Le renouveau du JdR 105

Forums > Magazine & Site Internet > Parlons du magazine

avatar
Je propose d'ouvrir ce fil de discussion pour qu'on y relate des signes de renouveau du JdR.
Pourquoi ici?
Parce que Casus est le porteur du flambeau.
Et qu'est-ce qu'on y met?
Ben par exemple que sur la dernière page du troisième tome de l'intégrale de Elric chez Pocket, on y trouve une publicité pour "Mournblade" le JdR Smiley
C'est pas nouveau ça, un gros éditeur de roman qui met en avant un JdR  Smiley
avatar
Bonne initiative.
Le Joueur du Grenier un des youtubeurs français les plus en vogue met en scène une partie de jdr : Aventures.
L'épisode 1 a plus d'un million de vue.
avatar
Perso, c'est clair, après une très longue absence d'une vingtaine d'année, 2015 marque le retour derrière le paravent... Merci à CO qui m'a définitivement fait sauter le pas ! Donc oui c'est un retour, et après avoie lu les nouveaux Casus sortis, je ne suis guère dépaysé. Certes les règles ont évolué (enfin surtout été épurées et sublimées), mais même le mouvement narrativiste ne me paraît pas si nouveau (voir le débat "Cordélia" de la première mouture de Casus). Bref, c'est un véritable retour.
avatar
Un des coups de pouce importants c'est aussi les vidéos de Tric Trac avec CO.  Smiley
avatar
Personnellement, je trouve quand même incroyable que la campagne CO, en deux semaines, ait rassemblé autant de fonds... Plus que Polaris, que Numénéra, deux fois plus que le conseil des voleurs...
Bon sang, sérieusement, je ne m'y attendais pas, et je trouve que c'est bon signe.
avatar
On peut également noter la sortie de la BD "Pathfinder", inspirée du JdR.
Je l'ai vu hier bien en évidence dans l'espace culturel d'un grand centre commercial.
avatar
Hum... "culturel" et "centre commercial" dans la même phrase, ça me fait toujours mal aux oreilles...  Smiley
avatar
On ne va pas cracher dans la soupe non plus... C'est de toute façon là que la plupart des gens accèdent à la culture et ce n'est pas plus infamant que du site en ligne bien connu qui porte le nom d'un fleuve. C'est un lieu comme un autre pour accéder à la culture. Smiley
Si on veut que le jdr se développe, tout ce qui peut y contribuer (les BD en font Pathfinder) sera bien plus en vue dans un centre commercial que chez le meilleur bouquiniste au monde perdu au fin fond d'une ruelle qui voit passer un client par jour.
En gros, c'est très bien que la culture rôliste retrouve de la visu en grande surface, comme à l'époque de l'Oeil Noir et de AD&D.  Smiley
avatar
Hum... "culturel" et "centre commercial" dans la même phrase, ça me fait toujours mal aux oreilles...  Smiley
Oligotron

Personnellement c'est la sacralisation du culturel qui me fait toujours mal au cerveau. :p
avatar
Je ne veux pas polémiquer, mais je ne vois nulle part, ce soit disant "renouveau", le JDR conceptuellement est un marché de niche et le restera...
Et c'est simplement du fait des contrainte inhérente (temps a y investir, difficulté de reunir du monde, contrainte IRL pour tout ceux qui ne sont plus étudiant) qu'il ne sera jamais tout publique !
Pour l'instant (en France) il n'y a plus comme au début de grand messe nationale, il n'y a plus 2 mensuels (ou bimensuels) digne de ce nom dans les kiosques, CB ne s'y trouve plus et JDR mage au planning de sortie hesoterique mais son contenu est des plus creux, on est loin des CB Vs Backstab du début...
Je parle de business, pas de le de l'extraordinaire créativité des auteurs qui n'ont hélas pas le marché qu'ils mériteraient...
avatar
Je ne veux pas polémiquer, mais je ne vois nulle part, ce soit disant "renouveau", le JDR conceptuellement est un marché de niche et le restera...
Der§en

Mon esprit de contradiction me pousse à tout de même relever que de plus en plus de "célébrités" reconnaissent avoir jouété aux jdr, et que cette activité n'est plus associée aux pillages de tombes et profanations de sépultures.
Bref,  les gens sont plus informés,  moins suspicieux, et c'est quand même une sacrée avancée  Smiley
avatar
Et c'est simplement du fait des contrainte inhérente (temps a y investir, difficulté de reunir du monde, contrainte IRL pour tout ceux qui ne sont plus étudiant) qu'il ne sera jamais tout publique ! Der§en
[/quote]
Ces remarques s'appliquent à la pétanque, au foot, et à des tas de loisirs plus mainstream que le jdr, donc même si ce sont des contraintes réelles, je pense pas qu'il faille y voir un obstacle majeur à un essor.
La contrainte IRL n'est valable que les pour les vieux comme nous, l'idée d'un renouveau est qu'il y ait aussi (surtout ?) de nouveaux jeunes, qui eux n'auront pas des contraintes de "vieux".
Après, renouveau, signifie revenir au succès/à l'engouement des années 80/90, et à l'époque, ça n'était pas autre chose qu'un marché de niche. Un signe de renouveau ça peut être de revoir beaucoup de jdr en boutique, moins de fermeture de boutiques, etc.
Si un mag comme Casus revenait avec succès en kiosque ce serait génial, mais l'état de la presse papier de nos jours en général et l'inadéquation du fonctionnement de la distribution avec le marché actuel fotn qu'à mon avis, ce n'est plus vraiment comparable. Faut plutôt guetter un tirage à 5 chiffres pour sabrer le champagne Smiley
avatar
Je ne veux pas polémiquer, mais je ne vois nulle part, ce soit disant "renouveau", le JDR conceptuellement est un marché de niche et le restera...
Der§en

C'est que tu regardes vraiment mal, parce que depuis deux ans ça bouge pas mal, le fait que la vidéo Casus belli CO soit une des vidéos les plus vue de Tric Trac, ça ne serait pas arrivé il y a 5 ans.
Ça n'atteindra sûrement jamais l'engouement ou les ventes du début des années 90, mais le marché n'est plus le même que quand BBE a commencé.
avatar
Tes affirmations, ne contredise en rien le fait que le JDR est et restera un marché de niche...
avatar
Ces remarques s'appliquent à la pétanque, au foot, et à des tas de loisirs plus mainstream que le jdr, donc même si ce sont des contraintes réelles, je pense pas qu'il faille y voir un obstacle majeur à un essor.
La contrainte IRL n'est valable que les pour les vieux comme nous, l'idée d'un renouveau est qu'il y ait aussi (surtout ?) de nouveaux jeunes, qui eux n'auront pas des contraintes de "vieux".
Ghislain Bonnotte

C'est bien ce que je disait, seul les étudiants and co ont les disponibilités en temps pour pouvoir jouer souvent, pour tout les autres les contraintes de la vie, font qu'ils sont obligé de réduire fortement la voilure...
Combien de gros joueurs, une fois casé ou ayant un taf ont fini par arrêter complètement ?
Moi personnellement, j'en connais beaucoup trop hélas...
Et les jeunes d'aujourd'hui seront les vieux de demain, c'est cyclique, alors on a pas fini de parlé de ce pseudo "renouveau" a chaque nouvelle génération, c'est déjà pas si mal Smiley
avatar
Tes affirmations, ne contredise en rien le fait que le JDR est et restera un marché de niche...
Der§en

Comme il l'a toujours été en somme.
Déjà dans les années 80-90 (le soit disant âge d'or du jdr), quand je disais à mes camarades et profs de collège que je faisais du jdr, ils me regardaient comme si j'étais un extra terrestre.
Le fait que les gens savent (plus ou moins) ce dont il s'agit désormais est une sacrée avancée  Smiley
Et oui, c'est un premier pas significatif vers ce renouveau.
avatar
Ca restera un marché de niche si on considère toujours qu'une partie de jdr c'est une séance de 6-8h de jeu minimum.
Or aujourd'hui, et c'est aussi ça qui change, il y a non seulement une autre façon d'envisager la durée d'une partie en ne jouant que 2h max par séance et d'autres moyens de jouer grâce aux tables virtuelles. Et je gage qu'il y aura peut-être bientôt une évolution des jeux en eux-mêmes qui englobent ces deux paramètres.
Le tout couplé à une ouverture plus grande de la culture liée à notre loisir et effectivement, il y a bon espoir d'un avenir moins fermé que ce qu'il a été jusque là.
avatar
Combien de gros joueurs, une fois casé ou ayant un taf ont fini par arrêter complètement ? Der§en
Et c'est là que ce sont développés et perfectionnés les logiciels de tables virtuelles permettant aux vieux casés de retrouver le temps de faire du jdr une fois par semaine pour des séances de 3-4 heures.
Ces logiciels existent depuis longtemps, mais ils étaient moches, peu intuitifs, peu fonctionnels, peu immersifs.
Aujourd'hui, avec l'évolution des technologies et des mentalités, on voit débarquer sur le marché des logiciels de plus en plus performants et accessibles à toutes les bourses.
On a parlé des émissions de Joueurs du Grenier comme symptôme du renouveau. Je pense que Roll20 (le VTT utilisé) ainsi que l'active communauté qui l'entoure en est un autre.
avatar
Des séances de.2 heures, beurk !
On est en effet bien loin des week-end non-stop ou l'on s'écroulait de fatigue Smiley
Je ne suis pas fan des parties par logiciels interposer, c'est un palliatif temporaire tout au plus, une partie du plaisir ,c'est quand même la convivialité et la proximité avec les autres...
Si c'est 2 critères font profondément évoluer la nature du JDR, est-ce que pourras toujours s'appeler du JDR ?
avatar
Je ne suis pas fan des parties par logiciels interposer, c'est un palliatif temporaire tout au plus, une partie du plaisir ,c'est quand même la convivialité et la proximité avec les autres... Der§en
Je comprends qu'on ne se sente pas forcément aussi à l'aise sur une partie virtuelle qu'autour d'une table, mais as-tu eu l'occasion de t'essayer durablement à cette pratique avant de porter un regard aussi négatif sur la chose?
Bien entendu je garde un excellent souvenir de mes parties classiques dans mon adolescence (ou au début de mes études) et elles me manquent. Mais je retrouve des sensations réellement proches avec l'évolution des tables virtuelles.
J'ai joué une campagne pendant presque un an de Fading Suns que j'ai pu mener à son terme (mener une campagne à son terme, un truc que j'avais jamais pu faire en table classique!) avec un groupe de gens vraiment formidables, avec lesquels nous avions un réel plaisir à nous retrouver une fois par semaine (disons plutôt une semaine sur deux de moyenne).
Actuellement je joue l'AP1 de Pathfinder (en système CO) depuis le début de l'année (6 mois donc) avec une autre table tout aussi agréable: il ne s'écoule pas une séance sans qu'on soit morts de rire à cause d'une scène incongru, d'un test raté, d'une action stupide d'un joueur. Ou bien sentir le souffle épique qui nous saisit quand la situation semble désespéré et que le dernier debout nous sort la réussite critique salvatrice!
- Ce qui me manque d'une table standard? Les visages, la capacité à mimer, les chips au milieu de la table.
- Ce qui ne me manque pas d'une table standard? L'éternel même pote qui pionce passé minuit, le mec qui griffonne dans un coin parce qu'il se fait chier, prendre la voiture à 1 heure du matin pour rentrer chez soit.
- Ce que m'apporte un VTT? La rapidité (pas de route, pas de rangement de table, des jets de dés automatisés qui divise par deux la durée des combats - que ce soit sur des monstres de technicité tels que DD et Pathfinder ou sur des jdr plus simples comme CO) et le plaisir des yeux (en un clic on a une image, une battlemap, un personnage).
Je ne sais pas si tu as pu regarder la série "Aventure" du Bazar du Grenier, mais quand tu vois ça (surtout qu'ils jouent avec des webwam), tu ne vois vraiment pas la différence avec une table standard (à part les chips).
Je pense que tu as une vision un peu fermée de la chose qui t'empêche de saisir ou sentir les évolutions et le souffle de nouveauté qui anime notre loisir. Personne ne t'oblige à faire des parties de deux heures - au même titre que personne n'oblige à faire des parties de 3 heures d'Agricola pour les jeux de société - mais le fait est que ces options existent aujourd'hui, permettent d'attirer plus de monde, du monde qui pourra prendre plaisir à faire du jdr et à faire vivre les éditeurs qui produisent les ouvrages de qualité qui te sont chers.