Fiasco de la campagne Chroniques Oubliées Cthulhu 78

Forums > Repaire des trolls (et des liches) > Comptes-rendus de parties

avatar

Hello,

je vais résumer comment notre soirée sur la campagne de la boite CO Cthulhu s'est terminée sur un Game Over. Pas facile de le faire par écrit mais je vais essayer. Tous les ingrédients d'un foirage étaient présents. Ca va spoiler à fond donc si vous voulez jouer cette campagne, arrêtez-vous ! Je vais décrire comment les PJ l'ont vécu et comment le MJ l'a joué, ça ne concerne donc pas la qualité du scénario.

Tout d'abord les présentations : Côté PJ deux fans de D&D / Pathfinder qui aiment l'action et venant à reculons sur du Cthulhu. Mais bon une soirée JdR ça ne se refuse pas et ils sont un peu curieux quand même de découvrir comment ça se passe à Cthulhu. Les deux autres PJ moi même et un autre collègue, plutôt habitué à D&D pathfinder aussi mais aimant bien Cthulhu, nous avons quelques parties avec des tentacules au compteur. Le MJ, un gars qui ne prend aucun risque et se laisse porté par le scénario en tant que PJ, je vous laisse imaginer ce que ça donne en tant que MJ, si c'est pas dans le scénario, le PJ se mange des murs invisibles, vous voyez le truc.

SPOIL

Enfin bref c'est parti, je n'ai pas le découpage en tête mais les premières parties se déroulent bien, l'hôpital, fouille d'une maison, course poursuite, combat, bâteau, nauvrage. Tout ça se passe sans problème particulier, c'est dirigiste et pas compliqué.

En tant que PJ j'essaie de sortir du scénar pour voir, par exemple j'essaie de quitter l'hôpital avant la première nuit (et le rêve de l'indien) mon perso va bien d'après le MJ (comprendre pas mourant) il est un peu blessé mais il n'a pas de raison de rester là. Malheureusement des flics surveillent l'étage (?!) et me rembarrent sans raison logique, dès que j'essaie de faire du RP je me confronte à un mur, mon perso s'énerve et se fait maitriser par les infirmiers et se prend un tranquillisant (lol). Je me réveille dans mon lit quelques heures plus tard, jouant le psy j'ai une blouse blanche j'essaie de quitter l'étage discrétement en me faisant passer pour un médecin de l'hôpital, pas de jet de discrétion, rien, échec automatique tout le personnel et les flics me tombent dessus et paf re-dose de tranquillisant. On le voit le MJ sans imagination ?

Bon après j'arrête un peu d'essayer d'avoir des réactions logiques je fais le mouton, action réaction, on suit tranquillou le scénar. Jusqu'à arriver sur l'île après le naufrage et le fameux village. Dans le village on passe à une partie bac-à-sable, il faut investiguer un peu partout pour avoir des pièces du puzzle, ce qui permettra d'avancer. Ca c'est l'idée générale, maintenant quand les PJ arrivent dans ce village en fin d'après midi, ils sont directement nourris logés blanchis, super accueil ! Ils n'ont pas de raisons d'enquêter pour l'instant.

Le lendemain les PJ se baladent dans le village et parlent avec quelques PNJ qu'ils croisent. On en apprend un peu plus sur l'histoire supposée du village avec l'exploitation de la mine qui aurait empoisonnée les parents, provoquée des malformations aux actuels habitants du village et les auraient rendu stérils. Ok histoire plausible et jets de dés foireux pour savoir si les persos mentent. On va rendre visite aux autres naufragés, le medecin du village, le mec du general store... en jouant RP rien de spécial à signaler, il n'y a rien qui dénote dans le paysage, tout est justifié. Pas de raison d'aller fouiller chez les gens par exemple, ni d'aller toquer à toutes les portes. Qui ferait ça réellement ?

HRP on sait que ça pue, on joue à Cthulhu quand même, on sait que le prêtre est le cerveau qui dirige le tout, c'est tellement évident. Mais en RP rien ne nous pousse à enquêter, à commencer à "retourner la merde" dans le village mort de rire Au bout de 2h30 / 3h de jeu dans le village et seulement la première journée dans le jeu (!) on commence à s'impatienter, on trouve toujours pas de raison de lancer l'enquête, on a trouvé plein d'infos mais rien qui mène à quelque chose. On demande au MJ de nous aider un peu mais non "il ne peut pas sinon il va révéler des trucs".

HRP on va s'approcher de minuit et on bosse le lendemain, les deux D&D pur jus s'emportent, "oh merde ça avance pas ça me saoul, on va voir le prêtre, on lui braque un flingue sur la tempe et on va lui faire cracher la vérité, on sait que c'est lui le cerveau". En tant que RP c'est n'importe quoi et connaissant Cthulhu je sais que c'est une très mauvaise idée mais bon je me fais un peu chier et la séance va se terminer. De plus j'ai envie de voir comment le MJ va gérer ça. Comme vous avez lu le passage sur l'hôpital vous connaissez la réponse...

5 min de jeu plus tard, le village nous tombe dessus comme par magie alors qu'on est seul avec le prêtre -> FIN.

Résultat, moi qui voulait faire découvrir le monde merveilleux de Cthulhu à mes collègues Donjoneux, je peux vous dire que c'est mort de chez mort pour leur faire rejouer à Cthulhu, mais en plus ils sont allés en parler aux autres collègues de JdR qui maintenant font l'amalgame Cthulhu = C'est de la merde. Merci MJ !

En résumé dans notre cas : MJ dirigiste pas à l'aise avec l'improvisation + PJ jouant RP et ne connaissant pas du tout cthulhu = méga FAIL mort

Bon j'suis deg c'est moi qui ai acheté la boite et j'aurais bien aimé finir le scénar ... . J'ai quand même lu le scénario pour voir et entre ce que je lis et ce que j'ai joué il y a un monde, c'est fou. Il est très bien ce scénario, mais le mode bac-à-sable ce n'était pas fait pour notre MJ ça c'est sûr !

avatar

Je ne connais rien de Cthulhu, ni rien de CO. Mais j'ai l'impression que le MJ ne connait ni la mastering, ni Cthulhu, ni le scénario.
Par contre, ce que je peux dire à te lire : ne rejoue plus avec ce MJ ... mort de rire
Sinon tes copains donjoneux m'ont fait plaisir mort de rire : "quand tu ne comprends rien, frappes encore, il en ressortira bien quelque chose ..."

Pour résumer : ce n'est pas un MJ.

avatar

Ce récit est déprimant.... j'ai envie de dire ... quel gâchis !!

Je pense surtout qu'il faudrait permettre à ce meneur de faire ses armes sur des choses plus simples, et éviter de lui mettre en face des joueurs qui viennent à reculons ...

avatar

Question bête: visiblement tu te doutais de ce que cela allait donner avec lui en MJ, vu le premier commentaire que tu fais (déjà passif en tant que joueur), donc pourquoi lui avoir confié ce rôle pour un scénario découverte (et bac à sable) ?

avatar

J'ai pas tout lu mais rien que le début... Deux joueurs qui viennent a reculons et le MJ plutôt bancal, il y a de grandes chances que ça ne fonctionne pas. Masteriser ça nécessite souvent de savoir improviser et cthulhu ne fait pas exception bien au contraire...

J'ai surtout l'impression que le MJ s'est retrouvé la plus parce que personne ne voulait endosser ce rôle. Quant aux deux joueurs qui jugent le jeu uniquement par rapport a un mastering raté... Comment dire... C'est facile.

avatar

Tout d'abord, merci YulFi pour ce retour, c'est intéressant et instructif même si pour toi ça a été la soirée galère ! Je dis ça parce que je me suis trouvé dans une situation presque similaire, à savoir, après avoir formé un joueur à Shadowrun et Pathfinder, on lui a offert Co Cthulhu pour son anniversaire, et il nous as fait jouer le scénario en étant le MJ (et moi parmi les joueurs) j'étais le seul de la bande à avoir goûté aux tentacules (les autres sont aussi joueur Shadowrun Pathfinder, mais très grands joueurs de nombreux jeux de société)

Au bilan (bien moins complet et détaillé que le tien) je l'ai un peu aidé au début sur la mécanique du jeu (il avait quand même vu avant l'épisode OneShot Role'n'play sur Cothulhu) mais pour le déroulement de l'histoire, il s'est débrouillé tout seul, à savoir il nous a glissé des indices ou a accepté de prendre ceux qu'on trouvait, certes les pjs ont un peu souffert mais on savait tous qu'on jouait dans une histoire d'épouvante/folie/Cthulhu, donc pas de déception ...

je dirais donc en complément de mes camarades quelques points déjà évoqués dans le forum:

* Il faut se mettre d'accord entre joueurs et MJ sur ce qu'on va jouer, l'ambiance, le style, surtout quand tu as affaire à des habitués d'un style particulier et que tu veux leur faire changer de style. Le but c'est que tout le monde s'amuse (souvent en essayant de bâtir une histoire ensemble dans le cas d'un one-shot ou d'une histoire de ce style) et il faut choisir le jeu en conséquence, en essayant surtout pas de le tordre pour qu'il rentre dans une case pour laquelle il n'est pas faite (mieux vaut choisir un autre jeu)

* Pour un MJ débutant, autant les règles simples c'est plus facile à gérer, mais ça nécessite aussi plus d'improvisation de sa part (il peut pas tout faire "by the book") idem il faut qu'il ait bien conscience que le scénario est une trame qui donne des lignes directrices mais pas un guide inamovible duquel il ne faut surtout pas s'écarter. Au risque de caricaturer, le scénario fournit les caractéristiques techniques (par rapport au jeu) de la plupart des actions que les joueurs pourront entreprendre, les descriptions principales, et les points clefs, les jalons et les objectifs, mais ne peut pas couvrir toutes les options/possibilités (cela fait partie de l'essence du JDR d'être ouvert et de permettre les impros côté joueur autant que MJ)

avatar

Et sinon accessoirement ça ne vient pas a l'esprit de laisser à ce MJ manifestement très débutant une petite chance de se rôder, le laisser faire et ensuite débriefer en lui disant que tel et tel truc ca n'était pas ca ?

Parce que moi la ce que je lis c'est une bande de joueurs vétérans, dont certains ne sont pas plus emballés que ça par "ketulu", qui exige quasiment qu'un joueur qui n'est manifestement pas celui qui se met le plus en avant autour d'une table il soit irréprochable et parfait. Était-ce sa première masterisation ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • YulFi
avatar

Déjà merci de m'avoir lu content

Alors pour essayer de répondre un peu à tout le monde, ce MJ a commencé le JdR en même temps que moi il y a 4 ans environ, depuis il a été PJ sur du star wars D6, du vampire, du d&d5 et du pathfinder. Il a déjà été MJ sur l'AdC une fois avec un scénario custom, et quand j'y repense il y avait déjà les mêmes problèmes. Sauf qu'à l'époque (3 ans) ce n'était pas grave et ça s'est bien passé. Pas le même groupe, pas la même approche du JdR à l'époque.

La raison de pourquoi je lui ai prêté la boite COC c'est tout simplement parce que je voulais être PJ, qu'il était motivé à être MJ et comme il avait déjà été MJ sur Cthulhu et que ça s'était bien passé je n'ai pas vu de problème à l'horizon. De plus je ne connaissais pas les scénarios car je voulais y jouer, difficile de savoir ce que je lui avais prêté.

Avant que l'on commence la campagne il l'a fait jouer à un autre groupe ne connaissant pas du tout le JdR et ça s'est bien passé d'après lui. Et là est la grosse différence, son autre groupe a joué comme le notre il y a 3 ans, en mode jeux vidéo. "On sait que l'on est là pour résoudre une enquête, et bien on va tout fouiller !" On prend la carte de la ville et on va frapper à chaque maison une par une ... su-per. Bonjour le rôleplay. Nous c'était plutôt "on est des personnes lambda qui viennent de survivre à un naufrage, profitons de l'hospitalité de ces gens en attendant le bâteau pour le continent".

Concernant les donjoneux, ils étaient quand même à fond dans le truc, on s'est retourné le cerveau ensemble sur les indices que l'on avait trouvé. Jusqu'à leur pétage de câble de fin de soirée ça se passait bien. Mais je suis déçu de leur avis aussi tranché sur cthulhu après une seule campagne d'initiation.

Le grand perdant dans l'histoire c'est moi, j'ai acheté la boite j'ai même pas fait la moitié des scénarios et j'ai personne pour y jouer si je fais MJ. Mode Calimero mort de rire La vision que j'ai du JdR en a été modifié tellement cette soirée a été un fiasco, je serais plus méfiant maintenant.

En parlant de méfiance ... l'autre PJ qui connaissait Cthulhu avec moi veut commencer à être MJ (pour la première fois) sur Pavillon noir. J'ai le doute maintenant. C'est pas trop dur pavillon noir pour un MJ débutant ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Bruno8840
avatar
Grand Strateger

Niveau débriefing je suis resté 2h après la séance (alors que je bossais le lendemain) pour essayer de comprendre pourquoi on en était arrivé là.Mais ce fut 2h de ma vie perdue à parler à un mur. C'était la faute des PJ point final puisque son autre groupe avait très bien réussi lui. Le groupe "jeux vidéo" pour rappel.

On a apparemment pas la même vision du JdR, mais pour moi le JdR c'est pas un couloir avec des portes que l'on doit toutes ouvrir pour avancer. Chacun son truc. D'ailleurs il est PJ à ma table Pathfinder et il consomme le scénario comme un film, il suit les autres et lance des dés. Si ça lui suffit pourquoi pas.

avatar

Faut prévenir les joueurs qui ne connaissent pas Chtulhu... À la fin tu finis ou mort ou fou...

Finalement finir massacré par la populace ça ne sort pas du cadre plaisantin

avatar

enfin moi ce que je lis entre les lignes c'est une énorme confusion entre le RP et l'antijeu....ces joueurs qui malgré tout font ce qu'ils veulent, quitte à passé une mauvaise soirée, par principe et posture. t'aurais fait quoi une fois en dehort de l'hopital? t'aurais prix un billet pour New-york? visité la ville? t'en serais rendu ou à minuit t'aurais avancé dans l'intrigue malgré tout? le prix du hot-dog on sait jamais?

C'est pas possible ce n'est pas ton ami, venir raconter ça ici (ce qui n'a ce dit en passant aucun intéré pour moi) c'est lui manquer de respect.

C'est à lui qu'il faut en parler et pas à nous, avec un soupson d'empathie vue les joueurs qu'il se tape....

PS: je viens de lire ton dernier message vous n'avez rien en commun, stoppez l'aventure c'est mieux pour vous deux, surtout pour lui, il le sait que t'es passé ici pour l'accabler?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • YulFi
avatar
SmirnovV5312

C'est un compte rendu de partie Smirnov, ce n'est pas mon problème si tu ne sais pas ce que c'est.

Qu'est ce que ça peut te faire ce que j'aurais fait en dehors de l'hôpital ? A part troller ? Ce n'est pas assez évident que c'était pour tester sa capacité à gérer l'inconnu dans un scénar ?

Je ne vois pas le rapport entre l'amitié et un compte rendu anonyme. Je lui ai dit ce que j'avais à lui dire maintenant je partage mon ressenti. Bon ok on est dans la partie troll qui te va bien mais aussi dans la partie "Comptes-rendus de parties".

(ce qui n'a ce dit en passant aucun intéré pour moi)

Je t'en prie, passe ton chemin et retourne sur tes débats interminables avec Julien.

avatar
YulFi

Alors à mon avis, pour un MJ débutant, cela me semble ardu Pavillon noir, j'y vois deux écueils/difficultés/questions à se poser:

1) les règles sont denses et différentes des systèmes d20 et d100, avec une volonté de réalisme.

2) Le cadre historique occupe une place très importante, ce n'est pas du medfan auquel on peut être habitué comme dans Pathfinder.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • YulFi
avatar

Est il judicieux de tester la capacité à gérer l'improvisation d'un MJ débutant ?

J'ai deux amis qui débutent comme MJ, et je m'aperçois bien que parfois que moi ou mes compagnons allons hors du scénario et que le MJ débutant coince un peu sur la façon de gérer cela. Donc je me restreint, je suis pas là pour mettre en difficulté le MJ. Puis peut être que mon/notre idée n' est peut être pas aussi bonne que ce que je pensais. Il faut aussi savoir être indulgent avec un MJ débutant, et ne pas hésiter à suggérer des voies d'améliorations. Improviser en tant que débutant c'est pas toujours évident, meme moi parfois je coinces.

Je pense aussi que l'on a tous eu des parties qui foirent. Quand aux joueurs qui disent que Cthulhu c'est de la merde, il vaut surement mieux qu'ils restent à explorer du donjons, certains joueurs n'accrochent pas aux styles enquêtes meme dans des univers médiévaux. Les personnes qui viennent à reculont, cela fait longtemps que je reprends plus autour d'une table, peu de chance qu'ils aient la revelation divine et risquent même de nuire à la partie.

avatar

Je rejoins tout à fait Grand Strateger et Smirnov :

Reprocher à un MJ débutant parce qu'il n'a pas su gerer une campagne (pas évidente dans sa partie bac à sable) je trouve ça assez mesquin. Et je pense que c'est surtout à mettre sur ton regret d'avoir mis de l'argent dans la boite Cthulhu "pour rien". C'est vrai : c'est rageant. Mais c'est faux, car maintenant tu peux toujours prendre la campagne et t'en aller la faire jouer (avec brio) en tant que MJ à un autre groupe de joueurs.

Quant à la critique sous-jacents des joueurs qui jouent en mode "jeu-vidéo" ben... que dire... On vient pour jouer. Si c'est pour volontairement et en toute conscience chercher à sortir du cadre que le MJ tente tant bien que mal de poser, de refuser de "jouer le jeu" pour que l'histoire avance, ben c'est pas la peine de venir. Selon moi, c'est au mieux de l'anti-jeu, au pire du sabotage. Là ce que je vois, ce sont des joueurs qui se pretendent experimentés qui bizuthent un MJ débutant. Franchement c'est pas très glorieux, et tout cela manquent franchement de bienveillance. M'étonnerait pas qu'avant même le début de la partie il y avait déjà des relation pas super amicales entre toutes ces personnes.

Bref : Changez de groupe, trouvez-vous un MJ "à votre goût" capable de vous improviser une campagne bac à sable "à la volée" puisque c'est visiblement ce que vous cherchez... Et surtout : laissez tomber les scenario pour débutants, mener par des MJ débutants.

Je vous renverez bien à l'une des dernières vidéos de Nurgle et Gillus : "LE GUIDE DU BON JOUEUR - histoires au coin du D20"

Ce message a reçu 1 réponse de
  • YulFi
avatar
Bruno8840

@Bruno8840 Merci pour ton retour clin d'oeil

@genesteal Ca dépend où on place le curseur évidemment mais par petites touches je ne vois pas le problème. S'il s'habitue à des PJ qui sont bien dociles il ne va jamais changer non plus. Sur les trois séances que l'on a fait je ne l'ai embêté que lors de la scène de l'hôpital, ça va il n'a pas été trop martyrisé mort de rire

Je suis moi même MJ débutant / intermédiaire et à ma table j'ai un PJ qui part des fois dans des délires, des fois j'accroche, des fois non mais j'aime beaucoup sa démarche. C'est très formateur pour le meilleur et pour le pire on va dire.

avatar
Renfield

Oui enfin débutant débutant il l'est autant que moi. Comparé à un vétéran qui a 30 ans de JdR c'est sûr qu'on ressemble à des bleus mais on a quand même chacun plusieurs dizaines de parties en tant que MJ. Plus celles en tant que PJ ça commence à faire.

Mon poste était surtout là pour montrer comment dans un groupe où tout se déroulait sans problème on a rassemblé un cocktail explosif qui a mené à un gros foirage. Mon poste est peu élogieux à son égard mais c'est un ami (sisi !) et on se dit les chose en face en face. Ce que je lui ai dit en face était bien pire et il me l'a bien rendu ne vous inquiétez pas clin d'oeil On continue à boire des coups et à jouer au JdR même si on a pas la même vision des choses (amour vache ?)

Comme je l'ai dit :

Pas facile de le faire par écrit mais je vais essayer.

En tout cas je vois que ça a chatouillé certains c'est sûr ! Et vous, vous avez des soirées foirées à raconter ?

avatar

Je ferais quelques remarques qui vont dans le sens de celle de Grand Strateger, Smirnov et Renfield.

Jouer des investigateurs qui n'enquêtent pas sous prétexte de faire du role play, c'est plutôt contradictoire. Les personnages de L'appel de Cthulhu ont précisément des problèmes parce qu'ils sont trop curieux... S'ils refusaient d'enquêter, ils resteraient vivants, sains d'esprits, mais totalement ignorants de ce qui se passe : leur histoire s'arrêterait tout bêtement là.

D'autre part, si vous soupcionnez le prêtre, pourquoi ne pas tenter de le suivre discrètement plutôt que de lui tomber dessus d'un seul coup, comme ça, sans prévenir, pour le forcer à avouer ? Est-ce vraiment le comportement qu'ont des gens lambdas gentiment accueillis par des villageois après un naufrage ? N'auraient-ils pas d'abord cherché des preuves de sa culpabilité éventuelle ? Là, le MJ aurait facilement pu retomber sur ses pattes car vous auriez trouvé l'église, son passage secret et l'implication des villageois...

Alors certes, aider un MJ débutant à progresser, c'est bien. Mais le faire de cette maniere, c'est plus du forcing qu'une aide bienveillante...

Tu peux ne pas vouloir te l'avouer à toi-même, et te considérer comme une victime, mais vous avez tout de même fait beaucoup d'anti-jeux. Avec un MJ que vous saviez n'être pas au top. Ça ne pouvait qu'être un fiasco.

De plus, connaissant bien ce scénario, je ne vois pas ce qu'il pouvait logiquement faire d'autre que vous faire tomber tout le village dessus une fois que vous vous êtes attaqués physiquement au pasteur. Lis-le, à tête reposée, et demande-toi honnêtement ce que tu ferais en tant que MJ si des PJ s'attaquaient de front à ce PNJ dans le contexte de ce village...

Finalement, rassure-toi, ta boîte de jeu n'est pas fichue. Comme dit ci-dessus, tu peux toi-même faire jouer cette campagne à d'autres amis, avec qui tu t'entends mieux. Et il y a aussi le scénario de Maxime Chattam que tu peux confier à un autre MJ pour qu'il te le fasse vivre agréablement (si tu acceptes d'entrer véritablement dans l'enquête).

avatar

Alors à mon avis, pour un MJ débutant, cela me semble ardu Pavillon noir, j'y vois deux écueils/difficultés/questions à se poser:

1) les règles sont denses et différentes des systèmes d20 et d100, avec une volonté de réalisme.

2) Le cadre historique occupe une place très importante, ce n'est pas du medfan auquel on peut être habitué comme dans Pathfinder.

Bruno8840

Alors la dessus, si je puis me permettre:

1/ Les regles sont denses des qu'on passe a la magie, l'escrime avancée et le combat naval. Autrement, elles sont un mix de seuils de résussite variables et de systeme WoD premiere epoque (en tres gros, hein, parce que quand meme un peu differend). Donc ce qu'il faut surtout garder en tete, sous peine d'avoir des persos qui reussissent systematiquement certaines actions (et en foirent d'autres aussi systematiquement), c'est de toujours rajouter des modificateurs de situation. Mais en gros le systeme meme (jeter tes des de compétence sous l'attribut avec des modifs) n'est pas compliqué en soit. Les autres sous-systemes cités plus hauts ne sont pas ultra-compliqués, mais les régles ne sont pas toujours claires, et surtout la logique différe du systeme "general" que j;ai décrit. DOnc ca fait plusieurs systemes a apprendre en gros, et a jongler avec... ca ca peut parfois etre complexe. Mais avec une bonne préparation, et une fiche récapitulative/aide de jeu par systeme ou sous-systeme, on s'en sort.

2/ Alors la je ne suis pas d'accord justement. L'avantage, c'est que c'est la réalité, et tout le monde peut l'appréhender, alors que dans un univers fantastique, il y a plein de questions qui peuvent rester en suspens ou etre expliquées par un élégant TGCM. Alors certes, vouloir rendre l'ambiance d'une manoeuvre sur un deux ponts, ou savoir l'état des relations entre le gouverneur de Tartempion et le Portugal, ou quels boucaniers célébres étaient en activité a telle periode dans telle ile peut se révéler compliqué, mais un scénario bien préparé devrait paré a ces problemes. Plus, ca reste un jeu, il faut s'affranchir un minimum de l'histoire a moment donné, autrement on reste paralysé. Ce que je veux dire par la, en résumé, c'est qu'un univers comme Pathfinder n'est pas vraiment inné, et beaucoup moins familier que la réalité. Pour ca par exemple que Cthulhu marche plutot bien généralement, les années 20 ca parle a tout le monde. Pareil pour PN.

Voila pour mon ressenti sur PN, pas le plus facile pour commencer, mais pour quelqu'un d'un peu organisé qui bosse sa partie, ca devrait passer.

Maintenant, sur le reste de la discussion, sans vouloir donner de lecons a personne, il y a un truc qui m'interloque un peu. C'est cette notion de MJ debutant ou pas. Ce n'est pas parce qu'on a 30 ans d'XP qu'on est forcément un bon MJ... ou joueur (je vais y revenir). Une partie, c'est un équilibre. Il faut un MJ, mais il faut également des joueurs. Et tu peux mettre le meilleur MJ du monde (ce qui ne veut rien dire au passage), si les joueurs sont des chevres ou pas dans le meme style, ca ne va rien donner. Il faut un minimum de compatibilité et de vision commune. Moi je me régale quand mes joueurs me tendent des perches et me relancent. Je suis la pour poser un cadre de jeu, et essayer de le faire évoluer au maximum par rapport a leurs envies. Mais il peut arriver que 1/ Ils n'aient pas d'envie (soient passifs) ou 2/Qu'on soit pas en phase par rapport a ce qu'ils me proposent (le MJ a du mal a rentrer dans l'histoire telle que manipulée/forgée par les PJs) et la ca devient un bide, ou personne n'en ressort content.

Donc oui, bien sur qu'il est plus facile d'improviser avec le temps, ou meme de savoir comment préparer un scénario, ou de mettre du rythme, ou d'évaluer la durée d'une séquence, mais certains MJs débutants ont cela de maniere innée également. Tout comme chez les joueurs, il est parfois plus interessant d'avoir des débutants qui n'ont pas de mauvais reflexes ou d'apriori, et qui vont jouer plus facilement le jeu. Pas toujours évident en tant que joueur de sortir de sa zone de confort, quand on a de la bouteille, et de faire l'effort de s'emerveiller et de donner une chance au scénar.

Donc nullement une critique du MJ ou des joueurs, mais juste une petite reflexion. Qui pourrait renvoyer aux longues discussions qu'on a eu sur le contrat social (qui n'est en fait qu'une maniere de se mettre d'accord sur le jeu). Et puis honnetement, ca n'a rien a voir avec l'expérience ou l'age... Question de motivation, de remise en question et de beaucoup de travail (des deux cotés de l'écran).

avatar

En tout cas je vois que ça a chatouillé certains c'est sûr ! Et vous, vous avez des soirées foirées à raconter ?

YulFi

À ce point, non, pour les raisons évoquées ci-dessus : je ne joue qu'avec des gens que j'aime bien et, comme je n'ai pas l'occasion de le faire souvent, ni moi ni mes joueurs ne faisons de trucs pour "tester" les capacités du MJ. Quand il y a une enquête à résoudre, des monstres à combattre ou une mission à accomplir, tout le monde fait tout ce qu'il peut pour que l'aventure se passe au mieux.

Il est arrivé qu'on meurre ou qu'on échoue, évidemment. Il m'est même arrivé une fois, lors d'une partie de Shadowrun en solo avec le MJ, de soupçonner la mauvaise personne et d'enquêter sur elle pendant une semaine, si bien que les vrais criminels ont largement eu le temps de se barrer avec leur butin... Mais, bon, si le but du scénario était raté, la partie ne l'était pas. Cet échec cuisant a été intégré au background de mon personnage qui en est devenu plus cinique et plus terre à terre. Et c'est finalement resté un excellent souvenir dont on rigole encore (avoir été con à ce point, ça mériterait une médaille).