batterie de scénarios découvertes, pour le FIJ 58

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar
Il est prévu que j'aille au FIJ (Festival International des Jeux de Cannes). C'est du vendredi 27 Février au 1° Mars, inclus. C'est pour moi un projet très ambitieux : investissement en temps, en énergie, en argent, pour "le plaisir de la passion". J'y masteriserai des séances découvertes qui auront la spécificité d'être aussi ouverte aux joueurs déficients visuels (aveugles, etc). Je fais donc la promotion de cette future table de jdr (perdue dans l'immensité du FIJ) auprès de la communauté des personnes déficientes visuelles. Grand angoissé (etc), cela me fait stresser. C'est un beau projet, mais n'aurais-je pas mieux fait de viser moins gros et surtout moins loin de chez moi ?
Bref, je n'ai pas put m'empêcher de faire mon petit univers à moi, et il faut maintenant que je me construise une batterie de prétirés et de scénarios. Je ne me vois pas ré-utiliser encore les trés bons scénarios découvertes et les trés bons prétirés de CO (Caraverne, l'Auberge noyée, Les Disparues de Claireval, Retour à Claireval). Et j'ai la ferme intention d'exploiter mes futures scénarios créés sur d'autres festivals...
L'univers est en Fantasy, mais pas en Médiéval-Fantastique Classiques. Il n'y aura pas d'Elfe, ni de Nains, ni de Gobelins. Il n'y aura qu'une magie élémentaire (feu, eau, terre, air). Sur une planète sauvage et une civilisation écolo (mais chasseurs quand même). C'est un mixte entre le film "Avatar" et la série dessin-animé "Avatar, le dernier maître de l'air" (noms trés proches, mais c'est uniquement fortuit).
Bref, pour plusieurs de mes scénarios, j'aurais besoin de me confectionner un genre de "table de rencontre" pour ce que pourrait rencontrer les PJ dans une petite ville. Ces rencontres pourraient être "mauvaises", "neutres" ou "bonnes", peu importe. Il faut surtout que cela soit porteur d'interactions avec/entre les joueurs, même et surtout si cela ne peut pas constituer un scénario en soit. C'est pour nourrir des scénarios "trés ouverts"...

Vous avez des idées ?

Ma première : un arnaqueur leur vend une potion qui est cancer leur donner le pouvoir magique d'un élément.
Une autre approche pour le même objectif : Avez-vous des souvenir d'idées particulièrement... particulière qu'ont déjà eu vos joueurs, alors qu'ils étaient dans une petite villes ?
EDIT : Oups, je ne l'avais peut-être précisé nulle part ici, mais j'ai animé cette table au nom de la FFJdR, dont je fais parti.
avatar
L'idée est très bonne, il faut transmettre la flamme (surtout qu'il y a un espace dédié aux démos de jdr) !
Par contre ne pas utiliser un univers classique pour de la démonstration/initiation, alors que tout le monde a vu le SdA et le Hobbit, c'est un choix étrange, et ça risque de ralentir le début de partie, sachant que pour une démo où personne ne connait le jdr (le public de Cannes par exemple, majoritairement familial et orienté JdP "faciles") y a trois règles d'or:
- pas de partie de plus d'une heure, max 1h30.
- un système simple et des pré-tirés. CO, le basic system, DK par exemple.
- Un univers qui utilise les poncifs de son genre et si possible du commerce (parce qu'avoir un livre avec des illustrations ça aide aussi pas mal pour l'initiation), beaucoup plus facile à appréhender qu'un univers maison.
avatar
Ah oui alors là je plussois plein de fois.
Avec les films, cela fait 10 ans que le public voit ou entend parler du SdA/Hobbit et de l'univers de Tolkien, faut y aller à fond pour profiter du débroussaillage fait par le cinéma, surtout pour de la séance découverte du JdR en med-fan.
avatar
Toutafé !
avatar
Enfin bon en même temps Avatar a été vu par pas mal de monde aussi quand même...  Smiley
Si on part de l'argument "connaissance du contexte", autant faire du contemporain, non? Tout le monde a vu au moins une fois une série policière, si on veut on peut y ajouter un poil de fantastique pour épicer.
Pour te donner des idées, tu peux taper dans les tables de génération de scénar/rencontre qu'on trouve dans à peu près tous les Guides du Maître (si tu en as à dispo). Sinon tu as le giannirateur (lien), toujours pratique.
Une décision pourrie de joueurs débutants dans une petite ville (vécue) :
"On bute l'aubergiste pour boire gratos, puis on bute tous ceux qui sont pas contents. Ben quoi, t'as dit qu'on pouvait faire ce qu'on voulait!Smiley
avatar
L'idée est très bonne, il faut transmettre la flamme (surtout qu'il y a un espace dédié aux démos de jdr) ! David.BBE
Merci des encouragements, tous.
Par contre ne pas utiliser un univers classique pour de la démonstration/initiation, alors que tout le monde a vu le SdA et le Hobbit, c'est un choix étrange, et ça risque de ralentir le début de partie, sachant que pour une démo où personne ne connait le jdr (le public de Cannes par exemple, majoritairement familial et orienté JdP "faciles") y a trois règles d'or:
- pas de partie de plus d'une heure, max 1h30. David.BBE
On est d'accord sur l'objectif de durée, le pourquoi du comment.
- un système simple et des pré-tirés. CO, le basic system, DK par exemple. David.BBE
On est d'accord, j'ai toujours utilisé de tel système, et là, ce sera donc CO.
- Un univers qui utilise les poncifs de son genre et si possible du commerce (parce qu'avoir un livre avec des illustrations ça aide aussi pas mal pour l'initiation), beaucoup plus facile à appréhender qu'un univers maison. David.BBE
Pour les illustrations, je devrais pouvoir m'en débrouiller, même si je n'utilise pas un univers du commerce, ni d'une oeuvre littéraire ou cinématographique.
Mon univers maison ne devrait pas, je pense, être trop difficile à appréhender, car je ne recherche pas spécialement l'originalité et car je devrais pouvoir fournir une carte des environs et de la ville (ce qui aide toujours à démarrer le jeu).
Le problème, c'est que dans mes contrées, j'ai déjà user et re-user les très bonds scénarios découvertes de CO (cité dans mon 1° message). Et j'ai, à chaque nouvelle manifestation, le risque qu'un de mes précédents "joueurs découvertes" revienne, et ne puisse pas jouer puisqu'il aura déjà joué au même scénario. Et je n'ai jamais le coeur de lui dire de "passer son chemin". Il me fait l'honneur de revenir jouer avec moi, alors cela me frustre de ne pas pouvoir l’accueillir. C'est pourquoi, dans mon évolution personnelle, je me dois de me faire une batterie de nouveau scénario et de m'habituer à en fabriquer (j'aime trop les trucs qui ont de l’ampleur, alors les scénarios court de découvertes, c'est pas facile). Pourquoi un univers sans Elfe, ni Gobelins, ni magicien, ni prêtre ? Bah, c'est pour changer un peu, et comme je me suis pris au jeu, maintenant que j'ai une idée d'univers en tête (même s'il n'ai pas réellement original), j'y tiens.
C'est pourquoi, je veux faire d'une pierre deux coups (et plus). La batterie de nouveaux scénarios découvertes, dans mon univers, sera largement exploitée à d'autres mini-festivales qu'au FIJ. D'ailleurs, j'ai déjà une "soirée jeu grand publique" début février, où les scénarios seront testés une première fois...
Du coup, vous avez des idées de "rencontres", dans une petite ville, pouvant alimenter un scénario ouvert ? (cf détail de mon premier message)
avatar
Je ne sait pas si tu parle anglais, mais ce site regorge de "donjon" prêt à servir !
Si le français est ta seul langue, sur ce site tu trouveras quelque scénarios qui ne demande qu'a être adapté au règles de CO, comme celui la !
avatar
Salut,
je te soutiens complètement dans ton projet. Maintenant, une petite réflexion plus côté orga (je ne connais pas le FIJ, attention): as-tu bien précisé (quitte à le refaire quelques jours avant l'installation de l'événement) aux orgas JdR que tu faisais une table pour malvoyants ? Et donc que tu auras absolument besoin d'être positionné tout proche d'un passage pour:
- ne pas déranger l'ensemble des tables avec une allée et venue incessante de joueurs en initiation
- faciliter l'accès pour des personnes atteintes d'un handicap (ici la vue)
C'est du détail mais c'est tellement plus pratique un emplacement adapté. Smiley
Bon courage pour la suite
avatar
Salut,
je te soutiens complètement dans ton projet. Maintenant, une petite réflexion plus côté orga (je ne connais pas le FIJ, attention): as-tu bien précisé (quitte à le refaire quelques jours avant l'installation de l'événement) aux orgas JdR que tu faisais une table pour malvoyants ? Et donc que tu auras absolument besoin d'être positionné tout proche d'un passage pour:
- ne pas déranger l'ensemble des tables avec une allée et venue incessante de joueurs en initiation
- faciliter l'accès pour des personnes atteintes d'un handicap (ici la vue)
C'est du détail mais c'est tellement plus pratique un emplacement adapté. Smiley
Bon courage pour la suite
Scratchy
Dans le FIJ, c'est le GRAAL qui gère le coin jdr. Ils sont au courant de la spécificité de la table que je propose. Tu es la seconde personne qui met en lumière cette aspect pratique de positionnement de la table. C'est claire que de moi-même, je n'y avais pas songé. Peut-être qu'une fois sur place, j'y aurai pensé. Bref, je vais tacher de soulever ce poing lors du prochain mail que je leur enverrai.
avatar
Heu... je crois que dans les CO #1 à 3, il y avait une régle optionnelle qui conférait davantage de PV à niveau 1 (au démarrage, en somme). Je crois qu'on utilisait d'une certaine façon la valeur de carac. de la constitution, au lieu du mod. de con., mais qu'au final, cela revenait toujours à augmenter les PV de 7.
Bref, c'est bien brumeux dans mon esprit. Je viens de passer 20 minutes à chercher cette règle optionnelle dans le HS#1, mais en vain.
Quelqu'un sait où c'est planqué ? Ou j'ai rêvé ?
avatar
Oui moi aussi je l'ai cherchée un moment et le paragraphe a sauté  Smiley
Mais tu peux toujours l'utilisée... Elle apparaît aussi en CO Contempo.
avatar
Alors, avec les scénarios, les prétirés qui vont bien avec l'univers...

Et voici la version pdf, au niveau 1, 3 et 5. (ici)
avatar
J'ai un prétiré dont l'arme principale est, dans l'idée, une lance qu'il peux utiliser à 2 mains au corps à corps, et à distance au lancé. Bon, dans CO, ca donne en fait 2 armes distinctes : épieu et javelots (dans un carquois dans le dos).
Mais quel profil utiliser ?
Finalement, j'ai pensé à un classique "Guerrier" (que je met décidément à toutes les sauces : épée à 2 mains, hache à 2 mains, hache + bouclier, épée + bouclier...). Pour les voix, je pense à "voie du maître d'armes" (systématique, mais là, je mettrai en arme de prédilection épieu ET javelot), et voie du soldat.
Smiley Qu'est-ce que vous en pensez ?
Bon, en même temps, l'épieu et le javeot, ça motive rarement les gens...  Smiley
avatar
Pourquoi pas le barbare en profil? Ca marche bien avec des épieux et des javelots!
avatar
Pourquoi pas le barbare en profil? Ca marche bien avec des épieux et des javelots!
LeoDanto
Je viens de consulter le profil barbare d'un peu plus prêt. Cela ne m'a pas convaincu pour lancer des javelots ou manier un épieu. Par contre, je suis agréablement surpris par le profil. En fait, le fonctionnement par voix permet de faire du "barbare CO" autre chose que forcément une brute épaisse en pagne et enragée. J'aurais pu donc m'en servir pour d'autres de mes prétirés (épée à 2 mains, hache à 2 mains, notamment). Sauf que maintenant qu'ils sont fait, je n'ai pas le coeur à recommencer (c'est long...). Mais gràce aux différentes voix, ils ne sont pour autant pas des clones les uns des autres.
Bref, merci de m'avoir pousser à regarder de plus près le Barbare CO.
avatar
De façon générale avec CO si j'ai bien retenu une leçon, c'est que toutes les classes sont intéressantes :p
Je veux dire, issu de la tradition Pathfinder y'a des classes sur lesquelles j'avais de gros a priori, telles que le Barbare, le Moine, le Roublard ou encore le Rôdeur (je DETESTE le rôdeur de DD - une classe qui a mes yeux ressemble plus à un patchwork de plein de trucs plutôt qu'une vraie classe à part entière).
Bah... dans CO... je me suis dit que j'adorerais jouer un moine ou un rôdeur T_T.
Je suis faible... :p
avatar
De façon générale avec CO si j'ai bien retenu une leçon, c'est que toutes les classes sont intéressantes :p LeoDanto
Tous les profils sont intéressants mais pas pour n'importe quels scénarios.
Typiquement, dans un scénario où les PJ se retrouvent à explorer une ruine où les seules rencontres qu'ils feront chercheront à en faire du kébab, choisir barde ou ensorceleur est peu judicieux (aussi bien pour les optimiseurs simulationistes que pour les roleplayeurs narativistes). Par contre, en milieu plus urbain (ou simplement rural) avec des relations plus sociales, ils deviennent passionnants à interpréter.
avatar
Je pense qu'il y a deux dégrès de lecture dans ta réponse.
1°) "les profils inadaptés au scénario en cours ne sont pas intéressants (ou moins intéressants) à jouer" => ca pourrait faire l'objet d'un débat à part entière mais on va dire que je suis globalement d'accord avec cette réflexion (avec quelques petits * mais je ne vais pas développer).
2°) "le barde et l'ensorceleur sont des profils moins intéressants dans les scénarios où il n'y a pas d'interaction sociale et où les combats et les énigmes sont le coeur de l'aventure"
Et là j'ai envie de dire: "Tout dépend comment ils sont montés!"
Parce que la réalité du système CO est là: il n'y a pas de voie royale pour monter un profil (contrairement à Pathfinder où finalement dès que tu veux faire dans l'originalité, t'es juste un sous-personnage inutile).
Prenons le barde:
- Les Voies de l'Escrime et du Saltimbanque permettent d'en faire un combattant redoutable et en quelques niveaux, on se retrouve avec un personnage de première ligne difficile à toucher et meurtrier à souhait, capable de combattre au côté d'un guerrier sans rougir de honte
- La Voie du Musicien ouvre l'accès à des sorts de soutien très appréciés du groupe, ainsi que quelques sorts d'attaque bien sentis (dédicace spéciale à Attaque Sonore, capacité de rang 2 que je trouve monstrueusement puissante) et SURTOUT, donne accès à des sorts: le barde gagne alors énormément en polyvalence en pouvant ainsi maîtriser les baguettes et les parchemins sans difficulté et remplacer n'importe quel lanceur de sort du groupe les yeux fermés.
Finalement, seules les Voies de la Séduction et du Vagabond sont typés clairement aventures "hors donjon": c'est un vrai couteau suisse et ça doit être un plaisir (ou une torture, au choix :p) pour le joueur de le monter et de choisir ses domaines de prédilection.
Pour l'Ensorceleur, ses Voies et pouvoirs sont certes très subtils et perdent de leur intérêt en phase de "donjon pur" mais on leur trouvera toujours une utilité - à part pour la Voie de l'Envoûteur qui se retrouve difficilement applicable en donjon la grande majorité du temps.
Donc bien entendu, quand on balance un personnage dans un scénario absolument pas adapté à la façon dont il est monté, il peut y avoir une perte d'intérêt. Mais dans CO, on retrouve beaucoup moins de généralité et de lieux communs que l'on peut affubler aux profils, contrairement à Pathfinder vis à vis de ses classes.
avatar
Dans ce que tu décris, on suppose que le barde est conçu spécifiquement pour un type de scénario et donc que le joueur sache déjà dans quelle type d'aventure il sera entrainé.
Sans vouloir être critique, d'une certaine façon, c'est une forme d'optimisation : on ne crée pas le personnage que l'on aimerait jouer mais le personnage qui correspondra le mieux à la mission qu'on va lui fixer.
Mais, comme tu le dis, "moins intéressant" ne signifie pas "pas intéressant". Tolkiens a bien démontré dans le Seigneur des Anneaux que de simple hobits peuvent faire des personnages intéressants et qui apportent une vraie valeur à l'histoire.
Seulement, dans certains scénario, les joueurs dont les personnages ont des profils moins adaptés risquent de se retrouver à devoir jouer en retrait par rapport aux autres.
(là, ce qui parle, c'est mon traumatisme de joueur de magicien niv 1 dans AD&D : j'attendais deux heures de lancer mon pauvre Magic Missile et, une fois que je l'avais lancé, j'attendais deux heures que la partie se termine. Smiley )
Heureusement CO permet quand même plus de possibilités quel que soit le profil choisi
PS : pardon Nicolas pour ces digressions qui s'écartent de ton sujet initial.
avatar
Dans ce que tu décris, on suppose que le barde est conçu spécifiquement pour un type de scénario et donc que le joueur sache déjà dans quelle type d'aventure il sera entrainé. Menhir
Je ne suppose de rien du tout, je dis juste que la généralité "barde = pas compatible avec un donjon" est inexacte Smiley
Parce que monter la Voie de l'Escrime en vue d'être un brute de combat n'est pas plus une optimisation que de monter la Voie de la Séduction en vue d'être une brute des relations sociales :p
Après bien entendu, on peut dire qu'un barde qui a tout mis dans les Voies de la Séduction et du Vagabond n'est pas à sa place dans un donjon - mais on ne parle alors que de 2 Voies sur les 5 que comporte le profil et ça revient à faire l'impasse sur une large partie du potentiel du profil. C'est pas ce que j'appelle de l'optimisation à outrance Smiley
J'aurais été nettement plus d'accord avec toi si tu m'avais dit qu'un guerrier au milieu d'une intrigue de cour ne se sent pas à sa place - la totalité des Voies du Guerrier étant orienté vers le combat pur.