Gérer équilibrage : récompense et richesse 17

Forums > Jeux de rôle > Dungeons & Dragons ®

avatar

Bonjour !

Je me posais une question en travaillant sur une campagne DD5, quand un donjon est décrit, dans chaques salle de ce donjon, il est décrit divers objets récupérable avec une valeur en pièce d'or. Je me demandais comment gérer cela avec les joueurs, j'entend par la, que si les joueurs inspectent chaques salles et récupèrent tous les objets décris dans le livre, il deviendrons certainement riche et se transformerons en armoires à objets sur pattes haha !

De mon point de vue, si on en suit les livres les joueurs deviendrait très rapidement riche, et surtout le fait de "ramasser" des objets dans chaques salles coupe je pense la fluidité de la partie (ce n'est pas vraiment intéréssant je pense). J'aimerais simplifier tout cela. D'instinct je supprimerais la plus part des objets récupérable dans chaques salls, en donnant au final au joueurs 2 ou 3 récompenses lors d'un donjon, mais étant débutant j'ai peur de sous récompenser les joueurs, j'ai du mal à determiner un équilibrage la dessus en préparant mes campagnes. Mais dans tous les cas je me pose une question sur l'équilibrage de puissance et richesse des joueurs en voyant tous c'est objets de valeurs dans la description des donjons.

Avec votre expèrience de MJ comment gérez vous cela ?

En gros ma question est : Comment gérer vous les récompenses dans un donjon et l'équilibrage des richesses des joueurs ?

Merci à tous content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Hori

N'oublie pas le poids et la volume des objets. Une statue en marbre c'est lourd et encombrant, même si ça vaut cher. Donc il faut qu'ils pensent à un moyen de transporter tous ces trésors jusqu'à un recèleur.

Ensuite il faut trouver un recèleur qui accepte d'acheter, à moitié prix, des objets à la provenance plus que douteuse. Sans oublier les questions des autorités quand tout ça sera ramené en ville, avec possible pot de vin à la garde.

Et une tous tout ça vendu ils en font quoi ? Le dépenser en beuverie n'est pas un souci, ça fera un inter jeux. Mais à part ça, pas d'objet magique en vente, une belle armure peut nécessiter du temps pour être forgée, investir dans un commerce peut être une source d'aventure.

Garder l'argent ? Pareil, c'est lourd et volumineux. Donc sur soit c'est handicapant, et ailleurs ça peut être volé.

En fait ce n'est pas un souci tous ces trésors, dès qu'on rajoute les contraintes qui vont avec.

avatar

Je ne pense pas me tromper en disant que les joueurs considèrent généralement les objets et PO reçus, à l'instar des XP, comme des récompenses à leurs aventures ainsi que le moyen de faire évoluer leur personnage. De mon point de vue, leur retirer le gâteau de la bouche risque donc de les frustrer et/ou les limiter et ce n'est donc pas forcément souhaitable (et je n'aimerais pas non plus qu'on me le fasse).

Après il faut aussi tenir compte du fait que :

  • les PJ ne trouvent pas obligatoirement tous les trésors d'un "donjon", il peut facilement leur arriver d'en louper
  • les PO peuvent être converties en gemmes bien plus faciles à transporter
  • la 5ème édition de D&D limite le nombre d'objets magiques devant être "liés", réduisant du coup la quantité qu'il est intéressant de garder avec soi
  • D&D5 propose aussi des règles pour gérer l'encombrement
avatar

Tout à fait d'accord avec ce qui a été dit ci-dessus...

Les trésors sont une récompense essentielle des jeux de type donjonesques. Les enlever, c'est enlever une partie du plaisir (des personnages de niveau 1 qui vont s'enrichir peu à peu et, peut-être, tel Conan le Barbare, avoir un jour leur propre royaume...).

Mais voilà. Il y a l'encombrement. Les pièces, ça pèse lourd, ça fait du bruit dans les donjons et, dans les villes, quelqu'un qui se trimbale avec un sac à dos rempli de pièces d'or va inévitablement attirer les voleurs...

De plus, quand ils ont de l'or, les joueurs le dépensent souvent très vite pour acheter de l'équipement qui coûte cher : armures, mais aussi potions, parchemins, soins eventuels, analyse des objets magiques trouvés...

Bref, à niveau un peu élevé, il y a des tonnes d'occasions de dépenser ses pièces d'or...

avatar

Ne pas oublier qu'en 5 ème les joueurs sont sensés être bien moins riche qu'en 3.5.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Orian
avatar
Ombreloup

D’accord mais… as-tu tenu compte de l’évolution du coût de la vie des aventuriers entre la 3.5e et la 5e. (Pour reprendre la thématique d’un débat ailleurs sur ce même forum moqueur).

Est-ce qu’un aventurier de la 3.5e peut acheter plus de choses qu’un aventurier de la 5e ? Considère-t-on dans le cas des aventuriers de la 3.5e le fait qu’ils sont soumis à la taxe OM (objets magiques, pas ordures ménagères… voyons on parle de D&D, faut suivre clin d'oeil)* alors que les aventuriers 5e les reçoivent gratuitement, généreusement octroyés par le scénario/MJ ?

* Oui je sais, cette piètre réponse juste pour caser cette blague à deux balles. Le pire, je n’ai même pas honte…démon

avatar

Concernant la valeur en elle-même des objets, je leur donne jamais la valeur officielle, je l'ajuste toujours à la hausse ou à la baisse avec un pourcentage compris entre 1 et 20% (D20 jeté par le joueur).
Si c'est eux qui font l'estimation, jet d'Intelligence (Histoire) DD10 ou 15 suivant l'objet. Si réussite, valeur augmentée, sinon réduite.

Si c'est un PNJ, tout dépendra du résultat du jet social (Persuasion, Supercherie ou Intimidation).

avatar

Merci à tous pour vos réponses !

Je prend note !

avatar

- ne pas oublier que tout les objets magiques n'ont pas forcément besoin d'être lié.

- un sac sans fond peut pallier le problème.

- plus important : quel est le but de cette accumulation de richesse ?

Si c'est juste pour progresser limite à ce qui est nécessaire. Si c'est pour le but du scénario ou d'une campagne c'est à toi d'adapter.

Exemple : tes PJ essayé d'accumuler des richesses pour rebâtir un village.

Tes Tj essaye de rapporter la statue sacré au village.

Premier cas soit flexible et deuxième cas seule la statue compte.

Bref le contexte compte beaucoup.

avatar

Quels genre d'objets/trésors utilisez vous en récompense pour vos joueurs ?

Je suis un peu à court d'idées, mise à pars des pieces d'or, des pierres précieuses et occasionellement des objets magiques.

Avez vous d'autres idées ?

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Ombreloup
  • et
  • Tiramisu Rex
avatar
Hori

Des titres, des terres, des renseignements, des suivants, une rente, la main de la fille du roi.

avatar
Hori

Parchemin de sort, financement de la prochaine expédition, des domestiques, le revenu du péage d'un pont., Un pardon, des montures rares etc.

avatar

La gloire ! Parfois c'est une récompense interressante, être un héros reconnu par les autres aventuriers (ça offre d'autres possibilités de scénario ...) ou/et reconnu par une partie de la population (et la il y a de multiple conséquences (demande en mariage, auberge gratuite... mais aussi escrocs...) ça rejoins d'ailleurs les propositions d'Ombreloup

Et la vie, il faut aussi que les héros soient déjà content de survivre, de l'avoir fait et d'en être revenu ! content

Un objet personnalisé, un objet qui ne sera pas magique mais qui aura une "valeur" sentimentale pour un PJ, un bien de famille ou même un objet auquel un PJ s'indentifie...

avatar

Très intéressant !

Merci pour vos retours ! content

avatar

Être encore en vie à la fin du scénario et pas trop amoché est une récompense suffisante. Les PJs sont là pour en chier et les joueurs / joueuses pour pleurer.démon

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sarlessa
avatar
WolfRider4594

Ça paraît quand même un peu violent non ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • WolfRider4594
avatar
Sarlessa

Cela peut aussi être des larmes de joie quand les joueurs font triompher leur perso alors que tous étaient contre eux au départ. J'ai des joueurs, enfin ce sont surtout des joueuses, qui demandent que ce soit difficile, de trembler pour la vie de leur perso, que ceux-ci méritent leur statut de héros, et pas que tous leur soit donné sur un plateau. Je ne faisait que résumer de manière concise, et un poil trollesque aussi, ce qui passe à ma table.