Présentation et édito sur les JdR dans un grand média 19

Forums > Communauté > Actualité JdR

avatar
Bonjour à tous !
Tout d'abord, désolé de faire à la fois ma présentation tout en lançant un sujet assez complet, mais ça me semblait le plus simple, vous allez comprendre pourquoi :
J'ai presque 39 ans, toulousain, rôliste depuis un quart de siècle sans réelle interruption (malgré deux minots pas encore en âge d'être convertis), responsable du site Torgan.net (qui gravite autour des JdR depuis 2001, en particulier Savage Worlds, Shadowrun et des conseils divers et variés aux MJ).
Je suis également responsable de l'architecture logicielle chez Overblog (toute la partie invisible), première plateforme de blogs en France, que certain d'entre vous connaissent peut-être. Quoi qu'il en soit, la plateforme touche 10 millions de visiteurs uniques par mois, ce qui lui donne un poids assez conséquent.
Si je parle de ça ici, c'est que récemment, une de nos responsable du portail est venue me poser sur des questions sur les jeux de rôle pour faire justement un édito. Dans un premier temps j'ai essayé de répondre, mais il fallu se rendre à l'évidence assez vide. Elle avait énormément de mal à visualiser le concept et elle mélangeait tout. En gros, j'ai l'impression pour "celui qui ne sait pas", le JdR, c'est soit du GN, soit du MMORPG.
Au final (même si elle a fini par se faire une bonne idée de ce à quoi pouvait ressembler un JdR), elle m'a carrément demandé si je pouvais faire un tel édito.
Du coup, après avoir lu le fil très interessant sur le marché du jeu de rôle, je me permets de venir vers vous histoire de faire un sondage sur ce qui serait le plus interressant pour attirer du monde vers le JdR. Il y a plusieurs pistes, sachant qu'un édito sur overblog doit faire entre 1500 et 2500 signes.
J'avais envisagé plusieurs axes, mais rien ne me semble génial pour attirer les foules ou donner envie :
* décrire le jdr (définition de la ffjdr), description d'une partie. Vraiment bien mais dur à illustrer.
* décrire ce qui n'est pas du JdR (GN, Murder, MMORPG, RPG sur ordi, Jeux de carte à collectionner, etc...) - c'est surement très utile mais je trouve pas ça super positif.
* parler des problèmes entre médias traditionnels et JdR. IL arrive encore très souvent que la FFJDR doive faire des correctifs sur des articles sortis dans la presse.
* un peu de tout ça, mais là c'est la place qui manque.
Donc voilà, enchanté d'être parmis vous, et si vous avez plus d'idées n'hésitez pas ! Smiley
Torgan
avatar
Tu pourrais préciser que l'une des spécificité du jeux de rôle (en général) par rapport aux autres jeux traditionnels, est que les joueurs ne jouent pas les uns contre les autres, mais ensemble (J'ai tendance à faire le parallèle, quand j'essaye d'expliquer le jdr au néophyte, avec la comedia d'el arte, c'est à dire qu'il s'agit, à la base, d'un jeu de société autour d'une table dans lequel les joueurs incarnent le rôle  un personnage "archétype" - les PJs - dans le cadre d'un scénario sous la direction d'un metteur en scène - le MJ - qui tient également le rôle des figurants - les PNJs).
avatar
Bon, ça va faire limier commercial, mais parler de Chroniques Oubliées est intéressant. D'une manière générale, le travail de présentation du jeu de rôle (fait sur deux pages + un dessin explicatif) peut peut-être t'aider !
Bon courage, et hésites pas à venir nous prévenir de l'édito de la plateforme !!!
++
avatar
Bon, ça va faire limier commercial, mais parler de Chroniques Oubliées est intéressant. D'une manière générale, le travail de présentation du jeu de rôle (fait sur deux pages + un dessin explicatif) peut peut-être t'aider !
Damien C.

Ah oui ça c'est une bonne idée, sauf que... J'ai pas CO :p Ces deux pages ne seraient pas par le plus grand des hasards disponibles en pdf ? Je comptais effectivement parler des Chroniques dans ma bafouille.
Bon courage, et hésites pas à venir nous prévenir de l'édito de la plateforme !!!
++
Damien C.

Ah ben ça vous n'y couperez pas Smiley
avatar
Il me semble que la fédé et casus avait pondu une présentation. Cela pourrait peut être compléter la présentation de chroniques oubliées
avatar
Moi j'ai tendance à présenter le JdR via la FFJDR quand j'ai la flemme, mais sinon, je joue sur le principe que ça touche tout le monde, et qu'il n'y a pas de limites à l'imagination. Du coup, je donne envie avec différents exemples d'univers qui plait aux gens, en leur proposant même de courtes séances rapides. (D'ailleurs, CO est vraiment bien dans cet esprit là, même si le fait qu'il n'existe qu'en version med fan est réducteur... Appel à BBE pour faire une version CO Space-Opera/Cyberpunk/transhumaniste ? Smiley)
Et puis, réhabiliter un peu le JdR en faisant comprendre que ça permet de rencontrer de gens, de bien rigoler ou au contraire se faire peur si on aime ça, et que finalement, passer du bon temps avec des gens, c'est (presque) aussi important que jouer au jeu (mais ça c'est mon ressenti personnel, car je trouve qu'on partage plus avec un JdR qu'avec un jeu de plateau). C'est important de rappeler ça à mon goût puisque c'est en partie grâce à ça que ça se distingue des RPG consoles, et que ça permet de retirer l'image diabolisé du JdR. Je refais signe si j'ai d'autres idées.
Bon, ça va faire limier commercial,

Pas forcément. Et puis, d'autres en aurait parlé si tu ne l'avais pas fait je pense.
Sinon, merveilleuse idée que de faire un édito sur le JdR s'il est réussi. Smiley
avatar
Fais gaffe quand même, la présentation du jeu de rôle par la FFJdR renifle salement de sous les aisselles...
avatar
Oui je suis plutôt d'accord. La définition de la FFJDR est sympa et juste, mais ne donne aucune chance à une personne extérieure au hobby de se représenter réellement ce que c'est.
Quant à la présentation Casus Belli d'un autre age elle est quasiment intégralement graphique, ce qui rend les choses délicates (même si elle était plutôt bien foutue).
avatar
Ah oui ça c'est une bonne idée, sauf que... J'ai pas CO :p Ces deux pages ne seraient pas par le plus grand des hasards disponibles en pdf ?
Torgan

Zut !
Je croyais qu'elles étaient dans le pdf du catalogue été 2009 de BBE, mais non... : /
avatar
Salut Torgan ! Qu'est-ce que tu fais ici, hors des parpaings ? Smiley
Dans chaque bouquin de règles de JdR, il y a toujours au début un paragraphe qui tente d'expliquer succinctement à quoi peut ressembler une partie de JdR. De mémoire, celui d'Earthdawn est pas mal. Peut-être une bonne source d'inspiration ?
avatar
Ah ah Smiley Les parpaings c'est un peu comme ma prison, mais mon esprit parvient à s'en échapper Smiley
Il y a pas mal de présentations assez sympa ici et là, mais je les trouve en général assez orientée poru des gens qui connaissent le jdr, quand ils ont déjà acheté le livre, pas pour donner envie de l'acheter. C'est plus cette vision qui est délicate à faire passer.
Et surtout ce qui me frappe quand j'en parle, c'est que personne ne met le bon loisir sur le terme "jeu de rôle" : c'est toujrous dur d'expliquer que ce n'est pas le dernier Final Fantasy, ni World of Warcraft, ni Magic, et qu'on ne joue pas déguisé dans des champs Smiley
Mais je vais m'en sortir hein, je note les remarques Smiley
avatar
Comment tu vas trop être obligé d'acheter Chroniques Oubliées !!!!
Tu es tombé dans un vil piège là Smiley Smiley Smiley
avatar
T'es rude là Smiley Mais j'vais voir si je peux me débrouiller :p
... plan génial... plan génial...
Ca va le faire, personne ne panique ! Smiley
avatar
Et surtout ce qui me frappe quand j'en parle, c'est que personne ne met le bon loisir sur le terme "jeu de rôle" : c'est toujrous dur d'expliquer que ce n'est pas le dernier Final Fantasy, ni World of Warcraft, ni Magic, et qu'on ne joue pas déguisé dans des champs Smiley
Torgan
Problème insoluble pour moi, et dont je cherche toujours l'issue. Je suis impatient de connaître ton résultat !
avatar
Bonjour Torgan,
A mon sens, réussir une définition "exhaustive" du JdR en peu de mots risque d'être illusoire, en tout cas très difficile. Peut-être qu'une piste serait de parler rapidement des jeux de société/plateau, et seulement après de faire un rapprochement avec le JdR, qui in fine est un jeu de société?
Je veux dire par là qu'à l'heure actuelle, tu trouves des jeux de société pour différentes catégories de joueurs (enfants, ados/adultes, joueurs occasionnels/passionnés...), donc des produits qui peuvent être très différents (complexité, présence de plateaux, cartes, jetons, dés particuliers...). Le jeu de rôles devient alors un autre type de jeu de société, sans plateau, mais avec plus d'interactions sociales (le concept de raconter une histoire dans un jeu de société existant déjà avec Oui Seigneur des Ténèbres et Oui Honorable Parrain).
Pour inspiration, voici quelques lignes d'un article présentant le JdR, écrit pour le site de mon asso:
Ici, à la différence d’autres jeux de société, point de gagnants ni de perdants, les buts affichés sont d’une part de raconter une histoire et d’autre part de passer un bon moment entre amis. En effet, le principe est de raconter une histoire où les joueurs jouent les premiers rôles, au travers d’avatars de papier que sont leurs personnages.

Enfin, une autre question (dont je n'ai pas la réponse) est: faut-il (peut-on) cibler l'édito? C'est-à-dire, est-ce que le JdR ne va pas attirer (à cause de sa complexité, de l'investissement en temps qu'il peut représenter...) surtout des joueurs passionnés (dans le sens: voulant passer plusieurs heures dans une séance de jeu - cf mon parallèle avec les jeux de société plus haut)?
avatar
les joueurs jouent les premiers rôles, au travers d’avatars de papier que sont leurs personnages.
C'est à dire ? On joue avec des petits bonshommes en origami ^^ ?
Plus sérieusement, je pense que si tu veux une définition efficace, il faut éluder les envolées poètiques pour rester sur du factuel brut, afin d'éviter toute mésentente. De plus, le JDR ayant la particularité d'être un loisir très ouvert, il a autant d'approches que de pratiquants. Il faut donc trouver le juste équilibre dans ta manière de le présenter entre le décrire de manière vague et exhaustive, ou au contraire de manière plus précise et incomplète...
avatar
Je ne sais pas si ça peut aider, mais bon.
J'en ai parlé dans un autre topic, je fais pas mal d'initiations, en particulier envers des gens qui ne connaissent absolument pas le jeu de rôles. Le meilleur moyen que j'ai trouvé pour l'instant est d'en parler comme d'un loisir transgénérationnel coopératif à mi chemin entre le jeu de société (des jets de dés, des règles), et le théâtre, où le but est de raconter une histoire ensemble, où chacun joue un et un seul personnage, sauf un des participants qui règle tout le reste (PNJ, histoire, ambiance). A partir de là, une petite définition plus pratique (décrire un tour de table, par exemple), et insister sur les possibilités infinies qui sont derrières. Petit glissement ensuite pour dire que le jeu de rôles, ce n'est ni se promener en fée dans la forêt, ni devant un PC, ni forcément du med-fant, mais bien un loisir social qui fait travailler l'imagination, de 7 à 77 ans. Il y en a pour tous les goûts, c'est un loisir atemporel et finalement très peu onéreux.
Voilà, je ne sais pas si ça aide, et surtout câler tout ça en si peu de caractères, bon courage. Mais ça donne souvent une bonne idée à des gens qui ne connaissent pas (même si la conclusion, c'est que le meilleur moyen de vraiment connaître est de prendre contact avec des rôlistes et d'essayer Smiley).
avatar
Personnellement, je vois le JdR comme autre chose qu'un simple jeu de société à but ludique. La forme de JdR que nous faisons, nous autres rolistes, n'est qu'une application de son concept.
Je m'explique:
Je ne sais pas si la chose est très répandue en France mais le concept de jeu de rôle est très répandu dans les grandes sociétés internationales. Une forme de JdR sert dans des training de management. Chacun joue alors un rôle, généralement une personne hiérarchiquement au dessus, et est mis en situation (in media res). La scène permet d'identifier des comportements typiques, de les analyser, de les comprendre afin de les parfaire, ceci pour une optimisation du travail en commun.
Ce que j'essaie de dire, c'est que si c'était moi, je présenterai le jeu de rôle que l'on connait comme une façon d'interpréter des situations diverses, dans des univers divers afin de vivre une expérience unique, seulement bridée par notre imagination. L'expérience personnelle est toujours positive donc il n'y a que des vainqueurs, pas de perdant.
L'amalgame avec tout autre jeu serait une erreur pour moi, car dans tout jeu conventionnel, il y a toujours un gagnant et un perdant.
avatar
@Torgan:
T'as essayé de chercher l'inspiration sur des sites comme Place to go, People to be...?
Des articles comme celui-ci par exemple...