L'Art de l'escrime : École allemande 9

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Pavillon Noir

avatar
L'école allemande me semble intéressante. Cependant, je ne parviens pas à trouver exactement la forme de l'arme mentionnée dans l'Art de l'escrime, c'est-à-dire le schwert, qui signifie tout bonnement « épée » en allemand. Ce serait donc un terme générique.
Après des recherches sur le 'net, je ne parviens pas à trouver une réponse exacte. En effet, il est question de nombreuses armes et écoles.
Est-ce de l'escrime avec une arme à deux mains, le Kriegsmesser, ou encore une arme à une main, le Messer ?
Il est même question selon l'époque d'une autre arme, le Feder.
Si cependant, c'était de l'escrime à une main avec le Messer, cela ressemblerait moins à de l'escrime médiévale et plutôt à ceci : http://www.youtube.com/watch?v=38sVdx7nzhQ
Mais bref, si quelqu'un y a déjà réfléchi ou si Renaud pourrait éclaircir ce petit point-ci, cela me ferait un grand plaisir ! Merci !  Smiley
P.S. : J'ai oublié de mentionner le Langes Schwert, autrement dit l'épée longue. Néanmoins, ce nom semble plutôt référer à une catégorie plutôt qu'à une arme exacte. À première vue.
avatar
Il me semble effectivement que l'école allemande nous vient directement du moyen-âge, aussi l'ame privilégiée, le Schwert, ressemble à une épée large ou longue, plutôt lourde et difficile à manier mais dévastatrice entre les mains de qui sait s'en servir. Pour les caracs de l'arme je partirais sur quelque chose de similaire à la hache (eh oui !), utilisée sous la Force (facilité) et bénéficiant de MDFor+1 aux dégâts (voire MDFor+2 si utilisée à 2 mains). Pour moi le Schwert est plus une arme de taille que d'estoc au contraire de la rapière, et comme elle est plus lourde qu'un sabre, je l'utiliserais davantage comme une hache, les mouvements étant peu ou prou similaires.
Ce n'est que ma vision des choses, aucunement officielle ! Mais si cela peut t'éclairer, tant mieux...
Bon jeu !
avatar
De mémoire et loin du livre l'école allemande c'est le sabre (de cavalerie).
Si ce n'est pas mentionné dans la partie technique de l'Art de l'Escrime as tu pensé à regarder dans la partie non technique?
avatar
Bingo !
ÉCOLES D’ESCRIME
(...)
L’ÉCOLE ALLEMANDE
L’école allemande, très demandée en France, n’utilise pas d’arme d’estoc, mais des armes de taille, comme le schwerdt, une sorte de sabre. Si la maîtrise allemande au XVe siècle ne fait aucun doute, elle suit moins les évolutions des armes que les autres écoles, afin de parfaire l’art de trancher son adversaire en morceaux. Nul doute qu’un pirate nihiliste tombant sur un traité allemand tout en sachant le lire y trouvera son compte.
Art de l'Escrime p.7
avatar
Ah ben voilà, bravo XO, il suffisait de regarder dans l'bouquin ! lol
Tout en finesse, quoi, chez nos amis Teutons...
Il est Teuton petit navire...
OK, je sors.
avatar
Vous ne répondez malheureusement pas à ma question.
Effectivement, l'Art de l'escrime stipule que c'est un sabre, mais cela ne signifie pas que le schwert est une arme historique puisque c'est un terme générique allemand pour désigner une épée.
Le problème que je soulève est que l'école allemande n'est pas très détaillée. J'entends par là que je ne suis pas capable de trouver un sabre allemand pendant la période décrite puisque les armes ainsi trouvées qui sont employées pendant cette période ne sont pas celles proposées dans l'Art de l'escrime.
Il est d'autant plus abstrait que nous ne savons pas si c'est une arme à deux mains ou une arme à une main, ce qui modifierait de nombreux paramètres. Je pense notamment aux dégâts et à l'efficacité d'attaquer avec une telle arme contre un bon escrimeur (lourdeur de la lame, longueur encombrante, etc.) armé d'une rapière ou d'une épée courte française.
Bref, j'aimerais toujours des précisions ^^'
Merci à l'avance !
avatar
En terme ludique tu assimiles ça a un sabre dont tu as les statistiques. Arme à une main donc.
En terme d'habillage tu peux décrire une lame qui n'est plus tout à fait l'épée longue médiévale mais pas encore tout à fait un sabre de cavalerie,  notamment au niveau de la garde. Là je ne serais pas fichu de te dire si c'est dans le livre, extrapolation ou pure supposition de ma part. Je suis resté là dessus. Soit une arme à une main courbée pour couper en glissant plus que hacher en tranchant comme un bourrin et risquer de se coincer sa lame et de la lâcher avec l'avancée du cheval.
Pour revenir au jeu j'autorise sans souci un épéiste allemand à utiliser un sabre d'abordage selon ce sur quoi il arrive à mettre la main.
avatar
J'ai profité de la pause déjeuner pour jeter un œil sur le web à ce sujet.
Google : escrime allemande, 3ème proposition : Escrime mensur en Allemagne
Je cite les passages intéressant :
Une forme particulière d’un duel noble – la mensur – était répandue en Allemagne au XVIè siècle parmi les jeunes, surtout dans le milieu des étudiants. (Mensurfechten – c’est l’escrime dans un espace limité).
(...)
Les armes étaient des "schlagers" - l’archétype du sabre - avec les bouts bien aiguisés dans les mains.
(...)
Cela peut paraître étonnant mais jusqu’à présent dans les milieux étudiants de l’Allemagne existe ce type d’escrime
(...)
L’arme que les combattants utilisent s’appelle "schlager". Dans ce cas il s’agit d’un sabre, mais si on se permet la traduction libre, il peut être appelé "un truc à frapper", car une raquette de tennis s’appelle en allemand de la même façon. En langue allemande d’aujourd’hui le mot "sabre" se prononce presqu’en russe "sabel". Le schlager représente une arme lourde. Il est trois fois plus lourd qu’un sabre sportif moderne.

Et voici tirer de la même page web une image postérieure à la période qui nous intéresse.

C'est ce que j'imagine pour l'escrime allemande dans Pavillon Noir avec une arme peut être un chouille plus massive, moins élancé qu'à cette époque (id est archétype du sabre)
avatar
Ça, c'est très très intéressant !
Je vais donc m'y attarder longuement.
Merci pour l'aide, Vorcen Smiley