Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Temps de voyage 4

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Pavillon Noir

avatar
Bonjour à tous,
J'ai commencé la campagne des 5S et pour l'instant plusieurs choses me laissent un peu perplexe. Ce sont des points de détail, rien de très déterminant, mais j'ai du mal à bien me situer dans l'époque. Voici mes perplexitudes :
1) J'ai particulièrement du mal à estimer le temps nécessaire à l'espadon pour parcourir les distances entre les îles. Par exemple, grosso modo, combien de temps faut-il pour aller de Basse-Terre à Anguilla, puis sur Ginger island, puis de là aller à Saint Christophe ? Sur une carte, ça paraît à côté, mais cela soulève un autre point de perplexité de ma part : la vitesse max des navires. Il me semble avoir vu qq part que la vitesse de pointe de l'espadon est d'environ 30 km/h, ça me paraît affreusement lent. En outre, je n'arrive pas à voir les distance entre ces points d'intérêt, donc impossible de calculer le temps nécessaire à tout ça. J'imagine que j'ai faux qq part, mais un peu d'aide faciliterait les choses...
2) Lors d'un combat naval, une bordée s'occupe de la manœuvre tandis que l'autre s'occupe de l'artillerie. En cas d'abordage, qui aborde ?
3) Mes joueurs veulent absolument améliorer les capacités de leur navires (le "pimper" comme ils disent  Smiley). Par exemple, il veulent plus de canons en bordée. Cela est-il possible ? Combien de temps, d'argent et d'hommes cela nécessiterait ? Quelles autres améliorations sont possibles sur l'espadon ?
En termes d'aide de jeu, existe-t-il un petit récap des règles de combat naval, en décrivant par exemple un tour entier ? Je les trouve particulièrement bien faites et kiffantes, mais tout cela est très touffu et parfois on oublie des points importants.
En tout cas, c'est mon premier message et j'en profite donc pour tirer bien bas mon chapeau à l'auteur, c'est un travail absolument remarquable !
Merci d'avance
avatar
1)
Un 30aine de km/h, c'est la vitesse moyenne d'un cargo moderne avec de puissants moteurs à combustion. Pour l'époque, pouvoir "sprinter" à une telle vitesse en charge (les navires ne sont pas des catamarans ultra légers réduisant au maximum les frottements  dans l'eau) est plutôt pas mal.
3)
De mémoire et de loin, sur les fiches de navire tu as la capacité maximale de feu. Au-delà, tu risques tout bonnement d'arracher les bordages.
Il faut également de l'espace autour de chaque pièce pour la manœuvrer. Et elle représente un certain tonnage.
En gros il doit être possible de pimper dans une certaine mesure mais au prix d'un renforcement des structures (tonnage immobilisé), en remplaçant des pièces par de plus grosses (là encore du tonnage) mais pas en en ajoutant. Donc tu obtiens un "tonnage immobilisé" qui ampute d'autant ta capacité de cargo et risque de faire changer les allures du bâtiment (tu atteindras plus vite l'état (sur)chargé).
avatar
Merci pour tes réponses rapides, c'est pas mal intéressant tout ça.
Je pense que je vais leur proposer plusieurs upgrades pour chaque aspect du navire, avec à chaque fois un inconvénient important. A eux de voir s'ils auront l'envie, le temps et l'argent de le faire...
avatar
1. 30 km/h ? Ca fait 17 noeuds! Aucun navire ne va aussi vite. Un noeud : 1 mille marin par heure.
Pour la navigation à voile, c'est toujours assez compliqué à comprendre. Il faut tenir compte des vents et des courants. Si tu peux, procures-toi des flow charts ou des guides de navigation, mais c'est assez cher. On peut trouver des flow charts gratuites sur internet.
Dans les Antilles, on ne doit pas vraiment tenir compte des marées, qui sont très faibles.
Pour la distance entre deux points, google peut t'aider mais c'est approximatif puisqu'il s'agit de la distance à vol d'oiseau.
2. Lors de l'abordage, on arrête de tirer au canon (en général), on arrête pratiquement de manoeuvrer, tout le monde saute sur l'ennemi pour lui couper la tête... ou prend une arme pour se défendre.
3. Si tu as "A Feu et à Sang", les règles d'amélioration se trouvent page 114, et l'erratum de ces règles se trouve dans "l'Art de l'escrime", page 101. Un petit conseil : fais perdre des points de structure au navire s'ils augmentent le nombre de canons et/ou le calibre des pièces. Maximum une catégorie de calibre au dessus et un canon par bordée. Il faut un jet de charpenterie pour y arriver sans causer plus de dégâts.
Plus de canons, ça veut dire plus de sabords, des plus gros canons, ça veut dire des sabords élargis, et tout ça pèse lourd.