Qin. Only mj 14

Forums > Jeux de rôle

avatar

Bonjour,

La. Communauté de qin les royaumes combattants ayant disparue, j'aurais des questions pour avoir quelques éclaircissements sur l'univers.

Pour les mj masterisant le jeu, y aurait un parmi vous quelqu'un de sympa pour me mp svp ?

Mes questions sont simples mais je n'arrive pas à y voir clair.

Merci d'avance w😊

avatar

Le mieux est de poser les questions ici. Ca peut servir pour d'autres, c'est le principe d'un forum.

avatar

Comme le dit Archaos si tu as des question c'est mieux de les poser ici si tu veux des réponse. Demander qu'on te contact en MP est bien plus aléatoire.

avatar

En fait je me posais des questions toutes bêtes. J'ai tendances à trop penser

- je voulais savoir si par exemple des personages amenés à traverser les frontières emde royaumes ou commanderies étaient toujours confrontés à un poste de douanes pour contrôler identités et marchandises. Bien étendu je parle uniquement lorsqu'ils empruntent les routes principales

- y avait il a l époque des papiers d'identité sous forme de rouleau de parchemin ?

- tout le monde était il tenu de les avoir ? Même les mercenaires, et autres professions de l'ombre ? (ce dont je doute mais je me pose la question... Ou alors ce serait un faux ?)

- questions plus axée sur les légendes : on sait que les royaumes se font la guerre, manipulés par les dragons hégémons. Ces dragons sont ils physiquement incarnés(sous forme humaines ou céleste en dragon) et apparaissent il matériellement sur terre? Ou seulement per visions, rêves... Etc.?

De ce fait les personnes manipulées dans l'ombre par ces êtres en ont ils conscience ? (la question vaut pour gonggong et la secte du siècle incliné)

L'existence des fantômes, monstres et autres créature de mythes et animaux fabuleux est elle un fait établi seulement pour les exorcistes ou connus de tous mêmes si pas toute la populatio y a déjà été confrontée ?

Voilà ce genre de questions a la con... Mais qui me trottent dans la tête et auxquelles j'aimerais des avis

Merci à vous

avatar

1. Les routes principales sont forcément occupées par des postes de douanes afin de faire payer les taxes. Un royaume ne peut pas renoncer à ce type de revenu.

2. Il y avait des autorisations de se déplacer entre les régions (je ne me rappelle plus où j'ai lu ça), sur du bambou, pas du parchemin.

3. Les hors-la-loi sont par définition hors la loi. Les faux exitent bien sûr.

4. La réponse est page 123 à droite : ni terrestres, ni divons, ils errent dans les limbes et se servent des rêves pour communiquer. Les méthodes de manipulations sont décrite dans le chapitre.

5. L'existence du surnaturel est connue mais tout le monde n'y a pas été confronté.

avatar

Tu peux aussi essayer de poser des questions sur Qin sur le forum de la Cour d'Oberon :

le site : http://couroberon.com/site2/

Le forum : http://couroberon.com/Salon/

Romain Dhuissier, l'un des auteurs sur Qin, y est présent.

avatar

Bonjour

Vraiment super gentils d'avoir répondu

Je zyeuterai ça alors j'ai pourtant lu les livres dans tous les sens j'ai pas prêté d'attention à ce détail pour les dragons.

Merci pour les liens c'est génial si l'auteur est toujours actif 😁

avatar

Pas l'auteur UN des auteurs et pas le principal, mais probablement celui qui connaît le mieux la Chine.

avatar

Oui un ou le... 😅 Il fait partie de la team quoi

Je reviens sur un point de détail historique. On est d'accord à cette époque le papier n'existant pas encore hormis sur de la soie je crois pour la calligraphie ou bien du bambou ou autre bois, les livres n existaient pas en toute logique ? Ils étaient seulement un assemblage de latte de bambou non ? Je pense notamment aux scribes de wen Chang a Linzi qui compulsent les savoirs antiques

avatar

Les livres sont bien des rouleaux de bambou (ou de soie ?).

avatar

Désolé pour le doublon..

avatar

Bonsoir merci pour vos réponse

Donc principalement du bambou ou autre bois et le papier de soie n'était pas de la soie a proprement dit !

Merci c'est sympa a vous en tout cas d'avoir pris le temps de répondre.