Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

DEF 11

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bonjour,

1/ Comment expliquez-vous à vos joueurs que la capacité de résister à un sort d'attaque est plus importante chez un guerrier que chez un magicien ? Il est, en effet, rare que ce profil (ou touts-ceux de lanceurs de magie profane) ait une meilleur DEF qu'un combattant doté d'un bouclier.

2/ Comment limitez-vous les DEF de vos joueurs (je pense principalement aux profils de guerriers et de chevalier) ?

Pour palier à cela, on a instauré, provisoirement, à notre table une "DEF Magique". Celle-ci est calculée en supprimant la DEF de l'armure/bouclier et en la remplaçant par le Modificateur de la caractéristique de résistance à la magie du profil (CHA pour l'ensorceleur et le barde ; SAG pour les prêtres, druides, chevaliers, moines, barabres et rôdeurs ; INT pour les autres profils). Nous comptabilisons également dans cette DEF Magique les bonus magiques des armures/boucliers (en ne prenant que le plus élevé). Cette méthode marche plutôt bien, pour l'instant (mais nous n'avons pas beaucoup de recul par rapport au système de jeu COF). Pour l'exemple, on a, à notre table, une barbare, un druide, un guerrier, un magicien, un nécromancien, une rôdeuse et un voleur (tous de niveau 4) qui ont respectivement comme DEF 18, 15, 23, 13, 12, 16 & 16 ; ce qui leur donne en DEF magique 16, 15, 14, 16, 15, 15 & 15.

Certain d'entre vous ont-ils le même dilemme que nous ? Et dans l'affirmative comment le gérez-vous ?

Bon jeu

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ulti
avatar

Je vois pas en quoi un magicien en robe résisterait mieux à une boule de fou ou un rayon élémentaire qu'un guerrier à vrai dire.

Je dirais qu'un système de défense magique se défend niveau équilibrage (les tanks sont très voir trop forts) mais ça va avoir pour conséquence de rendre les tanks beaucoup plus fragile face aux lanceurs de sorts quoi. Il faut juste pas que ça soit trop déséquilibré

avatar
Edrik

Pareil que Tarlyn, je ne vois aucune raison pour qu'un magicien résiste mieux aux attaques magiques qui visent la DEF, car ce sont des effets physiques. Les effets d'influence mentale sont plus souvent des tests d'attaque magique opposés. Les magiciens qui veulent mieux résister à la magie peuvent s'investir dans la Voie de la magie défensive.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Edrik
avatar

2/ Comment limitez-vous les DEF de vos joueurs (je pense principalement aux profils de guerriers et de chevalier) ?

Edrik

Il y a eu des correctifs de règles : l'armure de plaque n'apporte plus qu'une DEF de 7, et la capacité de chevalier Autorité naturelle ne donne plus qu'un bonus égal au mod. de CHA. En plus de cela certains ont essayé de limiter encore plus le cumul d'objets magiques apportant de la DEF. Regarde par exemple ce que Dwim propose sur le forum.

avatar
Ulti

Re,

@Tarlyn : Oui, il s'agit d'équilibrage.

@Ulti : Pour le nécro, exception faite du Mot de mort qui s'attaque aux PV, tous les sorts qui nécessitent un jet d'attaque magique se font contre la DEF.Y compris des sorts comme Malédiction ou Peur dont l'impact physique est moins qu'évident. Il n'y a aucun jet opposé.

Pour le mago, il en va de même, il n'y a aucun jet opposé.

Effectivement pour l'ensorceleur, Injonction, Domination et Transformation fantasmagorique demandent des jets opposés (Sommeil & Amitiés s'opposent aux PV). Les sorts qui nécessite un jet d'attaque magique contre la DEF ne sont qu'au nombre de deux pour ce profil ; si je comprends ton raisonnement pour Foudre et ses conséquences physiques, avoue que pour Confusion cela est moins évident.

Bon jeu.

avatar

Les sorts mentaux contre la DEF sont un reste des règles de base de CO qui se voulaient très simples. Mais c'est vrai que comme tu l'as souligné, ça défie parfois la logique. Ton idée de DEF magique se tient, mais comme d'autres l'on souligné il faut réserver ça aux sorts qui affectent l'esprit.

Une solution que je conseille sinon, c'est de systématiquement remplacer l'attaque contre DEF par un test d'attaque magique opposé lorsqu'il s'agit de sorts qui affectent l'esprit (par défaut, Mod. d'INT pour les classes qui n'ont pas d'attaque magique de base).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Spite
avatar
Laurent Kegron Bernasconi

De mémoire, et par soucis d'équilibrage, contre un PNJ on utilise bien son score d'attaque principale pour ce genre de jet en opposition ?

avatar

Oui c'est la règle, mais là aussi c'est parfois étrange (le géant dont le score d'attaque principal est basé sur la FOR). Une solution simple consiste à utiliser NC+Mod. d'INT (ou de SAG selon).

avatar

Quand on parle de jet opposition, on parle bien de lancer 1d20 + bonus pré-cités? C'est un un peu ce qui me gêne par rapport à la DEF qui est un score statique...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Laurent Kegron Bernasconi
avatar
DrM0lek

Oui

avatar

C'est vrai qu'on parle de résister activement à un sort affectant l'esprit.
D'aucuns pourraient argumenter que lors d'un combat quelque part ça ne serait pas deconnant de faire des jets opposés pour la DEF également en lieu et place du score static. Ça pourrait même être intéressant amha, mais cela nécessite plus de jets. Ou sinon toujours faire des jets contre des niveaux de difficulté fixes. C'est la mixité des 2 systèmes avec des cas limites qui parfois amène à de la confusion.