à l’aide !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »
2 rounds après Tsuto débarque accompagné de 6 autres gobelins. Dame Karissa en a profité pour soigner l’homme qui est a terre. Elle soigne aussi Irvic avant de tomber sous les coups des gobelins qui l’encerclent. Tsuto se jette dans la mêlée. Il passe derrière Irvic et tente de le frapper dans le dos. Il frappe si fort sur l’armure qu’il se brise un poignet (fumble). Mais ne se décourage pas. Il retente de l’occire sous un déluge de coups, mais décidément l’armure sainte du paladin de Locast et bien solide, il se brise le 2e poignet (fumble). Kirina ne cherche pas à prendre le moindre risque et profite de la situation pour lui porter un coup fatal (critique). Tsuto meurt sur le coup. A ce moment les gobelins se rendent. Il n’en reste que 4. L’air de rien Sylviade tire sur l’un d’eux et s’excuse en prétextant que le coup est parti malencontreusement tout seul…..
Les gobelins sont conduit à la prison. Le père Zanthus arrive sur les lieux à la demande d’Irvic. Il soigne les blessés. Il en profite pour féliciter Eriavic de son courage et de sa bravoure. L’homme blessé était Longiku Kaijistsu. Il est reparti chez lui après que Zanthus l’ai soigné. Irvic et Dame Karissa descendent au sous sol et y trouvent Ameiko, ligotée dans une pièce. Ils la libèrent puis fouillent rapidement les pièces voisines. Ils découvrent le journal de Tsuto . ils récupèrent aussi son matériel et ses possessions qu’ils se partagent (1/2heure pour quelques sacoches d’or et d’argent ainsi qu’un arc et un anneau, le reste… mais y’avait rien d’autre…) Épuisés, à bout de forces nos héros vont se reposer à la dent cassée où ils font la lecture du journal de Tsuto et apprennent l’existence de Nualia. Kirina, Kashia et Sylviade font un rapide topo au reste du groupe sur l’histoire de Nualia et du père Tobin.
Vers la fin d’après midi, Kirina et Irvic vont voir la maire afin de lui expliquer la situation de Lonjiku Kaijistsu. Cette dernière ordonne son arrestation immédiate. Ils prennent quelques gardes et se rendent au manoir. Une charrette et prête à partir. Kirina interpelle Lonjiku et lui explique qu’il est en état d’arrestation. Il tente bien vainement de les corrompre. Hélas pour lui, les incorruptibles demandent toujours plus cher que les autres. Et il se retrouve en cellule, non loin des gobelins. Kirina qui parle cette langue barbare tente d’obtenir des informations sur eux et sur le pic chardon. Très gentillement les gobelins se mettent à parler :
Ils leurs expliquent qu’a Pic-Chardon il y à 3 autres grandes guibolle. Une qu’ils appellent Couic parce qu' avec ça main elle fait couic le gobelin. Un qu’ils surnomment casse la tête parce qu’il tape fort et une autre femme qu’ils appellent frooutch. Et qui dit toujours « Me dérange pas je bosse » et après sa fait frooutch le gobelin. Ils leurs décrivent Pic-Chardon et leur expliquent que leur demeure est mieux gardée que la grande ville. Chez eux on entre pas comme dans un moulin. Ils se proposent même d’apprendre à Irvic comment défendre leur ville. Ils parlent aussi du tunnel qu’il y a sous la verrerie et qui doit servir à l’assaut final de la ville. Ils expliquent aussi que la prison c’est pas mal et qu’au moins içi ils n’ont pas à se battre pour avoir à manger. D’ailleurs cette question revient régulièrement sur le tapis tout au long de l’interrogatoire.
Ensuite, Irvic et les autres se rendent à la verrerie et découvrent le tunnel qui mène à la plage. Irvic, toujours en grand stratège, décide de le faire ébouler afin que les gobelins ne puissent plus l’utiliser.
Ils vont ensuite voir Ameiko qui se remet doucement de ses derniers évènements. Elle confirme l’implication de son père dans le raids gobelins et insiste pour qu’il soit jugé pour ses crimes.
avatar
salut
je vous livre le dernier resumer des sceances.
bonne lecture
Séance du 13/02
Pathfinder #1 : les offrandes calcinées (3)
présents:
Sylviade
Kirina
Eriavic
Kashia
Dame Karissa
Demi Kael
Après une journée bien chargée, tout le monde va se détendre à la Dent Cassée. Les discussions vont bon train sur ce qu'il va falloir faire, et décision est prise d'aller dès demain au Pic Chardon, voir de quoi il en retourne. Seul Eriavic fait montre d'un manque évident de motivation. Kirina tente bien de lui expliquer que son nouveau statut de héros local devrait l'inciter à y aller. Mais rien n'y fait. Le prêtre pense qu'il serait plus utile içi à aider les miséreux. Après d'âpres négociations Kirina parvient à le convaincre en échange d'une petite somme à destination de l'académie Turandarock.
Dès le lendemain matin, Kirina demande audience à la maire et lui explique la situation: le journal de Tsuto, les gobelins, etc. La maire lui suggère de monter un petit groupe avec les nouvelles figures locales et de se rendre au Pic Chardon. Les héros n'étant plus gratuit, elle propose à chacun 50 castres. (au retour).
Cela finit de convaincre Eriavic. Kirina ramène des chevaux pour tout le monde. Pendant ce temps, Kashia va voir le père Zanthus et parvient à lui soutirer une potion de soin, en lui expliquant que tout ce qu'ils allaient faire était pour la ville.....
Il s'en ait fallut de peu que Dame Karissa parte avec tous ces gens et plusieurs malles. Mais heureusement, le bon sens l'a rattrapé à temps.
Vers 10h le groupe se met en route pour pic chardon. À peine 2H après être parti, ils entendent un bruit suspect. Ils sont au niveau de la fosse-commune. Se méfiant d'une embuscade gobeline, ils s'avancent prudemment. À une 60aine de mètre, ils aperçoivent un cheval dont le cavalier semble mal en point. En s'approchant de plus près ils reconnaissent Shalelue. Elle est grièvement blessée. Elle a plusieurs flèches dans le dos. Eriavic la soigne. Elle reprend ses esprits et explique ce qui lui est arrivé. Elle est tombée en embuscade dans le bois aux Orties. Elle a put s'enfuir in extrémis et tentait de regagner Pointesable. Mais elle a perdu connaissance et après plus rien. Tout le monde, sauf Sylviade semble aider Shalelue. Plusieurs fois cette dernière se serait bien vue achever la blessé.
Bien que mal en point, elle repart vers Pointesable.
Le groupe se remet en marche vers le bois aux Orties. Arrivée à la Chardon, Sylviade les guide à une petite clairière, en bordure du bois, où ils pourront laisser leurs chevaux.
Forte des informations données par Shalelue, Sylviade prend la tête du groupe et entame un long périple au travers du bois aux Orties. Concentrée comme jamais, elle mène le groupe hors des sentiers, passant par de difficiles chemins de traverse, pour qu'au bout de 3h le groupe............. ..... arrive à la clairière où ils avaient laissé les chevaux (fumble en pistage). Les remarques désobligeantes fusent, Dame Karissa a salit sa belle tenue, Kael insiste sur son incompétence, en faisant des rimes douteuses. Vexée Sylviade reprend la tête du groupe et tente de les emmener au plus près du repaire des gobelins. Après de nouveau 3h de marche dans les bois, ils arrivent. Dame Karissa se rend quant même compte en triangulant rapidement sa position, qu'il n'aurait pas fallut plus d'1/2h à vol d'oiseau pour arriver ici. Vraiment le pistage c'est pas le truc de la rôdeuse.
Devant eux la végétation change, les arbres font place à de hautes bruyères. Les ronces envahissent le moindre espace. Ils parviennent à trouver ce qui semble être un passage au milieu des bruyères. Avec tout le temps perdu pour parvenir içi, il fait presque nuit maintenant. C'est à la lueur d'une lanterne qu'il pénètre dans le labyrinthe végétal de Pic Chardon.
Ils progressent prudemment jusqu'au moment où ils entendent des bruits. Des gobelins qui semblent se chamailler. Ils doivent être une dizaine tout au plus. Éteignant leur lumière, ils avancent vers les bruits. Sylviade tente de s'approcher discrètement pour observer se qui se passe. Non loin de l'endroit où se sont regroupés les gobelins, toujours caché dans l'ombre, Sylviade marche sur une branche et attire l'attention du groupe. Kael tente de récupérer la situation à son avantage en lançant son sort de son imaginaire, imitant le bruit du sanglier qui feugne. Les gobelins se laissent abuser et n'envoient que 4 des leur voir se qui se passe. Les 4 éclaireurs se font surprendre avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Les 6 autres restent sur leur garde et quant ils aperçoivent le groupe, ils appellent à l'aide. Kirina et les autres se ruent sur eux pour les tuer. Mais les petits monstres résistent bien. L'un d'entre eux éteint le feu et plonge la zone dans le noir. Les autres gobelins, mené par Gogmurt et son félin arrivent sur place.
Gogmurt lance enchevêtrement et là , c'est le drame. Le groupe est prisonnier et les gobelins envoient flèches sur flèches. Sylviade tente de riposter. Kael saute à la rescousse de Kirina qui a fort à faire avec le félin, les chiens et les gobelins. Gogmurt , dissimulé dans la pénombre en profite pour décharger sa baguette de flamme sur les humains qu'il voit . Dame Karissa parvient a se libérer et prend la torche pour l'éloigner du groupe et le plonger ainsi dans la l'ombre. Les gobelins s'acharnent sur Kirina et un trait chanceux met à terre Kael. Sylviade s'écroule peu de temps après. On ressent qu' Irvic n'est pas là pour mener la troupe au combat et la stratégie est hasardeuse. Les gobelins en profitent et Eriavic soigne tout ceux qu'il peut. Kashia se rend soudain compte qu'elle peut enflammer une partie de la végétation qui l'entoure. Elle se dégage et se met en ligne pour faire pleuvoir la pierre sur les gobelins, fournissant une aide précieuse à Kirina. . Les gobelins n'étant pas très adroit plusieurs arcs ont cassé. Gogmurt en envoie 3 rechercher du matériel dans sa tanière. Dame Karissa en profite pour s'extirper de la zone d'enchevêtrement. Elle se rue sur un gobelin et Kirina en fait de même. À elles deux elles mettent à mal les derniers gobelins présents et se jettent sur Gogmurt qui n'a pas le temps de dire ouf avant de se retrouver coincé entre une dague et deux rapières. Il implore de suite qu'on lui laisse la vie. Les 3 derniers gobelins arrivent sur place et se rendent.
Gogmurt se fait un plaisir d'offrir toutes ses possessions aux grandes guiboles qui l'ont capturé, surtout après que Sylviade ait précipité l'un des siens dans le trou. Il reste cependant évasif quant il répond aux questions qu'on lui pose sur Pic Chardon et Nahulia. Sylviade perd patience et veut abattre Gogmurt. Sur cet entrefaite un des gobelin préfère se jeter dans le trou plutôt que d'avoir affaire à cette bande de malades mentaux. Sylviade se jette à sa poursuite. Une créature tapis dans l'ombre se jette sur elle et d'un magistral coup de tentacule l'envoie ad patres.
avatar
Yes !
avatar
j'adore....
avatar
voici la suite des aventures de nos heros( enfin si on peut les appeler comme ça)
Résumé des séances :
Pathfinder #1 : les offrandes calcinées (4)
Présents :
Kael Demi
Sylviade
Kirina Malkiapova
Kashia Naelec.
Après avoir vaincu Gogmurt,tous épuisés ils se reposent. Irvic qui est venu de Pointesable, après avoir rencontré Shalelue, monte la garde avec Dame Karissa. Leur repos n’est troublé que par le bruit des insectes et le chant des oiseaux. A l’aube, Sylviade, Kael,Kirina et Kashia, décident d’aller sur Pic Chardon. Une rapide observation et les conseils d’Irvic les dissuadent de tenter une attaque frontale en passant par le pont. Ils décident alors de tendre une corde entre le poste d’observation et les bosquets sur le pic.
Après un rapide tour de leur inventaire, ils se rendent compte qu’ils ont bien les cordes mais pas le grappin. Sylviade en confectionne un rapidement avec les moyens du bord. Ils comptent profiter de la pénombre de l’aube pour se glisser discrètement sur le pic. Une fois la corde tendue, Kirina passe la première. Elle n’a pas fait 5m que le grappin lâche . Elle se fait violemment plaquer contre la paroi. Elle parvient cependant a réprimer un cri qui aurait donné l’alerte. Sylviade tente une nouvelle fois de lancer son grappin. Cette fois c’est avec une certaine appréhension que Kirina tente de traverser. Elle parvient sans problème de l’autre coté. Pour les autres la traversée , qui ne fait pas plus de 25m est beaucoup plus laborieuse. Au grand désespoir de Kirina. Mais il semble que personne n’ait vu le groupe traverser. Discrètement ils s’approchent du groupe de gobelins qui monte la garde. Le passage en force n’étant pas envisageable, ils s’éloignent et préfèrent contourner le Pic pour voir s’ils ne trouvent pas une entrée moins bien gardée par derrière.
Longer une palissade à flanc de falaise à plus de 20m de hauteur n’est pas dans les compétences de tout le monde. Surtout pas dans celles de Kashia. Bien que pour palier à tous genres de problèmes et/ou de chute Kirina a placé une longe dans les endroits les plus difficiles, cela ne suffit pas. Au pied de la tour, alors qu’elle enjambe le vide, Kashia manque de tomber en arrière. Kirina la rattrape in-extrémis mais elle ne peut s'empêcher de pousser un cri de terreur au moment où elle se voit partir en arrière. Cela donne immanquablement l’alerte. Les gobelins sur la tour se mettent aussi à hurler pour signaler les intrus. Leurs cris ne sont que de courte durée. Kashia les étouffe sous une pluie de pierres.
Sylviade se sent soudain prise d’une certaine empathie pour ces gobelins morts dans des circonstances atroces. Cela est surement du à son voyage au pays des morts. Depuis qu’elle en est revenue elle se sent différente. Elle exprime une certaine admiration envers la culture gobeline ( Smiley? je savais pas qu’il y en avait une Smiley) et elle va même jusqu'à refuser de tuer ces petits monstres.
Les gobelins qui montaient la garde devant l’entrée se précipitent à leur poursuite. Mais un piège tendu par Kirina les retardent et en précipite un dans les flots. Sylviade jette son grappin dans la tour et se précipite à l’intérieur. Suivi de près par les autres mais de façon plus laborieuse. Une fois qu’ils tiennent la position dans la tour ils jettent un coup d’œil autour d’eux. Ils sont non loin d’une cour à ciel ouvert où s’agitent 4 chiens gobelins. Ils flèchent les animaux malfaisants mais ne parviennent pas à en tuer. Par contre ils se sont signalés au reste des gobelins. Ceux de la tour en face tentent de leur envoyer plusieurs volées de flèches sans trop de succès. Plusieurs gobelins se précipitent dans la cour et tentent de flécher les intrus. Kael se prend une flèche mortelle et s’écroule. C’est Kirina qui le sauve en lui faisant boire une potion. Les gobelins montent à l’assaut de la tour, deux d’entre eux se font trucider avant même d’arriver en haut. C’est alors que les gobelins décident d’envoyer les chiens. Ces derniers se montrent un peu plus efficace et parviennent à blesser Kirina. Pendant cette diversion les autres font rentrer les chiens de la cour intérieure. Puis plus rien . un calme lourd s’abat sur le Pic. Kirina inquiète, décide de descendre prudemment pour voir de quoi il retourne. Elle se fait accueillir en bas des escalier , par une volée de flèches qui se plantent de chaque coté de sa tête. Elle remonte dans la tour en grimpant les escaliers 4 à 4.
Pendant ce temps, deux gobelins entrent dans la cour. Kael se penche un peu pour les ajuster avec son arc, mais glisse et se retrouve sur le toit. Il est rapidement rejoint par Sylviade et Kirina. Le petit groupe se déplace sur le toit et fait le tour de la cour. Toujours sans nouvelles des gobelins ils investissent la cour . un groupe pénètre dans le fort par une porte, pendant que Sylviade s’occupe d’une porte barricadée où est enfermé un cheval de guerre. Elle soigne la bête et la libère. A ce moment les gobelins investissent la cour intérieure. Sylviade laisse l’animal distraire les gobelins et se précipite pour rejoindre ses amis. Ils barricadent la porte tant bien que mal et explorent la partie du château dans lequel ils sont. Ils découvrent une salle de réunion ou vraisemblablement le chef de Guerre Volpépite a organisé le raid. Ils découvrent aussi un passage secret donnant dans d’anciennes latrines. Au milieu des immondices ils trouvent un coffre. Choix est fait de s’en occuper plus tard. Il n’y a pas de sortie possible. Il ne leur reste plus qu’une solution. Tenter une sortie et faire front aux gobelins.
Sylviade ouvre la porte, Kirina se jette dans la mêlée et frappe les gobelins qui l’encerclent rapidement. Kael, la suit de près mais n’est pas très utile au combat. Kashia, presque à court de sort décide d’y aller à la Morgenstern. Quitte à mourir autant le faire l’arme au point. Sylviade est quant à elle partagée entre une intense envie d’aider ses amis et une compassion très forte à l’égard des gobelins. Quant elle se décide enfin à tuer un chien, elle se rend compte que le combat à tourné court et que les gobelins sont tous morts.
Épuisé, à bout de forces, le groupe se réunit dans l’entrée et ouvre la grande porte. Irvic et Eriavic sont là et les soignent. Au moment où ils leur expliquent que le pont est piégé, une double porte s’ouvre et un cri retentit: « Chef de Guerre Volpépite» et un groupe de gobelins se précipite dans le hall d’entrée. Cette action héroïque des gobelins aurait pu surprendre tout le monde mais rien n’y fit. les grands héros sont toujours sur leurs gardes. Kirina charge aussi les gobelins suivit par Kael. Sylviade est toujours aussi admirative pour la détermination qu’ont ses petites créatures à défendre leur territoire. Puis c’est au tour d’un gobelin bien plus grand que les autres d’entrer. Il monte un énorme Gecko. Il charge la pauvre Kirina qui a déjà fort à faire avec les gobelins qui l’entourent. Puis on entent un chant de Guerre gobelin raisonner dans toute la pièce. C’est un chante-guerre gobelin. Tout les autres sont pris d’une frénésie à l’écoute de la chanson. Mais Kashia, dans une ultime pluie de pierre parvient à tuer le Gecko et un gobelin. Volpépite, quant à lui a souffert de cette attaque magique. Si bien qu’il ne voit pas Kirina ajuster un coup mortel. Volpépite s’écroule raide mort et les autres gobelins ne tardent pas à le rejoindre malgré les protestations de Sylviade.
Une fois le chef mort, ils explorent le reste de la forteresse. Et pillent sans vergogne le trésor des gobelins.
Il faut absolument que le groupe se repose. Irvic, Karissa, Eriavic et Erim monte la garde. Une fois qu’ils ont repris des forces, ils s’avancent dans les profondeurs du pic chardon.
Ils empruntent l’escalier principal et descendent à l’étage inférieur, Sylviade en tête, une torche à la main. Le sous-sol est plongé dans les ténèbres. Quelqu’un a récemment éteint toutes les torches et lanternes. Une fois en bas, Sylviade se fait accueillir par 2 flèches , venues de directions opposées et d’un projectile magique. De suite ils remontent dans l’escalier et tendent l’oreille. Rien. Ils redescendent prudemment, longent les mur et ferment les portes. Une fois la zone sécurisée ils explorent cette partie du donjon et découvrent le harem de Brutazmus. Ces épouses ne sont pas très contentes de voir des étrangers et surtout des « grandes Guibolles ». Kael, qui dans les mots « harem de gobelines » ne retient que le mot harem tente de séduire les immondes bestioles. Il se rend vite compte que les divergences inter raciales sont fortes, quant une des gobelines le frappe violemment. Suite à cela il se met en devoir de les exterminer. Mis à part Sylviade, tout le monde participe joyeusement au massacre. Une fois la récréation terminée, ils reprennent l’exploration.
Le sous-sol a été plongé dans le noir, et la progression à la lueur de la torche s’avère dangereuse. En effet, plusieurs fois ils se font accueillir par des volées de flèches accompagnées d'un projectile magique.
Kirin et Kashia, découvrent les geôles, puis pénètrent dans la chapelle de Lamashtsu. Les 2 chiens de yet qui rodent dans la pièce les attaquent immédiatement. Ils hurlent. Kirin a est prise de panique et s’enfuit. Kashia, qui n’a pas envie de combattre les 2 molosses seule, l’accompagne courageusement . ayant entendu leur amis crier de panique, Kael fait fit du danger, se précipite dans le couloir et rentre par la porte principale de la chapelle. Les deux chiens se précipitent sur lui en aboyant. Lui aussi pris de panique s’enfuit dans un couloir adjacent. Kashia ferme la porte des geôles puis se précipite pour fermer la porte principale de la chapelle.
Une fois le danger éloigné, ils continuent leur exploration. Ils découvrent l’antre du Tentamort et l’envoie rapidement Ad pâtres. L’exploration du niveau touche à sa fin. Ils ont trouvé l’escalier permettant d’accéder au niveau inférieur.
Fort de leur expérience, ils ne prennent aucune précaution pour descendre. Cette fois c’est Kirina qui se prend la volée de flèches et le projectile magique. Kael et touché par la grâce de Kiesow( dieu de la connaissance et de la justice ) et à une idée géniale. Il démonte la table de la salle de l'étage du dessus et s’en sert comme d’un énorme pavois. Les flèches se plantent dedans au moment ou il atteint le bas de l’escalier. Bien en rang derrière lui, le reste du groupe progresse prudemment. Ils passent devant deux imposantes statues. Kael déclenche un piège et c’est Kirina qui est en deuxième position qui se retrouve piégée. Deux herses s’abaissent et les statues frappent en tout sens avec les armes de pierre, puis le sol se dérobe. Kirina évite la chute in-extrémis en s’accrochant à une des herses. Le piège se referme et les grilles se lèvent. Elle est blessée mais rien d’insurmontable. En tendant l’oreille Sylviade entend des bruit de cavalcade dans les couloirs non loin. En fouillant la zone ils découvrent une pièce ou Nahulia devait encore travailler il y a peu. Ils y découvrent son journal. En le parcourant rapidement ils apprennent son histoire ainsi que l’existence de catacombes sous Pointesable. Ils poursuivre dans les couloirs toujours obscurs. Ils avancent jusqu'à une porte fermée. Un mince filet de lumière passe par-dessous. Sur leur garde, il se préparent à entrer. Kirina ouvre la porte. Elle se prend une flèche et un projectile magique. Un guerrier embusqué derrière la porte lui porte un coup d’épée au même moment. Dans la salle, 4 personnes les attendent. Il y un guerrier humain, une arcaniste ( illusionniste ), un gobelours et une jeune femme avec un étrange bras. Le combat s’engage. L’arcaniste se met en avant et lance un sort. De petites lueurs très colorées apparaissent. ( retouche de la spell list : lueur hypnotique et couleur dansante) mais personne ne semble s’y intéresser et surtout pas Kirina, qui bien consciente du danger la frappe si violemment qu’elle s’écroule. Le chien qui était caché dans l’ombre surgit et se met à aboyer. Sylviade est terrorisée et s’enfuit ( 4 round+ 2 pour revenir) ; le gobelours fait feu de son arc et quand il se retrouve au contact il frappe de son arme de poing. Le guerrier prend Kirina en tenaille mais ne parvient pas à percer son armure. Kashia fait pleuvoir de la pierre. dans un effort extraordinaire elle parvient à mettre plusieurs personnes dans la zone d’effet de son sort ( sudden extens et sudden maximize). Mais cela ne tue personne. Nahulia se soigne et le gobelours aussi. Le guerrier quant à lui sort sa potion mais n’a pas le temps de la boire. Le gobelours assène plusieurs coups d’une violence inouïe à Kirina qui s’écroule. Kael est mal en point. Il finit par succomber. Sylviade revient et soigne Kirina. Nahulia invoque un loup pour gêner Kashia et se soigne plusieurs fois avant de revenir au combat. Kirina et Sylviade viennent à bout du gobelours tandis que Kashia lance ses derniers sorts sur Nahulia. Le gobelours s’écroule puis c’est au tour de Sylviade de tomber sous les coups répétés de Nahulia. Kirina et Kashia parviennent à en venir à bout. Le chien qui jusque là n’a pas été très efficace au combat se réveille un peu tard, mais lui aussi finit par succomber.
Une fois la menace écartée, les survivants prodiguent les premiers secours aux les blessés et remontent voir Irvic et Eriavic pour se faire soigner.
avatar
Eh ben, le taux de mortalité est important !
avatar
Uh uh il nous avait donné beaucoup de fil à retordre le goblours (mais pas à pic chardon, que nous avions "brillamment" évité...), et Nualia aussi par ailleurs Smiley
Deux adversaires de taille pour les joueurs.
avatar
La partie sur forum avance toujours à son rythme de gastéropode surtout quand les PJ partent dans beaucoups de direction farfelues...
Ils viennent d'être recadrés et vont chasser le gobelin dans le placard.
Lorsqu'ils arrivent il trouvent le mari encastré dans le placard et dans le mur.
Le nain a décidé de fracasser mur placard ET cadavre
Après 2 demandes de confirmation de ses actions, le nain persiste.
Dommage la femme a vu le nain massacrer le cadavre de son mari, qui n'était peut-être pas encore mort d'ailleurs
Le procès sera agité, la potence est déjà dressée
avatar
salut
voici la suite de nos trépidantes aventures
Résumé des séances Pathfinder (5)
Les Offrandes calcinées/Les meurtres des Ecorcheurs
Present :
Kashia Naelec
Erim
Kirina Malkiapova
Eriavic
dame Karissa
Silviade
Une fois soigné, le groupe entame le rituel du partage des richesses (1H). Pendant ce temps, Silviade, bien peu intéressée par le côté matériel de la vie se sent prise d'une immense tristesse envers tous ces gobelins morts. Elle leur dresse un bucher funéraire et psalmodie quelques prières pour que leurs âmes reposent en paix au paradis de Volpepite.
Eriavic tout aussi peu concerné par ce côté vénal de la rançon de la gloire s'occupe de retrouver des os humains dans les buchers montés par les gobelins. Il en trouve un certain nombre et pense qu'il s'agit de ceux du père de Nahulia. Il charge cette dernière sur son cheval afin de l'emmener au père Zanthus. Il souhaite ainsi pouvoir réunir Nahulia et son père dans leur dernière demeure.
En route pour Pointesable, certains se prennent à rêver qu'ils arrivent en héros avec le soleil couchant derrière eux et que la foule les acclame. Un violent coup de vent chargé d'embruns se charge de leur rappeler la dure réalité. Ils n'arriveront que dans quelques heures et dans l'anonymat de la nuit. Une fois de retour en ville, chacun retourne à son logis pour un repos bien mérité.
Au matin, Kirina et les autres,vont informer la maire des derniers événements de Pics-Chardons. Dervine les félicite et leur remet leur récompense. Le prévôt arrive dans la journée et comme le problème gobelin et réglé dans l'immédiat la ville n'a plus rien à craindre. Si se n'est cette étrange ambiance. Afin de rassurer la population, une annonce publique est faite et ils sont cités en Héros.
L'égo de certains se voit décupler et ils se prennent à rêver de statues érigées à leur gloire sur la place publique.
Le manque de matériel se fait quant même cruellement sentir dans le groupe. Et ce n'est pas aux « Solution en bouteille » que le groupe trouvera son bonheur. Silviade les informe que dans un ou deux jours un navire marchand qui sillonne la cote oubliée fera escale au port. À ce moment il sera possible de trouver du matériel plus adéquat. En attendant ce jour, ils décident de se rendre dans les tunnels non loin de la plage pour trouver ces fameuses «catacombes de la colère ». Silviade en tête, le groupe plonge dans les ténèbres des sous-terrains. Ils font confiance à la rôdeuse et à son sens inné de l'orientation pour les guider sous terre. Grand bien leur prend. Ils passent 8h sous terre sans trouver l'entrée des catacombes mais explorent un réseau de grottes inconnues. Épuisés, ils parviennent à sortir et vont directement se coucher. Merci Silviade.
Le lendemain, aux aurores le prévôt les fait mander. Dans un premier temps il les remercie pour leur intervention au Pic-Chardon, puis leurs explique ce qui se passe. Hier soir, un meurtre atroce a été commis. Deux personnes ont été sauvagement exécutées. Il aimerait bien que les nouvelles célébrités locales s'en chargent surtout qu'un message était adressé à l'une d'entre eux. Dame Karissa en prend connaissance. Mais cela la laisse perplexe. Le prévôt ne veut pas que la garde s'en mêle. Elle a déjà bien assez à faire avec cette tension générale et il souhaiterait que les choses ne s'ébruitent pas. Cigué pense qu'on a affaire à un Serial killer. Un quoi??? un serial killer. Un quoi?? un tueur en série. Ah un serial killer. (désolé pour ceux qui ont pas les références); en effet 3 autres corps ont été découvert il y a quelque jours. Il y eut cette fois un survivant qui est enfermé au sanatorium de Haouse (désole). Un médecin misanthrope qui a fait construire un hôpital où il soigne les troubles mentaux.
Ils se rendent à la scierie où les attend un garde qui est bien pressé de partir. Le premier corps a été mutilé, il lui manque la mâchoire et on a gravé une rune similaire à celle du médaillon de Nahulia sur son torse. Silviade découvre une hachette à l'odeur nauséabonde. Elle n'a pas servi à tuer Harker. Des traces se dirigent vers le bas. C'est là que l'on trouve le corps de la jeune Katrine Vinder. Elle a été découpée par la scie à aube de la scierie. Son corps se répand sur plusieurs mètres carré. Elle n'a vraisemblablement pas été mutilée. Erim se met en devoir de reconstituer le corps afin qu'il soit présentable pour la mise en bière. Ensuite il va présenter ses condoléances à Shayliss. Il essaie aussi d'en apprendre un peu plus sur les raisons qui ont poussé Katrine à se rendre à la scierie. Shayliss lui révèle la liaison de sa sœur avec Harker. Elle parle aussi des Scarnetti et de leurs méthodes expéditives. Elle les soupçonne très clairement.
Dame Karissa essaie quant à elle de trouver des informations auprès de Venn ou d'Hibor qui sont enfermés dans les locaux de la garde. Erim s'y rend aussi accompagné des autres afin d'examiner les corps qui sont au caveau. Les mutilations montrent un gain d'assurance de la part du meurtrier. Ils possèdent tous les trois la rune. Silviade qui a remarqué que la hachette était contaminée par la fièvre des goules va se renseigner auprès de Chask Aladan. A peine entrée elle invective le tenancier «vous ne savez pas ou je peux trouver des informations sur la fièvre des goules».Il est clair que dans un monde où la nécromancie est proscrite elle se fait mettre très rapidement à la porte. Du coup, elle va à la mairie pour chercher les plans des égouts. Le soir tout le monde rentre bien sagement chez soi.
Le lendemain, Irvic, vient chercher Kashia. Il lui apprend que sa belle mère est morte. On a retrouvé son corps dans une ruelle. Elle se rend chez son père pour lui annoncer la triste nouvelle. Ce dernier ne semble pas affecté autre mesure. Elle va ensuite examiner le corps au caveau de la garde. Les raisons de la mort sont différentes. Le corps n'est pas mutilé et une mèche blanche est apparue dans sa chevelure. Un rictus de colère déforme son visage. Elle a une énorme morsure au niveau de l'épaule. Cela ressemble à la morsure d'une des créatures qui a attaqué Ameiko.
La mise en bière de Nahulia se passe de manière très discrète et Zanthus demande à Eriavic de prononcer l'éloge funèbre.
Dans l'après midi, ils se rendent au sanatorium de Haouse. La battisse est neuve et imposante. Située dans un endroit reculé et calme. La grande cour est entourée d'une haute palissade. Sur la porte un panneau «occupé» est accroché. Faisant fit des recommandations, Kirina frappe à la porte en signalant sont statut «garde de Pointesable, ouvrez» la réponse est immédiate «fallait faire des études et apprendre à lire» . Après de multiples mises en garde et remarques désobligeantes ils reviennent avec une lettre du prévôt. Là, la porte s'ouvre et le docteur Haouse les conduit auprès du patient, un certain Grayst. Kirina le connait, c'est un petit escroc avec de gros muscles et le cerveau d'une huitre. Il est entravé par une camisole et quant le groupe arrive, il délivre son message avant de charger dame Karissa. Elle lui fait un croc en jambe pendant qu' Erim le fait griller avec un rayon ardent. Le pauvre décède sur le coup. Fort de ses informations le groupe rentre à Pointesable non s'en s'être assuré de la totale coopération du docteur et de la saisie de ses travaux sur la fièvre des goules.
En ville c'est l'agitation. Le vieux grincheux déambule dans la rue principale en criant à qui veut l'entendre que des créatures de la nuit attaquent les fermes alentour. Kirina lui pose quelques questions sur la nature des créatures qui les ont attaqué. Rapidement ils font la corrélation avec les goules et décident de partir tout de suite pour régler le problème avant que cela n'empire.
C'est de nuit qu'ils arrivent aux abords de la ferme des Humbley. Les maïs sont très hauts en cette saison et le chemin serpente au milieu, faisant grandir un sentiment d'oppression. À un croisement, un épouvantail s'agite, se décroche et se rue sur eux, très vite suivit par un deuxième. Le combat tourne court mais dans la mêlée un cheval s'est enfui. Les animaux ressentent le mal qui les entoure et se montre très nerveux. Quelques centaines de mètres plus loin c'est un autre épouvantail qui s'agite. Heureusement pour lui Kashia à l'oreille fine et évite au groupe de faire feu sur une créature encore vivante. Le pauvre homme est détaché et accompagne le groupe. La ferme est en vue. Eriavic tente de percevoir le mal en cet endroit mais il ne ressent rien. Pourtant tous savent que quelque chose les observe quelque part, tapis dans l'ombre. Ils s'approchent de la maison. Les goules, cachées sur le toit bondissent et attaquent le groupe. Eriavic tente en vain de les repousser. Kashia essaie tout aussi vainement de lancer un rayon ardent pour les détruire. Les goules paralysent très vite Kashia et dame Karissa. Puis se ruent sur Kirina. Silviade se dit que le tir à l'arc c'est vraiment pas son truc en fait. Erim qui n'avait pas prévu de combattre de telles créatures s'éloigne un peu et tire avec son arbalète puis vient finalement au contact pour se retrouver paralyser. Kirina et Eriavic se démènent pour détruire les créatures qui les encerclent. Après un rude combat, l'ennemi est vaincu et de suite le groupe reprend ses esprits et pille la maison . Sur le corps de celui qui semble être le chef de cette meute ils trouvent la clef du manoir Ganrenard.
avatar
5 séances pour passer au deuxième volume, vous êtes dans les clous Smiley
avatar
ola
apres un peu d'absence voila la suite des aventures de mes joueurs.
Resumer des sceances pathfinder
Les Offrandes calcinées/ Les Meurtres des écorcheurs.
Présents :
Demi Kael
Kirina Malkiapova
Kashia Naelec
Sylviade Fallin
Une fois la menace des goules de la ferme éliminée, le groupe s'en retourne vers Pointesable. Fatigués, bléssés et pour certains contaminés par ce mal étrange. Ils se precipitent immédiatement chez le père Zanthus, tirant ce dernier de son sommeil. Un rapide resumé de la situation et il promulgue les premiers soins et dissipe la maladie.
Kirina va rapidement faire son rapport au prévôt Cigué. Ce dernier la remercie chaleureusement pour sa dévotion envers la garde de Pointesable. puis elle revient soumettre une bien etrange requette a Zanthus. elle voudrait oublier tout ce qu'elle a vue dans la maison, tout ce qui a à voire avec la necromancie. Zanthus lui explique les risque d'une telle intervention mais son choix est fait. l'operation est longue et douloureuse. Zanthus est assister d'Eriavic. ce dernier se revele un bon eleve, et grace à lui certaines complication ont été évité. Kirina se revielle, la tete dans un étaux mais elle ne garde aucune sequelle de l'operation ( pour le moment)
Tous se retrouvent au dragon rouillé pour faire le point sur les derniers événements. D'une part les gobelins et leur chef, d'autre part les mysterieux meurtres perpetrés en ville par deux entités bien distinctes. Le mystère s'epaissit et tous partent dans les théories les plus fumeuses. Une seule chose semble pourtant certaine: le fait d'avoir trouvé la clef du manoir Ganrenard n'a rien d'anodin. Et même si Alderne est actuellement absent beaucoup trop de choses convergent vers cet endroit. Ils décident donc de partir le lendemain en fin de matiné. La belle mère de Kashia doit être enterrer dans la matiné et cette dernière se fait un devoir d'assister à la mise en bière. La céremonie à lieu en milieu de matiné. Ses soeurs sont presentes, tristes de la disparition brutale de cette femme. Son père quant à lui n'a même pas prix la peine de se déplacer. Il a dit à ses filles qu'il partait pour Magimar « s'acheter une compagne plus douce que la dernière ».  La cérémonie achevée, ils se mettent en route vers le manoir. Avec le retard prix dans la matinée, ils n'arriveront au manoir qu'en fin de soirée. Une halte est donc décidé à l'auberge de la boueuse. Auberge qui porte le nom de la rivière qu'elle enjambe. L'auberge est un etablissement de luxe et les tarifs y sont assez elevés. Kael decide d'utiliser tous son charme et ses talent de séducteur sur une servante (suggestion) :
qu'on me prepare ma suite ainsi qu'un repas digne de mon rang pour moi et mes gens. Ne suis je pas un des plus riche seigneur de la région après tout. Considère comme un honneur que je vienne diner ici avec ma suite...
La servante s'execute et fait préparer la meilleure table pour Kael et ses gens. Le repas est si délicieux que Sylviade en vient presque à regretter sa vie d'ascete. Au cours du repas la jeune servante vient le prevenir que la plus grande des suites de l'auberge lui a été preparé pour la nuit. La patronne de la « boueuse » ne pouvait pas ne pas se présenter a un tel hôte et lui amener la facture pour la chambre et le repas (65 castre= piece d'or). Kael vient d'apprendre à ses dépends que c'est toujours la patronne qu'il faut seduire et pas une simple employé. Une fois dans la chambre, Sylviade va de découverte en découverte. Déjà elle s'étonne de la baignoire remplie de lait: une simple cruche aurait fait l'affaire, mais la on à interet à avoir très soif puis c'est au tour des differents ustensiles de la pièce. Après de longues explications de Kirina tout le monde s'endort du sommeil du juste. Le lendemain, au reveil, une collation leur est montée, puis ils reprennent la route du manoir.
Une fois arrivé, le temps semble se couvrir. Ils poussent la grille de l'inquietante propriété et s'en approchent. Le manoir est en très mauvais état.
Ils rentrent par la porte principale. L'interieur du manoir est à l'image de l'exterieur: delabré mais grandiose. Kashia est surprise par l'odeur de brûlé qui règne dans le grand hall. Une fouille rapide permet à Kael de découvrir une tête de singe magique qui sert à sonner les gens de la maisonnée. D'autres s'étonnent devant les vitraux du salon pendant que Sylviade ne sesse de tourner en rond dans la piece. Elle dit voir un escalier qui s'enfonce dans les profondeurs du manoir. Les autres ne voient qu'une tache sur le parquet. Ils penetrent ensuite dans un sallon privatif. A peine rentrés dans la piece Sylviade et Kael se sentent soudain pris d'une rage paternaliste et veulent absolument mettre leurs enfants à l'abri du danger que represente la maison. Les autres sont stupefait de se nouveau comportement. Mais les laisse faire et s'en amusent. Les investigations se poursuivent dans la salle de danse. Et cette fois c'est Kael qui se sent pris de frénesie. Il joue une note sur le piano et se met à danser frénetiquement au milieu de la pièce. Aux autres, il donne l'impression de danser avec un fantôme. Dans sa tête c'est tout autre chose et les images d'une femme pourissant dans ses bras se font très realistes. Epuisé, il s'arrete. En fouillant la pièce, ils decouvrent une petite salle de bain dans laquelle réside un rat maladif.
Puis c'est dans la bibliotheque qu'ils poursuivent leur recherches. Kael veut ramasser une écharpe qui traine sur le sol. L'écharpe l'attaque et il n'en réchappe que de justesse.  
Ils montent à l'etage et pénètrent dans la chambre d'Aldern. Et c'est encore Kael qui fait des siennes. Il cri à qui veut l'entendre que ses parents veulent le tuer et cherche à se cacher dans le coffre à jouets.
Affaiblit psychologiquement Kael insite pour poursuivre l'exploration du manoir et trouver celui qui est à l'origine des meurtres. C'est ainsi que tous penetrent dans la salle de la galerie des portraits. Après avoir subit une hallucination collective  ils dressent un arbre  genéalogique de la famille Ganrenard. . Ils decident de redescendre au rez de chaussée et trouver un escalier qui mene vers le sous sol.
La fouille du sous sol leur revele l'existence d'experiences nécromantiques de la part du grand père d'Aldern. Courageusement ils affrontent une nuée de rats malades. Affaiblis, ils parviennent à trouver un passage qui les conduit dans les entrailles de la terre.
Un combat contre un groupe de goules leur indique qu'ils sont sur la bonne voie. Quelques dizaines de metres plus loin, ils débouchent dans une grande salle. C'est Aldern qui les accueille. Ils est completement fou, Dame Karissa n'est pas présente . Il ne se complet pas en explications et envoie ses sbires attaquer le groupe et veut s'occuper personnellement de Kirina. L'adresse de la spadassine  la sauve des nombreuses attaques d'Aldern. Une fois vaincu, Kirina veut sans tarder avertir Pointesable que la menace des goules est écartée.
Les offrandes calcinées (fallait bien faire tous les donjons)
présents:
Kashia Naelec.
Kirina Malkiapova
Eriavic
Sylviade Fallin.
Kael est hors d'état et il lui faut rapidement des soins. Kirina le porte et tous remontent à l'étage. Ils en profitent pour se mettre d'accord sur la marche à suivre quant au devenir du manoir. Ils décident de le brûler. A peine entrée dans le hall Kashia évite d'un geste alerte une boule de feu provenant de la manticore. Pendant que Kirina prépare de quoi lancer un feu, Sylviade et Kashia jettent un oeil à l'exterieur. Les corbeaux se sont regroupés et sont beaucoup plus nombreux qu'au moment de leur entrée.  Kirina est prête à allumer le feu. Kashia se sent habitée d'une force etrange et ne l'entend pas de cette oreille. Elle fait pleuvoir la pierre sur Kirina qui s'apprete à embraser le manoir. Le combat s'engage et ne dure que quelques secondes. Puis elle reprend ses esprits quant elle entend une voix resonner dans sa tête « vous ne brûlerez pas ma demeure». Ils comprenent rapidement qu'ils ne faut pas insister plus et partir au plus vite. Ils tentent une sortie et se font attaquer par cette nuée de corbeaux.  Le combat contre les créatures mortes-vivantes controlées par l'esprit de Vorel est épique. Ils parviennent cependant à en venir à bout.
Cette fois le groupe décide de ne pas faire halte à la «boueuse», Kael n'étant plus en état de payer la moindre chambre.
De retour à Pointesable, ils se rendent chez Zanthus pour lui faire un rapport detaillé sur les étranges phénomènes qui ont lieu dans le manoir Ganrenart. Le gran prêtre s'en montre inquiet et va   organiser une expedition purificatrice dans la sinistre demeure. Eriavic qui etait resté à la cathédrale écoute avec attention le recit de ses compagnons. Durant leur abscence, il a etudié la fievre des goules avec Zanthus. Grâce à ses recherches, il soigne le groupe de tous les maux infligés par le manoir maudit.
Avertit de leur retour, Irvic vient à leur rencontre à la cathédrale. Il leur explique la situation qui l'inquiète. Depuis qu'ils ont repris Pic-Chardon aux gobelins, il a mis en poste une petite garnison de 5  hommes. Depuis leur arrivée, ils ne cessent de se plaindre de terribles cauchemards. Ils revent tous d'une terrible créature. Il semble que les sous-terrain du pic-Chardon n'est pas encore livré tous leurs secrets. Il leur demande de bien vouloir poursuivre leurs investigations sous Pic-chardon.
Aprés une bonne nuit de repos, en debut de matinée, le groupe prend la route du Pic-Chardon. Une fois sur place, ils s'annoncent, comme leur a expliqué Irvic. Ils n'obtiennent pas de réponse. En penetrant dans le batiment principal, ils trouvent les cadavres des 5 hommes d'armes laissés içi par Irvic. Leurs corps sont dechiquetés et à moitié devorés. A 4 ils décident de s'enfoncer dans les sous terrains pour voir de quoi il retourne. Un pilier à  été déplacé. Il donne accès à une série de pièces pas encore explorées. C'est là qu'ils découvrent la Quasit en pleine discussion avec une étrange créature. N'écoutant que leur courage ou poussés par l'inconscience, ils engagent le combat. La Quasit est rapidement eliminée de l'équation mais l'autre créature se montre plus reveche. Elle possede bon nombre de pouvoirs qui handicapent le groupe. Et  tous se complique quant elle devient invisible.C'est Kashia qui en fait les frais.la creature réaparait juste à coté d'elle. Elle se fit dechiqueter par de nombreux coup de griffe. Son corps inerte git sur le sol. Eriavic et les autres parviennent au terme d'un pénible combat à vaincre la créature.
Eriavic sanctifie les corps et prononce une éloge funèbre pour les quelques gardes massacrés au Pic -chardon. Puis ils rentrent à Pointesable faire leur rapport à Irvic.
Ce dernier s'inquiete aussi de ce que ses hommes ont trouvé sous Pointesable. Ses hommes ont suivi une créature dans le dédale sous la ville, jusqu'à un tunnel en cul de sac où la créature a disparu. Il a laissé deux hommes en poste là bas mais craint pour leurs vies. C'est peut être ce qu'ils avaient cherché quelques jours auparavant. Demain, ils iront jeter un coup d'oeil.
Le tunnel est obstrué par un rocher. Il s'agit en fait d'une illusion. De l'autre côté, ils decouvrent d'anciennes ruine Thalissoniennes. Une ancienne cathédrale qui devait être le repère de la Quasit. Un rapide examen permet de comprendre le fonctionnenement du puit de rune de la colere. Une fois le fonctionnement maitrisé, ils le desactivent rapidement. Ils apprenent aussi qu'un être nommé le «Gribouilleur» a vécu içi et a couvert bon nombre de murs de textes en l'honneur de Lamastshu. Avoir un temple dedié à cette deesse maléfique n'est absolument pas du goût d'Eriavic qui décide de redescendre avec le père Zanthus afin de sanctifier le lieu et de dedier ce nouveau lieu de culte a Travia la sainte mère de tout ce qui est.  
avatar
C'est double post pawa ?  Smiley
J'ai supprimé le second du coup  Smiley
avatar
j'ai eu un peu de mal avec le nouveau forum.
il est pas tres clair
mais bon ça yes je sais ou je dois poster
du coup la suite de nos aventures a Magimar
Resumer des sceances
Les Meurtres des écorcheurs
Sylviade Falline
Kashia Naelec
Kirina Malkiapova
Erivic
Dame Karissa
La déssanctification du temple risque de prendre du temps et le groupe décide de partir en direction de Magimar, la cité des monuments. La décision est prise de récupérer la verrerie pour en faire un dépôt vente. Une fois les formalités administratives effectuées, ils se mettent en route. Sur les docks ils embarquent sur un bateaux en partance pour la grande cité. Le voyage se passe sans le moindre soucis. La mer est calme et le temps très agréable. Ils débarquent dans le quartier des voiles. Et dans cet amas de tentes et de cahutes ils en profitent pour faire leurs amplettes se refaire un stock de diverses potions et armes nécessaires à leur survie. Seul Eriavic se sent bien loin de ces considérations bassement materielles. Il se laisse cependant aller à depenser quelques piecettes pour s'acheter des gourmandises exotiques. Pauvre certes, mais jamais affamé. Ils se donnent rendez vous à la cage dorée, une auberge très cotée dans le quartier du pied de la falaise. Dame Karissa, se trouve très à son aise dans cette ville. Grâce à ses contacts elle parvient à obtenir des informations sur la famille Ganrenard. Le lendemain, ils se presentent à la garde et obtiennent une audience auprès du juge Roncefer. Ce dernier les félicite pour le travail accompli dans la ville de Pointesable. Il leur pose beaucoup de questions sur les meurtres et la façon dont ils ont été resolu. Il se réjouit de la venue de tels hommes dans sa ville et leur promet toute l'aide dont ils auront besoin. En ce qui concerne Ganrenard, il ne sait pas grand chose. Le juge souhaite être au courant de l'avancée des investigations du groupe et leur fourni un laissez passer pour que la garde les laisse faire.
L'adresse de la maison Ganrenard n'est pas très difficile à trouver. Ils s'y rendent en debut d'aprés-midi. La maison semble inoccupée, du moins de l'exterieur. Les volets du rez de chaussée sont fermés, ainsi que ceux de l'étage. Grâce à la clef  trouvée ils penetrent dans la maison. L'intérieur à été fouillé. Eriavic, suspicieux , tente de détecter le mal. Et bien lui en prend. Il decouvre la présence de 2 creatures.
À l'étage Aldern et sa femme attendent calmement le groupe. Ils leur demandent poliment de quitter la maison et de ne pas faire d'esclandre. Le groupe est interloqué par la présence de ces deux personnes. Et au moment où ils ne s'y attendent pas, les deux créatures reprennent leur apparence et attaquent le groupe. Beneficiant de l'effet de surprise ils assenent de terribles coups au groupe. Kashia, comme à son habitude, fait pleuvoir la pierre et révele par la même occasion sa nature de magicienne aux creatures. Ces dernieres s'en prennent systematiquement à elle. Elle finit par s'écrouler sous les coups repetés. Eriavic la soigne, puis veut s'en prendre aux creatures. Seulement dans son empressement d'en decoudre, il se loupe completement et assène un terrible coup à Kashia qui venait juste de rependre conscience. Sylviade se prépare à tirer, bande son arc et là sent une térrible douleur dans son épaule gauche: elle vient de se demettre l'épaule. C'est grâce à Kirina et dame Karissa que les deux créatures sont vaincues. Ce sont des traqueurs sans visage. Une fois la menace eliminée, ils en profitent pour fouiller la maison. Ils y découvrent une bourse bien remplie dont Eriavic veut faire don aux pauvres, ainsi qu'un cahier relatant toutes les transactions d'Aldern. Se sont les voyages de Yesha à Absalum qui attirent principalement l'attention du groupe. Ils découpent un membre du traqueur et se rendent chez Roncefer. Ce dernier semble très interressé par les vertues élastiques du membre; plus que par l'histoire qu'on lui raconte. Une bonne partie de la discution tourne autour d'Absalum. Un lieu dont personne n'a entendu parler. Par contre la scierie est elle bien connue du juge. Il leur indique l'endroit où se situe la scierie. Des recherches sont donc mises en place pour obtenir un maximum d'informations sur absalum. Le groupe se sépare. Les recherches sont infructueuses. En fin d'après midi, dame Karrissa, se promenant dans la rue reçoit un coup de couteau, non mortel mais cela ne laisse pas de doute, quelqu'un veut les éliminer. Elle ne parvient pas à voir son agresseur au milieu de la foule. À l'autre bout de la ville, c'est Eriavic qui est lui aussi vicitme d'une agression similaire. L'acte est signé par la Main Noire, une dangereuse organisation d'assassins. Ils avertissent immédiatement le juge et tentent d'obtenir des informations de la part des courtisanes de la ville. Mais leurs talents de négociateurs sont mis à rude épreuve. Ils veulent obtenir la protection des courtisanes.    
j'ai pris le parti de jouer le juge de maniere a le faire passer completement pour un pnj qui veut les aider. la surprise n'en a été que plus grande
mais vous verrez dans la suite des resumer.