Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Compétence à zéro 8

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Pavillon Noir

avatar
Bonjour à tous, mes frères de la côte.
Je suis l'heureux et récent acquéreur de La Révolte et À Feu et à Sang et à la lecture, une question me taraude :
Quand on a une compétence à zéro, on peut tout de même lancer un dé, mais un D12 (voire un D20 pour les compétences de métier) augmentant drastiquement la probabilité d'un échec critique. Jusque là pas de problème...
Mais si le personnage a droit à un bonus d'efficacité, que se passe-t-il? Par exemple, pour une compétence générale avec +1D, lance-t-il 2D12 ou 1D10? Ou même 1D12 et c'est tout, pas de bonus d'efficacité pour les compétences nulles?
Peut-être suis-je passé à côté de la réponse dans ces deux livres. Sinon, je me demande bien ce que Renaud Maroy en pense et je suis aussi très curieux de l'avis et des expériences de tous les matelots de ce forum.
Que les vents vous soient favorables et à bientôt.
avatar
De mémoire rien dans les livres. À toi de voir comment tu veux gérer cela, la gestion de base est assez… souple dirons-nous (on peut faire un test dans tout un tas de trucs inconnus sans rien savoir, on a même une chance d'avoir une bonne compréhension du russe ou du mandarin par exemple, sans être jamais sorti de son village profond du Cantal ^^).
À mon sens, le plus simple est d'interdire les bonus d'efficacité dans ces cas là. Parce que ajouter des D12/20 rend la chose parfois pire que sans bonus, et ajouter des D10 rend le fumble très peu probable.
Mais je dois avouer que je n'y ai jamais pensé plus que ça.
avatar
De mémoire tu comptes les dés (compétence + bonus/malus d'efficacité). Cela te donne le nombre de dé à lancer avec les cas particuliers suivants
* 0D, compétence générale => 1d12
* 0D, compétence de métier => 1d20
* -1D => 1d100
De cette façon on comprend que si tu es à 0D (incompétent) et que tu gagnes +1D cela donne 1D donc 1D10.
En gros pour jouer il n'y a que des d10 dont tu ais besoin en multiples exemplaires. Les autres sont toujours lancé à l'unité (localisation, séquelles, efficacité à 0)
avatar
Pour ma part, sur toute la campagne des 5 Soleils, ce cas ne s'est présenté que de manière rarissime : les PJ préfèrent en ce cas opter pour une autre solution que risquer l'échec critique.
Solution possible :
1D12 + 1D = 1D10 (éventuellement affublé d'un malus de -1 à la Facilité)
1D20 + 1D = 1D12 (éventuellement affublé d'un malus de -1 à la Facilité)
avatar
Merci à tous pour vos réponses.
L'idée que je m'étais faite de ce point de règle, avant de poser la question ici, ressemble beaucoup à l'interprétation de Danilo. Mais je n'affublerai pas le jet d'un malus de facilité, pour ma part.
avatar
J'aurais plutôt tendance à faire tirer des d12 ou d20 de plus. Si on fait le calcul, dans les compétences générales cela augmente mieux les chances du personnage et limite les risques de désastre.
Avec 2d12 on a moins de risques de désastre (8%) qu'avec 1d10 (10%) et souvent plus de chances de réussite.
Avec 2d20 on a un peu plus de risques de désastre (28%) qu'avec 1d12 (25%) et pas plus de chances de réussite (plutôt moins).
Si l'on passe à 3 dés, 3d20 valent mieux que 1d10.
avatar
Comme tu le sens mais ça oblige à avoir des dés autres que 10 en exemplaires multiples et ça augmente le nombres de succès.
1d20 : 2 succès max, maladresse 55%
1d12 : 2 succès max, maladresse 25%
1d10 : 2 succès max, maladresse 10%
2d20 : 4 succès max, maladresse 30%
2d12 : 4 succès max, maladresse 06%
Donc un incompétent avec un bonus d'efficacité (+1D) peut obtenir de meilleurs résultats qu'un compétent sans bonus (+0D). En compétence de métier (d20), il se plante plus souvent dans les grandes largeurs, moins souvent pour une compétence générale (d12).
Moi ça me gêne mais chacun fait comme il le sent. Mon échelle est plus simple :
1d100
1d20 ou 1d12
1d10
2d10
etc.
Chaque bonus/malus d'efficacité faisant monter d'un ligne.
On peut aussi concevoir la variante :
1d100
1d20
1d12
1d10
2d10
avec saut de 1d10 à 1d12 ou 1d20 selon le type de compétence mais sans sauter le d12 dans le sens bonus. Perso je trouve que c'est ajouté un chouille de complexité supplémentaire non nécessaire.
Un simple avis en passant.
avatar
Moi j'applique : pas de compétence : inefficace > donc pas de bonus d'efficacité. (d'où le terme)
"...et si y a compétence de soutien ?"
comme le personnage est inefficace, pas du soutien possible c'est au "soutenant" de le faire à sa place (l'incompétent observe pour apprendre du coup)