Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Teaser de la Campagne. 2

Forums > Jeux de rôle > Pathfinder > Pathfinder les campagnes > Kingmaker

avatar
Je ne sais pas si nous ferons des CR et la campagne ne sera pas lancée avant quelques mois. Mais comme au cinéma mes joueurs ont eu le droit au premier TEASER de KINGMAKER.
http://www.youtube.com/watch?v=afwW16x8SXM
Louder than words de Les Friction.
[shadow=red,left]
Les Terres Volées.[/shadow]

Nous sommes à l'Âge des Présages Perdus, l'Âge où toutes les prophéties sont remises en cause. Les Terres Volées, comme on les appelle en Restov, se situent sur le continent de la Mer Intérieure, au sud du Brevoy et au nord des Royaumes Fluviaux. Elles sont une source d'inspiration pour les bardes et un sujet d'inquiétude pour les Seigneurs qui les ont en frontière. Et pour cause...sur ces terres, aujourd’hui, deux armées s’affrontent.
L’une vient pour piller et détruire. Des centaines de mercenaires, avec à leur tête, plusieurs géants. Ces monstres font trembler le sol et leurs cris résonnent dans la plaine. Des géants…cette armée n’aura pas à construire de catapultes ni de tours d’assaut. Inutile. Les géants vont tenter de briser les défenses de cette ville et les mercenaires s’y engloutiront. Ils la mettront à feu et à sang. Ils se livreront aux pires atrocités sur les habitants.
Il ne restera rien.
Dans cette ville, les arrivants les plus récents suent. Leurs mains sont moites, la peur les gagne. Ils se demandent s’ils n’ont pas été fous de s’installer ici, s’ils n’ont pas été leurrés par leur propre espérance. Que savent-ils finalement sur les dirigeants de cette ville, ces Pathfinders, ces Trouveurs de chemins ?
Rien ! ou si peu...
Encapuchonnées, leurs silhouettes sont au devant de leur armée, forêt de haches, d’épées et de lances. Ils échangent des regards dans un silence solennel. Ils entendent leur propre respiration et celles de leurs compagnons. Ils sentent à présent le sol trembler sous les pas des géants. Cette armée est en marche pour détruire ce qu’ils ont mis des années à construire.
Ils se séparent et rejoignent leur poste pour contrer l’envahisseur. Ils ne regarderont pas en arrière pour vérifier si leurs hommes les suivent... Ils vont les suivre et charger avec eux. Avec le même courage ! Avec la même fureur ! Ils le savent comme s’ils trempaient  eux mêmes la plume dans l’encrier du destin.
Aujourd’hui s’écrit aujourd’hui !
Ils vont se battre ! Tous !
Ils le savent.

Car un Royaume est né !  
[shadow=red,left]PAHTFINDER
KINGMAKER
[/shadow]
avatar
Teaser du scénario d'introduction du personnage joueur : Paladin d'Abadar.
http://www.youtube.com/watch?v=2DzxdoDQ5dA
Pathfinder : une ancienne lumière.
Un aigle survole des terres sauvages.
C’est l’heure du repas, une bande de trolls écartèle des restes de voyageurs et de montures. Un dragon féerique bleu aux ailes oranges volète autour d’une fée au corps de cigale. Une créature encapuchonnée voyage la nuit une nuée insectoide dans son chariot. Un squelette de dragon dans une crevasse attend son bain de soleil de midi. Des barbares, hommes et femmes, écoutent les présages autour du feu. Un ours hibou hurle sa rage. Un homme à la peau brulée par le soleil arpente des murs antiques priant Gorum le dieu de la guerre. Des amphores sans âge reposent dans une sépulture cyclopéenne. Une silhouette féminine s’écarte pour laisser apparaitre un orbe ressemblant à un œil. Un bourbierin chevauche son crapaud géant poursuivi par des bruits de tambours de chasse. Un fantôme plein de colère regarde couler le fleuve Sellen.
L’aigle remonte vers les nuages. Il est pris en chasse par deux vouivres. Mais plus elles s’approchent, plus l’aigle semble grandir. Alors qu’elles se rendent compte de leur erreur, l’aigle géant manœuvre pour les prendre en chasse. En deux battements d’ailes et deux coups de serres, les deux cadavres de vouivres commencent leur inexorable descente vers le sol. L’aigle géant reprend alors son envol vers les cieux. Et se pose sur un bras tout en armure. Le bras d’un ange d’Abadar. Il semble faire quelques pas sur le bord du monde jusqu’à la demeure du dieu doré.
ABADAR, mon Dieu, Je crains pour ces Terres. Dans ses yeux, comme dans les yeux de l’aigle : la vision.
-Tes craintes sont fondées.
-Dois-je intervenir ?
-Non.
L’ange reste un long moment immobile et silencieux.
-Sans l’aide des dieux, ces Terres ne survivront pas à ce qui se prépare. Je sens l’odeur de la mort et de la destruction.
-Aroden, le Dernier des Azlantes, Celui qui est devenu Dieu est mort. Mais Mourir n’est rien. Ce n’est pas même le souvenir de vivre. Rien n’est plus beau que de voir ce que tu as construit te survivre. Chasse tes craintes Ange. Aie foi dans les Hommes qui veille sur le feu comme je veille sur la civilisation.
Dans la vision du Dieu Abadar, un chevalier demi-elf prête serment devant son propre reflet.
Un bretteur au regard vif et au sourire franc observe la pointe de la lame qui prolonge son bras.
Un jeune paladin revêt son armure dorée sous les yeux de sa prêtresse et de son Dieu...