Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

News énervée du boss des Ludopathes ? 54

Forums > Communauté > Actualité JdR

avatar
J'ai lu cela sur le site du mondes en chantier "Scandale de la news énervée du boss des Ludopathes", vous savez de quoi s'agit ?
Apparemment cela aurai un rapport avec le crowdfunding !
avatar
C est la news sur le ulule ars magika, parce qu il y a des retards et les clients se plaignent.
avatar
Merci pour l'info...
avatar
C est la news sur le ulule ars magika, parce qu il y a des retards et les clients se plaignent.
David.BBE

C'est surtout le foutage de gueule de ce Mr :
http://fr.ulule.com/ars-magica/news/
Je vous laisse seul juge.
Sinon c'est Ars Magica.
Magika est un petit jeu PC tres sympa
avatar
Loin de moi, l'idée de faire un procés, j'ai simplement posé la question pour comprendre de quoi il s'agissait !
Pour râler, il vaudrais mieux le faire sur le forum des Ludopathes, ici cela serait ni élégant ni judicieux !
Ici, on vient râler que sur BBe Smiley
avatar
C'est surtout le foutage de gueule de ce Mr :
http://fr.ulule.com/ars-magica/news/
Je vous laisse seul juge.
Fragle

Ben, l'avant dernière phrase est un peu poil à gratter, mais sinon, je ne vois pas vraiment où est le foutage de gueule.
EDIT : je veux dire, on sait bien POURQUOI les mecs passent par *Ulule* et pas par un financement direct, n'est-ce pas ? Et on sait comment fonctionne un projet financé par crowdfunding, non ?
avatar
Pour râler, il vaudrais mieux le faire sur le forum des Ludopathes, ici cela serait ni élégant ni judicieux !
Ici, on vient râler que sur BBe Smiley
Der§en

+1 avec Dergen, ici on ne peut râler que sur BBe! C'est notre espace d'expression libre pour tout ce qui touche à BBe...  Smiley
En plus si on commence à râler sur les autres qui ne tiennent pas leurs promesses à la seconde prêt, on risque de se rendre compte que c'est partout pareil et même parfois pire... Mais on risque surtout de transformer ce site en décharge à râlistes... Et ce n'est pas bon!
Tiens, au passage, BBe fait des promesses et, en général, les tiens avec du retard... Mais, ça veut dire que BBe tiens ses promesses! Entre nous, j'aimerais bien que certains chef d'états français fasse comme BBE, et tiennent leurs promesses, même avec du retard!!!  Smiley
avatar
Comme Pheres ! Smiley
avatar
Comme sphères ! Smiley
Damien C.

C'est qui que tu appelles sphères!!!! Je suis svelte comme un troll musclé, moi!!!!  Smiley
avatar
Comme sphères ! Smiley
Damien C.

C'est vrai qu'en le lançant dans une pente, il risque de rouler Smiley
avatar
Moi, je l'ai toujours dit sphère, c'est rien que de la baudruche  Smiley
avatar
Entre nous, j'aimerais bien que certains chef d'états français fasse comme BBE, et tiennent leurs promesses, même avec du retard!!!  Smiley
pheres

Ils le font mais avec un mandat de retard, celui qu'ils perdent.  Smiley
avatar
Ben, l'avant dernière phrase est un peu poil à gratter, mais sinon, je ne vois pas vraiment où est le foutage de gueule. Ralph B.
Parce que tous les problèmes qu'il décrit, c'est le quotidien de l'édition et qu'il aurait du (en tant que professionnel), le prendre en compte quand il a annoncé ses délais.
Certes, quand on calcul ses délais, il ne faut pas partir du principe que tout va mal se passer, mais il est tout aussi illusoire de partir du principe que tout va bien se passer. Il faut être raisonablement pessimiste.
Ca évite d'agacer les donateurs.
EDIT : je veux dire, on sait bien POURQUOI les mecs passent par *Ulule* et pas par un financement direct, n'est-ce pas ? Et on sait comment fonctionne un projet financé par crowdfunding, non ?
Rappelons au passage que le crowdfunding est le financement d'un projet, ce n'est pas une précommande.
Contrairement à cette dernière, rien ne garantit que les donnateurs recevront ce qui leur est promis dans le cas d'un projet finalisé.
Si l'initiateur du projet décide que celui-ci n'est plus viable et l'abandonne, personne ne sait vraiment ce qui se passera... Pour l'instant, à ma connaissance, le crowdfunding en France navigue dans le brouillard d'un vide juridique.
Par contre, aux USA, la dernière loi en date sur le sujet est claire : les donateurs se retrouvent le bec dans l'eau, ils ne sont pas considérés comme des acheteurs mais comme des mécènes.
Bref, le crowdfunding est un chateau de carte qui repose uniquement sur la confiance.
avatar
...(en tant que professionnel)...
Menhir

Rares sont ceux qui vivent du JdR et peuvent donc être considéré comme professionnel. Et même chez les professionnels millionnaires (Blizzard en jeux vidéo, leader sur son marché), les retards sont une constantes de la création de jeu en général, surtout ceux à fort contenu éditorial. C'est pénible, peut-être, mais les Ludopathes sont toujours allé au bout de leurs réalisations (Anoe, Shade, etc.), donc jusqu'à présent, personnellement, je leur fais confiance . Je sais bien qu'ils ne roulent pas sur l'or et que ce n'est pas parce que leur corwdfunding a marché que la somme rassemblée suffit à financer la réalisation de Ars Magica, "l'illusion d'optique" pour le fan ne connaissant pas le milieu de l'impression se trouve peut-être là...
avatar
Par contre, aux USA, la dernière loi en date sur le sujet est claire : les donateurs se retrouvent le bec dans l'eau, ils ne sont pas considérés comme des acheteurs mais comme des mécènes.
Bref, le crowdfunding est un chateau de carte qui repose uniquement sur la confiance.
Menhir

Je pense qu'à ce sujet il est intéressant de suivre le cas de "The Doom that came to Atlantic city", très largement financé, et dont tout l'argent a fini dans les poches d'une personne (annulation du projet sans que rien ne soit fourni) => il y a une class action en cours
avatar
Parce que tous les problèmes qu'il décrit, c'est le quotidien de l'édition et qu'il aurait du (en tant que professionnel), le prendre en compte quand il a annoncé ses délais.
Certes, quand on calcul ses délais, il ne faut pas partir du principe que tout va mal se passer, mais il est tout aussi illusoire de partir du principe que tout va bien se passer. Il faut être raisonablement pessimiste.
Ca évite d'agacer les donateurs.
Menhir

Pas d'accord sur tout. Un imprimeur qui met 3 semaines dans la vue c'est pas spécialement prévisible et on peut difficilement en tenir compte "dès le départ" dans le calcul des délais.
avatar
J'espere que vous prevoyez des penalités de retard.
avatar
J'espere que vous prevoyez des penalités de retard.
Fragle

C'est pas vraiment un contrat de prestation, alors les pénalités de retards.....
avatar
Bref, le crowdfunding est un chateau de carte qui repose uniquement sur la confiance.
Menhir

Au premier entubage, une majorité ne renouvellera pas l’expérience, de la a se demander si le crowdfunding a un avenir sur le longtemps, attention, je ne parle pas du tout de la version BBe du crowdunding hein mais de ce qui se passe au USA !
avatar
(en tant que professionnel)
Menhir

En ce qui concerne le monde de l'édition de JDR, je dirai plutôt semi-pro au mieux et ce n'est pas une critique, loin de la...