Earthdawn... ou Pathfinder? 92

Forums > Jeux de rôle > Archéorôlie > Earthdawn

avatar
Bonjour,
Ma flamme rôlistique s'est rallumée il y a quelques temps, après une longue période d'abstinence.
J'aimerai reprendre du service, par nostalgie je l'avoue, étant donné que mon environnement actuel (en termes de temps et de joueurs) n'est pas vraiment propice à l'affaire.
Si je fais part de mes états d'âme ici, c'est parce que 2 gammes ont retenu mon attention, mais que j'aimerai des avis avant d'aller droit dans le mur:
* Earthdawn:
- J'aime: le background, l'univers atypique et l'idée que les règles "collent" au thème (d'après ce que j'en ai lu ou entendu)
- J'aime moins: la gamme BBE encore peu développée (bouh pas d'écran)
* Pathfinder:
- J'aime: le côté old-school de mon enfance, la gamme bien développée... et l'écran  Smiley
- J'aime moins: j'ai toujours dénigré (à tort?) D&D du temps boutonneux où je m'adonnais à cette passion... j'ai peur de tomber sur un cliché du genre.
Voilà mon problème: les 2 gammes me font de l'oeil (noir haha), mais j'ai quelques contraintes, de taille:
- j'ai essentiellement 1 joueur (débutant mais régulier), peut-être 1 ou 2 autres mais vraiment occasionnels
- père de famille toussa toussa donc pas le temps ni la condition physique pour ingurgiter (et surtout régurgiter) 500 pages de règles fondamentales.
=> Pour résumer, je cherche à me rassurer sur une gamme:
- aux règles pas trop tordues que je pourrais expliquer en douceur (sur une ou plusieurs séances) à mon/mes PJ potentiel(s)
- qui soit propice à des scénarios/campagnes axées solo (1PJ/1MJ) - ce qui me fait peur avec le stéréotype que j'ai des D&D-like et la spécialisation des PJ (le prêtre soigne, le guerrier tape, le voleur sournoite, ... aucune polyvalence)
- qui me plaise à moi, en tant que MJ et surtout en tant que lecteur.
Des avis sur la question (concernant les 2 gammes citées je précise)?
L'orientation "campagne solo" est-elle viable pour l'une ou l'autre gamme (Earthdawn/Pathfinder - et quel genre de discipline/classe s'y préterait le mieux)?
Comment juger de la complexité des règles de Pathfinder (que j'ai survolé dans un wiki dont j'ai paumé l'adresse) par rapport à celles de Earthdawn?
Merci d'avance (d'avoir lu jusqu'en bas  Smiley ).
avatar
A mon avis ni Earthdawn ni Pathfinder ne correspondent à ce que tu cherches. Les règles des deux sont difficiles à ingurgiter, et les scénarios pour les deux jeux sont prévus pour plus de 2 joueurs (4 pour Pathfinder, 6 à 8 pour Earthdawn).
avatar
A mon avis ni Earthdawn ni Pathfinder ne correspondent à ce que tu cherches. Les règles des deux sont difficiles à ingurgiter, et les scénarios pour les deux jeux sont prévus pour plus de 2 joueurs (4 pour Pathfinder, 6 à 8 pour Earthdawn).
BlackEars

Ne brisons pas un enthousiaste retour à notre passion ami BlackEars !!!
Certes, les scénarios du commerce sont prévis pour 4 à 6 joueurs en général, mais réduire l'opposition n'est pas impossible et peut même se faire à la louche !
Mon avis :
- Earthdawn propose un charme et une qualité d'univers idéal pour t'inspirer tes propres scénarios
- Les personnages de Pathfinder/D&D sont très spécialisés (le prêtre qui soigne, le combattant, le magicien, le voleur), avec un groupe de 2 joueurs, ça va poser problème (pas de prêtre, pas de mage, pas de guerrier, ça va être chaud !). A Earthdawn, les "classes" peuvent toujours se débrouiller, car elles proposent toute un minimum de capacités de combat et de récupération.
- L'avantage de Pathfinder, enfin, ce sont des Campagnes de très grande qualité et prêtes à jouer (ce sont les seuls à l'être vraiment sur le marché, un gros plus pour les MJ qui peuvent se contenter de lire le scénario avant de le faire jouer, pas plus).
Après, comme je suis très pervers, je te dirais d'acheter les deux  Smiley : si tu ne joues pas à Earthdawn, tu te sera payé une sacré tranche de lecture de rôliste et des bouquins que tu ne regretteras jamais d'avoir dans ta ludothèque ; si tu ne joues pas à Pathfinder, tu te seras offert d'excellentes campagnes... à adapter à Earthdawn. Smiley
Dans tous les cas, je te prédis de bons moments de jeu et de lecture ! Smiley
avatar
Ah ah !
Et bien figures toi que j'étais il y a peu dans le même cas que toi.
Enfin, presque. J'avais déjà masterisé quelques années à Earthdawn, édition Descartes, et BBE sort la nouvelle édition... en même temps que Pathfinder dont tout le monde dit du bien.
Et j'avais aussi, comme toi, éviter tout D&D jusque là, à cause de l'appriori " Moi vois moi tue " associé à ce jeu.
Et puis bon, un jeu qui ne s'intéresse qu'au combat, alors qu'à côté, les autres s'attachent aux compétences, tout ça... Où est le roleplay dans un d20 ?
Sauf qu'en fait, Pathfinder s'attache aussi aux compétences, et au roleplay.
Et l'univers d'Earthdawn est vraiment riche (bon, pas sorti en version BBE mais si tu n'es pas pressé...)
J'ai par céder pour Pathfinder parce que je voulais jouer rapidement. Mais j'ai acheté Earthdawn dernière version parce que je sais qu'un jour, j'y rejouerai.
Pour répondre à ta question, les campagnes solo sont bien sûr possibles avec les deux. Les règles de l'un ou de l'autre s'apprennent (peut-être un peu plus dur pour Pathfinder, parce qu'il faut être familier de DD 3.5 mais ça finit par venir).
Je dirai que les deux jeux ne traitent pas vraiment du même thème : à Earthdawn les personnes deviennent rapidement des héros aux pouvoirs démesurés par rapport aux communs. C'est moins vrai dans Pathfinder, ce qui rend les choses plus réalistes (et donc plus propice au sombre, bien qu'Earthdawn, avec les horreurs et les restes du Châtiment...).
Cela dépend donc du style que tu veux donner à ta campagne.
PS : Le Wiki Pathfinder
A quand le wiki Earthdawn ?
Neeeeeeed !
avatar
Et l'univers d'Earthdawn est vraiment riche (bon, pas sorti en version BBE mais si tu n'es pas pressé...)
Orion

(les 1000 pages écrites petit des deux premiers recueils, ça vaut quand même un livre de base + 7-8 suppléments, oui, je promote, mais c'est vrai !^^)
avatar
(les 1000 pages écrites petit des deux premiers recueils, ça vaut quand même un livre de base + 7-8 suppléments, oui, je promote, mais c'est vrai !^^)
Damien C.

C'est vrai que le monde est décrit, mais j'entendais les suppléments propres aux peuples, qui ne l'ont jamais été (décrits) en français, et je trouve que ça manque. Ceci dit, les deux recueils suffisent laaaaargement pour jouer, hein. J'ai commencé ma campagne Earthdawn avec bien moins à l'époque.
avatar
Prend Earthdawn, ça incitera BBE à accélérer les traductions pour ce magnifique jeu.
Bah oué, il y en a que pour Pathfinder pour le moment. ^^
avatar
A mon avis ni Earthdawn ni Pathfinder ne correspondent à ce que tu cherches. Les règles des deux sont difficiles à ingurgiter, et les scénarios pour les deux jeux sont prévus pour plus de 2 joueurs (4 pour Pathfinder, 6 à 8 pour Earthdawn).
BlackEars

Ne brisons pas un enthousiaste retour à notre passion ami BlackEars !!! Damien C.

C'est vrai, j'admets que ma réponse était un poil trop objective et pragmatique. ^^
(mais je ne reviens pas sur ce que j'ai écrit Smiley )
Si je dois te conseiller personnellement un seul des deux jeux, j'opterai également pour Earthdawn pour la masse d'information, le background génial, et le gameplay qui fait vraiment partie du jeu.
Le vrai (seul ?) point fort de Pathfinder par rapport à ED c'est sa belle maquette toute en couleurs, ce qui est loin d'être un point négligeable.
avatar
Prend Earthdawn, ça incitera BBE à accélérer les traductions pour ce magnifique jeu.
Bah oué, il y en a que pour Pathfinder pour le moment. ^^
Benoit
+1 !
avatar
A mon avis ni Earthdawn ni Pathfinder ne correspondent à ce que tu cherches. Les règles des deux sont difficiles à ingurgiter, et les scénarios pour les deux jeux sont prévus pour plus de 2 joueurs (4 pour Pathfinder, 6 à 8 pour Earthdawn).
BlackEars
Waw, 2 à 4 joueurs j'ai su gérer par le passé, mais 6 à 8 joueurs Smiley est-ce encore jouable? (ou alors j'ai pas eu les bons joueurs à l'époque...). Pour le reste, je m'attendais un peu à ce genre de réponse  Smiley J'ai juste trop mangé de Warhammer (v1) dans ma prime jeunesse pour ressortir les bouquins, et Cthulhu a beau Appeler, je ne me sens plus attiré.
On est bien d'accords, je ne cherche pas à revenir à de la pratique intensive, mais plutôt à de courtes séances de jeu - adaptées à mon emploi du temps- et donc calibrer un scénario (ou le créer de toute pièce, c'est pas les inspirations qui manquent) ne me pose pas de problème majeur.
La réponse de Damien concernant les spécialisations des classes de Pathfinder confirme un peu mon à priori...
Les mille pages écrites en petit d'Earthdawn me font un peu peur (je sais, pas besoin de tout lire d'un coup), alors que j'ai l'impression que Pathfinder ne s'encombre pas d'autant de background: les règles (nombreuses) ont l'air d'aller à l'essentiel, j'ai l'impression que c'est le scénario (ou la campagne) qui amènent le background. Comme le dit Mr BlackEars, la maquette de Pathfinder me parle.
Il faut que je décante tout ca, merci pour ces premiers avis à chaud {insérer ici un smiley de pouce vers le haut}!!
(Si je prends Earthdawn, ca compte pour la publication d'un éventuel écran? Je suis un fétichiste des écrans)
avatar
tout a été dit.
pour la question de 8 6 8 joueurs, ceux qui réussissent à faire ça, je les félicite... pour moi 5 c'est un grand maximum (et 3 c'est idéal)
pour le choix ED / PF je confirme pour ma part, pour l'avoir fait il y a des années de ça du temps de la première version, (et non j'ai pas la dernière version... sic...) que Eathdawn se prête bien pour les scénar avec un seul joueur. (je pense en outre de façon générale que les univers avec un BG "profond" se prêtent bien à ce genre d'exercice) par contre, pour les campagnes publiées, ça doit être possible mais avec du boulot (en plus de celui que représente le fait de se taper des centaines des pages règles Smiley). Mais Earthdawn est vraiment assez riche pour que, sans efforts, des idées de campagnes germent toutes seules dans ta tête.
PF c'est très chouette... mais ça reste du D&D. Très bien pour certaines campagnes... mais surtout avec plus d'un joueur... là pour le coup 3 c'est un minimum (un qui ouvre, un qui tape, un qui soigne  Smiley... bien que le paladin puisse taper et soigner)
avatar
Pour ma part, je ne pourrai conseiller que ED parce que :
- l'univers est tellement plus profond
- il est plus adapté pour 1 ou 2 joueurs
- il n'y a pas besoin de lire beaucoup de règles pour en saisir l'essentiel (les descriptions de talents et de sorts n'ont pas vocation à être connues intégralement avant le début de la première partie !)
- enfin, après avoir essayé PF malgré mes réticences (un vieil a priori sur le D20), en tant joueur dans une campagne (l'éveil du seigneur des runes), je dois avouer que ça me plaisait bien au début, la campagne partait bien, bonnes interactions... mais au bout de 4 mois de campagne, mon bilan c'est que... ça reste du donj', avec tout ce qui me déplaît dans le donj' : trop de temps dans des souterrains à visiter/vider/piller, des règles axées avant tout sur le combat tactique, une course aux armements/objets magiques (à chaque niveau, on gagne ou on achète les objets qui vont bien), un système de progression débile, des classes caricaturales... bref, à moins d'être attaché à DD pour des raisons historiques, ça ne me semble pas le meilleur choix pour un MJ vétéran qui cherche un jeu pour du roleplay...
avatar
ça ne me semble pas le meilleur choix pour un MJ vétéran qui cherche un jeu pour du roleplay...
Mahar
Le genre d'arguments vieux de 30 ans, et qui continue de me désespérer. Le jeu est ce que tu en fais, à tous les niveaux, tu n'es pas obligé de le jouer comme ça, et tout le monde ne le joue pas comme ça. Tu peux faire des scénars entièrement roleplay à D&D/Pahtinder. Je l'ai déjà fait, et je l'ai vu plusieurs fois avec d'autres mjs. Mais bon les préjugés ne cesseront jamais je pense.
avatar
Je choucroutise à mort Zagig sur le coup Smiley : on peut tout à fait faire de très bonnes séances RP avec DD, mêms si "à la base" ou intrinsèquement le jeu peut sembler moins s'y prêter qu'ED  Smiley
avatar
Le genre d'arguments vieux de 30 ans, et qui continue de me désespérer. Le jeu est ce que tu en fais, à tous les niveaux, tu n'es pas obligé de le jouer comme ça [...]
zagig_yragerne
Je comprend néanmoins l'avis de Mr Mahar, et j'ai l'impression que PF "encourage" davantage le respect des règles à la lettre qu'un jdr axé roleplay:
Il doit tout à fait être possible de faire du roleplay à PF comme on peut simuler un assaut tactique à Cthulhu, mais ce ne sont pas les aspects mis en avant par ces jeux respectifs.
J'ai cru voir des discussions sur ce respect académique des règles, sur un forum PF (ici ou ailleurs) il me semble.
Ce qui me plait dans PF - et qui casse donc mon apriori tenace sur D&D, c'est le mix évident entre 'jeu' (les règles, les +1, les combats sur feuille quadrillée  Smiley) et 'rôle'.
Se taper du porte-monstre-trésor à outrance (si ca ne ne résumait qu'à ca!) me poserait moins de problèmes aujourd'hui, étant donné la fréquence relative que je compte donner à ma rechute dans le jdr.
Paradoxalement, j'ai tendance à mieux supporter des règles de type PF aujourd'hui, quand on voit tout ce que les jeux vidéos estampillés "jdr" (ré-)utilisent comme système (et les meuporgs).
Et j'ai trouvé ce petit document introductif plutôt agréable à lire (même si c'est la partie visible de l'iceberg, niveau règles):
Par contre ce qui me pousserait aujourd'hui à privilégier ED face à PF, c'est comme ca a été cité plus haut: le background poussé (et le potentiel pour des scénars plus solo), le 'classage' peut-être moins prononcé (un exemple de discipline assez polyvalente?), etc...
avatar
Il faut se jeter à l'eau maintenant ! Bon jeu ! Smiley
avatar
Attendez attendez, si vous dite que PF et Golarion n'ont pas un BG poussé, là je ne sais pas ce qu'ils vous faut... quand on voit les kilomètres de BG sorti en VO, à raison de plusieurs livres par mois.
Quant à la polyvalence des classes... C'était surtout vrai sous D&D 3.5 et son système à la noix de compétences de classes, mais sous PF on peut répartir ses points librement où on veut sans que cela n'entraîne un surcoût. On y gagne en polyvalence dans les situations hors combat et les personnages peuvent enfin sortir des caricatures du genre. Avec un tel système, le roublard n'a plus rien d'indispensable. Et puis certes, avoir un prêtre (ou au minimum un druide) est souvent recommandée dans la plupart des scénarios PF, mais c'est plus parce que la capacité de canalisation des prêtres est un truc monstrueux (et paf, je te soigne tout le groupe 4 fois par séances en 1 action !) que parce qu'il est vraiment indispensable. Il y a 10 jours j'ai fait un scénario en Terre des Bêtes plutôt axé roleplay avec seulement 3 joueurs (1 rôdeur, 1 mage et 1 prêtre... sauf qu'il ne s'est même pas servi d'un seul sort de soin) et je risque fort dans une semaine de faire un scénario uniquement pour le mage et le rôdeur, et cela ne va me poser aucun problème (même si c'est vrai que dans la plupart des situations je recommanderai plutôt 3 joueurs, dont au moins 1 qui sait soigner).
Enfin voilà, comme l'ont dit zagig et GS, le jeu est ce qu'on en fait...
avatar
J'ai rien contre Pathfinder, enfin si, le fait que ce soit, dû à l'historique de D&D, le jeu le plus joué, celui qui rapporte donc le plus de sous à BBE et qui, logiquement, est prioritaire dans l'ordre des traductions.
C'est certainement un bon jeu de rôle mais de là à occulter le reste...
avatar
J'ai rien non plus contre Pathfinder, d'ailleurs j'aime bien, même si, moi aussi je suis partis d'une aversion viscérale pour les jdr D&D: en ce moment je fait plus de D20 (et PF entre autre) qu'autre chose.
j'ai beaucoup aimé Earthdawn à l'époque de la première édition, et je n'y joue plus du tout (et je pense pas que ça sera la cas de sitot)
mais faut bien reconnaitre que le BG de Earthdawn est plus "profond" (et je parle pas de souterrains), mais sans doute pas plus "nombreux" que celui de PF.
Le problème dans la grande tradition D&Desque, c'est que chaque village est un repère de créature/race maléfique/monstrueuse/dangereuse bien sur tout ça pour des raisons très backgroundesques fortement détaillées... et hop un supplément entier sur le village avec les plans de chaque souterrain, de chaque maison, de chaque clairière... Smiley
c'est pas la quantité qui compte... ni la taille parait-il... Mais ceux qui disent ça c'est qu'il n'en ont pas etc... etc... Smiley
avatar
Sans vouloir faire le fanboy décérébré qui défend coûte que coûte Pathfinder, lisez donc un peu la gamme Pathfinder Chronicles et venait me dire où vous voyez les cartes de souterrains dans ces livres de 64 pages de pur background. Smiley
Les campagnes après, c'est autre chose, je suis le premier a déplorer l'abondance de donjons (où du moins la place que leur description pièce par pièce prennent dans les livres) et de combats au sein de celles-ci.