Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tous moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérer vos cookies ici.


Proposition pour un félys moins hybride 3

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bonjour, n'étant pas fan de la version fury-hybride forestier du félis de COF et trouvant que cela ne collait pas trop avec la version urbaine canal historique du Félys de Laelith, j'ai bricolé une v.2 de la voie raciale, en partant pour beaucoup de l'image associé au chat, que l'on retrouve d'ailleurs dans H&D. Rien de très original. A vous de voir.

Félys

Traits :

- Lumière des étoiles.

- Voie raciale de base.

Idées reçues : bonimenteur, égocentrique, imprévisible, et ils peuvent se montrer cruel sans y prêter attention.

Capacités :

1. Agilité féline : Le félys gagne +1 par rang à tous les tests de DEX en rapport avec le déplacement (acrobatie, escalade, course, discrétion) et en Initiative.

2. Coup de griffes : Le félys peut sortir ses griffes à tout moment. Il peut utiliser également ses crocs. Il les utilise en action d'attaque avec son score d'attaque au contact et inflige alors [1d6+ mod.FOR] DM. Avec ses griffes déployées, le félys subit un malus de -1 en ATC s'il utilise une arme. Si le félys est surpris par une attaque au contact et qu'il ne tient rien en main, il peut réagir à ce tour par une attaque réflexe juste après son adversaire au début d'un combat.

3. Sur ses pattes : Le félys peut chuter d'une hauteur de 3 m. par rang sans se faire mal et retomber sur ses pieds. Si le personnage possède la capacité Chute (voie du déplacement, rang 2, Voleur), la capacité augmente de 1m. par rang. Le félys gagne également la capacité de se relever en action gratuite.

4. Jeu cruel : Lorsque le félys délivre un coup fatal à un adversaire, le joueur peut décider que le félys a retenu son coup. Dans ce cas, l'attaque ne fait aucun dommage mais le félys récupère 1 PC et son attaque au tour suivant se fera à +5.

5. Félys d'expérience : Le félys est un expert reconnu par ses pairs, il augmente ses valeurs de DEX et de SAG de +2 points.

L'idée de jeu cruel n'est pas nouvelle, elle a notamment été utilisée par James Tornade dans Brigandyne. J'avais bien une autre idée pour la 5, mais cela déséquilibre le jeu, c'est dommage : 5. Neuf vies : Sacrifier 1 PC définitivement pour éviter la mort, +2 SAG.

avatar

Très intéressant, j'ai une petite question cependant à propos de Jeu cruel : est-ce-qu'il ne faut pas y poser une limitation quelconque? Des Min-maxeurs pourraient très bien saucissonner le dernier bandit/gobelin et le félis pourrait "recharger" tous ses PC à la fin du combat... Et pour les phases de voyage avec des rencontres aléatoires, le problème que certains posaient avec les magiciens capables d'oblitérer toute opposition car ils recouvrent leur Mana à la fin de la journée, le Félis pourrait faire de même avec les PC.


Peut-être que c'est seulement l'histoire du PC qui me semble puissante, bien que situationnelle. J'aime beaucoup l'idée cependant. une limite à une fois par jour, serait intéressante peut-être? ou bien avoir un PC spécial, dédié à cette capacité?

avatar

"recharger tous ses PC à la fin du combat" me semble quasi impossible. C'est très situationnel comme tu le dis. Réussir cela une fois par combat me semble possible mais très compliqué puisque l'adversaire peut réagir (fuite ou attaque) avant de prendre le coup suivant. Au départ j'avais limité à une fois par jour mais avec un test pour l'ennemi (Test de SAG) pour savoir s'il n'était pas trop surpris et pris de cours pour réagir, mais je trouvais que cela alourdissait un peu trop.

Quant à l'idée de saucissonner et toruturer un prisonnier je ne l'accepterais pas comme moyen de "recharge", l'idée étant que le "chat" joue avec sa proie active, avec l'idée de risquer de la perdre.