Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Vampire. Requiem? Mascarade? 49

Forums > Jeux de rôle

avatar

Bonsoir. Ça fait quelques jours que je vois un peu de partout l'annonce de la nouvelle précommande d'Agate concernant les nouveaux supléments de la gamme Vampire Requiem et, ça a fini par me rendre curieux Je ne suis pas un grand expert en jeu de rôle, j'ai principalement joué en association, avant qu'il y ait tout ce grand bordel et, Vampire est un jeu que je n'ai jamais eu la chance de faire. Je sais que ça fait parti des classiques, qu'il y a eu pas mal de versions différentes, dont une anniveraire et, surtout qu'il y a deux gammes. Requiem et Mascarade. J'ai cru comprendre qu'il y avait un univers étendu selon les games, avec des loups, des mages, des changelins des "démons" et, ma foi, ce genre d'univers pourrait être sympa, là, comme ça, à première vue. Je me suis lancé en tant que MJ tout récemment et, même si c'est pas bien jojo, j'ai fini par franchir ce cap et, je vais pouvoir explorer de nouveaux horizons et tenter de nouveaux jeux. Vampire pourrait être l'un de ceux-là.

Du coup, tout simplement, je me demandais quelles étaient les différences entre les deux gammes? Je veux dire, de base il doit bien y avoir quelque chose de suffisamment mrquant pour justifier les deux jeux. J'ai cru comprendre que Requiem passait un peu outre tout le lore de Mascarade mais, après ça, je ne sais pas trop. De plus, les deux gammes semblent commencer à être plutôt etoffées avec pas mal de bouquins, du coup, oui, je me demandais ce qui pouvait vraiment différencier les deux jeux.

Une question un peu similaire sur "l'univers étendu" est-ce vraiment intéressant? Peut-on utiliser les games du même univers pour faire quelqu chose ou ce sont vraiment des jeux complètement différents?

Enfin, la petite dernière, une question toute bête, quel genre de partie joue-t-on? Ou du moins, vers quoi le jeu tend à vouloir nous mener?

Je remercie celles et ceux qui prendront le temps de me lire et de me répondre.

avatar

Effectivement ce sont deux gammes totalement séparées, chacune avec son propre univers étendu. J'ai une petite préférence personnelle pour les Chroniques des Ténèbres, le nom de la gamme qui contient Requiem. Pour moi c'est clairement l'édition de la maturité, avec une parfaite intégration des différentes sous gammes dans les règles, alors que c'est beaucoup plus confus dans Mascarade et les anciennes gammes.

Vampire le requiem se base sur des vampires plus proche des êtres humains, en évitant le côté trop super héros de Mascarade. Il est centré sur la préservation de l'humanité, et la lutte contre la bête qui habite chaque vampire. Pour se faire chaque vampire a des liens qui le rattachent à son côté humain et lui évitent de basculer, de devenir un monstre. Ces liens peuvent être un ami cher ou un lieu comme une maison adorée. Il les préserve attentivement, tout en évitant qu'ils deviennent trop visibles, et donc une cible pour des vampires rivaux qui voudraient le toucher.
Parallèlement il doit s'intégrer à la société des morts vivants, qui est un vrai nid de complot, appelé la danse macabre. Les vampires complotent nuit après nuit pour avancer leurs agendas.
Il peut rejoindre l'une des cinq ligues, qui cherchent à donner un sens à sa vie vampirique, des ligues qui s'allient et s'affrontent sans cesse.

Deux d'entre elles sont des entités politiques:

* Les Carthiens cherchent à bâtir une société vampirique égalitaire et moderne, même s'ils ne sont pas tous d'accord selon les villes sur la forme de ce gouvernement vampirique, depuis une démocratie, jusqu'à un régime communiste.

* Les Invictus eux, cherchent à amasser le pouvoir et l'influence, et à établir des sociétés strictement hiérarchisés. C'est la ligue qui dirige le plus de villes dans le monde, mais loin de toutes. Quand elle est dans l'opposition, elle continue malgré tout à amasser de l'influence et des richesses, pour tenter d'y parvenir ou au moins d'être un pouvoir derrière le trône incontournable. Ceux qui la rejoignent le font généralement pour la recherche du pouvoir,

Il y a également deux religions, qui cherchent un sens spirituel à la vie de vampire :

* La Lancea et Sanctum est l'église de Longinus, qui prêche que les vampires sont damnés, et que le rôle que leur as donné dieu est de tester les mortels, et de punir les pêcheurs. C'est en accomplissant ce rôle sacré qu'ils peuvent trouver un sens à leur damnation et se rapprocher de dieu.

* Le Cercle de la sorcière regroupe tout une myriade de religions païennes, mais qui partagent l'idée que les vampires ne sont pas damnés, mais font parti du cycle de la vie. Ils sont des prédateurs sacrés, voulus par les divinités.

Enfin il y a L'Ordo Dracul, une fondation "scientifique", qui cherche à comprendre la nature du vampirisme et à en surpasser les faiblesses. Leurs méthodes immorales pour tester leurs sujets de recherche sont particulièrement connues, ainsi que leur détachement scientifique. Ils suivent les enseignements de Dracula, qui le premier a cherché à surpasser son état.

Toutes ces ligues s'affrontent mais elles craignent également les mystérieux Stryges, qui seraient les créateurs des vampires. Des esprits en forme de chouette faits d'ombres, et qui sont capables de pénétrer les cadavres et de les animer. Les vampires étant des cadavres, ils peuvent se retrouver possédés. Les stryges semblent en vouloir mortellement aux vampires, qui les auraient trahis autrefois, et la simple rumeur de leur arrivée dans une ville peut semer un vent de panique.

Enfin le jeu Requiem est compatible totalement avec les autres univers de la gamme Chroniques des ténèbres. On trouve entre autre Loup garou les déchus (mi esprits loups, mi humains, ils gardent la frontière entre le monde des esprits et le matériel), Prométhéen (ou les créatures de frankenstein et autre golem de prague, des créations sans âme qui cherchenr à devenir humains), Mage l'éveil (avec de puissants thaumaturges qui sont à la recherche des vérités cachées du monde et luttent contre d'anciens archimages, les Exarques, souverains tyranniques de la réalité), Démon la damnation (ou l'on joue des démons, des anges déchus d'un dieu mécanique, un démiurge implacable et incompréhensible), Changelin les perdus (où l'on joue des humains enlevés par les fées, qui ont réussi à s'évader, mais sont changés définitivement, et se cachant des terrifiants êtres féériques qui les ont enlevés), Momie la résurrection (on y joue des momies qui reviennent sans cesse d'entre les morts pour servir de mystérieux juges du monde des morts), Geist (où l'on joue des humains possédés par un esprit fantomatique, et revenus du monde des morts, avec des pouvoirs de nécromants), Beast (où l'on joue des humains possédés par des entités cauchemardesques qui se nourrissent des peurs humaines),

avatar

Waw, merci pour ce charmant pavé, ça m'aide pas mal, j'y vois un peu plus clair pour le coup et, ma foi, ça donne vraiment envie. Reste à espérer qu'un spécialiste de la Mascarade pase pour me faire un avis complet ange

Pour le coup, ça me fait poser deux questions, concernant le Requiem. Les campagnes de jeux, elles seraient plus tournés vers quoi, au final? Une lutte entre les ligue? Une lutte contre les stryges peut-être?

Aussi, concernant les supléments de la gamme, sont-ils intéressants? Ou sont-ils vraiment gadget?

Merci encore.

avatar

Bonjour,

Je viens apporter mes deux centimes à ces questions et l'avis de mon confrère. Pour ma part, je suis plutôt un défenseur du Monde des Tenèbres, qui contient la version Mascarade.

Premièrement, je dois m'inscrire en faux sur le premier argument présenté par François3634. Toutes les versions de Vampire place au centre du jeu la préservation de l'Humanité du personnage, et la lutte contre la bête qui habite chaque vampire. Pour preuve, l'accroche de la 20e Anniversaire : "A beast i am, lest a beast i become".

Cependant, il existe des différences notables entre Mascarade et Requiem autour du thème commun sus-mentionné. Les règles tout d'abord. Requiem et Mascarade ont toutes deux des points forts et des faiblesses. Tu trouveras des afficionados de l'une version ou de l'autre, sédutis par telle ou telle mécanique. Pour avoir joué aux deux versions, il y a des choses que j'aime et que je déteste dans chacune des versions, et il est impossible d'être catégorique sur le fait qu'une version serait mieux que l'autre du point de vue des règles. La préférence est donc subjective, au goût de chacun. Même si j'abhorre les incohérences d'un lancer de 20 dés qui se solde par un 0 succès, la version Mascarade est, à mon sens, celle qui a conservé le mieux le parfum et l'ambiance de la vesrion originale, voulue par les auteurs et qu'on retrouve dans d'autres supports tels que les romans d'Anne Rice.

Il est cependant véridique que les dérives sont plus faciles avec la version Mascarade. Le Conteur doit être beaucopup plus vigilant et recentrer les joueurs sur la problématique de l'Humanité et du conflit avec la Bête, sous peine de se retrouver avec un groupe de super-héros et de passer complètement à côté du thème central.

La version Mascarade possède toutefois l'univers le plus cohérent et le plus inspiré, en partie car les Clans de la version d'origine ont été portés tout au long des versions du Monde des Ténèbres, là ou les Chroniques ont balayés cet acquis qui parlait même aux joueurs d'autres jeux. Le nom Nosferatu est évocateur pour une majorité de joueurs, porteur d'une certaine aura. Le nom Carthiens n'évoque rien, à part pour celui qui s'est immergé dans la lecture de Requiem. Les intrigues de Requiem sont politiques, là où celles de Mascarade englobent en plus une certaine dimension biblique. On aime ou on n'aime pas, mais le fait est que cela rajoute une couche mystique supplémentaire qui rend l'univers particulièrement épique.

Le défaut est que certaines campagnes souffrent de cet aspect grandiloquent et j'ai souvenir de quelques parties où les personnages peuvent se retrouver spectateurs de luttes qui les dépassent totalement à partir d'un certain niveau d'intrigues, comme par exemple dans le cas de Chicago By Night où s'opposent des antagonistes vieux de quelques millénaires tels Ménéleus et Hélène de Troie. Rien que ça.

La 20e anniversaire est une compilation bienvenue de règles parues dans divers suppléments, agrémenté de quelques réglages interessants, bien que les défauts majeurs subsistent (les 1 annulent les succès ; les dés se lancent par brouette avec des résultats parfois stupides). Pour autant, un bon Conteur bénéficie avec Mascarade d'un cadre beaucoup plus interessant à mon sens pour faire vivre à ses joueurs des aventures absolument inoubliables.

La 5e édition apporte des réponses pertinentes aux soucis des versions précédentes de Mascarade, tout en étant plus réaliste : les mortels ne sont plus de simples calices, mais une véritable menace. L'ambiance est donc un peu plus terre-à-terre, mais pas dénuée d'intérêt. La gestion du Sang est bien plus fluide (sans mauvais jeu de mot), moins linéaire et bassement comptable. Le seul défaut sont les dés propriétaires...

Vieux routard de cet univers depuis 1991, j'ai lu ou possédé à peu près tous les ouvrages en VO et VF. Le point du cross-over que tu évoques est une chimère. Il est impossible d'arriver à un équilibrage mécaniquement satisafaisant entre Loups-Garous, Mages, Wraiths, et Changelins, et je déconseille d'avoir des personnages de différentes origines à la même table dans une optique collaborative. Déjà, une campagne Sabbat peut rapidement partir en sucette si le Conteur se borne à proposer d'interpréter des personnages "mauvais" sans autre garde-fous.

L'avantage du Monde des Ténèbres est qu'il est parfaitement construit et que les éventuels mystères d'un univers de la gamme trouvent leurs réponses claires dans les règles d'un autre de manière cohérente, présenté par le prisme de la vision thématique spécifique. Un peu comme si chacun regardait le même tableau avec un angle différent. Voir par exemple à cet égard la signification de Kaymaklı pour les Vampires ou les Wraiths.

avatar

Je remets ici l'avis que j'avais placé sur un autre poste du même genre :

Alors je vais apporter un avis différent sur Requiem.

Oui il n'y a que 5 clans mais, tout le principe du jeu, est de fonctionner avec des lignées. C'est à dire des variantes des clans qui se sont conçues au travers du temps. Les lignées permettent d'élaborer des sous clans très différents. Le principe des Voies philosophiques (ligues) est aussi d'ouvrir les possibilités de Vampire. Un membre des Gangrel de la lancéa Sanctum sera clairement différent d'un Gangrel du Cercle de la Guenaude par exemple. D'autant plus si ils sont de lignées Gangrel différentes.

La puissance de sang est bien plus interessante que la génération car elle part du postulat que le personnage se fortifie avec le temps, qu'il a au bout d'un moment besoin de faire diminuer cette puissance par une entrée en torpeur car sinon il a besoin de se nourrir de sang de plus en plus puissant jusqu'à se nourrir du sang de ses pairs. Peut importe la puissance de son Sir il commence au rang de puissance de niveau 1. Et c'est au temps de le rendre puissant ou alors par la diablerie qui reste un moyen réel d'augmentation de ta puissance. Mais qui reste très mal vue de la part de la société Vampirique et surtout puni durement.

Très géopolitique, Requiem est en terme d'ambiance bien plus proche des écrits d'Anne Rice que n'a pu l'être mascarade. J'ai maitrisé les deux pendant très longtemps et Mascarade depuis la V1. Et je suis devenu depuis un afficionados de Requiem que je trouve bien plus interessant. Oui les Vampires de Requiem sont moins puissant surtout jeunes, mais il reste au delà du mortel tout de même et surtout ne subissent pas le phénomène de super-héros de Mascarade. Le BG est aussi plus interessant pour un MJ car moins dychotomique entre la Camarilla et le Sabbat ou entre les Vampires et les très anciens.

Comme il a été dit le système de Requiem est très proche mais beaucoup plus simplifié que ce soit en terme de lancement de dés qu'en terme de nombre de dés à lancer par exemple en situation de combat ou un seul jet permet de mesurer la qualité de l'attaque, sa réussite et les dommages recus. Les pouvoirs sont légèrement différents et bien gérés.

Il y a aussi des adversaires dans Requiem qui posent des questions interessantes, notamment dans la dernière mouture avec les esprits Hibous que je te laisse découvrir.

Le fait de ne pas avoir de mythes fondateurs, surtout bibliquement centré rend aussi le jeu interessant car chaque MJ peut proposer sa version de la malédiction du Vampire ou même en avoir des différentes suivant les régions du monde. C'est justement l'un des interets scénaristiques du jeu, celui de découvrir d'où nous venons, ce qui nous a maudit.

La relation à la bête et surtout à l'humanité est au centre du jeu et le vampire doit ne pas se perdre dans sa bête. Il cherche à garder des marques de sa vie, à les préserver car elles sont au centre de sa psyché. Ce sont les ancres de son humanité.

Requiem est un jeu très poétique, dans lequelle l'Humanité est véritablement un enjeu extrémement important. Bien au délà d'être une sous version de mascarade, il est une version différente qui permet d'aborder le mythe avec plus de profondeur à mes yeux et de se sortir des scénarios typiques de mascarade.

Il demande surement plus de travail de la part du MJ, mais il y a beaucoup de chose déjà existente sur le net pour cela. J'ai même une version de Paris By Night que je peux partager si besoin.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Melnuur
avatar
Pretre

Pour avoir jouer aux deux, je plussoie aux propos de Pretre.

avatar

Je profite de ce fil.

1 pour remercier pour les infos, vous éclairez ma lanterne

2 je relance la question : quelles types d'aventures ? J'ai voulu faire (avec un autre système, le chronique oublié) des aventures dans ces mondes. J'ai trouvé des descriptifs des différentes familles de bestioles. Un chouette scénario dans un recueil. Mais rien d'autre

avatar

Tu as une campagne très sympa pour Requiem : Danse de la mort

avatar

La puissance de sang est bien plus interessante que la génération car elle part du postulat que le personnage se fortifie avec le temps, qu'il a au bout d'un moment besoin de faire diminuer cette puissance par une entrée en torpeur car sinon il a besoin de se nourrir de sang de plus en plus puissant jusqu'à se nourrir du sang de ses pairs. Peut importe la puissance de son Sir il commence au rang de puissance de niveau 1.

Je comprends parfaitement que l'orsqu'on est passionné et accroché à une version plutôt qu'à une autre, on ne soit pas toujours objectif. Mais quand on se permet d'être aussi peremptoire, il est de bon ton de ne pas y ajouter en plus la malhonnêteté intellectuelle : le "bien plus intéressant" ne laisse aucune place à un avis différent et il faudrait donc te croire sur parole ; et faire de plus abstraction du fait que ton argument est fallacieux : la 5e Edition de Mascarade est construite officiellement sur ce même principe de Puissance du Sang, exposant peu ou prou les mêmes mécaniques que celles que tu décris. Par ailleurs, les Transylvania Chronicles, parues en 1998, présentent exactement les prémisses de cette mécanique (voir Bulscu), et de facto introduite dans le cadre de cette aventure s'étalant sur 800 ans.

L'OP demande un avis construit et de préférence neutre sur les atouts, défauts, et différences des versions existantes. Pas de se faire rouler dans la farine pour qu'on lui survende une version plutôt qu'une autre. Le prosélytisme me parait particulièrement mal venu dans ce contexte précis...

avatar

Alors on va faire simple, et si nécessaire on en discutera en MP.


j'ai donné un avis personnel, je n'ai pas lu entièrement la V5, mais j'ai essayé de faire la différence entre mascarade et Requiem. Ce qui était demandé. Maintenant me faire accusé de malhonnêteté intellectuelle me gêne au plus haut point (surtout au vu de ce que j'ai déjà pu montrer), et me semble plutôt agressif.

Tu n'as pas le même point de vue que moi, ok. Maintenant nul besoin de s'en prendre au porteur de message. Apporte des arguments techniques différents. Tu n'es pas moins neutre que moi dans tes propos.

Pour finir, laissons là cette discussion, si tu veux en parler plus avant il existe les MP. Pour le reste laissons notre ami se faire son avis. J'adore mascarade, je lui préfère Requiem pour tout ce que j'ai indiqué, c'est un fait et ça ne changera pas.

avatar

Je vais essayer d'expliquer la différence de la puissance de sang entre la V5 et Requiem. Que ceux qui maîtrisent la V5 me disent si j'ai mal compris :

Dans la V5 la puissance de sang est limitée en évolution en fonction de la génération. Un Vampire de 13e génération (ce que l'on joue la plupart du temps) ne peut pas avoir une puissance de sang de plus de 3 sur 10. Ce qui oblige pour aller plus loin à commettre l'amaranth qui est punissable de destruction.

Dans Requiem seul le temps est une limite, plus le vampire veillit plus elle monte. 1 point tous les 25 ans de mémoire. Au bout d'un moment le sang est tellement puissant et épaissi que seul le sang d'un autre vampire pourra calmer la soif. Pour éviter cela le Vampire est obligé de se mettre en torpeur afin que sa puissance de sang diminue naturellement au rythme de 1 point pour 50 ans de torpeur (de mémoire encore une fois). Ce qui est très intéressant sur un point t'es vu géopolitique car ça oblige un Prince à se mettre en torpeur ou alors à indiquer à tout le monde qu'il se nourrit d'autres vampires Comment fait il pour garder son pouvoir pendant qu'il n'est pas là ? Récupérera t'il sa place dans la danse macabre à son réveil ? Comment protéger son corps pendant cet endormissement ? Qui connaît sa localisation ? Pleins de questions tournent autour de cela dans Requiem.

On voit donc que la V5 a récupéré dans Requiem cette idée de puissance de sang mis ne l'emploie pas de la même manière et surtout la limite en fonction de la génération du Vampire. Ce qui n'est pas le cas dans Requiem.

Les deux versions sont intéressantes, même si personnellement celle de Requiem me semble plus logique et plus en adéquation avec MA vision du vampire. Mais on le voit aussi elle n'ont rien à voir l'une avec l'autre de part justement cette différence drastique liée à la génération. Donc dire que la puissance de sang de la V5 est la même chose, est à mon humble avis une erreur.

Une des choses par contre que je trouve plutôt bien gérée dans la V5 c'est le principe de la Soif et des dés de Soif.

avatar

Les deux versions sont intéressantes, même si personnellement celle de Requiem me semble plus logique et plus en adéquation avec MA vision du vampire. Mais on le voit aussi elle n'ont rien à voir l'une avec l'autre de part justement cette différence drastique liée à la génération.

Voilà qui me paraît plus juste. Ta précédente intervention m'a gêné en deux points :

Premièrement, quand tu assènes que c'est bien plus interesssant, il ne reste aucune place à l'alternative. Il faut penser comme toi, sinon on est forcément dans l'erreur.

Deuxièmement, tu laissais entendre que le concept de Puissance du Sang n'existerait pas en Mascarade. Ce qui est fallacieux – au sens littéral, c'est-à-dire illusoire, sans aucune agressivité – et inexact. Depuis 1998, cette idée est en germe dans les règles, promue en supplément, appliquée dans certains groupes, et est formulée de la sorte avec la V5 sur les mêmes fondements : le personnage se fortifie avec le temps ; il a besoin de sang de plus en plus puissant jusqu'à se nourrir du sang de ses pairs.

La mécanique n'est certes pas exactement calquée sur celle de Requiem, mais ce sont ces petites différences qui permettent à chacun de trouver celle qui lui convient le mieux. On ne va pas se plaindre d'avoir du choix. Je te rejoins sur le fait que les deux versions (V5, Requiem) sont intéressantes. Un des effets pernicieux de la Génération appliquée seule stricto sensu étant la course à l'échalotte. Effet renforcé par un système de Diablerie permissif (V20) si on fait l'impasse sur l'aspect profondément inhumain d'un tel acte. On en revient alors au thème central de ce jeu, quelle que soit la version, qui propose avant tout de confronter les joueurs à un dilemme (survie vs moralité).

C'est cette confrontation au dilemme qui définit d'ailleurs à mes yeux le mieux la gamme dans son entiéreté, que l'on aborde Mage (créativité vs rationalisme), Changelin (imagination vs réalité), Loup-Garou (écologie vs industrialisation), Wraith (nostalgie vs oubli), etc. ou ses équivalents Chronicles.

avatar

Je remets ici l'avis que j'avais placé sur un autre poste du même genre :

Alors je vais apporter un avis différent sur Requiem.

en fait quoter mon message sans indiquer son préambule, c'est quand même problématique.

La définition du terme fallacieux tirée du Larousse est tout de même beaucoup plus problématique que simplement illusoire.

avatar

en fait quoter mon message sans indiquer son préambule, c'est quand même problématique.

Malheureusement, je ne crois pas. Indiquer en préambule que tu donnes un avis ne suffit pas à te dédouanner ou passer outre le ton peremptoire employé par la suite dans l'argumentaire. Quand on donne un avis nuancé, on emploie des "je trouve que", "pour ma part", "à mon sens". L'usage du "c'est bien plus intéressant" (càd. c'est comme ça et pas autrement) reste à mon avis problématique, pour les raisons déjà exprimées.

Bonne journée à toi.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Griffesapin
avatar

On va donc stopper là, même en MP, car on s'éloigne du sujet de ce poste, et je n'aime pas les guerres de forum. Surtout quand elles ne débouchent sur rien

Merci cependant pour tes cours de français, soutenu par ta maîtrise du vocabulaire. Je ressortirais moins bête de cette discussion.

Je te prie donc de m'excuser pour ma méconnaissance de la langue.

avatar
Thegrom

Mon cher, il serait beaucoup plus constructif de développer ton retour sur Mascarade que de critiquer un retour sur Requiem clin d'oeil.

Ensuite, l’utilisation de termes comme « péremptoire », « malhonnêteté intellectuelle », « fallacieux », « se faire rouler dans la farine », est clairement déplacée en la circonstance voire carrément insultant.

Tu as le droit d’avoir un rejet envers Requiem (ou envers l’auteur du post tout simplement ?) mais en l’état, tes posts récents sont simplement ton impression et non la réalité de lecture que chacun pourra faire ; la preuve en est le vocabulaire que tu emploies : « tu laissais entendre », « il ne reste aucune place à l'alternative », « Il faut penser comme toi, sinon… », « je ne crois pas », « à mon avis problématique», etc… On est bien là dans ta vision des intentions de l’auteur des post, vision et conclusions qui n’engagent que toi car je n'ai pas la même lecture que toi par exemple content.

J’admire la pirouette stylistique entre « tu laissais entendre que le concept de Puissance du Sang n'existerait pas en Mascarade. » = emploi du conditionnel, qui te permet de basculer sur « Ce qui est fallacieux et inexact » = emploi de l’indicatif.

J’avoue ressentir à la lecture de tes écrits une agressivité, un ton insultant et péremptoire totalement déplacés.

Bonne journée à toi

avatar

Purée c'est clair, il y a quelques donneurs de leçon qui feraient mieux de se relire avant de s'étaler sur un forum où chacun est en droit d'exprimer ce qu'il pense. Prêtre n'a jamais indiqué que son propos était parole d'évangile. Fallacieux... bigre diantre : être traité de menteur en plus. On peut ne pas être d'accord, mais de la à le juger pour le disqualifier d'entrée de jeu. 👍

avatar

En passant, connaissant les 2 jeux et ayant pratiqué Mascarade à ses débuts, je me retrouve dans les propos de prêtre. J'ajouterai qu'il y a une vraie dimension mystique dans Requiem avec la Lancea Sanctum ou même le Cercle de la Sorcière, donc à mes yeux pas que du politique. Voilà.
Je préfère subjectivement Requiem pour ces raisons :

- la gestion des clans qui apporte une coloration naturelle au vampire sans l'enfermer dans un déterminisme social, Tremere tu vois de quoi je veux parler.
- les ligues qui ne ferment pas les relations sociales vampiriques dans une dialectique artificielle où Camarilla, Anarch et Sabbat s'étripent par pions interposés.

- la puissance de sang renvoie chaque ancien au placard à balais au bout d'un certain temps pour éviter l'annihilation. Ça laisse de la place aux djeuns.
- la brume d'éternité dans Requiem v1 qui faisait que chaque ancien en torpeur oubliait une partie de son passé, un formidable outil pour le jeu de rôle.

- un niveau de puissance moindre pour les vampires, il suffit de comparer Zagreus le grosbill puissance 9 qu'on retrouve dans Immortal Sinners et de sortir Menelas du Chicago by night v1. Le 1er à quelques disciplines a 5 max (4 ou 5 de mémoire), le 2nd est doté d'une pelletée de disciplines qui vont jusqu'à 9. Bref, les opposants n'ont pas le même niveau.

- j'aime in fine que Requiem ne balance pas des explications pour tout, le Sabbat mystérieux à Mascarade c'était top, que les origines mythologiques soient au choix, les Stryges comme possibles opposants surnaturels, etc.

avatar

2 je relance la question : quelles types d'aventures ? J'ai voulu faire (avec un autre système, le chronique oublié) des aventures dans ces mondes. J'ai trouvé des descriptifs des différentes familles de bestioles. Un chouette scénario dans un recueil. Mais rien d'autre

hephaistos

Tu as Récolte la Tempête en Requiem qui propose un bon scénario clé en main pour des ancillas, c'est à dire des vampires qui ont au moins un siècle de bouteille. Le scénario à la lecture a un bon potentiel et transposable où tu veux, il est néanmoins assez court. Il a l'avantage d'être accompagné du système de création pour tes joueurs, des règles de base , tout ça pour moins de 20¤.

Sinon en V5, tu as en vo Fall of London (vo) qui propose une campagne londonienne et politique très originale d'après le retour que j'ai lu de quelques forumeurs sur casus no. Perso, je me le prendrai à sa sortie en français, les scénarios réussis à Mascarade étant rares.

avatar

Cleanthe penses tu que la campagne Fall of london soit transposable en Requiem ?