#Spoilers# Les seigneurs de l'hiver - questions en vrac 46

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bonjour,

j'avais une question à propos d'un passage précis du scénario les seigneurs de l'hiver. Mais j'ouvre ce sujet à toutes autres questions d'MJ qui passeraient par là.

Voici ma première question :

Mes PJs y arrivent bientôt à l'hermitage d'Harlan, et, j'étudie d'ores et déjà la suite du scénar, et tout particulièrement la rencontre sur le pont au dessus d'une Irénie déchainée. Et quand je lis ce passage : "Pour résister au courant puissant de la rivière déchaînée qui les entraîne vers le fond, les PJ doivent réussir un test de FOR ou de DEX, au choix, face à une difficulté de 15 pour les personnages équipés légèrement, de 20 pour les personnages portant des armures lourdes." Ouhaou ! Et s'ils loupent alors ? Ils meurent ?? La difficulté est très élevée, et c'est hyper punitif ! De quoi gâcher toute l'aventure. Je ne comprends pas les auteurs sur le coup là... confus Eventuellement, je me dis que je peux leur infliger quelques dégats (1d6) par tour, à chaque fois qu'ils ratent leur jet, pour leur donner plusieurs chances, en espérant qu'ils ne soient pas déjà trop affaiblis par le combat qu'ils étaient en train de livrer.

Vous en pensez quoi ? Comment vous l'avez géré ce passage ?

Ah, et deuxième question : Est-ce que vos PJs vous ont questionné à propos de Saint Harlan ? Aviez-vous préparé un petit historique à propos de Saint Harlan et son ermitage ? Qui était il ? Pourquoi cette construction ?

Merci d'avance

avatar

Mes PJs y arrivent bientôt à l'hermitage d'Harlan, et, j'étudie d'ores et déjà la suite du scénar, et tout particulièrement la rencontre sur le pont au dessus d'une Irénie déchainée. Et quand je lis ce passage : "Pour résister au courant puissant de la rivière déchaînée qui les entraîne vers le fond, les PJ doivent réussir un test de FOR ou de DEX, au choix, face à une difficulté de 15 pour les personnages équipés légèrement, de 20 pour les personnages portant des armures lourdes." Ouhaou ! Et s'ils loupent alors ? Ils meurent ?? La difficulté est très élevée, et c'est hyper punitif ! De quoi gâcher toute l'aventure. Je ne comprends pas les auteurs sur le coup là... confus Eventuellement, je me dis que je peux leur infliger quelques dégats (1d6) par tour, à chaque fois qu'ils ratent leur jet, pour leur donner plusieurs chances, en espérant qu'ils ne soient pas déjà trop affaiblis par le combat qu'ils étaient en train de livrer.

Vous en pensez quoi ? Comment vous l'avez géré ce passage ?

Paladin Quercussien

C'est au début de l'aventure, donc les personnages ont bien au moins un point de chance à dépenser pour survivre, non ? Sinon, j'ai aussi autorisé un personnage qui avait bien réussi son jet à aider un eptit camarade nain qui coulait. Et non, un jet raté ne siginifie pas la mort immédiate, mais la perte de PVs temporaires, puis l'inconscience, et enfin la mort si personne ne vient le chercher. Mais c'est vrai que juste après un combat, c'est assez chaud pour les PJs...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Paladin Quercussien
avatar
Ulti

C'est au début de l'Acte 3, alors on est bien bien avancé dans la partie. Mais il est vrai qu'ils leur restent un point de chance, je n'y pensais plus.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ulti
avatar
Paladin Quercussien

À chaque acte, ils devraient récupérer tous leurs points de chance, non ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Paladin Quercussien
avatar
Ulti

En effet, j viens de relire, et selon les règles, c'est récupération des PC à la fin de l'aventure, et/ou a chaque passage de niveau. Et à la fin de l'Acte 2, il y a passage de niveau. Mais en fait, au départ je n'utilisais pas les points de chance. Et puis j'ai commencé à en donner seulement pour récompenser un acte de roleplay notable.

Mais ton conseil est bon. Je vais leur donner un point de chance chacun à la fin de l'acte 2.

avatar

Sinon, plutôt que de les tuer ou de leur infliger des dégâts, on peut :
- Leur faire perdre de l'équipement ("afin de t'en sortir, tu es obligé d'abandonner ton plastron, le détachant avec difficulté pour finalement réussir à te frayer un chemin jusqu'à la berge, tu es épuisé, les poumons en feu !")
- Les faire émerger plus loin, perdus. Plus difficile peut-être, parce que potentiellement il faut gérer deux groupes en parrallèle (ceux qui ont été emportés et les autres), et ça peut être compliqué de bien jongler

avatar

Bonjour,

J'arrive certainement après la bataille, désolé, mais effectivement, ce qui s'est passé à ma table, c'est que les PJ emportés se sont retrouvés inconscients sur une petite grève quelques kilomètres en contrebas.

Ceux ayant réussi à traverser ont donc perdu une demi journée à les chercher.

J'utilise une règle maison pour les PR et la mortalité :
Ils sont pas morts, mais ont perdus tous leurs PR, qu'ils ne récupèreront au rythme d'un par nuit de repos content

avatar

Bonjour et bon Noël

Mon premier problème est la cartographie pour le détour du chemin de la sourcière du jour 7. Sur la carte, le détour est à peinr plus long que le chemin direct. 4 jours au lieu de 1, c'est dur à digérer !

Je n'en suis pas si loin dans l'aventure. Mais, je me pose une grosse question quant à la rencontre avec Dame Renard.

Si les persos réussisient de gros jets de charisme en posant des questions à cette brave dame que peuvent-ils en tirer avant même de partir en rêve ?

J'ai une barde redoutable pour sortir des jets de charisme puissants. Et comme j'ai l'habitude de faire croiser des personnages qui n'ont pas envie de tout dire, un peu comme à Vercelise d'ailleurs, ces jets sont régulièrement tentés.

Après, j'ai des questions sur la place dans le monde d'Osgild de cette aventure. Surtout par raport à Vengence.

1) C'est quoi la chronologie : avant ou après ?

2) Les titres de noblesse n'ont rien à voir.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sam1
avatar
Troumad

Salut,

Concernant le détour du chemin de la sorcière, je trouvais également que la rallonge théorique était trop importante. J'ai dit à mes joueurs que ça rallongeait de 2 jours, comme ils n'ont pas la carte sous les yeux, c'est passé. Comme en amont j'avais bien fait comprendre que le temps était compté, les 2 jours de rallonge ont suffit pour que mes joueurs prennent le chemin de la sorcière.

Ensuite je ne comprends pas trop ta question. Il ne rencontre Dame Renard qu'à la fin du rêve, donc il n'y a pas d'interaction avec elle avant.

Et si quand tu parles de la "brave dame" tu parles de la sorcière, et bien elle ne sait que le strict minimum. Si tu veux aiguiller un peu tes PJ, tu peux leur dire que Dame Renard est une illusionniste qui peux déformer la réalité, t'as pas besoin d'en dire plus. Chez moi, quand elle a dit à mes PJ de partir, ceux qui n'ont pas bougé, ce sont fait littéralement jeter du haut de la baraque, en levant la tête, la maison avait disparue....

Après pour être sûr qu'ils entre sous le chapiteau, je leur ai mis une belle attaque de loup juste avant (pas seulement des hurlements). Comme ils étaient en mauvais état, ils ont couru sous la tente !

N'ayant pas Vengeance, je ne peux pas te répondre mais la chronologie n'est pas précisée donc tu la cale un peu comme tu veux.

J'espère t'avoir un peu aidé...

avatar

Sous me chapiteau, c'est bien à Dame Renard qu'ils ont faire. Non ?

Et comme j'ai bien travaillé la carte, je la montre. Donc, je vais devoir un peu la modifier pour rendre ses 3 jours plus crédibles.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sam1
avatar
Troumad

Oui sous le chapiteau c'est bien à Dame Renard, mais "officiellement" ils ne la rencontre que une fois réveillés. D'ailleurs ce point m'a fait un peu tiquer.

En effet, "le rêve" commence dès l'entrée sous le chapiteau, sans aucun jet de sauvegarde de la part des PJ possible, ils sont pris dans le rêve. Du coup, lorsque qu'ils passent la tente j'ai parlé d'un épais brouillard de fumée qu'ils doivent traverser. C'est cette "fumée" ajouté à un sort "Sommeil" boosté qui les fait sombrer immédiatement dans le sommeil.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • genesteal
avatar
Sam1

Dans mes souvenirs, c'est lorsqu'ils s'endorment aprés avoir rencontrés les occupants du chapiteau qu'ils entrent dans le rêve de Dame Renard.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sam1
avatar
genesteal

Ouai, j'ai peut-être mal interprété mais pour moi toute la partie dans le cirque faisait parti du rêve ou du moins n'était qu'une illusion. En tout cas, ce qui est sûr c'est que la rencontre avec Dame Renard ne se fait qu'au réveil.

avatar

bonjour, j'ai fait joué ce scénar il y a un petit moment déjà, mais je m'en souviens pas mal content

1- la "crédibilité" du détour : pour moi, c'est très simple : "qui a dit que la carte était à l'échelle, ou précise, ou réaliste ?" déjà, les PJ n'ont pas forcément accès à la carte (même si les joueurs l'ont), et deuxièmement, même s'ils ont une carte, si le MJ dit "ca prend 3 jours", ben ca prend 3 jours, point content Je suis assez catégorique là dessus ^^

2- ils sont sous l'enchantement de Dame Renard dès l'entrée dans le chapiteau, mais ne la rencontrent pas avant de sombrer dans le rève. J'ai insisté sur le fait qu'ils marchaient sous la pluie et dans la boue, qu'ils étaient trempés et frigorifiés, donc un chapiteau avec un bon feu était bienvenu.
Ensuite, quand on parle des seigneurs animaux (ours renard corbeau loup), on parle quand même de divinités, pas juste d'animaux. T'as beau avoir un Barde très charismatique, ca reste un PJ niveau 2 qui se frotte à une entité divine !
A peine entrés j'ai décrit l'odeur d'une épaisse fumée de tabac melée au feu central, mais douce, chaleureuse, et agréable.
Pour moi, sur cette scène, les jets de CHA ne servent pas à grand chose : les PNJ sont une illusion produite par dame Renard, il n'y a aucune raison qu'ils avouent quoi que ce soit content
Si vraiment tu tiens à leur permettre de réussir un jet pour ne pas être victime du tout de l'illusion ni du rêve, je dirais que c'est plutôt la SAG pour s'extirper d'un sort tel que celui là plutôt que CHA...

3- La chronologie avant/après vengeance, ce n'est précisé nulle part. j'aurais donc tendance à dire "après", dans la mesure où les PJ ne sont pas ennuyés le moins du monde pour traverser la frontière "Ponant/Arly", qu'ils ne croisent aucune armée ou mercenaires... Après si tu préfères ajouter ce décor je pense que ca ne pose pas de soucis...

4- concernant les titres de noblesse, par rapport à "vengeance" ou même aux autres campagnes, c'est assez simple à expliquer, puisque Justement, c'est un autre pays, le comté de Ponant. Autre pays, autres moeurs content
Je dirais en plus que la province d'Arsheim est inféodée, mais relativement autonome quand même.

Bonne partie en tous cas content

avatar

Il y a deux points qui me chifonnent :

3 : avant l'épisode de Vengeance, rien ne dit que les relations entre Arly et le ponant étaient conflictuelles.

4 : À Arlan, il y a la cousine du Roi. Mais, dans une principauté, Y a t'il un roi ? D'accord... Dans Vengeance, il y a une Reine, j'y pense en écrivant ceci, mais, j'avais déjà été géné par la précense d'une reine à la tête d'une principauté !

avatar

Lorsque j'ai fait joué ce passage, au coeur de l'orage et des loups,le chapiteau a été un véritable havre de paix, cosy, agréable, etc, il n'y a d'interactions qu'avec des forains chaleureux (réels ou illusoires à toi de voir ... rien à en tirer avec des jets de Cha si ce n'est au jeu de la séduction). Dame Renard n'apparaît qu'à leur réveil.

Dans Vengeance Kegron fait un clin d'oeil au seigneur de l'hiver, on parle du temple et d'une prophétie qui dit qu'un jour 7 guerriers venus du Nord réclameront le trésor qui y est caché.... je dirai donc que Vengeance se passe avant !

Mes 5 cents.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Romje
avatar

Merci !

Donc, relation bonne avant interventino des forces extérieures.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Romje
avatar
Rork

Le texte de Vengeance dit précisément "La légende dit que sept guerriers venus du nord viendront un jour le réclamer"

Donc forcément, pour moi, ca n'est pas encore arrivé.

avatar
Troumad

Dans notre référentiel médiéval européen ca n'existe pas (les principautés au princes, les royaumes aux rois).

Je crois que dans une appartée d'anathazerin, il est expliqué que la principauté d'Arly n'est pas un royaume suite au traité de Monastir qui ne voulait pas mettre d'avantage en avant une nation plutôt qu'une autre.

La famille reste de sang royal, ils s'appellent "roi", même si c'est une principauté.

Les relations bonnes avant vengeance, je ne pense pas.

Après, ca reste à définir content Mais pendant la campagne des seigneurs de l'hiver, vu qu'il n'y a aucun élément qui en parle, je dirais que oui, ca va content

avatar

Dans notre référentiel médiéval européen ca n'existe pas (les principautés au princes, les royaumes aux rois).

Je crois que dans une appartée d'anathazerin, il est expliqué que la principauté d'Arly n'est pas un royaume suite au traité de Monastir qui ne voulait pas mettre d'avantage en avant une nation plutôt qu'une autre.

La famille reste de sang royal, ils s'appellent "roi", même si c'est une principauté.

Les relations bonnes avant vengeance, je ne pense pas.

Après, ca reste à définir content Mais pendant la campagne des seigneurs de l'hiver, vu qu'il n'y a aucun élément qui en parle, je dirais que oui, ca va content

Romje

C'est tout à fait ça, c'est un compromis pour un traité de paix.

Ceci dit à Arly, le Prince ne devient Roi que lorsqu'il a assuré descendance et que son enfant devient lui même Prince/Princesse. Vous remarquerez que même à la fin de Vengeance, Thomar d'Arly reste Prince et pourtant...

Il faut bien que les bardes et les Héraults justifient de leur salaire en ayant connaissance de toutes ces petites subtilités clin d'oeil